Amundi – Résultats du premier semestre
et du deuxième trimestre 2016


Une activité et des résultats de haut niveau

Activité Encours sous gestion [1] supérieurs à 1 000 Md€ [2]  au 30 juin 2016, +5% /30 juin 2015

Bon niveau d'activité : collecte nette 1 : +16,8 Md€, dont +3,0 Md€ au T2

Collecte nette 1 concentrée sur les actifs à moyen-long terme [3] au S1
Résultats Résultat net part du Groupe de haut niveau : 278 m€, +1% /S1 2015,
T2 : 148 m€, +2% /T2-15 , le plus élevé depuis la création d'Amundi


Revenus nets stables : -1% /S1 2015 à 838 m€, +1% au T2  /T2-15

 Coefficient d'exploitation 51,9% vs. 52,5% au S1 2015, T2 : 50,3% (-2 pts /T2-15)
Structure financière Fonds propres tangibles [4] 3 ,2 Md€

Fonds propres disponibles 4 1,5 Md€ après paiement du dividende 2015 (343 m€)
Croissance externe KBI : 8 Md€ d'encours sous gestion en global equity, TCAM +28% 2011-2015

Une société rentable et en forte croissance, très complémentaire avec Amundi

Finalisation de la transaction attendue au troisième trimestre 2016

Paris, le 29 juillet 2016

Le Conseil d'Administration d'Amundi s'est réuni le vendredi 29 juillet 2016 sous la présidence de Xavier Musca et a examiné les comptes du premier semestre et du deuxième trimestre 2016 [5] .

Commentant ces résultats, Yves Perrier, Directeur Général, a déclaré :

« Le haut niveau de l'activité et des résultats d'Amundi au premier semestre 2016, dans un contexte de marché difficile, confirme la solidité de son business model et sa très bonne efficacité opérationnelle, et valide la stratégie présentée lors de l'introduction en bourse ».

Dans un contexte de marché difficile, Amundi a atteint au 30 juin 2016, avec un an d'avance, l'objectif de 1 000 Md€ d'encours qui avait été annoncé début 2014. Il est à noter que cet objectif a été atteint quasi exclusivement par croissance organique [6] .

Le résultat du premier semestre est le plus élevé depuis la création d'Amundi, grâce à un haut niveau de collecte et une très bonne efficacité opérationnelle.

Un contexte de marché difficile sur le semestre, forte volatilité

Le premier semestre s'est inscrit dans un contexte marqué par une forte volatilité des marchés, sous l'influence de la montée des incertitudes économiques et géopolitiques, encore amplifiées en fin de semestre par le résultat du référendum sur l'Union Européenne au Royaume Uni.

Les marchés actions européens ont baissé de -13% en moyenne [7] par rapport au premier semestre 2015, avec un parcours particulièrement heurté : le Stoxx 600 a perdu -7% au premier trimestre, avant de gagner +2% au deuxième trimestre jusqu'au 23 juin, et de perdre encore -5% entre cette date et la fin du trimestre.

La baisse des taux sur les marchés obligataires a été plus continue sur le semestre : -80 points de base pour l'OAT 10 ans dont -20 sur le deuxième trimestre, -50 points de base pour le Bund 10 ans essentiellement au premier trimestre. L'Euribor trois mois, passé en territoire négatif au second semestre 2015, a continué sa chute pour atteindre -0,3% en fin de premier semestre 2016.

Cette volatilité a contribué à une montée de l'aversion au risque, qui a pesé sur l'activité des gestionnaires d'actifs sur le semestre.

L'effet marché sur les encours sous gestion d'Amundi a été négatif de -11,6 Md€ au premier trimestre, positif de +13,6 Md€ du deuxième trimestre, soit un solde légèrement positif de +2,0 Md€ sur le semestre .

Activité : la barre des 1 000 Md€ d'encours dépassée, collecte nette élevée

Amundi a dépassé la barre des 1 000 Md€ d'encours sous gestion [8] , objectif qui avait été annoncé pour fin 2016, dans le cadre du Plan à Moyen Terme de Crédit Agricole S.A. présenté en mars 2014. A noter en outre que la croissance a été réalisée sur la période quasi exclusivement de manière organique [9] .

Au semestre , la collecte nette atteint +16,8 Md€, soit 3,4% [10] des encours de début de période . Elle est quasiment en ligne avec les objectifs fixés lors de l'introduction en bourse en novembre dernier.

La collecte nette semestrielle est concentrée sur les actifs moyen-long terme [11]  : +17,2 Md€, soit 4% des encours de début de période (annualisé), grâce à une contribution positive de toutes les classes d'actifs dans cette catégorie, notamment les actions, qui ont collecté +5,7 Md€, dans toutes les zones géographiques, en gestion active comme passive, ainsi que les obligations (+6,3 Md€) et la gestion multi-actifs (+2,7 Md€).

A noter dans les actifs réels la poursuite d'une très bonne activité dans l'immobilier, avec +1,7 Md€ collectés sur le semestre, ainsi que la forte collecte enregistrée dans les produits de volatilité, +1,7 Md€ également sur le semestre. Amundi est leader dans cette classe d'actifs qui a retrouvé l'intérêt des investisseurs grâce au retour de la volatilité sur les marchés. Les encours sous gestion à fin juin 2016 atteignent 4,1Md€.


Le segment [12]  Retail affiche une bonne résistance , malgré la forte aversion au risque. Ce segment représente la majeure partie (60%) de la collecte au premier semestre 2016, avec +10,1 Md€ . Les Joint Ventures (JV) ont contribué l'essentiel de cette collecte, avec +10,2 Md€. Les autres sous-segments sont presque à l'équilibre, grâce à une bonne performance des Distributeurs Tiers, qui ont collecté 3,7 Md€ sur le semestre, et au redressement de la performance des réseaux France au deuxième trimestre : +0,6 Md€, essentiellement en provenance des particuliers sur des actifs moyen-long terme. Sur l'ensemble du semestre, les Réseaux France sont à l'équilibre sur les actifs à moyen long terme : +0,0 Md€, mais présentent une décollecte de -4,0 Md€ sur les produits de trésorerie détenus par les entreprises, surtout liée à un effet de saisonnalité.

Les Institutionnels présentent également un bon niveau d'activité: la collecte nette atteint +6,7 Md€ sur le semestre. Les mandats des Assureurs CA et SG ont contribué à hauteur de la moitié de cette collecte, soit +3,4 Md€. Tous les sous-segments affichent une collecte nette positive, y compris sur les actifs à moyen long terme, sauf les entreprises qui, comme dans le segment Retail , présentent une décollecte sur les produits de Trésorerie, soit -3,3 Md€ sur le semestre.

La collecte nette du semestre a été réalisée à plus de 90% à l'international [13] , soit +15,2 Md€, dont 79% de la collecte nette hors de France réalisée en Asie et 26% en Europe hors de France. A souligner en particulier à l'international les performances des JV d'Asie, qui ont collecté +10,1 Md€ sur le semestre, et de l'Italie (+2,0 Md€). Les encours internationaux augmentent de +22% par rapport au 30 juin 2015.

Au deuxième trimestre 2016 , la collecte nette s'est élevée à +3,0 Md€ . Elle est tirée par :

en termes de segments de clientèle, le Retail  : +8,3 Md€ ;

en termes de classes d'actifs, les actifs moyen long terme : +10,3 Md€ [14] , avec une mention spéciale pour les actions (+3,4 Md€) ;

et en termes d'origine géographique, l'international : +5,9 Md€.

Les produits de trésorerie ont connu une forte décollecte au deuxième trimestre (-7,3 Md€ 12 ), qui a annulé la collecte du premier trimestre. Les encours sont cependant revenus au mois de juillet. La collecte de cette classe d'actifs reste volatile, mais en croissance.

Résultat net du S1 2016 : 278  m€, bonne résistance des revenus et stricte maîtrise des coûts

Le résultat du premier semestre est le plus élevé depuis la création d'Amundi, à 278 m€, en progression de +1,4% par rapport à la même période de 2015.

Cette progression s'appuie sur une performance opérationnelle de haut niveau, avec une bonne résistance des revenus et une nouvelle amélioration de l'efficacité opérationnelle :

les revenus sont en baisse très modérée de -1,3% ; les commissions de gestion nettes sont stables par rapport au premier semestre 2015 grâce à une bonne résistance des marges et les commissions de surperformance montrent une forte résilience, quasi stables par rapport au premier semestre 2015 à 53 m€ ; seul le résultat financier est en baisse, -27% par rapport au premier semestre 2015 à 35 m€ ;

la baisse des charges d'exploitation atteint -2,3% par rapport au premier semestre 2015  ; cette baisse traduit pour l'essentiel l'ajustement des rémunérations variables, les investissements de développement ont été maintenus, notamment les recrutements à l'international.

Le résultat brut d'exploitation (RBE) est quasiment au même niveau qu'au premier semestre 2015, à 403 m€ (-0,1%). Le coefficient d'exploitation s'améliore de 0,5 points de pourcentage par rapport au premier semestre 2015, à 51,9% .

Le résultat net part du Groupe ressort en légère progression+1,4% -, grâce à la baisse de la charge d'impôt du semestre (-6,4% par rapport au premier semestre 2015) liée à la baisse du taux d'impôt sur les sociétés en France. Le résultat net part du Groupe par action ressort à 1,66 € sur le semestre.

Au deuxième trimestre 2016, le résultat net part du Groupe atteint le niveau le plus élevé depuis la création d'Amundi : 148 m€ , en hausse de +1,9% par rapport au deuxième trimestre 2015.

Les revenus – 443 m€ – progressent légèrement, à +0,6% par rapport au deuxième trimestre 2015, qui constituait pourtant une base de comparaison élevée du fait d'un environnement de marché plus favorable. Ce résultat a été obtenu grâce à la bonne tenue des commissions de surperformance enregistrées sur le trimestre (+28%), à 35 m€.

Les charges d'exploitation sont en baisse de -3,2% par rapport au deuxième trimestre 2015. Le coefficient d'exploitation s'améliore ainsi de deux points de pourcentage par rapport au deuxième trimestre 2015, à 50,3% .

Une structure financière très solide

Les fonds propres tangibles [15] s'élèvent à 3,2 Md€, quasi stables par rapport à la fin 2015, la génération de capital du résultat net semestriel – +278 m€ – étant plus qu'annulée par la distribution du dividende 2015 – -343 m€. L 'endettement financier net reste nul et le capital disponible [16] , après prise en compte des besoins réglementaires et après déduction du seed money non monétaire et des participations, ressort toujours à 1,5  Md€ .

KBI, une acquisition [17] qui renforce le dispositif et s'inscrit pleinement dans la stratégie

Amundi a annoncé le 23 mai dernier avoir signé un accord en vue de l'acquisition de KBI, une société de gestion d'actifs basée en Irlande, spécialiste en global equity (8 Md€ d'encours sous gestion), en forte croissance. Cette acquisition, dont la finalisation est attendue au troisième trimestre 2016, présente un potentiel de synergies élevé, grâce à la complémentarité de clientèles entre KBI et Amundi, et devrait respecter les critères d'acquisition fixés au moment de l'introduction en bourse, notamment un retour sur investissement de 10% en trois ans.

L'information financière d'Amundi pour le premier semestre et le deuxième trimestre 2016 est constituée du présent communiqué de presse et de la présentation attachée, disponible sur le site http://legroupe.amundi.com.


Compte de résultat résumé

(m€)   S1  2016 S1  2015 % var.
/S1  2015
  T2  2016 % var.
/T2  2015
  % var.
/T1  2016
Revenus nets   838 849 -1,3%   443 +0,6%   +12,2%
Revenus nets de gestion   813 813 0.0%          
dont Commissions nettes   760 759 +0,1%          
dont Commissions de surperformance   53 54 -1,3%   35 +28,3%   +98,2%
Produits nets financiers   35 48 -26,7%          
Autres produits nets   -10 -12 -14,8%          
Charges d'exploitation   -435 -445 -2,3%   -223 -3,2%   +5,1%
Résultat Brut d'Exploitation   403 403 -0,1%   220 +4,8%   +20,3%
Coefficient d'exploitation (%)   51,9% 52,5% -0,5 pts   50,3% -2,0 pts   -3,4 pts
Coût du risque   0 -5 NS   0 NS   NS
Gains ou pertes sur autres actifs   0 10 NS   0 NS   NS
QP du rés. des sociétés mises en équiv.   13 12 +2,4%   6 -6,7%   -4,4%
Résultat avant impôt   416 421 -1,2%   226 +0,7%   +19,6%
Impôts   -137 -147 -6,4%   -78 -1,5%   +31,4%
Résultat net   278 274 +1,5%   148 +1,9%   +14,2%
Résultat net part du Groupe   278 274 +1,4%   148 +1,9%   +14,5%
Bénéfice par action ajusté (€)   1,66 € 1,65 € +0,5%   0,89 € +0,5%   +14,5%

Evolution des encours sous gestion, du 31 décembre 2014 au 30 juin 2016

  Encours Collecte Effet Effet
(Md€) sous gestion nette Marché périmètre
31/12/2014 877,5      
Flux T1 2015   +24,0 47,5 5,3
31/03/2015 954,3      
Flux T2 2015   +22,6 -22,9
30/06/2015 954,0      
Flux T3 2015   +19,2 -21,2
30/09/2015 952,0      
Flux T4 2015   +14,1 +19,0
31/12/2015 985,0      
Flux T1 2016   +13,8 -11,6
31/03/2016 987,2      
Flux T2 2016   +3,0 +13,6
30/06/2016 1 003,8      



Détail des encours sous gestion et de la collecte nette par segments de clientèle

    Encours Encours % var.   Collecte Collecte   Collecte Collecte
(Md€)   30.06.16 30.06.15 /30.06.15   S1 2016 S1 2015   T2-16 T2-15
Réseaux France *   95 109 -12,6%   -4,0 +2,7   +0,6 +1,8
Réseaux internationaux & JV   104 75 +38,0%   +10,4 +11,9   +6,7 +8,9
Distributeurs tiers   69 66 +3,5%   +3,7 +10,2   +1,0 +4,1
Retail   268 251 +6,8%   +10,1 +24,7   +8,3 14,8
Institutionnels & souverains   243 229 +6,3%   +4,6 +13,8   -3,9 +8,4
Corporates & Epargne entreprise   84 80 +5,5%   -1,3 +4,0   +2,8 -0,2
Assureurs CA & SG   409 395 +3,6%   +3,4 +4,1   -4,2 -0,3
Institutionnels   736 703 +4,7%   +6,7 +21,9   -5,3 +7,8
                     
TOTAL   1 004 954 +5,2%   +16,8 +46,6   +3,0 +22,6
DONT JV   82 53 +55,5%   +10,2 +10,7   +6,7 +8,3

* Réseaux France : collecte nette sur actifs longs de +0,0 Md€ au S1 2016, dont +0,2 Md€ au T2 2016

Détail des encours sous gestion et de la collecte nette par classes d'actifs

    Encours Encours % var.   Collecte Collecte   Collecte Collecte
(Md€)   30.06.16 30.06.15 /30.06.15   S1 2016 S1 2015   T2-16 T2-15
Actions   125 122 +2,4%   +5,7 +0,8   +3,4 +2,0
Multi-actifs   118 117 +0,7%   +2,7 +9,8   +1,3 +3,5
Obligations *   526 486 +8,2%   +6,3 +15,4   +4,6 +9,5
Actifs réels, alternatifs & structurés   66 65 +2,5%   +2,5 +1,6   +1,1 +0,5
ACTIFS LONGS   835 790 +5,8%   +17,2 +27,6   +10,3 +15,4
Trésorerie *   168 164 +2,7%   -0,4 +19,0   -7,3 +7,2
                     
TOTAL   1 004 954 +5,2%   +16,8 +46,6   +3,0 +22,6

* Reclassification d'un fonds (14  Md€ d'encours sous gestion) de Trésorerie à Obligations au cours du premier semestre 2016

Détail des encours sous gestion et de la collecte nette par zones géographiques

    Encours Encours % var.   Collecte Collecte   Collecte Collecte
(Md€)   30.06.16 30.06.15 /30.06.15   S1 2016 S1 2015   T2-16 T2-15
France   743 741 +0,3%   +1,6 +19,8   -3,0 +7,3
Europe hors France   105 90 +16,4%   +4,0 +12,3   -0,0 +4,3
Asie   130 96 +35,8%   +12,0 +13,6   +7,0 +10,3
Reste du monde   26 27 -4,8%   -0,7 +0,9   -1,0 +0,7
                     
TOTAL   1 004 954 +5,2%   +16,8 +46,6   +3,0 +22,6
TOTAL HORS FRANCE   261 213 +22,4%   +15,2 +26,8   +5,9 +15,3



Annexe technique : calcul des fonds propres tangibles et des fonds propres disponibles [18]

Le niveau des fonds propres d'Amundi dépasse largement les exigences réglementaires applicables au titre de la réglementation des établissements de crédit telles que présentées à la section 5.5.2 « Fonds propres prudentiels » du Document de référence 2015 18 . Par ailleurs, Amundi a fait le choix d'une politique prudente de financement de ses titres de participation et du seed money en les finançant essentiellement sur fonds propres.

Amundi mesure le surplus de fonds propres dont dispose le Groupe par le biais d'un indicateur : « les fonds propres disponibles ». Le montant des fonds propres disponibles est égal aux fonds propres tangibles, moins la somme (i) des besoins réglementaires en capital ajustés, (ii) des valeurs comptables des titres de participation, et (iii) du montant normatif du seed money non monétaire :

fonds propres tangibles : les fonds propres part du Groupe figurant au bilan après déduction des survaleurs et des autres actifs incorporels ;

besoins réglementaires en capital ajustés : cet indicateur est basé sur un ratio CET1 (Common Equity Tier 1) de 10 % appliqué aux emplois pondérés (EP) après déduction des EP relatifs au seed money non monétaire, aux titres de participation et aux investissements volontaires qui correspondent au placement des fonds propres du Groupe, et, après prise en compte des déductions applicables aux fonds propres selon la réglementation en vigueur ; les EP relatifs au seed money non monétaire et aux titres de participation sont exclus des besoins réglementaires ajustés parce que la part des fonds propres tangibles employés pour les financer est déduite directement dans le calcul des fonds propres disponibles. Pour information, les besoins réglementaires en capital non ajustés sur la base d'un ratio CET1 de 10 % étaient de 798 millions d'euros au 30 juin 2016 contre 846 millions d'euros au 31 décembre 2015 ;

titres de participation : il s'agit des participations non consolidées dans des institutions financières (principalement Resona) et dans les entités consolidées par mise en équivalence ;

montant normatif du seed money non monétaire : la Direction Générale considère que, compte tenu du rythme de lancement de nouveaux fonds d'Amundi dans des conditions de marché normales, Amundi devrait maintenir un montant d'investissements en seed money (hors monétaire) compris entre 600 millions d'euros et 800 millions d'euros ; le milieu de la fourchette, soit 700 millions d'euros, a été retenu pour le calcul dans le tableau ci-dessous ; au 30 juin 2016, le seed money non monétaire s'élève à 395 millions d'euros.

Le tableau suivant présente le calcul des fonds propres tangibles, puis des fonds propres disponibles d'Amundi au 30 juin 2016, 31 décembre et 30 juin 2015 :

(m€)   30/06/2016 31/12/2015 30/06/2015
Capitaux propres part du Groupe   6 288 6 407 6 170
– actifs incorporels   (109) (111) (117)
– écart d'acquisition   (3 003) (2 999) (2 997)
Fonds propres tangibles (part du Groupe)   3 176 3 297 3 055
– besoins réglementaires en capital ajustés   (624) (676) (713)
– titres de participation   (335) (378) (381)
– Seed money non monétaire (normatif)   (700) (700) (700)
Fonds propres disponibles   1 517 1 544 1 261

Les fonds propres disponibles d'Amundi peuvent être déployés pour financer des opérations de croissance externe et viennent assurer le caractère soutenable de la politique de distribution du Groupe.


A propos d'Amundi

Cotée depuis novembre 2015, Amundi est le premier gestionnaire d'actifs européen en termes d'encours (*), avec  plus de 1 000 milliards d'euros sous gestion dans le monde. Avec six plates-formes de gestion dans les principaux bassins financiers internationaux, Amundi a gagné la confiance de ses clients par la profondeur de sa recherche et son expérience de marché. Amundi est le partenaire de confiance de 100 millions de clients particuliers, de 1 000 clients institutionnels et de 1 000 distributeurs dans plus de 30 pays, et conçoit des produits et services innovants et performants pour ces types de clientèle , adaptés à leurs besoins et profils de risque spécifiques.

Rendez-vous sur www.amundi.com pour plus d'informations ou pour trouver l'équipe Amundi proche de vous.

Périmètre Amundi – Données au 30 juin 2016 – (*) Périmètre Amundi – N°1 en montant total d'actifs sous gestion des sociétés de gestion ayant leur siège social principal situé en Europe continentale – Source IPE "Top 400 Asset managers" publié en juin 2016 sur la base des encours sous gestion à décembre 2015.

Contact presse : Contacts investisseurs :
Natacha Sharp Cyril Meilland, CFA 
Tél. +33 1 76 37 86 05 Tél. +33 1 76 32 17 16 
natacha.sharp @amundi.com  cyril.meilland@amundi.com  

 

                                                                                              Annabelle Wiriath

                                                                       Tel. +33 1 76 32 59 84

                                                                       annabelle.wiriath@amundi.com

AVERTISSEMENT :

Les procédures de revue limitée menées par les commissaires aux comptes sur les états financiers consolidés du premier semestre 2016 discutés dans ce communiqué sont en cours.

Ce communiqué peut contenir des projections concernant la situation financière et les résultats des activités et des métiers d'Amundi. Ces données ne représentent pas des prévisions au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 (article 2, § 10).

Ces éléments sont issus de scenarii fondés sur un certain nombre d'hypothèses économiques dans un contexte concurrentiel et réglementaire donné. Par nature, ils sont donc soumis à des aléas qui pourraient conduire à la non réalisation des projections et résultats mentionnés.

De même, les informations financières reposent sur des estimations notamment lors des calculs de valeur de marché et des montants de dépréciations d'actifs.

Le lecteur doit prendre en considération l'ensemble de ces facteurs d'incertitudes et de risques avant de fonder son propre jugement.

Les chiffres présentés pour les périodes de trois mois et de six mois se terminant au 30 juin 2016 ont été établis en conformité avec le référentiel IFRS tel qu'adopté par l'Union européenne et applicable à cette date. Les chiffres présentés ont été établis conformément à IAS 34 « information financière intermédiaire ». Les procédures d'examens limités sur les comptes intermédiaires résumés d'Amundi ont été effectués. Le rapport d'examen limité est en cours d'émission.

Les informations contenues dans ce communiqué, dans la mesure où elles sont relatives à d'autres parties qu'Amundi, ou sont issues de sources externes, n'ont pas fait l'objet de vérifications indépendantes et aucune déclaration ni aucun engagement n'est donné à leur égard, et aucune certitude ne doit être accordée sur l'exactitude, la sincérité, la précision et l'exhaustivité des informations ou opinions contenues dans cette présentation. Ni Amundi ni ses représentants ne peuvent voir leur responsabilité engagée pour une quelconque négligence ou pour tout préjudice pouvant résulter de l'utilisation de cette présentation ou de son contenu ou de tout ce qui leur est relatif ou de tout document ou information auxquels elle pourrait faire référence.

Note : Le périmètre de consolidation du groupe Amundi n'a pas changé depuis l'enregistrement auprès de l'AMF du Document de Référence 2015 en date du 20 avril 2016 sous le numéro  R.16-025.




[1] Encours sous gestion et collecte nette comprenant 100%, et non la quote-part, des encours sous gestion et de la collecte nette des JV, sauf Wafa au Maroc  pour laquelle les encours et la collecte nette sont repris pour leur quote-part.

[2] Encours gérés et commercialisés au 30 juin 2016 : 1 003,8 Md€.

[3] Actifs moyen-long terme, hors Trésorerie : actions, obligations, multi-actifs, structurés, actifs réels et alternatifs.

[4] Fonds propres tangibles : capitaux propres part du Groupe après déductions des écarts d'acquisition et des actifs incorporels. Pour les principes de calcul des fonds propres disponibles, se référer à l'annexe technique en fin du présent communiqué.

[5] Les procédures d'examens limités sur les comptes intermédiaires résumés sont en cours.

[6] L'objectif du Plan à Moyen Terme 2014 devait être réalisé au deux tiers par acquisitions et un tiers seulement par croissance organique.

[7] Calculés en variation de la moyenne des cours de clôture au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015 : Stoxx 600 -13,3%, EuroStoxx -12,6%, CAC 40 -11,1%, SBF 120 -10,6%

[8] 1 003,8 Md€ au 30 juin 2016, +5,2% /30 juin 2015 et +1,9% /31 décembre 2015

[9] Dans le cadre du Plan à Moyen Terme de Crédit Agricole S.A. la croissance était anticipée pour un tiers de manière organique et pour deux tiers par croissance externe. En fait, seulement 5% de la croissance des encours sous gestion sur la période vient d'acquisitions

[10] Annualisé

[11] Voir tableau – Encours sous gestion et collecte par classes d'actifs

[12] Voir tableau – Encours sous gestion et collecte par segments de clientèle

[13] Voir tableau – Encours sous gestion et collecte par zones géographiques

[14] Après retraitement de 2,5 Md€ de collecte nette sur produits de trésorerie au T1 en produits obligataires

[15] Après déduction des survaleurs et autres actifs incorporels

[16] Fond propres disponibles : Pour les principes de calcul, se référer à la fin du présent communiqué

[17] Finalisation de la transaction attendue au troisième trimestre 2016, pas d'effet sur les comptes au 30 juin 2016

[18] Voir aussi la section 4.6 du Document de référence 2015 enregistré auprès de l'AMF le 20/04/2015 sous le numéro R. 16-025



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Amundi via GlobeNewswire

HUG#2032002

Print Friendly

Amundi : Résultats du premier semestre et du deuxième trimestre 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |