LONDRES – le 9 août 2016YPO , la plus importante organisation de chefs d'entreprises au monde, a annoncé aujourd'hui que la confiance des entreprises dans l'Union européenne a considérablement diminué au cours du deuxième trimestre 2016, à la suite de la décision du Royaume-Uni de quitter l'UE. L'indice de confiance YPO Global Pulse pour l'UE a chuté de 3,1 points, à 58,5, son plus bas niveau en trois ans.

Après avoir enregistré le plus haut niveau de confiance de toutes les régions du monde pour les trois trimestres précédents, l'UE est à la traîne à présent, derrière l'indice composite global de 59,7. 

La baisse de confiance dans l'UE a été principalement causée par une forte chute de la confiance économique au Royaume-Uni. Après les résultats inattendus du référendum pour quitter l'UE, l'indice YPO Global Pulse a enregistré pour le Royaume-Uni une baisse de la confiance de 5 points, à 57,9, le plus bas niveau depuis le premier trimestre 2013.

Au-delà du Royaume-Uni, les niveaux de confiance variaient parmi les directeurs généraux et les chefs d'entreprises des grandes économies de l'UE. La confiance en Allemagne a baissé de 3,8 points, à 55,5, son plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2014. Cependant, la confiance est restée stable en Italie, en légère hausse de 0,3 point, à 63,4, tandis que l'Espagne a grimpé de 1,8 point pour se retrouver à 64,3. La France a gagné 2,6 points pour atteindre 58,7, son plus haut niveau depuis plus d'un an.

Dans l'ensemble, l'Union européenne faisait l'inverse de la tendance mondiale, la plupart des régions du monde enregistrant une légère hausse d'optimisme au deuxième trimestre. L'indice composite YPO Global Pulse a augmenté de 1,4 point, à 59,7, son plus haut niveau en un an. L'Asie a gagné 2,9 points pour se retrouver à 62,9, ce qui en fait la région la plus confiante du monde. La confiance des États-Unis a augmenté de 1,2 point, à 60,8. Le niveau de confiance de l'Amérique latine a grimpé de 3,6 points, à 54,4, tandis que celui des régions du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord est resté presque inchangé, en légère hausse de 0,3 point, se retrouvant à 55,9. L'Afrique a vu son niveau de confiance augmenter de 0,6 point, s'établissant à 53,8, restant ainsi la région la plus pessimiste du monde.

« Il est peu surprenant que la confiance des entreprises en ait pris un coup après la décision du Brexit et des inquiétudes croissantes concernant l'instabilité financière au sein de nombreuses économies européennes. Cette incertitude est susceptible de se poursuivre tout au long du reste de l'année, alors que les négociations sur les modalités du retrait du Royaume-Uni de l'UE sont en cours et que les craintes persistent au sujet d'une récession potentielle dans plusieurs grandes économies », a déclaré Erik Lorenz Petersen, président régional YPO européen du Danemark. « Cependant, à 58,5, il convient de noter que la confiance de l'UE reste relativement forte dans la région, et que l'impact économique immédiat du Brexit n'est pas aussi catastrophique que de nombreux chefs d'entreprises ont pu le craindre dans les jours qui suivirent le référendum. Les PDG croient toujours qu'il existe des possibilités de croissance et de succès malgré les turbulences actuelles. »

Facteurs clés de l'UE

Les inquiétudes sur les conditions économiques à court terme
Lors de l'évaluation de l'économie des six mois à venir, les chefs d'entreprises de l'UE ont montré des niveaux réduits d'optimisme.

Plus d'un quart (29 %) des PDG pensent que la conjoncture économique se détériorera au cours des six mois à venir, au lieu d'un tiers (34 %) qui pensent qu'elle s'améliorera. Au cours du trimestre précédent, 22 % seulement avait prévu une dégradation des conditions, tandis que 35 % prévoyaient une amélioration.

Les PDG restent optimistes quant aux perspectives de leurs propres entreprises
Malgré des perspectives moins optimistes quant à la conjoncture économique générale, la plupart des chefs d'entreprises sont restés relativement positifs sur les perspectives de leurs propres sociétés. Près de 59 % des PDG s'attendaient à voir les ventes augmenter au cours des douze prochains mois, au lieu de seulement 10 % qui s'attendaient à une baisse. Un tiers (33 %) des chefs d'entreprises s'attendaient à voir les effectifs augmenter au sein de leur organisation, avec seulement 8 % qui s'attendaient à les réduire. Plus d'un tiers des membres YPO (35 %) de l'UE prévoyaient d'augmenter les investissements en capital fixe dans l'année à venir, au lieu de 12 % qui s'attendaient à les réduire.

Forte baisse de la confiance parmi les chefs d'entreprises britanniques
Sans surprise, la confiance parmi les directeurs généraux et les chefs d'entreprises au Royaume-Uni a chuté de manière significative à la suite de la décision référendaire. La moitié des PDG a déclaré que la conjoncture économique actuelle était pire qu'il y a six mois, et la même proportion (49 %) s'attendait à ce que la conjoncture se dégrade davantage au cours des six prochains mois. Ce fut une perspective beaucoup plus pessimiste que celle du sondage du trimestre précédent, alors que seulement 28 % avait rapporté une conjoncture pire que celle des six mois précédents, et seulement 26 % s'attendaient à ce que la situation économique se détériore au cours des six mois à venir. Il y avait aussi des baisses significatives de la confiance pour de nombreux PDG au Royaume-Uni quand il s'agissait des perspectives de leurs propres sociétés, avec une érosion des prévisions des ventes, de l'embauche et des investissements en capital fixe.

Indice de confiance YPO Global Pulse
Le sondage trimestriel en ligne réalisé au cours des deux premières semaines de juillet 2016 a recueilli les réponses de 2 388 chefs d'entreprises à travers le monde entier, dont 238 dans l'Union européenne. Consultez le site www.ypo.org/globalpulse pour en savoir plus sur la méthode utilisée et les résultats provenant des quatre coins du monde.

# # #

À propos d'YPO

YPO est la plus importante organisation de chefs d'entreprises dans le monde, représentant une communauté mondiale de responsables engagés dans la mission partagée de devenir de meilleurs dirigeants par le biais de l'acquisition continue du savoir et de l'échange d'idées (Better Leaders through Lifelong Learning and Idea Exchange TM ) . YPO fournit aujourd'hui à plus de 24 000 membres répartis dans 130 pays l'accès à des ressources éducatives extraordinaires, à l'alliance avec des institutions de premier rang et à des réseaux spécialisés conçus pour soutenir leur entreprise, la communauté et le leadership personnel. Au total, les entreprises dirigées par des membres d'YPO emploient plus de 15 millions de personnes à travers le monde et engendrent un chiffre d'affaires annuel de 6 milliards de dollars américains. Pour en savoir plus, consulter le site www.ypo.org .

Contact :
YPO
Linda Fisk
Bureau : +1.972.629.7305 (États-Unis)
Mobile : +1.972.207.4298
press@ypo.org



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Young Presidents’ Organization, Inc. via GlobeNewswire

HUG#2032407

Print Friendly

Sondage YPO Global Pulse : la confiance des entreprises de l’UE chute au niveau le plus bas enregistré depuis trois ans

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |