Le groupe Terrena a réalisé en 2013 un bon exercice malgré le niveau
élevé du prix des matières premières au 1er semestre, de
mauvaises conditions climatiques et un contexte économique déprimé.

BONNE RÉSISTANCE DE L?ACTIVITÉ DANS UN CONTEXTE DIFFICILE : +5%

Le chiffre d ?affaires combiné du groupe Terrena pour l?exercice 2013
s?est établi à 4,7Md? en progression de 5% par rapport à l?exercice
précédent et de +4,4% à périmètre constant.
Ce bon niveau
d?activité s?explique principalement par la progression des activités
des pôles amont (+93M?), produits carnés (+55M?) et de l?activité lait
(+26M?) malgré un contexte climatique difficile au 1er
semestre qui a pénalisé les activités du pôle végétal spécialisé.

SOLIDES PERFORMANCES ÉCONOMIQUES : RÉSULTAT NET +52,9%

Ce bon niveau d?activité se traduit par une hausse sensible des
résultats du groupe en dépit du niveau élevé du coût des matières
premières au 1er semestre difficile à répercuter sur les
ventes.
L?Excédent Brut d?Exploitation progresse de +31,4% à 91,7M?
et le résultat net, à 16,7M? progresse de +52,9%.

BONNE GÉNÉRATION DE CASH

La capacité d?autofinancement quant à elle s?établit à 81,5M? en
progression de +30,7% par rapport à l?exercice précédent et le ratio
d?autonomie financière s?établit à 71%.
Les capitaux propres part
du groupe s?élèvent à 555 M? en progression de +3,0 %. Sur ce total, le
capital social, détenu par les adhérents, représente 38 M?.
Les
fonds propres du groupe Terrena, incluant les capitaux propres et les
intérêts des minoritaires s?élèvent donc pour l?année 2013 à 575
millions d??.
Le ratio d?autonomie financière est de 71 %,
garantissant l?indépendance du groupe et sa capacité à conduire des
opérations de croissance externe.
« Cet exercice démontre, s?il
en était besoin, les solides capacités
de rebond de Terrena»
a déclaré Maxime Vandoni qui a été nommé directeur général de Terrena en
juillet 2013.

DISTRIBUTION AUX ADHÉRENTS

Le conseil d?administration de Terrena soumettra au vote de l?assemblée
générale du 28 mai 2014 la distribution aux adhérents de la coopérative,
pour un montant de 2,9M?

NÉGOCIATION ET SIGNATURE D’ACCORDS STRATÉGIQUES : UNE NOUVELLE ÉTAPE
DE LA STRATÉGIE NOUVELLE AGRICULTURE.

Terrena tire les fruits de sa stratégie Vision 2015 adoptée en 2008 qui
vise à repositionner le groupe sur un marché plus concurrentiel et plus
large en donnant une taille critique à ses principaux métiers.
Cette
stratégie a été activement poursuivie en 2013 avec l?initiation de
quatre projets majeurs dont les deux premières ont déjà abouti début
2014 :

  • Fabrication d’aliments. Création d?Ekoranda, une unité
    novatrice de production d?aliments pour animaux utilisant la technique
    de la cuisson-extrusion qui améliore la digestibilité des aliments et
    réduit les rejets de méthane. Cette entité créée en partenariat avec
    Valorex et Sofiprotéol à Ingrandes-sur-Vienne (86) a été inaugurée en
    février 2014.
  • Production et commercialisation. Accord avec Système U pour la
    commercialisation des porcs NOUVELLE AGRICULTURE : cet accord de 3 ans
    renouvelable qui porte sur 50 000 porcs repose sur un schéma de
    commercialisation novateur qui lie le consommateur à l?agriculteur.
  • Produits carnés. Dawn Meat, groupe irlandais leader est entré
    en négociation avec Terrena pour prendre une participation minoritaire
    dans Elivia, n°2 français de la viande bovine en France et lui ouvrir
    les marchés internationaux.
  • Légumes. Val Nantais et Terrena ont annoncé leur intention de
    fusionner, apportant à l?ensemble le métier des légumes et un
    partenariat structurant avec le groupe Bonduelle.

Le groupe se repositionne avec une offre NOUVELLE AGRICULTURE sur le
nouveau segment alimentaire porteur, entre bio et production
conventionnelle, qui répond aux attentes qualité, sociétales et prix
d?une part croissante de la population en Europe.
Le succès de
cette stratégie repose pour une large part sur la mobilisation des
agriculteurs adhérents dont plus de 2000 utilisent aujourd?hui dans leur
activité une des 23 solutions Nouvelle Agriculture développées par la
coopérative.

KASSIOP INVEST : TERRENA FRANCHIT UNE NOUVELLE ÉTAPE DE SON
DÉVELOPPEMENT

La réussite de cette phase d?installation de la NOUVELLE AGRICULTURE,
permet à Terrena de franchir une nouvelle étape en se dotant des moyens
financiers qui lui permettront de poursuivre ses investissements dans
l?innovation, d?accroitre ses métiers stratégiques et d?amorcer son
développement international.
Pour y parvenir, le groupe vient de se
doter d?une structure, Kassiop Invest. Ce fond d?investisement lui
permettra de :

1. Participer à l’émergence de leaders agroalimentaire et végétal de
taille européenne
2. Favoriser et accompagner le développement des
filiales et des participations, notamment par des opérations de
renforcement de fonds propres
3. Créer les conditions nécessaires
pour des partenariats stratégiques, notamment autour de l’innovation
agricole.

Kassiop Invest permettra à Terrena de faire le lien entre le monde
coopératif et les marchés financiers et de disposer des moyens
financiers de son développement.

Commentant cet exercice, Hubert Garaud, Président de Terrena a déclaré « Nous
avons réussi le pari de créer un nouveau modèle économique capable de
répondre aux enjeux de l?agriculture de demain en ligne avec les
perspectives de la PAC 2020.
Il nous appartient maintenant de lui
donner la dimension européenne qu?il requiert pour assurer la pérennité
de nos exploitations agricoles ».

Print Friendly, PDF & Email

Après le lancement réussi de la Nouvelle Agriculture, Terrena se donne les moyens d’accélérer son développement

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |