Communiqué de presse
27 juillet 2016 – N° 14  

Résultats semestriels 2016

SCOR enregistre un résultat net d'EUR 275 millions au premier semestre 2016, confirmant ainsi la solidité de son modèle économique

 

   

Au premier semestre 2016, SCOR continue d'enregistrer de solides résultats. La rentabilité technique et le résultat net enregistrés par le Groupe démontrent la capacité de SCOR à absorber les chocs survenus au cours du semestre écoulé : une sinistralité élevée en matière de catastrophes naturelles, les résultats du référendum au Royaume-Uni qui ont conduit au Brexit, ainsi que la persistance de taux d'intérêts bas et d'un cycle baissier dans la branche P&C.
             

  • Les primes brutes émises atteignent EUR 6 735 millions au premier semestre 2016, en hausse de 5,9 % à taux de change constants par rapport à 2015 (+3,7 % à taux de change courants), avec :
     
    • une forte contribution de SCOR Global Life, qui enregistre des primes brutes émises d'EUR 3 934 millions au premier semestre (+10,2 % à taux de change constants et de +8,3 % à taux de change courants) ;
    • des primes brutes émises de SCOR Global P&C en hausse de 0,6 % à taux de change constants (-2,0 % à taux de change courants), qui s'élèvent à EUR 2 801 millions au premier semestre 2016 et d'excellents renouvellements en juin et juillet 2016.
       
  • SCOR Global P&C enregistre une forte rentabilité technique au premier semestre 2016 avec un ratio combiné net robuste de 93,8 %, malgré une sinistralité élevée en matière de catastrophes naturelles au deuxième trimestre 2016 dans l'ensemble des branches d'activités et des régions du monde, et une libération de réserves à hauteur de EUR 40 millions, soit 1,6 point du ratio combiné du premier semestre 2016.  
     
  • SCOR Global Life enregistre une marge technique élevée de 7,1 % au premier semestre 2016, continuant de dépasser l'hypothèse du plan « Optimal Dynamics » d'une marge technique de 7,0 %.
     
  • SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs élevé de 3,1 %, supérieur à l'hypothèse émise dans le plan « Optimal Dynamics », dans un environnement incertain et de taux d'intérêt extrêmement bas, tout en maintenant un positionnement prudent de ses placements dans un contexte de  forte de volatilité des marchés financiers.
     
  • Le résultat net du Groupe atteint EUR 275 millions au premier semestre 2016, soit une baisse de 15,9 % par rapport au premier semestre 2015, en raison d'une forte sinistralité en matière de catastrophes naturelles et dans un environnement macroéconomique difficile. Le taux de rendement annualisé des capitaux propres (ROE) atteint 8,9 % au premier semestre 2016 soit 881 points de base au-dessus du taux sans risque [1] .
     
  • Les fonds propres atteignent EUR 6 282 millions au 30 juin 2016 contre EUR 6 363 millions au 31 décembre 2015 après le versement d'EUR 278 millions de dividendes pour l'année 2015, soit un actif comptable par action d'EUR 33,79 au 30 juin 2016.
  • Le ratio d'endettement financier de SCOR s'élève à 31,8 % au 30 juin 2016, soit un niveau temporairement supérieur au plafond prévu dans le plan « Optimal Dynamics » et s'élèvera à  25,5 % [2] à la suite du remboursement anticipé des deux dettes arrivant à échéance au troisième trimestre 2016. Ce ratio reflète également le placement, effectué en mai 2016, de titres subordonnés à durée déterminée sur le marché de l'euro pour un montant de EUR 500 millions avec un taux d'intérêt de 3,625 %.
  • Le ratio de solvabilité estimé de SCOR au 30 juin 2016, ajusté en vue du remboursement anticipé des deux dettes arrivant à échéance au troisième trimestre 2016, s'élève à 210 % [3] , dans la fourchette optimale comprise entre 185 % et 220 % prévue dans le plan « Optimal Dynamics ».

Principaux chiffres clés du groupe SCOR au premier semestre et au deuxième trimestre 2016 :

 

En EUR millions (valeurs arrondies, non auditées, à taux de change courants)
1 er semestre 2 e trimestre
1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
Primes brutes émises 6 735 6 493 3,7 % 3 452 3 369 2,5 %
Ratio de coûts du Groupe 5,1 % 5,1 % 0,0 pt 4,9 % 5,1 % -0,2 pt
Rendement des actifs 3,1 % 3,4 % -0,3 pt 3,0 % 3,4 % -0,4 pt
 ROE annualisé 8,9 % 11,1 % -2,2 pts 6,9 % 10,3 % -3,4 pts
 Résultat net *  275  327 -15,9 %  105  152 -30,9 %
 Capitaux propres 6 282 6 026 4,3 % 6 282 6 026 4,3 %
 Ratio combiné P&C 93,8 % 90,9 % 2,9 pts 97,5 % 92,6 % 4,9 pts
 Marge technique Vie 7,1 % 7,2 % -0,1 pt 7,0 % 7,2 % -0,2 pt

(*)Résultat net de l'ensemble consolidé, part du Groupe.

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : «  Au premier semestre 2016, SCOR prouve une nouvelle fois sa capacité à absorber les chocs grâce à la forte diversification de son activité. En dépit du nombre important de catastrophes naturelles survenues lors du premier semestre 2016 et des incertitudes politiques issues du référendum au Royaume-Uni, SCOR continue de dégager des résultats solides. Le Groupe poursuit son développement global au premier semestre 2016, et chacune des deux divisions Vie et P&C dégage une rentabilité technique élevée. SCOR Global Investments parvient à générer un rendement élevé des actifs au premier semestre malgré des taux d'intérêt extrêmement faibles. Avec ces résultats, SCOR atteint pleinement les objectifs fixés dans son plan « Optimal Dynamics ». Le Groupe prépare actuellement son nouveau plan stratégique, qui sera présenté lors de la Journée Investisseurs de SCOR le 7 septembre prochain  ».

***

Répercussions du Brexit

SCOR ne prévoit aucune répercussion négative des conséquences du référendum au Royaume-Uni sur sa stratégie. SCOR est un réassureur d'envergure mondiale, doté d'une stratégie axée sur la diversification, de ses actifs comme de ses activités. Par ailleurs, son organisation globale place le Groupe dans une position favorable pour relever les incertitudes issues du Brexit.

SCOR considère que les risques financiers liés au Brexit sont très limités pour le Groupe :

  • la politique de couverture et de gestion du capital de SCOR garantit une stricte congruence, selon les normes IFRS, entre le portefeuille d'actifs du Groupe et ses engagements en matière de souscription, qui représentent GBP 1,7 milliard, soit 9 % du total des actifs du Groupe. Une dévaluation de la livre sterling n'aurait pas d'effet de change négatif majeur sur le Groupe, dont seulement 6 % des capitaux propres sont libellés en GBP (soit GBP 300 millions). Les biens immobiliers détenus par SCOR au Royaume-Uni sont quant à eux situés dans des emplacements privilégiés et sont occupés par le Groupe [4] .
     
  • en prévision du référendum sur le « Brexit », la part des actifs du Groupe libellés en livres sterling avait été placée de façon particulièrement prudente, et principalement investie en trésorerie et équivalents de trésorerie, ainsi qu'en obligations avec une exposition limitée aux actions britanniques [5] , et une duration très courte (2,7 ans).

SCOR anticipe des risques opérationnels très limités dans la mesure où l'organisation du Groupe est globale et multicentrée. SCOR continuera par ailleurs d'apporter des solutions efficaces à ses clients à travers le monde, y compris au Royaume-Uni. En outre, le siège social de SCOR se situe en Europe, ce qui facilite les transactions transfrontalières. Enfin, l'efficacité de la politique de gestion du capital du Groupe lui permettra de s'adapter aux éventuels changements réglementaires à venir. 

SCOR prévoit par ailleurs que les répercussions du Brexit sur  l'activité seront très réduites , l'activité d'assurance directe transfrontalière étant marginale au sein du Groupe.


Au premier semestre 2016, les résultats techniques de SCOR Global P&C permettent d'atteindre les objectifs du plan « Optimal Dynamics »

Principaux chiffres de SCOR Global P&C :

  1er semestre 2e trimestre
En EUR millions (valeurs arrondies, non auditées, à taux de change courants) 1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
Primes brutes émises 2 801 2 859 -2,0 % 1 425 1 461 -2,5 %
Ratio combiné 93,8 % 90,9 % 2,9 pts 97,5 % 92,6 % 4,9 pts

Au premier semestre 2016, les primes brutes émises de SCOR Global P&C s'élèvent à
EUR 2 801 millions. A taux de change constants, les primes brutes émises augmentent de 0,6 % (-2,0 % à taux de change courants). SCOR Global P&C prévoit des primes brutes émises en augmentation de 3 à 4 % à taux de change constants sur l'ensemble de l'année 2016.

Au premier semestre 2016, SCOR Global P&C enregistre une forte rentabilité technique, avec un ratio combiné net de 93,8 % s'expliquant par :

  • une sinistralité élevée en matière de catastrophes naturelles au second trimestre 2016 dans l'ensemble des branches d'activités et des régions du monde, avec un impact de 12 points sur le ratio combiné du trimestre, soit un ratio net de catastrophes naturelles s'élevant à 6,9 points au premier semestre 2016. Les premières estimations nettes avant impôt pour ces événements incluent notamment les incendies de Fort McMurray au Canada pour un montant de EUR 65 millions, les tremblements de terre survenus au Japon, en Equateur et à Taïwan, les tempêtes en Allemagne et les inondations au Sri Lanka, ainsi qu'une tempête de grêle fin juin aux Pays-Bas ;
  • la somme du ratio net attritionnel et du ratio des commissions s'élevant à 79,9 % au premier semestre 2016, contre 82,4 % au premier semestre 2015, intègre un impact positif de 1,6 point lié à la libération de réserves à hauteur de EUR 40 millions au deuxième trimestre dans les branches à déroulement long, permettant d'atténuer l'impact de la forte sinistralité en matière de catastrophes naturelles enregistrée sur la même période.

Le ratio combiné net normalisé (intégrant un budget de sinistralité en matière de catastrophes naturelles de 6 % et sans prise en compte de l'impact de 1,6 point lié à la libération de réserves) s'établit à
94,5 % au premier semestre 2016, conformément aux hypothèses émises lors de la publication des résultats en début d'année [6] .

Renouvellements juin/juillet 2016

SCOR Global P&C enregistre de solides renouvellements en juin et juillet 2016, avec une augmentation des primes arrivant à renouvellement de 14,2 % à taux de change constants, et des prix quasi stables.

Les primes arrivant à renouvellement en juin et juillet 2016, représentant environ 11 % du volume annuel total des primes, ont atteint EUR 491 millions, réparties majoritairement entre les traités P&C et les affaires proportionnelles et principalement souscrites aux Etats-Unis, en Australie, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

Alors que les affaires proportionnelles ont bénéficié d'une augmentation des tarifs, tirant ainsi partie des développements positifs des prix en assurance directe dans certains marchés, les affaires non-proportionnelles ont quant à elles connu une réduction tarifaire. Un ralentissement de la baisse des tarifs a toutefois été constaté dans de nombreux marchés, notamment aux Etats-Unis.

Les principales évolutions constatées lors des renouvellements de juin-juillet 2016 sont les suivantes :

  • S'agissant des Traités P&C : les primes brutes augmentent de 15 % à taux de change constants et atteignent EUR 453 millions, notamment grâce aux affaires souscrites aux Etats-Unis. En revanche, le volume de primes de la zone EMEA a légèrement baissé, particulièrement en Afrique du Sud.
     
  • S'agissant des Traités de Spécialités : les primes brutes augmentent de 12 % à taux de change constants et atteignent EUR 107 millions, bénéficiant du développement favorable de la branche Alternative Solutions.

             
             
SCOR Global Life dégage une marge technique solide de 7,1 % au premier semestre 2016, supérieure à l'hypothèse émise dans le plan « Optimal Dynamics »

Principaux chiffres de SCOR Global Life :

 

En EUR millions (valeurs arrondies, non auditées, à taux de change courants)
1 er semestre 2 e trimestre
1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
Primes brutes émises 3 934 3 634 8,3 % 2 027 1 908 6,2 %
Marge technique Vie 7,1 % 7,2 % -0,1 pt 7,0 % 7,2 % -0,2 pt

Les primes brutes émises de SCOR Global Life s'élèvent à EUR 3 934 millions au premier semestre 2016, en hausse de 10,2 % à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015 (+8,3 % à taux de change courants), grâce à la mise en oeuvre réussie de la stratégie de SCOR Global Life en Asie-Pacifique, qui a conduit à la souscription de nouvelles affaires dans les branches Protection et Solutions financières.

Le taux de croissance des primes sur l'ensemble de l'année 2016 devrait se normaliser à environ +5 % par rapport à 2015, conformément à l'hypothèse émise dans « Optimal Dynamics » d'une croissance moyenne des primes brutes émises de 6 % entre 2013 et 2016.

Le flux d'affaires nouvelles reste solide dans l'ensemble des régions et des gammes de produits de la division. Les marges obtenues sur les affaires nouvelles devraient atteindre l'objectif de rentabilité du Groupe.

SCOR Global Life enregistre une marge technique élevée de 7,1 %, soit un taux supérieur à l'hypothèse émise dans « Optimal Dynamics », grâce à la rentabilité des affaires nouvelles réalisées au premier semestre – la branche Longévité représentant une part croissante du portefeuille de SCOR Global Life – et à la solidité du portefeuille en cours ( in-force) , sont les résultats sont conformes aux attentes.

SCOR Global Investments enregistre un rendement des actifs de 3,1 % au premier semestre 2016, supérieur à l'hypothèse émise dans le plan « Optimal Dynamics »

Principaux chiffres de SCOR Global Investments :

En EUR millions (valeurs arrondies, non auditées, à taux de change courants) 1 er semestre 2 e trimestre
1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
  Total des placements 27 603 26 120 5,7 % 27 603 26 120 5,7 %
  • dont total des actifs
18 775 17 303 8,5 % 18 775 17 303 8,5 %
  • dont total des fonds déposés chez les cédantes
8 828 8 817 0,1 % 8 828 8 817 0,1 %
Rendement des placements* 2,6 % 2,9 % -0,3 pt 2,5 % 2,9 % -0,4 pt
Rendement des actifs** 3,1 % 3,4 % -0,3 pt 3,0 % 3,4 % -0,4 pt

(*) Annualisé, après prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).
(**) Annualisé, sans prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).

Au premier semestre 2016, SCOR Global Investments a poursuivi la gestion prudente de son portefeuille d'investissement afin de faire face à la forte volatilité des marchés financiers.

En prévision du référendum sur le Brexit, SCOR Global Investments avait maintenu une stratégie prudente de gestion de son portefeuille libellé en GBP, qui représente 9 % du total des actifs et est principalement composé de liquidités et de titres obligataires de haute qualité, bénéficiant d'une notation moyenne de AA- et d'une duration courte de 2,7 ans. Au 30 juin 2016, le portefeuille dispose d'une exposition limitée aux actions britanniques [7] .

Au cours du premier semestre 2016, SCOR Global Investments a réduit son exposition au secteur financier et n'a aucune exposition résiduelle aux dettes bancaires britanniques, italiennes et espagnoles.

La notation moyenne stable AA- témoigne de la qualité du portefeuille obligataire. Sa duration est relativement stable à 4,0 ans au 30 juin 2016, contre 3,9 ans au 31 mars 2016. De plus, SCOR Global Investments continue d'exclure toute exposition à la dette souveraine des pays « GIIPS » [8] .

Au 30 juin 2016, les cash flows financiers attendus au cours des 24 prochains mois s'élèvent à EUR 7,3 milliards (y compris les liquidités, coupons et remboursements), soit 39 % des actifs.

Au premier semestre 2016, le portefeuille d'actifs génère une contribution financière d'EUR 285 millions. La politique de gestion active conduite par SCOR Global Investments a permis au Groupe de réaliser des plus-values à hauteur de EUR 128 millions au premier semestre 2016, provenant principalement du portefeuille immobilier et du portefeuille obligataire.

Le rendement des actifs s'élève à 3,1 % au premier semestre 2016 contre 3,4 % au premier semestre 2015, dans un environnement incertain  et de taux d'intérêt extrêmement faibles. En moyenne, au cours du plan « Optimal Dynamics », SCOR Global Investments a généré un rendement des actifs s'élevant à 3,0 %. En prenant en compte les fonds déposés chez les cédantes, le taux de rendement net des placements atteint 2,6 % au premier semestre 2016. Le taux de réinvestissement s'établit à 1,8 % [9] au 30 juin 2016.

Les actifs (hors fonds déposés chez les cédantes) s'élèvent à EUR 18 775 millions au 30 juin 2016 et sont constitués de : 11 % de liquidités, 76 % d'obligations (dont 3 % de placements à court terme), 4 % de prêts, 2 % d'actions, 4 % d'immobilier et 3 % d'autres placements. Le montant total des placements, y compris les fonds déposés chez les cédantes à hauteur d'EUR 8 828 millions, s'élève à EUR 27 603 millions au 30 juin 2016, contre EUR 27 552 millions au 31 décembre 2015.

*

*         *


ANNEXE

1 – Principaux chiffres du compte de résultat du premier semestre et deuxième trimestre 2016

En EUR millions (valeurs arrondies, non auditées, à taux de change courants) 1 er semestre 2 e trimestre
1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
Primes brutes émises 6 735 6 493 3,7 % 3 452 3 369 2,5 %
Primes brutes émises P&C 2 801 2 859 -2,0 % 1 425 1 461 -2,5 %
Primes brutes émises Vie 3 934 3 634 8,3 % 2 027 1 908 6,2 %
Produits financiers 345 365 -5,5 % 169 185 -8,6 %
Résultat opérationnel 466 540 -13,7 % 183 253 -27,7 %
Résultat net 1 275 327 -15,9 % 105 152 -30,9 %
Bénéfice par action (EUR) 1,49 1,77 -15,8 % 0,57 0,82 -30,7 %
Cash flow opérationnel 450  130 246,2 %  133  68 95,6 %

1 : Résultat net consolidé, part du Groupe.

2 – Principaux ratios du compte de résultat du premier semestre et deuxième trimestre 2016

(Valeurs non auditées) 1 er semestre 2 e trimestre
1 er semestre 2016 1 er semestre 2015 Variation 2 e trimestre 2016 2 e trimestre 2015 Variation
Rendement des placements 1 2,6 % 2,9 % -0,3 pt 2,5 % 2,9 % -0,4 pt
Rendement des actifs 1,2 3,1 % 3,4 % -0,3 pt 3,0 % 3,4 % -0,4 pt
Ratio combiné net P&C 3 93,8 % 90,9 % 2,9 pts 97,5 % 92,6 % 4.9 pts
Marge technique Vie 4 7,1 % 7,2 % -0,1 pt 7,0 % 7,2 % -0,2 pt
Ratio de coûts du Groupe 5 5,1 % 5,1 % 0,0 pt 4,9 % 5,1 % -0,2 pt
Rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés (ROE) 8,9 % 11,1 % -2,2 pts 6,9 % 10,3 % -3,4 pts

1 : Annualisé ; 2 : Hors fonds déposés chez les cédantes ; 3 : Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion P&C, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global P&C ; 4 : La marge technique de SCOR Global Life correspond au résultat technique, divisé par les primes nettes acquises de
SCOR Global Life ; 5 : Le ratio de coûts est le total des frais de gestion divisé par les primes brutes émises.


3 – Chiffres clés du bilan au 30 juin 2016 (en EUR millions, à taux de change courants)

  au 30 juin 2016 au 31 décembre 2015 Variation
 
Total des placements 1,2 27 603 27 552 0,2 %
Provisions techniques (brutes) 27 178 27 839 -2,4 %
Capitaux propres 6 282 6 363 -1,3 %
Actif net comptable par action (EUR) 33,79 34,03 -0,7 %
Ratio d'endettement 3 31,8 % 27,5 % 4,2 pts
Total des liquidités 4 2 782 2 034 36,8 %

1 : Le total des placements comprend les actifs et fonds déposés chez les cédantes, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées au risque de mortalité, ainsi que les dérivés de change ; 2 : Hors actifs nets pour le compte d'investisseurs tiers ; 3 : Le ratio d'endettement financier ajusté s'élèvera à 25,5 %, suite au remboursement des dettes subordonnées de CHF 650 millions et de EUR 257 millions arrivant à échéance de remboursement au 3 e trimestre 2016 ; 4 :   Le total des liquidités s'élève à EUR 2,8 milliards, en forte hausse par rapport au premier semestre 2015 en raison d'un remboursement de dettes à hauteur d'environ EUR 850 millions prévu en juillet et août 2016, et de la suspension provisoire du rééquilibrage du portefeuille d'investissement.

*

*         *

Contacts

Marie-Laurence Bouchon
Directrice de la Communication
+33 (0)1 58 44 76 10
mbouchon@scor.com

Bertrand Bougon
Head of Investor Relations
& Rating Agencies
+33 (0)1 58 44 71 68
bbougon@scor.com

http://www.scor.com/

Galerie Photo SCOR

Twitter : @SCOR_SE


Enoncés prévisionnels

Certains des énoncés du présent communiqué de presse sont des énoncés prévisionnels, considérés comme provisoires. Il ne s'agit pas d'éléments passés attestés, mais d'énoncés fondés sur un certain nombre de données et d'hypothèses (aussi bien générales que spécifiques), de risques et d'incertitudes en conséquence desquels les résultats, performances ou événements effectifs peuvent différer sensiblement de ceux mentionnés dans de tels énoncés. 
Les énoncés prévisionnels se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions indiquant, notamment, une anticipation, une présomption, une conviction, une continuation, une estimation, une attente, une prévision, une intention, une possibilité d'augmentation ou de fluctuation ainsi que toutes expressions similaires ou encore à l'emploi de verbes à la forme future ou conditionnelle. Il convient de ne pas accorder une confiance absolue à de tels énoncés qui sont, par nature, exposés à des risques connus et inconnus, ainsi qu'à des incertitudes.
En conséquence de la volatilité et des perturbations extrêmes et inédites imputables à la crise financière, SCOR se trouve exposé à d'importants risques financiers, liés aux marchés de capitaux et autres, tels que des variations des taux d'intérêt, des écarts de rendement, des cours des actions, des cours de change, des changements de gouvernement ou de réglementation, des principes ou des pratiques des agences de notation, ou encore l'amoindrissement ou la perte de solidité financière ou d'autres critères d'évaluation. Les énoncés prévisionnels ont été élaborés dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné et le Groupe pourrait se trouver dans l'incapacité d'anticiper l'intégralité des risques, incertitudes et/ou autres facteurs susceptibles d'influer sur son activité, et d'en évaluer les conséquences potentielles.
Le Document de référence 2015 de SCOR déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 4 mars 2016 sous le numéro D.16-0108 et publié sur le site interne de SCOR www.scor.com (le « Document de référence ») comporte des informations supplémentaires sur les risques et incertitudes susceptibles d'affecter les affaires de la société. SCOR n'est aucunement obligé de procéder à des mises à jour ni à des révisions officielles de ses énoncés prévisionnels ni de toute autre information, que ce soit afin de tenir compte de nouveaux éléments, d'événements ou de circonstances futurs ou pour d'autres raisons, en dehors des devoirs prescrits par la législation en vigueur. Le présent communiqué rend compte de l'opinion de SCOR à sa date de publication.
Sans limiter le caractère général de ce qui précède, les informations financières du Groupe figurant dans le présent communiqué ont été préparées sur la base des normes comptables IFRS et de leurs interprétations telles que publiées et validées par l'Union européenne. Les informations financières trimestrielles contenues dans le présent communiqué constituent un ensemble d'états financiers intermédiaires au sens de la norme IAS 34 « Information financière intermédiaire » qui peuvent ne pas être représentatifs des résultats financiers annuels. Les informations financières du premier semestre 2016 présentées ici ont fait l'objet d'un examen limité des auditeurs indépendants de SCOR.
La somme des chiffres cités dans le présent communiqué ne sera pas toujours égale aux totaux des tableaux et textes concernés. Les pourcentages et variations en pourcentage étant calculés à partir de chiffres complets (décimales incluses), le communiqué peut présenter des écarts minimes de totaux et de pourcentages, imputables aux arrondis. 
Sauf mention contraire, le classement des activités et les positions de marché sont issus de sources internes.




[1] Taux sans risque à trois mois.

[2] Le ratio d'endettement financier ajusté s'élèvera à 25,5 %, à la suite du remboursement des dettes subordonnées de
CHF 650 millions et de EUR 257 millions arrivant à échéance de remboursement au 3 e trimestre 2016.

[3] Le ratio de solvabilité estimé de 210 % au premier semestre 2016 a été ajusté afin de tenir compte du remboursement attendu des deux dettes arrivant à échéance de remboursement au 3 e trimestre 2016 (EUR 257 millions de titres super subordonnés, au taux fixe de 6,154 %, remboursables en juillet 2016 et CHF 650 millions de titres subordonnés à durée indéterminée, au taux fixe initial de 5,375 % puis variable, remboursables en août 2016). Le ratio de solvabilité estimé tel que fondé sur les dispositions de Solvabilité II s'élève à 230 % au 30 juin 2016.

[4] Exposition indirecte aux risques immobiliers au Royaume-Uni par l'intermédiaire de fonds immobiliers diversifiés européens à hauteur de EUR 7 millions ; exposition de EUR 2 millions aux obligations convertibles émises par des sociétés d'investissement immobilier cotées britanniques au 11/07/2016.

[5] EUR 4 millions au 30 juin 2016.

[6] Voir le communiqué de presse du 9 février 2016.

[7] EUR 4 millions au 30 juin 2016.

[8] Espagne, Grèce, Irlande, Italie, Portugal.

[9] Ce taux correspond aux taux de réinvestissement marginaux fondés sur l'allocation de classes d'actifs à rendement du
2e trimestre 2016 (à savoir le portefeuille obligataire, les prêts et l'immobilier) conformément aux hypothèses en matière de duration des réinvestissements et aux spreads actuels. Courbes de rendement au 30/06/2016.



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: SCOR via GlobeNewswire

HUG#2030363

Print Friendly

Résultats semestriels 2016 – SCOR enregistre un résultat net d’EUR 275 millions au premier semestre 2016, confirmant ainsi la solidité de son modèle économique

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |