Regulatory News :

Neopost (Paris:NEO), fournisseur mondial de solutions de traitement du
courrier et acteur majeur des solutions de communication et logistique,
annonce aujourd?hui ses résultats semestriels 2014 (semestre clos le 31
juillet 2014).

Au premier semestre, le Groupe a réalisé un chiffre d?affaires de 530,7
millions d?euros en baisse de 0,6% par rapport au premier semestre de
l?exercice 2013. Hors effets de change, le chiffre d?affaires ressort en
hausse de 1,7% et la croissance organique3 s?établit à +0,4%.
Le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions
s?élève à 118,7 millions d?euros contre 125,8 millions d?euros au
premier semestre 2013. La marge opérationnelle courante hors charges
liées aux acquisitions1 s?établit à 22,4% du chiffre
d?affaires contre 23,6% au premier semestre 2013. Ceci reflète
l?évolution du mix des activités et les investissements réalisés dans le
support et le développement de nouveaux services.

Le résultat net part du Groupe du premier semestre 2014 s?établit à 69,0
millions d?euros contre 80,1 millions d?euros au premier semestre 2013.
La marge nette4 représente 13,0% du chiffre d?affaires contre
15,0% au premier semestre 2013 qui avait bénéficié d?un niveau d?impôts
atypiquement bas du fait d?éléments exceptionnels.

Denis Thiery, Président-Directeur Général de Neopost, a déclaré : «
Nos activités
Mail Solutions continuent à faire preuve de
résilience tandis que nos activités
Communication & Shipping
Solutions poursuivent leur forte dynamique de croissance. La
transformation de Neopost est clairement en marche, comme en atteste la
part croissante des activités
Communication & Shipping Solutions
dans le chiffre d?affaires du Groupe. En dépit de l?effet légèrement
dilutif de cette évolution du mix activités et des forts niveaux
d?investissement réalisés pour l?avenir, le taux de marge opérationnel
de Neopost reste élevé et nous confirmons nos attentes pour l?année
2014. »

Compte de résultats simplifié

(en millions d?euros) S1 2014 S1 2013 Variation
Chiffre d?affaires 530,7 533,7

-0,6%5

Résultat opérationnel courant hors charges
liées aux
acquisitions

118,7 125,8 -5,6%
% du chiffre d?affaires 22,4% 23,6%
Résultat opérationnel courant 113,1 122,1 -7,3%
% du chiffre d?affaires 21,3% 22,9%
Charges pour optimisation des structures (12,6)
Produits non courant liés aux acquisitions 12,8
Résultat net part du Groupe 69,0 80,1 -13,9%
% du chiffre d?affaires 13,0% 15,0%
Résultat net publié par action 2,01 2,34 -14,1%
Résultat net publié dilué par action 1,92 2,22 -13,5%

Hausse de 1,7% hors effets de change du chiffre d?affaires du premier
semestre 2014

Après un premier trimestre stable (+0,3% à taux de changes constants par
rapport au premier trimestre 2013), la croissance du chiffre d?affaires
s?est accélérée au deuxième trimestre (+3,2% à taux de change
constants). Sur l?ensemble du premier semestre 2014 le chiffre
d?affaires a atteint 530,7 millions d?euros, en hausse de 1,7% à taux de
change constants. Ce chiffre d?affaires a bénéficié de l?effet périmètre
lié aux acquisitions de DMTI Spatial en 2013 ainsi que de ProShip (SPSI)
et DCS en 2014. A périmètre et taux de change constants, la croissance
organique du premier semestre 2014 s?établit à +0,4% (soit -0,4% au
premier trimestre puis +1,2% au deuxième trimestre).

Le chiffre d?affaires des activités Mail Solutions du
premier semestre 2014 est en baisse hors effets de change (-1,5 %).
Après un premier trimestre marqué par la fin de l?effet
écho-décertification aux Etats-Unis et par une base de comparaison
élevée en matière de ventes d?équipements, notamment dans le domaine des
systèmes de mise sous pli milieu et haut de gamme, le niveau d?activité
Mail Solutions s?est amélioré au deuxième trimestre grâce à une reprise
des ventes d?équipement – notamment en Amérique du Nord – et à une bonne
résistance des revenus récurrents.

Le chiffre d?affaires des activités Communication & Shipping
Solutions
du premier semestre 2014 est en hausse de 18,2 % hors
effets de change grâce notamment aux acquisitions de DMTI Spatial en
2013 ainsi que de ProShip et DCS en 2014. Retraité des effets périmètres
liés à ces acquisitions, le chiffre d?affaires des activités Communication
& Shipping Solutions
affiche une croissance organique de +9,3%.
Cette croissance organique atteint cependant près de +13% si l?on fait
abstraction des revenus 2013 liés à l?installation des consignes
automatisées pour le compte d?Australia Post.

La croissance est en effet restée très solide dans le domaine des Shipping
Solutions.
Les activités Customer Communication Management
ont poursuivi leur forte dynamique pour ce qui concerne à la fois les
ventes directes de GMC Software Technology et les ventes réalisées par
les filiales du réseau de distribution Neopost. L?activité Data
Quality
a enregistré quant à elle une croissance plus modeste.

Au total, les activités Communication & Shipping Solutions représentent
19% du chiffre d?affaires du Groupe au 1er semestre 2014
contre 16% un an plus tôt.

Sur le plan géographique, en Amérique du Nord, le Groupe a connu
une croissance de son chiffre d?affaires de +2,2 % hors effets de change
au premier semestre 2014. Après un premier trimestre en retrait, le
Groupe a enregistré une forte croissance au deuxième trimestre grâce
notamment à la hausse des ventes d?équipements des activités Mail
Solutions
et à la forte progression des ventes de licences des
activités Communication & Shipping Solutions. Le Groupe a
aussi bénéficié des consolidations de DMTI Spatial (acquis en octobre
2013) et de ProShip à compter de mai 2014.

En Europe, en dépit d?un environnement économique qui reste
difficile, en particulier en France, le chiffre d?affaires a progressé
de 2,1% hors effets de change au 1er semestre 2014. Cette
hausse est notamment liée aux bons niveaux de croissance enregistrés en
Allemagne, au Royaume-Uni et dans les pays nordiques.

En Asie-Pacifique, le chiffre d?affaires est en baisse de 4,1%
hors effets de change. Le Groupe rappelle qu?il bénéficiait en 2013 des
revenus liés à l?installation des consignes postales automatisées pour
le compte d?Australia Post. Si l?on fait abstraction de ces revenus, le
chiffre d?affaires en Asie-Pacifique a poursuivi sa croissance.

Par type de revenus, les ventes d?équipements et de licences sont
en hausse de 3,7% hors effets de change. Cette performance est la
combinaison d?une légère décroissance des ventes en Mail Solutions
et d?une forte croissance des ventes de licences en Communication &
Shipping Solutions
.

Les revenus récurrents sont en progression de 0,8% hors effets de
change. En ce qui concerne les Mail Solutions, Neopost a continué
à enregistrer une hausse de ses revenus de leasing, de financement et de
services de maintenance tandis que les revenus de location et de
consommables restent en baisse. En ce qui concerne les Communication
& Shipping Solutions
, les revenus récurrents sont en forte
hausse.

Les revenus récurrents ont représenté 67% du chiffre d?affaires au
premier semestre 2014.

Résultat opérationnel courant

Au premier semestre 2014, le résultat opérationnel courant hors charges
liées aux acquisitions s?établit à 118,7 millions d?euros contre 125,8
millions d?euros un an plus tôt. La marge opérationnelle courante hors
charges liées aux acquisitions s?élève à 22,4% contre 23,6% au premier
semestre 2013. Cette marge se décompose en :

  • une marge opérationnelle hors charges liées aux acquisitions de 23,5%
    pour Neopost Integrated Operations (NIO, 481 millions d?euros
    de chiffre d?affaires au premier semestre 2014) contre 24,5% au
    premier semestre 2013. Les produits et services CSS ont nécessité des
    investissements de R&D, de support et de marketing significatifs. Par
    ailleurs, les revenus CSS réalisés dans le réseau NIO ont eu une marge
    inférieure à celle des activités Mail Solutions. ;
  • une marge opérationnelle hors charges liées aux acquisitions de 10,0%
    pour Communication & Shipping Solutions Dedicated Units
    (CSS DU, 60 millions d?euros de chiffre d?affaires au premier semestre
    2014) contre 11,0% au premier semestre 2013. Les dépenses consacrées
    notamment au développement de nouveaux projets comme Packcity ou la
    CVP 500 par ces filiales dédiés se sont poursuivies sur le semestre.
    Les acquisitions de DMTI Spatial, ProShip et DCS ont également eu un
    effet dilutif sur la marge de CSS DU.

Marge opérationnelle courante par segment

(en millions d?euros) S1 2014 S1 2013
NIO CSS DU Elimination Total
S1 2014
NIO CSS DU Elimination Total
S1 2013
CA Mail Solutions 432 432 447 447
CA Communication & Shipping Solutions 49 60 (10) 99 45 50 (8) 87
Total chiffre d?affaires 481 60 (10) 531 492 50 (8) 534

Marge opérationnelle
courante hors frais
liés
aux acquisitions

23,5% 10,0% 22,4% 24,5% 11,0% 23,6%

Les charges liées aux acquisitions représentent 5,6 millions d?euros au
premier semestre 2014 contre 3,7 millions d?euros un an
auparavant. Cette augmentation est essentiellement liée aux frais payés
aux conseils du Groupe. Le résultat opérationnel courant du premier
semestre 2014 ressort donc à 113,1 millions d?euros contre 122,1
millions d?euros un an auparavant.

Résultat net

En 2013, Neopost avait renégocié le contrat d?acquisition de GMC
Software Technology. Cette renégociation s?était traduite par un produit
exceptionnel non imposable de 12,8 millions d?euros. Par ailleurs, le
Groupe avait décidé d?accélérer l?optimisation de ses structures
notamment celle de sa distribution et celle de sa chaîne
d?approvisionnement. A cet effet, le Groupe avait comptabilisé des
provisions pour un montant total de 12,6 millions d?euros au 31 juillet
2013.

Au premier semestre 2014, le coût de l?endettement financier net est
quasiment stable à 18,7 millions d?euros contre 18,3 millions d?euros au
premier semestre 2013. Les gains sur les opérations de couverture et
autres frais financiers s?établissent à 1,1 million d?euros au premier
semestre 2014 contre une perte de 0,8 million d?euros un an plus tôt.

Le taux d?imposition moyen s?établit à 28,2% au premier semestre 2014
contre 22,8% au premier semestre 2013. La situation du premier semestre
2013 était atypique en raison du caractère non imposable du produit
exceptionnel lié à la renégociation du contrat d?acquisition de GMC
Software Technology.

Le résultat net part du Groupe du premier semestre 2014 atteint
69,0 millions d?euros contre 80,1 millions d?euros un an auparavant.

Faits marquants du semestre : poursuite du développement des
activités CSS

Acquisition de DCS et de ProShip

Au cours du premier semestre 2014, Neopost a procédé à l?acquisition de
Data Capture Solution Ltd (DCS) au Royaume-Uni, un spécialiste de la
fourniture de solutions logicielles dédiées notamment à la capture de
documents. DSC a réalisé un chiffre d?affaires de 3,7 millions de livres
en 2013. La société DCS a été consolidée dans les comptes de Neopost à
compter de mai 2014.

Neopost a également procédé à l?acquisition de ProShip au cours du
premier semestre 2014, un spécialiste reconnu de solutions logicielles
d?expédition multi-transporteurs aux Etats-Unis. ProShip a enregistré un
chiffre d?affaires de 10 millions de dollars en 2013. ProShip a
également été consolidée dans les comptes de Neopost à compter de mai
2014.

Début de la phase opérationnelle du déploiement de Packcity en France

Aujourd?hui, une quinzaine de consignes sont en fonctionnement. Les
résultats du pilote sont très convaincants : le taux de remplissage est
très prometteur et 60% des colis sont retirés le jour même. Les
consignes sont très faciles d?accès et d?utilisation pour le
consommateur. Elles apportent un flux supplémentaire de visiteurs et de
clients potentiels aux sites qui les hébergent.

Au cours du 1er semestre, Neopost a élaboré un programme de
déploiement, identifiant des sites dans des centres commerciaux, en
centre ville ou en banlieue. Une intensification des installations est
prévue au cours du dernier trimestre 2014, avec un objectif de 150
consignes mises en service d?ici fin 2014, dont deux tiers de machines
dédiées à GeoPost

Solidité de la situation financière

La capacité d?autofinancement avant coût de l?endettement financier net
et impôts s?établit à 148,3 millions d?euros contre 155,5 millions
d?euros au premier semestre 2013, en adéquation avec l?évolution du
résultat opérationnel courant.

La variation du besoin en fonds de roulement, qui connait une forte
saisonnalité, est identique à celle de l?an passé.

Le portefeuille de leasing et des autres services de financement a
poursuivi sa progression (687,6 millions d?euros au 31 juillet 2014,
soit +5% à taux de change constants par rapport au 31 juillet 2013).

Les décaissements liés aux impôts sont nettement supérieurs à l?an
dernier (32,2 millions d?euros contre 10,9 millions) en raison notamment
de la fin de déficits reportables dans certains pays et de
remboursements d?importants trop-versés d?impôts intervenus au premier
semestre 2013.

En conséquence, les flux de trésorerie nets provenant de l?exploitation
s?établissent à 46,0 millions d?euros contre 76,2 millions au premier
semestre 2013.

Par ailleurs, le Groupe a réalisé l?acquisition de DCS et de ProShip au
cours du premier semestre 2014. Il a également procédé au dernier
paiement lié à l?acquisition de GMC Software Technology.

Enfin, Neopost a payé l?acompte sur dividendes relatifs à l?exercice
2013 en février 2014. Pour mémoire, le paiement de l?acompte sur
dividendes relatifs à l?exercice 2012 était intervenu en janvier 2013.

L?endettement net ressort en hausse à 913,3 millions d?euros au 31
juillet 2014 contre 869,8 millions d?euros au 31 janvier 2014, retraité
du paiement de l?acompte sur dividendes6, et 807,5 millions
d?euros au 31 juillet 2013. Le Groupe rappelle que les flux futurs
actualisés de ses activités de leasing ou de location restent supérieurs
à son endettement.

Au 31 juillet 2014, les fonds propres s?établissent à 779,9 millions
d?euros contre 750,5 millions d?euros un an auparavant. Le ratio
d?endettement ressort ainsi à 117% des fonds propres contre 113% au 31
janvier 2014, retraité du paiement de l?acompte sur dividendes, et 108%
au 31 juillet 2013. Le ratio de couverture de la dette par l?EBE7
s?établit à 2,8 contre 2,6 au 31 janvier 2014, retraité du paiement de
l?acompte sur dividendes, et 2,4 au 31 juillet 2013.

Poursuite de l?optimisation du financement

Emission d?un emprunt obligataire public en juin 2014

Neopost a émis avec succès un emprunt obligataire public inaugural d?un
montant de 350 millions d?euros d?une maturité de 7 ans. Cet emprunt,
non noté, porte un coupon annuel de 2,50%. Cette émission a permis
d?allonger la maturité de la dette du Groupe tout en diversifiant les
sources de financement. Elle servira à rembourser l?obligation
convertible (OCEANE) de 300 millions d?euros arrivant à échéance le 1er
février 2015. L?afflux de liquidités temporaire lié au décalage dans le
temps entre l?émission de l?emprunt obligataire public et le
remboursement de l?OCEANE, a permis à Neopost de réduire à zéro
l?utilisation de sa ligne de crédit revolving. Le Groupe disposait ainsi
au 31 juillet 2014, de lignes de crédit non tirées pour un montant de
500 millions d?euros.

Nouveau placement privé américain émis en septembre 2014

Afin de continuer à optimiser ses coûts de financement et allonger la
maturité de sa dette, Neopost a émis une nouvelle dette senior non
garantie sous la forme d?un placement privé aux Etats-Unis pour un
montant de 90 millions de dollars. Cette dette, d?une maturité comprise
entre 6 et 8 ans, est à taux variable Libor 3 mois +1,75%. Les fonds
levés serviront à rembourser par anticipation le placement privé
Schuldschein d?un montant de 90 millions de dollars d?une maturité
résiduelle de deux ans.

Ces deux opérations auront un coût de portage estimé à deux millions
d?euros au second semestre 2014. Elles génèreront des économies de
l?ordre de 6 millions d?euros8 en 2015.

Perspectives 2014 inchangées

Compte tenu des performances enregistrées au cours du premier semestre,
Neopost confirme s?attendre à une croissance organique de son chiffre
d?affaires en 2014 comprise entre +1% et +3%. Pour cela, le Groupe
s?appuie sur les hypothèses de croissance organique suivantes : un
chiffre d?affaires Mail Solutions plus ou moins stable et une
progression à deux chiffres des activités Communication & Shipping
Solutions
.

En matière de profitabilité, le Groupe confirme attendre une marge
opérationnelle courante9 hors charges liées aux
acquisitions comprise entre 22,5% et 23,5% de son chiffre d?affaires, en
dépit des effets dilutifs des récentes acquisitions de DCS et de ProShip.

Denis Thiery a conclu : « Notre nouvelle stratégie porte ses
fruits. Pour 2014, nous sommes très confiants dans l?accélération de la
croissance et l?amélioration de la marge opérationnelle au second
semestre. Par ailleurs, nous continuons à bénéficier d?un bilan solide.
Nous avons déjà anticipé le remboursement de nos échéances à venir et
encore optimisé notre dette. Tout ceci nous permet d?envisager la
poursuite de nos efforts d?investissement pour continuer la
transformation du Groupe tout en maintenant la distribution d?un
dividende élevé. »

Agenda

Le chiffre d?affaires du 3ème trimestre sera publié le 1er
décembre 2014 après clôture de bourse.

A PROPOS DE NEOPOST

NEOPOST est un fournisseur mondial de solutions de traitement du
courrier et un acteur majeur des solutions de communication et
logistique. Spécialiste de l?équipement des salles de courrier, Neopost
offre les solutions les plus avancées en matière d?affranchissement, de
pli, d?insertion et d?adressage ainsi qu?une gamme de services complète,
comprenant notamment le conseil, la maintenance et les solutions de
financement. Neopost développe également progressivement un portefeuille
de nouvelles activités visant à renforcer son offre et les services
rendus à ses clients dans les domaines de la Gestion de la communication
clients, de la Qualité des données et des Solutions logistiques.
Implanté
directement dans 31 pays, avec 6 200 collaborateurs, Neopost a
enregistré en 2013 un chiffre d?affaires annuel de 1,1 milliard d?euros.
Ses produits et ses services sont distribués dans plus de 90 pays.

Neopost est coté sur le compartiment A d?Euronext Paris et fait
partie notamment du SBF 120.

Annexe :

Glossaire

  • Mail Solutions : systèmes d?affranchissement,
    systèmes de gestion de documents (plieuses/ inséreuses de bureau et de
    salle de courrier; autres équipements de salle de courrier) et
    services liés
  • Communication & Shipping Solutions (CSS) :
    qualité des données, solutions de gestion de la communication clients,
    solutions logistiques, solutions de finition de documents et solutions
    graphiques
  • Neopost Integrated Operations : filiales de Neopost
    élaborant, produisant et distribuant les produits et services Neopost
  • CSS Dedicated Units : DCS, DMTI Spatial, GMC
    Software Technology, Human Inference, Neopost ID, ProShip et Satori
    Software

Premier semestre 2014

Comptes de résultats consolidés

En millions d?euros S1 2014

(clos le

31/07/2014)

S1 2013

(clos le

31/07/2013)

Rappel

Exercice

2013

Chiffre d’affaires 530,7 100,0 % 533,7 100,0 % 1 095,5 100,0%
Coûts des ventes (117,3) (22,1) % (118,4) (22,2) % (257,7) (23,5)%
Marge brute 413,4 77,9 % 415,3 77,8 % 837,8 76,5%
Frais de recherche et développement (17,8) (3,3) % (15,5) (2,9) % (30,7) (2,8)%
Frais commerciaux (138,4) (26,1) % (135,0) (25,3) % (272,6) (24,9)%
Frais administratifs et généraux (85,0) (16,0) % (86,3) (16,2) % (164,8) (15,0)%
Maintenance et autres charges (49,3) (9,3) % (48,2) (9,0) % (97,8) (8,9)%
Intéressement, paiement en actions (4,2) (0,8) % (4,5) (0,8) % (9,4) (0,9)%
Résultat opérationnel courant avant charges liées aux acquisitions 118,7 22,4 % 125,8 23,6 % 262,5 24,0%
Charges liées aux acquisitions (5,6) (1,1) % (3,7) (0,7) % (8,4) (0,8)%
Résultat opérationnel courant 113,1 21,3 % 122,1 22,9 % 254,1 23,2%
Résultat des cessions et autres
Charges pour optimisation des structures (12,6) (2,4)% (12,5) (1,1)%
Produits non courants liés aux acquisitions 12,8 2,4% 15,0 1,3%
Résultat opérationnel 113,1 21,3 % 122,3 22,9 % 256,6 23,4%
Résultat financier (17,6) (3,3) % (19,1) (3,6) % (37,5) (3,4)%
Résultat avant impôts 95,5 18,0 % 103,2 19,3 % 219,1 20,0%
Impôts (26,9) (5,1) % (23,5) (4,4) % (55,8) (5,1)%
Quote-part de résultat des SME 0,4 0,1 % 0,4 0,1 % 0,7 0,1%
Résultat net part du Groupe 69,0 13,0 % 80,1 15,0 % 164,0 15,0%

Premier semestre 2014

Bilans consolidés résumés

ACTIF en millions d?euros 31 juillet 2014 31 juillet 2013 31 janvier 2014
Ecarts d?acquisition 1 005,9 971,1 977,3
Immobilisations incorporelles 192,3 171,7 177,8
Immobilisations corporelles 131,6 138,9 134,0
Autres actifs financiers non courants 41,0

Print Friendly, PDF & Email

1er SEMESTRE 2014 : TRANSFORMATION DE NEOPOST À L’OEUVRE

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
dictum Donec ipsum at tristique accumsan commodo ut elementum sed risus