5,7 M€ de bénéfice net

ANR au 30 septembre 2014 :
8,11 € par action (décote boursière de 46%)

Paris, le 30 octobre 2014 : Turenne Investissement présente ses comptes semestriels au 30 juin 2014 et son ANR au 30 septembre 2014. Les comptes semestriels de Turenne Investissement ont été arrêtés par la Gérance et contrôlés par le Conseil de Surveillance le 23 octobre 2014. Le rapport financier semestriel a été mis à la disposition du public ce jour.

Forte progression des résultats semestriels

Afin d'extérioriser la création de valeur réalisée grâce à ses décisions d'investissement, Turenne Investissement a décidé de céder sa participation dans Menix à l'occasion du LBO secondaire mené par LBO Partners. Entré au capital en 2008, Turenne Investissement a su accompagner le développement de la société qui s'est imposé comme un acteur de référence dans le domaine des prothèses orthopédiques et dentaires. Turenne Investissement, qui a investi 2,8 millions d'euros, a cédé sa participation pour un montant de 9,3 millions d'euros réalisant une plus-value de 6,5 millions d'euros (soit un multiple de 3,3 en moins de 6 ans) et un TRI de l'ordre 26%.

Conscient du potentiel important dont dispose encore Menix, Turenne Investissement a décidé de continuer à accompagner cette success story en réinvestissant 4,2 millions d'euros aux côtés de LBO Partners.

Cette opération, associée à la forte réduction des charges financières (bonne maîtrise globale de la valeur des sociétés en portefeuille) a permis de faire passer, en un an, le résultat net semestriel de -2,4 millions d'euros à + 5,7 millions d'euros.

  30-juin-14 30-juin-13
Chiffre d'affaires
     
Résultat d'exploitation – 436 993 – 426 158
     
Produits financiers 529 052 185 662
Charges financières 798 736 – 1 866 748
Résultat financier – 269 684 – 1 681 086
     
Produits exceptionnels sur opérations en capital 6 826 056 8 549
Charges exceptionnelles sur opérations en capital 410 415 – 291 826
Résultat exceptionnel 6 415 640 – 283 277
     
RESULTAT NET 5 708 963 – 2 390 521
RESULTAT NET part des commanditaires 5 708 963 – 2 390 521

Réserve de plus-values latentes et trésorerie pour de nouvelles acquisitions

Au 30 juin 2014, la valeur comptable nette des participations détenues en portefeuilles s'élève à 22,3 millions d'euros contre 18,5 millions d'euros au 31 décembre 2013. Conformément aux principes comptables en vigueur, Turenne Investissement ne comptabilise pas les plus-values potentielles résultant de l'écart entre la valeur comptable nette et la valeur estimative.

Le montant des plus-values latentes non comptabilisées s'élève à 1,3 million d'euros après la cession de la participation au capital de Menix.

La trésorerie (valeurs mobilières et disponibilités) s'élève à 9,5 millions d'euros au 30 juin 2014 qui serviront à poursuivre la politique d'accompagne d'ETI françaises à fort potentiel. Turenne Investissement ne supporte aucune dette financière.

ACTIF 30-juin-14 PASSIF 30-juin-14
Immobilisations incorporelles Capital 10 416 165
Immobilisations corporelles CAPITAUX PROPRES 32 190 110
Immobilisations financières 22 480 372    
ACTIF IMMOBILISE 22 480 372 Autres fonds propres
       
Créances 566 053 Provisions pour risques et charges 165 974
Valeurs mobilières de placement 3 816 723    
Disponibilités 5 709 974 Fournisseurs 280 334
Charges constatées d'avance 19 431 Dettes fiscales et sociales
ACTIF CIRCULANT 10 112 181 DETTES 280 334
       
TOTAL ACTIF (en €.) 32 636 418 TOTAL PASSIF (en €.) 32 636 418

Nouvelle prise de participation au 3ème trimestre : La Foir'Fouille

Turenne Investissement a poursuivi, au cours du 3ème trimestre 2014, sa politique d'investissement sélectif dans de belles ETI (Entreprises de Taille Intermédiaires), sociétés prioritaires en France pour maintenir et créer de l'emploi, dans le cadre de sa politique plus autonome d'investissement.

La société a ainsi investi dans La Foir'Fouille à l'occasion d'une opération de capital transmission aux côtés de Qualium Investissement (groupe Caisse des Dépôts), CM-CIC Capital Finance, Nord Capital Investissement et Société Générale Capital Partenaires. Créée en 1975, La Foir'Fouille compte plus de 2 300 collaborateurs et plus de 200 magasins situés dans les périphéries urbaines, en France ainsi qu'en Belgique et au Luxembourg. L'enseigne a réalisé un chiffre d'affaires sous enseigne de 510 millions d'euros TTC en 2013.

Au 30 septembre, l'actif net réévalué (part des commanditaires) s'élève à 33,8 millions d'euros, soit 8,11 € par action, en très légère progression depuis le début de l'année (respectivement 33,6 millions d'euros et 8,07 € par action au 31 décembre 2013).

Sur la base du dernier cours coté (4,39 € au 29 octobre 2014), l'action Turenne Investissement présente une décote de 46 % par rapport à la valeur de ses actifs (cours / ANR).
 

19 sociétés et 1 FCPR en portefeuille

L'actif de Turenne Investissement à fin septembre est composé de :

  • Actifs financiers : 27 millions d'euros, soit 80 % du portefeuille ;
  • Disponibilités et valeurs mobilières de placement : 6,8 millions d'euros placés dans des fonds monétaires et obligataires, soit 20 % du portefeuille.

Les actifs financiers de Turenne Investissement sont répartis au sein de 19 sociétés et 1 FCPR dans des secteurs stratégiques :

Santé :

  •  Aston Medical, concepteur et fabricant d'implants orthopédiques pour l'épaule, la hanche et le genou ;
  • Clinidev, hospitalisation à domicile ;
  • Menix (Dedienne Santé, Serf et Tekka), nouveau leader français de l'implantologie médicale (hanche, genou et kits ancillaires) grâce à la reprise des actifs de la société Tekka ;
  • FCPR Capital Santé, FCPR géré par Turenne Capital et investissant dans le secteur de la santé.

Développement durable :

  • Countum, leader français du comptage industriel et transactionnel de produits pétroliers ainsi que d'hydrocarbures gazeux et liquides via Satam et Meci ;
  • Pellenc Selective Technologies, un des leaders mondiaux du tri sélectif des déchets ;
  • Solem, spécialiste de la production de programmateurs pour l'irrigation et de boîtiers pour la téléassistance.

Services externalisés :

  • Dromadaire, leader français de l'envoi de cartes de vœux sur Internet ;
  • Globe Diffusion, spécialiste du marketing terrain ;
  • Idé Groupe, leader français des services d'infographie à destination des medias papiers et électroniques ;
  • Log-S, spécialiste des solutions logisitiques e-commerce et distribution ;
  • Mediastay, leader européen du « performance marketing ».

Distribution spécialisée :

  • Alvène, leader français de la fabrication et commercialisation des hottes et plafonds filtrants pour cuisine ;
  • Carven, distributeur de prêt-à-porter sous la marque Carven ;
  • La Foir'Fouille, leader français de la distribution de produits à prix discount ;
  • Quadrimex, distributeur de produits chimiques de spécialité.

Industrie innovante :

  • Cevino Glass (Le Kap Verre et les Miroiteries Dubrulle), spécialiste de la transformation de verre plat et la pose de vitrage ;
  • Sermeta, leader mondial des échangeurs thermiques en inox pour chaudières gaz à condensation.

Hôtellerie :

  • Mercure Metz Centre et Novotel Nancy Ouest, établissements 4 étoiles membres du Groupe Accor (acquisitions murs et fonds de commerce avec contrat de management).

Agenda prévisionnel :
 

  • 30 janvier 2015 : ANR au 31 décembre 2014
     

A PROPOS DE TURENNE INVESTISSEMENT
 

Turenne Investissement a vocation à accompagner – en tant qu'investisseur de référence ou co-investisseur, notamment avec des fonds gérés par Turenne Capital – des PME et ETI en forte croissance, essentiellement non cotées, sur des opérations de type capital-développement et transmission (OBO), dans les secteurs suivants : la distribution spécialisée, l'industrie innovante, les services et la santé.

Code ISIN : FR0010395681 – Code Mnémonique : ALTUR

Contacts
 

Turenne Investissement ACTUS finance & communication
François Lombard Jean-Michel Marmillon
Gérant  Relations Presse
Tél. : 01 53 43 03 03 Tél. : 01 53 67 07 80
  jmmarmillon@actus.fr

Le présent communiqué ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, sur le territoire des Etats-Unis, du Canada, du Japon ou de l'Australie. Ce communiqué, et les informations qu'il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription, de valeurs mobilières dans tout autre pays que la France.

Ce document (y compris toute reproduction) ne doit pas être diffusé ou transmis aux Etats-Unis d'Amérique, en ce compris toute succursale ou agence d'une personne non-américaine mais résidente des Etats-Unis d'Amérique ou toute autre personne américaine. Tout manquement à ces restrictions pourrait constituer une violation de la réglementation des Etats-Unis d'Amérique relative aux instruments financiers (United States Securities Laws).

Au Royaume-Uni, le présent document est destiné uniquement aux (i) personnes qui ont une expérience professionnelle en matière d'investissements visées à l'article 19(1) du financial services and markets act 2000 ( financial promotion ) order 2001 (l'« Order »), (ii) aux personnes visées à l'article 49(1) (high net worth entities) de l'Order, ou (iii) aux personnes qui sont qualifiées de clients intermédiaires au sens du chapitre 4 du Code de bonne conduite du FSA (l'ensemble de ces personnes étant ci après désignées « personnes qualifiées »). Ce document n'est destiné qu'à ces catégories de personnes.
Les personnes qui ne répondent pas à la définition de personnes qualifiées ne doivent pas prendre en compte ou se fonder sur ce document ou son contenu. La diffusion de ce document dans tout autre pays peut être soumis à des restrictions légales et les personnes en possession de ce document doivent prendre connaissance de ces restrictions et s'y conformer. En prenant possession de ce document vous êtes présumé accepter d'être lié par les limitations.

 
 

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires

– Modalités de mise à disposition du rapport financier semestriel


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37741-14-10-30-Turenne-Investissement-RS-2014-ANR-30092014-VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Hausse de 4% de la production d'or à 266 kg

  • Progression de 2,5 M€ du résultat net

  • Renforcement de la structure financière de 13,2 M€

 

> Jean-François Fourt, Président d'Auplata, déclare :

« Ce premier semestre marque un tournant décisif pour l'avenir et la stratégie d'Auplata : l'alliance avec des leaders mondiaux, la mise en place de la gold room et l'avancement des dossiers de cyanuration sur nos sites miniers vont faire d'Auplata un partenaire de choix incontournable pour les grands acteurs mondiaux afin de développer le secteur aurifère en Guyane et continuer d'attirer des capitaux nationaux et internationaux. »
 

> Principaux faits marquants

  •  Hausse de 4% de la production au 1er semestre (+16% hors impact de Yaou)

Auplata a produit 266 kg d'or au cours de la première moitié de l'exercice. L'absence d'extraction sur la mine de Yaou (22 kg d'or brut produits au 1er semestre 2013) a pu être compensée par la progression de la production en interne sur la mine de Dieu Merci et par l'accroissement de la sous-traitance minière. Hors impact de Yaou, la production semestrielle d'or est en hausse de 16%.

  • Optimisation de la structure de coûts : baisse de 16% des charges d'exploitation au 1er semestre 2014

Dans le sillage du 2nd semestre 2013, Auplata a continué de recueillir les effets des mesures de rationalisation des coûts mis en œuvre en 2013 qui ont permis d'abaisser de 16% les charges d'exploitation sur le semestre, soit un recul de 2,1 M€ en valeur.

  • Renforcement de la structure financière : 13,2 M€ de fonds levés en 2014

La structure financière a été significativement renforcée depuis le début de l'exercice, avec 11,7 M€ levés au 1er semestre (5,0 M€ par augmentation de capital et 6,7 M€ par émission obligataire), puis 1,5 M€ à travers une nouvelle émission de titres en juillet.

  • Poursuite des développements du nouveau procédé d'extraction de l'or conformément au planning

Consécutivement à l'obtention des autorisations, en début d'année, pour la construction d'une unité pilote de traitement par un procédé de cyanuration des concentrés aurifères, les opérations se poursuivent conformément au planning prévisionnel du projet. Auplata anticipe la mise au point de l'unité pilote en novembre 2014 et de premiers essais de production en fin d'année 2014.

  • Conclusion de nouveaux accords stratégiques majeurs avec le BRGM et Newmont Mining Corporation

Dans le cadre de sa stratégie visant à optimiser la valorisation de son portefeuille de titres miniers, Auplata a conclu deux nouveaux accords stratégiques postérieurement à la clôture du 1er semestre :

o Accord de partenariat technique entre Auplata et le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) pour une durée de 3 ans, assorti d'une option d'entrée du BRGM au capital d'Auplata ;
o Accord stratégique de joint-venture avec la major Newmont Mining Corporation portant sur les titres miniers de Bon Espoir et d'Iracoubo Sud, prévoyant deux phases d'exploration avec des dépenses d'exploration engagées par Newmont Mining pouvant aller jusqu'à 12 M $USD.

 

> Commentaires sur les comptes semestriels 2014

Au cours de sa réunion du 23 octobre 2014, le Conseil d'administration d'Auplata (Alternext – FR0010397760 – ALAUP) a arrêté les comptes semestriels consolidés au titre du 1er semestre de l'exercice 2014, clos le 30 juin 2014. Ces comptes sont établis selon le référentiel comptable international IFRS (International Financial Reporting Standards). Le rapport financier semestriel au 30 juin 2014 est consultable sur le site internet d'Auplata.

Comptes consolidés en K€ – Normes IFRS – Données auditées S1 2014 S1 2013 Variation
CHIFFRE D'AFFAIRES 9 317 9 471 -154 K€
       
EBITDA (1 675) (3 621) +1 946 K€
       
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT (2 986) (4 968) +1 982 K€
       
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (1 460) (4 219) +2 759 K€
       
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE (2 048) (4 542) +2 494 K€

EBITDA : Résultat opérationnel courant avant dotations nettes aux amortissements et aux provisions

Les ventes d'or affiné s'élèvent à 7,2 M€, en recul de 14%, fortement pénalisées par le recul des cours mondiaux de l'or, qui se sont inscrits en repli de 19% (30 253 €/kg d'or en moyenne, contre 37 313 €/kg en moyenne au 1er semestre 2013 – Source : World Gold Council).

Le chiffre d'affaires semestriel ressort à 9,3 M€, en léger repli de 2% sur la période. Il intègre 2,0 M€ de prestations connexes de négoce liées à la sous-traitance (contre 1,2 M€ au 1er semestre 2013).

Dans un contexte de marché peu porteur, Auplata a recueilli les fruits des efforts de rationalisation de sa structure de coût. Les charges d'exploitation se sont ainsi inscrites en diminution de 16% d'un semestre à l'autre, en particulier les charges de personnel (-29%). Grâce à ces actions, la perte d'EBITDA s'est ainsi limitée à (1,7) M€, contre (3,6) M€ un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant ressort à (3,0) M€, contre (5,0) M€ au 1er semestre 2013.

Auplata enregistre un produit net non récurrent de 1,5 M€ au 1er semestre. Cet élément, purement comptable, est essentiellement lié à une reprise de provision sur la dépréciation des titres Columbus détenus par Auplata opérée en 2012. Le résultat opérationnel s'établit ainsi à (1,5) M€, contre une perte de (4,2) M€ au 1er semestre 2013.

Après prise en compte du coût de l'endettement financier et de la quote-part des résultats des entreprises mises en équivalence, le résultat net part du groupe s'élève à (2,0) M€ au 1er semestre 2014, contre (4,5) M€ un an plus tôt.

 

> Renforcement de la structure financière : 13,2 M€ de fonds levés depuis le début de l'année 2014

Afin de financer ses développements et notamment la mise en œuvre industrielle du nouveau procédé d'extraction de l'or, Auplata a procédé à des levées de fonds pour un total de 13,2 M€ depuis le début de l'exercice 2014.

Au 1er semestre, Auplata avait ainsi levé 11,7 M€, dont 5,0 M€ par émissions d'actions en mars et 6,7 M€ par émission obligataire en juin.

Au 30 juin 2014, les capitaux propres d'Auplata étaient renforcés à 26,3 M€, contre 23,2 M€ à fin 2013. A l'issue du 1er semestre, Auplata bénéficiait d'une trésorerie disponible de 6,2 M€ pour des dettes financières de 10,9 M€.

Depuis la clôture du semestre, cette situation financière a été renforcée par l'augmentation de capital réservée d'un montant de 1,5 M€ réalisée en juillet 2014 et par le produit de cession, en septembre 2014, de titres Columbus Gold d'un montant de 2,8 M€. A l'issue de cette opération, Auplata conserve 20 184 177 titres de la société Columbus, soit 14,86% du capital de la société canadienne valorisé 8,7 M $CAD (6,1 M€).

 

> Production du 3ème trimestre 2014 : 115 kg d'or

 Données non auditées 3ème trimestre   9 mois
En kg 2014 2013 Variation   2014 2013 Variation
Production d'or* 115 188 -39%   378 443 -15%
               
En M€ 2014 2013 Variation   2014 2013 Variation
Chiffre d'affaires 4,4 5,7 -23%   13,6 15,2 -11%

* Or Brut avant affinage

Au 3ème trimestre 2014, la production d'or d'Auplata s'est élevée à 115 kg, contre 188 kg un an plus tôt, l'activité des sous-traitants miniers ayant été fortement réduite pendant la période estivale. Pour rappel, la mine de Yaou, dont l'activité est interrompue depuis fin 2013, avait produit 16 kg d'or au 3ème trimestre 2013.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,4 M€ au 3ème trimestre 2014, en recul de 23%. Il intègre 1,1 M€ de prestations connexes de négoce liées à la sous-traitance.

A l'issue des neuf premiers mois de l'exercice, Auplata a extrait 378 kg d'or, contre 443 kg au cours de la même période l'an dernier (dont 38 kg d'or issus de la mine de Yaou). La tendance de production du mois d'octobre permet d'envisager une production annuelle d'or supérieure à 500 kg.

A fin septembre, le chiffre d'affaires cumulé atteint désormais 13,6 M€, en repli de 11% par rapport à la même période en 2013.

 

> Point sur les développements pour la mise en œuvre du procédé d'extraction de l'or par cyanuration

Le Groupe poursuit ses efforts de recherche sur le développement du procédé d'extraction de l'or par cyanuration en vue d'améliorer l'efficacité et la rentabilité de l'extraction tout en demeurant respectueux de l'environnement.

Les travaux de construction de l'unité pilote de traitement des concentrés aurifères d'une capacité de 5 tonnes jour, pour laquelle Auplata a obtenu le permis de construire en février 2014, se poursuivent conformément au planning du projet. Le groupe prévoit la finalisation et la mise au point de l'unité en novembre 2014 et de premiers essais de production en fin d'année 2014.

Par ailleurs, Auplata a déposé, fin 2013, auprès des autorités françaises de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL), une demande administrative pour la mise en œuvre d'une unité industrielle de cyanuration sur son site minier de Dieu Merci. Cette unité, d'une capacité de traitement de 300 tonnes jour, aurait vocation à traiter les rejets actuellement stockés dans six bassins et issus du traitement gravimétrique actuel. En cas d'acceptation du dossier, l'arrêté préfectoral d'autorisation pourrait être émis dans le courant du 1er semestre 2015.

 

> Accords stratégiques avec le BRGM et Newmont Mining

Les discussions engagées depuis plusieurs mois avec de multiples partenaires potentiels, dans le but de valoriser les titres miniers et de renforcer la position de premier plan d'Auplata dans l'essor de l'industrie aurifère française en Guyane, ont débouché sur la signature de deux accords stratégiques majeurs postérieurement à la clôture du 1er semestre.

Auplata et le BRGM (BRGM) ont ainsi signé accord de prestations de services d'une durée de 3 ans qui va permettre au groupe de s'appuyer sur la forte expertise géologique du BRGM, issue des données de l'inventaire minier national. Parallèlement, Auplata et le BRGM ont également conclu l'octroi, au BRGM, d'une option d'entrée au capital d'Auplata, à travers une augmentation de capital réservée d'un montant de 2,0 M€.

Plus récemment, en septembre, Auplata et Newmont Mining Corporation (NYSE – US6516391066 – NEM), l'un des premiers producteurs d'or au monde, ont conclu un accord portant sur les titres miniers de Bon Espoir et d'Iracoubo Sud détenus par Auplata. Cet accord prévoit deux phases d'exploration avec des dépenses engagées par Newmont pouvant aller jusqu'à 12 M $USD. A ce jour, cet accord reste soumis à la réalisation de différentes conditions suspensives, et notamment à l'accord du Ministère chargé des Mines.

 


Auplata en bref
Auplata est le premier producteur d'or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également le premier actionnaire de la société canadienne d'exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

Le capital social d'Auplata est composé de 30 371 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN : FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

Pour plus d'information sur la société Auplata : www.auplata.fr.


Contacts :

ACTUS FINANCE

Mathieu Omnes Relations investisseurs 01 72 74 81 87
Nicolas Bouchez Relations presse 01 77 35 04 37

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37732-AUPLATA_CP_RS2014_29102014_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Le Conseil d'administration de Gold by Gold (FR0011208693 – ALGLD), groupe français de collecte, recyclage et négoce de métaux précieux coté sur Alternext à Paris, a arrêté, lors de sa réunion tenue le 22 octobre, les comptes semestriels 2014 clos le 30 juin 2014. Ces informations semestrielles, non auditées, présentées et commentées ci-dessous de manière synthétique, ont été établies en données consolidées selon les normes comptables françaises.

Données consolidées en K€ – Normes comptables françaises S1 2013 S1 2014
Chiffre d'affaires 74 522 35 902
     
Marge brute 1 528 677
Taux de marge brute 2,1% 1,9%
     
EBITDA* 393 231
     
Résultat d'exploitation 315 224
     
Résultat financier (15) (14)
     
Résultat courant avant impôt 300 210
     
Résultat exceptionnel (178) (746)
     
Résultat net consolidé 42 (362)
intérêts minoritaires (114) (24)
     
Résultat net part du groupe 156 (338)

* EBITDA : Résultat d'exploitation avant dotations aux amortissements et provisions nettes des reprises

 

A l'issue du 1er semestre 2014, Gold by Gold a réalisé un chiffre d'affaires de 35,9 M€, contre 74,5 M€ un an plus tôt.

Cette évolution de l'activité est la conséquence (i) de la baisse des volumes d'Or négociés (976 kg au 1er semestre 2014 vs. 1 729 kg au 1er semestre 2013) suite à l'arrêt temporaire des activités en février et du renforcement des contraintes administratives au Pérou (lire le communiqué de presse du 7 mars 2014), et (ii) du recul des volumes d'Or collectés (50 kg au 1er semestre 2014 vs.
118 kg au 1er semestre 2013) dans un contexte de marché moins porteur (recul de 19% du cours moyen de l'Or exprimé en euro par rapport à la même période l'année précédente – Source : World Gold Council) et pénalisé par des évolutions réglementaires et fiscales particulièrement défavorables aux pure-players du recyclage des métaux précieux.

Dans ce contexte, la marge brute s'est établie à 0,7 M€, représentant 1,9% du chiffre d'affaires semestriel, contre 2,1% l'année précédente.

L'adaptation rapide de la structure de coûts face à cet environnement de marché et la flexibilité du modèle économique de Gold by Gold ont permis de préserver la rentabilité d'exploitation. Le résultat d'exploitation s'est ainsi élevé à 0,2 M€, en recul limité de 29% d'un semestre à l'autre.

Le résultat exceptionnel s'est établi à (0,7) M€ du fait notamment de l'inscription d'une provision de 750 K€. Fin janvier, les autorités péruviennes ont immobilisé sous douane des quantités d'Or d'un montant de 1,25 M€, le temps de mener à bien des contrôles qui sont toujours en cours. Au regard de cette situation, la société a provisionné un montant correspondant à plus de 50% des avances effectuées.

A l'issue du semestre, le résultat net part du groupe semestriel ressort donc à (0,3) M€.

 

Situation financière au 30 juin 2014 : 3,6 M€ de trésorerie brute disponible

Données consolidées en K€ 31/12/
2013
30/06/
2014
  Données consolidées en K€ 31/12/
2013
30/06/
2014
Actif immobilisé 300 254   Capitaux propres 5 522 5 050
        dont intérêts minoritaires 72 48
Actif circulant 4 253 5 073        
dont stocks 2 894 2 367   Provisions 541 386
dont créances clients 903 956        
        Dettes financières 1 217 1 098
Disponibilités 5 025 3 614   dont emprunts financiers 1 000 1 000
        dont concours bancaires 217 98
             
        Autres dettes 2 298 2 407
        dont dettes fournisseurs 1 729 1 957
             
TOTAL ACTIF 9 578 8 941   TOTAL PASSIF 9 578 8 941

Sur la période, le groupe a enregistré une capacité d'autofinancement de 0,3 M€. Compte tenu de la variation négative du besoin en fonds de roulement, conséquence directe de la situation au Pérou, le cash-flow d'exploitation s'est inscrit à (1,2) M€ sur le semestre. En l'absence d'opérations d'investissements significatives, la variation de trésorerie s'est élevée à (1,3) M€ sur le semestre, après versement du dividende au titre de l'exercice 2013 (0,04 € par action).

Au 30 juin 2014, les capitaux propres s'établissaient à 5,1 M€, pour des disponibilités de 3,6 M€ et des dettes financières (hors compte courant) de 1,1 M€, constituées pour 1,0 M€ d'un prêt OSEO.

Gold by Gold conserve donc une situation financière particulièrement saine, avec une trésorerie nette largement excédentaire de 2,5 M€ au 30 juin 2014.

 

Perspectives

En ce qui concerne l'activité Négoce, le renforcement des contrôles de la part des autorités péruviennes sur les exportations d'Or et l'immobilisation sous douane de quantités d'Or pour un montant de 1,25 M€, mobilisant de facto une partie de la trésorerie du groupe, ont logiquement perturbé la situation de Gold by Gold. Bien que l'activité ait pu reprendre progressivement sur la base de procédures renforcées, les volumes d'Or négociés s'en trouvent fortement affectés. A ce jour, le groupe met tout en œuvre afin de débloquer les quantités d'Or immobilisées du fait des contrôles des autorités locales.

En ce qui concerne la division Collecte & Recyclage, le groupe poursuit l'adaptation de sa structure de coûts au nouvel environnement de marché. En conséquence, Gold by Gold a continué la réduction de son réseau de collecte physique Gold & Go, avec la fermeture de 2 points de collecte au cours du 1er semestre 2014. Face au manque de rentabilité des points de collecte restants, à l'évolution de la situation fiscale (hausse de 33% de la taxe forfaitaire sur les métaux précieux au 1er janvier 2014) et compte tenu des distorsions concurrentielles, issues d'une règlementation non adaptée, qui pénalisent désormais les pure-players du recyclage des métaux précieux,
le groupe a pris la décision stratégique de fermer les 4 derniers points de collecte physique Gold & Go d'ici la fin de l'année.

Au-delà de ces évolutions particulièrement difficiles pour le groupe, Gold by Gold poursuit le développement de l'activité Or éthique au sein de sa division Affinage, activité lui permettant de proposer à des acteurs de la filière joaillière ou de l'Or investissement un Or tracé à dimension sociale et environnementale, au cœur des enjeux RSE de nombreux acteurs du secteur.

 


A propos de Gold by Gold
Créé en 1992, Gold by Gold est un groupe français de collecte, de recyclage et de négoce de métaux précieux. A travers ses trois divisions opérationnelles, Gold by Gold bénéficie d'un modèle totalement intégré et maitrise l'intégralité de la chaîne d'approvisionnement des métaux précieux, depuis leur extraction ou achat jusqu'à leur affinage au sein de ses propres ateliers et leur revente.

> Division Négoce : négoce international d'Or primaire entre des mines et collecteurs d'Or basés dans différents pays d'Amérique du Sud et l'Europe ;
> Division Collecte & Recyclage : collecte et le recyclage de l'Or auprès des particuliers en France sur internet, sur le site GoldbyGold.com lancé en 2010, et par le biais d'un réseau sous l'enseigne Gold&Go ;
> Division Affinage : affinage de l'Or pour compte propre et pour des acteurs de l'industrie bijoutière ou des collecteurs spécialisés.

 Le capital social de Gold by Gold est composé de 2 733 612 actions. Gold by Gold est coté sur Alternext à Paris. Code ISIN FR0011208693 – Mnémo : ALGLD – Code ICB : 1777 – Gold mining.

Pour plus d'informations: www.GoldbyGold-groupe.com.


Contacts

Gold by Gold
Patrick Schein
Président
Tél. : 01 53 65 12 30
bourse@goldbygold.com
Genesta Finance
Hervé Guyot
Listing sponsor
Tél. : 01 45 63 68 60
hguyot@genesta-finance.com
Actus Finance
Mathieu Omnes
Relations investisseurs
Tél. : 01 72 74 81 87
momnes@actus.fr
Actus Finance
Nicolas Bouchez
Relations presse
Tél. : 01 77 35 04 37
nbouchez@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37684-GBG_CP_RS2014_31102014_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Paris, le 21 octobre 2014. Foncière Volta, société foncière cotée sur le compartiment C d'Euronext à Paris, annonce ses résultats semestriels au 30 juin 2014. Les comptes semestriels ont été arrêtés par le Conseil d'administration réuni le 20 octobre 2014. Le rapport financier semestriel est mis à la disposition du public et déposé sur le site de l'Autorité des marchés financiers ce jour. Il est disponible sur le site Internet de la société.

Analyse de l'activité de foncière
Comme indiqué en début d'exercice, Foncière Volta a décidé de transformer son immeuble de bureaux situé à Paris (rue Riquet) en un hôtel de 71 chambres. Le permis de construire a été déposé et des discussions sont en cours avec des partenaires potentiels (opérateurs et enseignes nationales). Foncière Volta a procédé parallèlement au refinancement de cet actif pour un montant de 4,2 M€.

Dans le même temps, le chantier de l'hôtel B&B situé à Lieusaint (Seine-et-Marne) avance conformément au calendrier indiqué. La livraison est prévue courant décembre pour une exploitation (et une contribution positive aux revenus locatifs) dès janvier 2015.

Analyse de l'activité de promotion
Après une année 2013 marquée notamment par la livraison du programme « LE GRAND R », l'activité de promotion immobilière du 1er semestre 2014 s'est concentrée sur l'avancée des programmes engagés.

La livraison du programme « LE VALLOIS » (20 logements), désormais totalement commercialisé, est prévue au cours de ce dernier trimestre 2014.

Les travaux du programme « L'AVANT C » (60 logements) ont démarré début 2014 pour une livraison prévue fin 2015.

Enfin, concernant la réserve foncière de Saint Ouen, Foncière Volta a pour perspective le développement de ce foncier en tant qu'Aménageur et Promoteur. Pour ce faire, le groupe vient de lancer les études préliminaires dans le but consolider son projet de développement.

Analyse du bilan

Données consolidées 31/12/2013 30/06/2014
     
Valeur du patrimoine 146,9 M€ 146,6 M€
     
ANR par action EPRA 6,89 € 7,02 €
     
LTV 46,3% 44,9%
     

Le patrimoine immobilier de Foncière Volta est estimé à 146,6 M€ au 30 juin 2014, un niveau stable par rapport au 31 décembre 2013 (146,9 M€). Le patrimoine est composé d'immeubles de placement, dont la valeur atteint 118,9 M€ au 30 juin, et de stocks (réserve foncière de Saint Ouen et promotions en cours) pour 27,7 M€.

L'Actif Net Réévalué EPRA progresse une nouvelle fois pour atteindre 7,02 €par action au 30 juin 2014 contre 6,89 € au 31 décembre 2013.

Grâce à une réduction de 1,8 M€ du montant des emprunts portant intérêts (60,7 M€ contre 62,5 M€), le taux d'endettement net (ratio Loan To Value) est à nouveau réduit à 44,9% contre 46,3 % au 31 décembre 2013.

Analyse des résultats annuels
Les résultats semestriels de Foncière Volta sont directement impactés par la vacance locative liée à la restructuration du site de l'immeuble parisien en cours de transformation en hôtel et par la moindre contribution de l'activité de promotion après un exercice 2013 très riche en la matière.

Il en ressort un bénéfice net, part du Groupe, de 0,8 M€ au 1er semestre 2014 contre 3,5 M€ au 1er semestre 2013.

Recevez gratuitement toute l'information financière de la société en vous inscrivant sur : www.actusnews.fr

FONCIERE VOLTA ACTUS finance & communication
Antoine MENARD Jean-Michel MARMILLON
Président Directeur Général Relations Presse
Tél. : 01 56 79 51 10 Tél. : 01 53 67 07 80
contact@foncierevolta.com jmmarmillon@actus.fr
   
  Jérôme FABREGUETTES-LEIB
  Relations Actionnaires / Investisseurs
  Tél. : 01 77 35 04 36
  jfl@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires

– Modalités de mise à disposition du rapport financier semestriel


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37640-2014-10_Volta_RS_2014_VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Chiffre d'affaires en hausse de 2% à 21,8 M€

Poursuite des investissements R&D en phase avec la stratégie à moyen terme

Lyon le 7 octobre 2014. Visiativ (FR0004029478, ALVIV), est cotée sur Alternext Paris depuis mai 2014.

« Au cours du 1er semestre 2014, Visiativ a poursuivi la mise en œuvre de son plan stratégique à moyen terme qui repose sur une croissance de son activité d'intégrateur et d'éditeur de solutions logicielles collaboratives, pour les PME/ETI, » commente Laurent Fiard, Président de Visativ. « Comme annoncé lors de notre introduction en bourse, nous avons fortement investi en R&D afin d'enrichir notre plateforme technologique et finaliser le développement de nouveaux produits packagés et prêts à l'emploi adaptés aux besoins métiers des entreprises.
Ces nouvelles offres collaboratives « My » et « Moovapps » seront progressivement lancées sur la fin de l'exercice et au cours de l'exercice 2015 ».

Les comptes semestriels consolidés 2014 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration lors de sa réunion du 6 octobre 2014 et ont fait l'objet d'un rapport d'examen limité des Commissaires aux Comptes. Il est rappelé qu'historiquement la société réalise environ 44% de son chiffre d'affaires au 1er semestre.

Sur le semestre, Visiativ réalise un chiffre d'affaires de 21,8 M€ en progression de 2%

  • L'activité Intégration réalise au 30 juin 2014 un chiffre d'affaires de 16,7 M€ en croissance organique de 2%. Sur la période, Visiativ ne bénéficie pas encore de la montée en puissance progressive des nouvelles ventes 3DExpérience Dassault Systèmes (Catia, Enovia, …).

Le résultat d'exploitation de ce pôle s'établit à 0,6 M€, soit à un niveau de rentabilité équivalent à celui enregistré au 1er semestre 2013. La saisonnalité de l'activité, conjuguée à la montée en puissance des ventes 3DExpérience, permet d'envisager une croissance un peu plus marquée sur le second semestre.

  • L'activité Edition à 5,1 M€ reste stable par rapport à la même période de l'an dernier, du fait que peu de nouveaux produits ont été lancés au deuxième semestre 2013 et au premier semestre 2014. Par contre, la dynamique de sortie de produits innovants adaptés au marché de la PMI est relancée sur le deuxième semestre. Au 30 juin 2014, la rentabilité de ce pôle reste donc impactée par les forts investissements consentis en matière de R&D (+16% à 2,2 M€), les autres coûts restant globalement stables. Les amortissements des frais de R&D progressent de 0,6 M€. Le résultat d'exploitation ressort à -2,5 M€ contre -1,3 M€ l'an dernier.

Comptes de résultats consolidés (1er janvier au 30 juin).

En K€ 30.06.2014 (6 mois) 30.06.2013 (6 mois) 31.12.2013 (12 mois)
Chiffre d'affaires 21 800 21 470 49 184
Résultat d'exploitation (1 881) (664) 2 278
Résultat financier (117) (158) (346)
Résultat courant avant impôts (1 998) (822) 1 931
Résultat exceptionnel 23 (2 520)* (2 569)*
Impôt (30) 1 408** 1 154**
Résultat net avant goodwill (2 005) (1 984) 517
Résultat net consolidé part du Groupe (2 316) (2 216) 35

* La perte exceptionnelle constatée en 2013 résulte d'un changement de méthode de reconnaissance des revenus de contrats de maintenance des produits édités par le groupe. Auparavant reconnus en début de période, ils sont désormais reconnus au prorata temporis.

**Au cours de l'exercice 2013, la société a procédé à l'activation d'une partie de ses déficits fiscaux reportables.

Au global, le chiffre d'affaires de la période s'inscrit à 21,8 M€ en progression de 2% par rapport à l'an dernier. La part du chiffre d'affaires récurrent est de l'ordre de 40%. Les résultats de la période traduisent pour l'activité Intégration, la stabilité des performances malgré une hausse ponctuelle des achats (+0,7 M€) liée au démarrage des ventes de licences Catia, et pour l'offre Edition, les investissements importants consacrés à la R&D.

La structure financière bénéficie de la levée de fonds réalisée lors de l'introduction en bourse, soit un produit net de 5,9 M€. Au 30 juin 2014, les capitaux propres s'établissaient à 5,4 M€ et la trésorerie à 2,2 M€. La dette financière nette ressort ainsi à 2,2 M€. 

Tendances attendues pour l'ensemble de l'exercice

Pour l'exercice 2014, Visiativ vise une croissance organique de l'ordre de 5% de son chiffre d'affaires.

De plus, Visiativ maintiendra sur le deuxième semestre 2014 un niveau d'investissements R&D soutenu afin d'avancer rapidement dans la sortie de ses nouvelles offres logicielles (offres « My » et « Moovapps »). La mise sur le marché de ces solutions collaboratives et innovantes, en phase avec la transformation numérique engagée par les entreprises, conjuguées à l'accroissement progressif des ventes 3DExpérience devrait porter ses premiers fruits à compter de 2015.

Enfin, le Groupe reste attentif aux opportunités de croissance externe qui viendraient enrichir sa plateforme technologique ou accélérer le lancement de ses offres innovantes.

Conformément à la Directive transparence, le rapport d'activité semestriel 2014 sera mis en ligne auprès du diffuseur agréé www.actusnews.com et pourra être consulté sur le site www.visiativ.com à compter du 8 octobre 2014.

Prochain communiqué : chiffre d'affaires 2014, le 5 mars 2014 après bourse.

Contacts :

Visiativ : Laurent Fiard – Président Directeur Général – Tél. : 00 33 4 78 87 29 29 – investisseurs@visiativ.com

Actus : Amalia Naveira/Marie-Claude Triquet – Tél. : 00 33 4 72 18 04 93 – anaveira@actus.fr/mctriquet@actus.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37476-VIS-071014-RS-2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Forte croissance de l'activité e.ID Passeport

  • Poursuite de la transformation industrielle

  • Solide situation financière à l'introduction en Bourse au 1er juillet 2014

  • Confirmation des ambitions stratégiques : 100 M€ de chiffre d'affaires à horizon 2017

 

ASK (Euronext Paris – FR0011980077 – ASK), spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées destinées aux marchés de l'Identité et du Transport, publie ses résultats semestriels 2014 (1er janvier – 30 juin). Lors de sa réunion du 23 septembre 2014, le Conseil d'administration d'ASK a approuvé les comptes semestriels consolidés résumés ci-dessous. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et le rapport d'audit relatif à leur certification est en cours d'émission par les commissaires aux comptes.

En M€
(données auditées)
S1 2014 S1 2013 2013
Chiffre d'affaires ASK consolidé 20,3 19,5 39,8
EBITDA(1) retraité(2) 0,7 1,0 1,7
EBITDA(1) (0,1) 0,6 0,5

(1) Résultat opérationnel avant amortissements, dépréciations et éléments non récurrents

(2) Retraité des surcoûts de production liés à la coexistence des unités industrielles indienne et chinoise et au transfert de la production d'Inde vers la Chine (finalisé au 3ème trimestre 2014)

 

Au 1er semestre 2014, le chiffre d'affaires consolidé d'ASK s'est établi à 20,3 M€, en progression de 4% par rapport au 1er semestre 2013, dans un environnement de marché concurrentiel. En intégrant le produit des activités des coentreprises(3), le chiffre d'affaires Groupe s'est élevé à 22,6 M€, en progression de 8% tirée par la forte croissance de l'activité e.ID Passeport dans le monde (y compris le passeport américain produit par la coentreprise ASK IntTag) et la progression de la division Contactless Solutions.

L'EBITDA semestriel retraité ressort à 0,7 M€, légèrement en retrait par rapport à l'EBITDA semestriel retraité 2013 de 1,0 M€ du fait des investissements réalisés pour l'embauche de ressources supplémentaires en R&D et forces commerciales.

Parallèlement, comme annoncé lors de l'introduction en Bourse au mois de juin, l'exercice 2014 est marqué par la poursuite de la transformation industrielle d'ASK qui vise à :

  • accroître la marge brute vers un niveau proche des standards de l'industrie ;
  • augmenter les capacités de production pour accompagner le plan de développement. 

Conformément au planning, cette transformation s'est traduite au 1er semestre par le transfert progressif des capacités de production de l'Inde vers la Chine, au sein de la nouvelle entité du Groupe, Beijing ASK Smart Technology. Les comptes semestriels enregistrent donc sur la période des surcoûts de production dus à la coexistence des unités industrielles indienne et chinoise, et des charges non récurrentes liées au transfert de la production.

Le compte d'exploitation est également pénalisé par la nouvelle méthode comptable d'enregistrement en charges d'une partie des frais d'introduction en Bourse, pour un montant de 0,4 M€.

Après prise en compte de ces éléments non récurrents, des frais d'introduction et des dotations nettes aux amortissements et provisions, le résultat d'exploitation s'établit à (1,5) M€ au 1er semestre 2014, contre (0,2) M€ au cours de la même période en 2013.

Le résultat financier au 1er semestre 2014 s'élève à (1,2) M€, contre (0,3) M€ au 1er semestre 2013, constitué pour l'essentiel des intérêts de la dette obligataire qui s'élèvent à (1,1) M€. A l'issue du 1er semestre 2014, le résultat net après impôt est de (2,7) M€, contre (0,5) M€ au 1er semestre 2013.

La fermeture de son entité indienne, effective comme prévu depuis septembre, permet désormais au Groupe d'améliorer ses coûts fixes en rationnalisant son outil industriel au sein de ses trois centres de production – Burlington (Etats-Unis), Sophia Antipolis (France) et Pékin (Chine).

ASK recueillera pleinement le bénéfice de ces actions dès l'exercice 2015.

 

Situation financière solide après l'augmentation de capital du 1er juillet 2014

Au 1er semestre 2014, l'introduction en Bourse d'ASK, réalisée à travers une augmentation de capital d'un montant de 21,9 M€, a permis de renforcer de façon substantielle la situation bilancielle du groupe.

Depuis la clôture du semestre, ASK a procédé au remboursement anticipé de l'intégralité de sa dette obligataire (lire le communiqué de presse du 15 juillet 2014), ce qui va permettre d'alléger sensiblement, dès le 2nd semestre 2014, la charge financière qui pesait jusqu'alors sur ses résultats.

Au 1er juillet 2014, ASK bénéficiait de 17,3 M€ de capitaux propres, versus 153 K€ au 31 décembre 2013. Les dettes financières s'élevaient à 18,9 M€ (dont 6,2 M€ de dette obligataire remboursée depuis cette date). La dette financière d'ASK est désormais constituée pour l'essentiel de dettes d'affacturage, de dettes de crédit-bail pour financer les immobilisations et d'avances & subventions. A l'actif, la trésorerie disponible, après augmentation de capital au 1er juillet, s'établissait à 20,5 M€.

ASK bénéficie aujourd'hui d'une structure financière assainie et solide lui permettant d'envisager l'accélération de son plan de développement.

 

Confirmation des perspectives et des ambitions stratégiques

ASK réitère son objectif d'atteindre un chiffre d'affaires de 100 M€ à horizon 2017, essentiellement à travers une dynamique de croissance sur ses marchés de l'e.ID et du Transport, qui bénéficieront des opportunités issues de la convergence avec l'univers bancaire.

Pour atteindre cette ambition, ASK a d'ores et déjà initié les investissements industriels, technologiques et commerciaux pour accélérer son plan de développement. Outre la poursuite de sa transformation industrielle, ASK continue de renforcer ses équipes de R&D et sa force commerciale et sa couverture sur les zones clés : Europe, Etats-Unis et Amérique Latine.

Afin de bénéficier pleinement des importantes perspectives du groupe aux Etats-Unis, ASK poursuit également les discussions avec son partenaire américain visant à accroître sa présence sur ce marché.

 

Prochaines publications financières

DATE PUBLICATION
27 octobre 2014 Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2014
28 janvier 2015 Chiffre d'affaires annuel 2014

 


A propos d'ASK
ASK est un spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées à destination des applications sensibles liées aux individus. Créé en 1997, ASK a développé une technologie brevetée basée sur un procédé unique d'impression argentique, permettant d'apporter une véritable réponse aux enjeux de sécurité et de fiabilité de ses marchés. ASK propose ainsi une gamme complète de cartes sans contact et d'inlays (couverture électronique et antenne embarquées) pour les passeports, les cartes de transports, les tickets, ainsi que des terminaux, des OS et des services de personnalisation.

Grâce à cette technologie innovante et à son organisation mondiale établie avec des unités de fabrication en Europe (France), en Asie (Chine) et aux Etats-Unis, ASK est aujourd'hui l'acteur de référence du "sans-contact" sécurisé pour les marchés de l'Identité (e.ID) et du Transport. En e.ID, ASK accompagne depuis 2006 les plus belles références mondiales, fournissant notamment les inlays pour les passeports américain, britannique, français, israélien, philippin, etc. Sur le marché du Transport, ASK a affirmé son leadership depuis 2001 en accompagnant plus de 103 villes à travers 27 pays dans le Monde, dont Atlanta, Chicago, Dubaï, Lisbonne, Londres, Mexico, Miami, Paris, Singapour, Sydney, Tel Aviv, etc.

Libellé : ASK
Code ISIN : FR0011980077
Code mnémonique : ASK
Nombre d'actions composant le capital social : 7 545 221
Plus d'informations sur ASK-Contactless.com
Contacts

ASK
Directeur Général

Julien Zuccarelli
Tél.: +33 (0)4 97 21 48 56
investisseur@ask.fr
ACTUS finance & communication
Relation investisseurs

Mathieu Omnes
Tél. : +33 (0)1 72 74 81 87
momnes@actus.fr
ACTUS finance & communication
Relation presse

Jean-Michel Marmillon
Tél. : +33 (0)1 53 67 07 80
jmmarmillon@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37316-ASK_CP_RESULTATS-S12014_24092014_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats semestriels – Des performances opérationnelles impactées par une conjoncture difficile – premiers bénéfices des initiatives stratégiques

  • Chiffre d'affaires à périmètre constant en recul de 21,6%, répliquant la tendance des mises en chantier de logement individuel et la transition vers les nouvelles générations de véhicules industriels ;
  • Pertinence de la stratégie mise en œuvre, tant sur l'optimisation des sites industriels que dans le choix des segments de marché ;
  • Faible endettement financier et autofinancement des opérations de restructuration ;
  • Lancement d'une émission obligataire pour accompagner le redéploiement industriel et commercial et l'innovation ;

Mauves, le 23 septembre 2014. – MECELEC, acteur majeur spécialiste des matériaux composites et des plastiques à destination des réseaux et de l'industrie, annonce ses résultats pour le 1er semestre 2014.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2014 s'établit à 16.579 K€, en recul de 21,6% à périmètre constant et hors intégration du chiffre d'affaires de BESACIER, non consolidé. Il réplique le comportement des marchés sous-jacents de la construction individuelle et des véhicules industriels. Ces conditions défavorables affectent la rentabilité d'un modèle économique à coûts fixes importants. Le résultat opérationnel courant s'établit ainsi à (2.120) K€, par comparaison avec un résultat opérationnel courant de (2.185) K€ au 1er semestre 2013.

Compte de résultat résumé (K€)
1er semestre 2014
 
1er semestre 2013
Chiffre d'Affaires 16.579 * 21.945
Résultat Opérationnel Courant (2.120)   (2.185)
Résultat Opérationnel (2.651) ** (2.270)
Résultat Net (3.665) *** (2.573)

* Le transfert de Vonges et la cession de Fabrègues ont eu un impact négatif sur le chiffre d'affaires semestriel d'environ 4 M€. L'acquisition de BESACIER, intégrée au 1er juillet 2014, n'est pas prise en compte (Chiffre d'affaires semestriel 3.189 k€, résultat net 131 k€ – Chiffres non audités).

** Dont éléments exceptionnels de restructuration pour un montant de 693 K€.

*** Dont déreconnaissance comptable des impôts différés actifs pour un montant de 871 K€ en normes IFRS.

MECELEC avait fait le choix dès 2011 de réduire l'influence du secteur de la construction sur son activité, en rééquilibrant rapidement son portefeuille commercial en faveur de segments industriels nouveaux par des opérations de croissance externe. Ces opérations ont porté sur la reprise de sites industriels sous-performants, avec la volonté de les inclure dans le processus global d'optimisation de l'outil industriel, entamé sur les sites historiques de MECELEC depuis 2010.

La pertinence de cette stratégie est confirmée en 2014 :

  • par un segment industriel représentant désormais 57% de l'activité en 2014, contre 30% en 2010 ;
  • par une amélioration significative de la rentabilité des activités issues de Vonges, historiquement déficitaires, et dont le transfert initialement positionné sur la fin de l'année 2013, s'est prolongé sur le 1er semestre 2014.

L'analyse fine des prix de revient a amené MECELEC à constater l'absence de rentabilité de certaines productions, et à décider d'en cesser progressivement la production, en concertation avec les clients concernés, processus dont l'impact positif prendra effet au 2ème semestre 2014. La montée en puissance des nouveaux marchés remportés en 2013 est ralentie par une conjoncture économique difficile.

Après avoir remboursé par anticipation son passif de sauvegarde avec 7 ans d'avance, MECELEC confirme la solidité de son modèle de financement, par un endettement consolidé en baisse de 28% à 5,9 M€ (contre 8,2 M€ au 30 juin 2013), et par un compte fournisseurs ramené à 7,7 M€ (contre 10 M€ au 30 juin 2013).

Le Groupe confirme l'émission prochaine d'Obligations Convertibles à Bons de Souscriptions d'Actions (OCABSA) jusqu'à 15 M€, dont près de 50% ont déjà fait l'objet d'une déclaration d'intention de souscription.

Enfin, afin de donner plus de visibilité aux actionnaires, le Conseil d'Administration a décidé de mettre en place un contrat de liquidité.

Commentant les résultats, Michel-Pierre DELOCHE, Président-Directeur Général, a déclaré « La stabilité du résultat opérationnel courant, malgré le recul de 21,6% du chiffre d'affaires, traduit les premiers bénéfices des mesures de réduction des frais fixes engagées depuis plusieurs mois. Les investissements importants mis en œuvre pour accroître la productivité des usines dédiées aux réseaux pénalisent notre rentabilité à court terme, mais nous placent en position offensive pour le redémarrage prochain du secteur de la construction.

Par ailleurs, la Direction de MECELEC a décidé, au cours des trois dernières années, de rééquilibrer sa cartographie de technologies et de clients, pour réduire sa dépendance sectorielle et géographique au seul secteur de la construction française. Ses choix d'acquisitions se sont délibérément portés sur des sites industriels en difficulté, dont la contrepartie de l'absence de coûts d'acquisition se traduit par des résultats opérationnels temporairement déficitaires, liés aux délais et aux coûts de leur restructuration.

Au 2e semestre 2014, les projets de MECELEC s'accélèrent tant sur l'optimisation des coûts de production que dans le développement de nouveaux produits et compétences. L'acquisition de la technologie de niche du découpage fin, par le rapprochement récent avec BESACIER, va dans ce sens. »

Le rapport semestriel est disponible sur www.mecelec.fr.


A propos de MECELEC :

Créée en 1934, MECELEC était à l'origine un spécialiste de l'équipement de réseaux électriques. A la fin des années 50, la société a choisi le polyester pour la fabrication de matériels de raccordement électriques, jusque-là en métal.

MECELEC est aujourd'hui un industriel spécialiste des matériaux composites et des plastiques dont l'activité se déploie sur deux segments de marché :

  • INDUSTRIE – MECELEC a développé de fortes compétences techniques et industrielles dans la transformation des composites thermodurcissables et dans l'injection des thermoplastiques. Cette activité a été renforcée par la création du site de St Agrève (1984), l'acquisition de l'activité NOBEL COMPOSITES (2003), puis par celles de SADAC (2011) et de SOTIRA 73 (2012).
  • RESEAUX – MECELEC est un des rares acteurs du marché à offrir une gamme complète d'équipements de raccordement entre des réseaux publics (électrique, télécoms, gaz et eau) et leurs clients.

MECELEC a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 43,6 M€ (2013) et compte environ 280 salariés. Son implantation principale est en région Rhône Alpes : Mauves et Saint-Agrève (Ardèche), Saint-Etienne de Saint-Geoirs (Isère), Chambéry (Savoie) et Corbas (Rhône); elle possède un établissement en Roumanie à Cluj-Napoca.

La société est cotée sur l'Euronext Paris compartiment C. Code ISIN : FR0000061244 – MCLC.

Contacts :

ACTUS LYON : Amalia NAVEIRA / Relations analystes/investisseurs 04 72 18 04 92 anaveira@actus.fr

MECELEC : Michel-Pierre DELOCHE / Président Directeur Général 04 78 95 98 22 mp.deloche@mecelec.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37286-16-EKNHKrNCpOd5gCXYaMX1-20140923-1633_MEC-230914-RS-14.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Décines Charpieu
le 23 septembre 2014
 

Résultats semestriels 2014

Redressement de l'activité Maisons Individuelles

Ventes bien engagées pour 2015

Confirmation des objectifs de croissance

En milliers d'euros S1 2014 S1 2013
Chiffre d'affaires 58 408 56 065
Résultat opérationnel 347 475
Résultat financier – 166 76
Charges d'impôt sur le résultat – 255 – 362
Quote-part dans les résultats des sociétés associées – 27 280
RESULTAT NET de l'ens. conso. – 101 468

« Après plusieurs années de chute particulièrement violente du marché, AST Groupe a concentré toute son énergie à la refonte de son offre commerciale et à une gestion très fine de ses moyens. Au terme de ce 1er semestre, l'entreprise montre des signes tangibles d'un retour vers de meilleures performances. Solidement implanté dans ses zones historiques et fort d'une capacité d'innovation dans ses métiers, AST Groupe est plus que jamais dans une position de 1er plan pour consolider sa place de 3ème constructeur en France* ».
 

Alain TUR, Président Directeur Général
 

Progression de l'activité et bon niveau de ventes
 

AST Groupe confirme un chiffre d'affaires de 58,4 M€ sur le 1er semestre 2014 en progression de 4,2% par rapport au S1 2013. Le Groupe a également conservé un rythme commercial soutenu en totalisant 853 ventes brutes sur le semestre qui devraient représenter à terme 748 ventes nettes, ceci dans un marché de l'immobilier en baisse (Maisons individuelles – 8% – Source Caron Marketing juin 2014).

Les mesures de réorganisation mises en place en Maison individuelle ont déjà permis de diminuer le taux d'annulation des ventes, d'augmenter significativement le nombre de prospects sur les sites du Groupe et de développer des outils d'aide à la vente. L'activité affiche ainsi un prix moyen de vente en hausse de 9% permettant de stabiliser le CA vendu à 27,3 M€ au niveau du S1 2013 (28,1 M€).

Conformément au calendrier fixé, l'activité Promotion & Lotissements a poursuivi la commercialisation de ses opérations dans le sud, pour lesquelles il reste 25 lots à vendre contre 47 à fin décembre. Elle enregistre une progression de ses ventes de 6% à 273 ventes brutes, porté par les 1ères ventes de son grand projet de Courthézon (75 lots pré-commercialisés).

La maturité désormais acquise d'une majorité de franchisés a permis de maintenir un bon rythme de commercialisation dans un contexte particulièrement tendu. Ainsi, les ventes de maisons Natilia ont progressé de 10% par rapport au S1 2013 et se sont accompagnées d'une hausse de 7% de leur prix de vente moyen, confirmant l'engouement du public pour le bois et les économies d'énergies.

De plus, le bon démarrage de l'activité Menuiseries permettant d'ores et déjà de fournir 100% des maisons Natilia, contribue à la réduction significative des délais de livraison (environ 2 semaines) et devrait améliorer la rentabilité de l'usine POBI à terme.

Résultats solides
 

La croissance de l'activité et la maîtrise de ses charges fixes permettent à AST Groupe d'enregistrer des résultats sensiblement identiques au S1 2013, malgré une conjoncture économique qui continue de se dégrader et des éléments non-récurrents qui ont pesés sur le semestre.

En effet, le Résultat Opérationnel s'élève à 347 K€ contre 475 K€ au S1 2013. Ce dernier bénéficie des 1er effets de la réorganisation en Maisons individuelles qui affiche une nette amélioration de sa rentabilité avec un RO de 933 K€ à fin juin contre 24 K€ en 2013.

Elle a permis d'absorber le tassement des marges en Promotion & Lotissement (vente en blocs et tension sur les prix) et l'enregistrement de charges non récurrentes pesant sur les résultats de l'activité Ossatures bois et Charpentes. La réorganisation désormais finalisée va poursuivre ses contributions sur le second semestre et portera son plein effet dès 2015.

Ainsi, le Résultat net s'inscrit au 30 juin à l'équilibre (– 101 K€) à comparer à un bénéfice de 468 K€ l'an dernier.

La très bonne gestion du Groupe lui a permis d'améliorer son BFR de 2,9 M€. Sa situation financière demeure solide avec une réduction de son endettement net à hauteur d'1M€, portant le gearing (endettement net / fonds prores) à 3,8% contre 7,4% à fin décembre 2013.
 

Stratégie marketing offensive
 

Les premières annonces du gouvernement en faveur de la relance du secteur immobilier devraient faciliter l'accès à la propriété pour les primo-accédants (relèvement du plafond du PTZ, taux de TVA à 5,5% pour les logements neufs en zone prioritaire) et permettre la libération du foncier (abattement fiscaux en cas de cession).

Sans attendre la mise en application de celles-ci, AST Groupe a adopté une stratégie marketing offensive afin de conquérir de nouvelles parts de marché. Se basant sur le modèle éprouvé de Natilia, le Groupe a procédé à la refonte de ses sites internet (architecture, ergonomie,…), intensifié ses opérations commerciales et déployé de nouveaux outils Digital/Marketing. Ainsi, les demandes de contacts sur le site TOP DUO ont été multipliées par 5 en l'espace de 3 mois.
 

Ces mesures s'accompagnent d'une réorientation des gammes et de la création de nouveaux modèles afin de répondre au mieux aux besoins des futurs acquéreurs.

Perspectives de croissance confirmées
 

Capitalisant sur ses marques à forte notoriété, une offre en Promotion bien positionnée, une activité Maisons individuelles reconfigurée et des réseaux de ventes Natilia et Villa Club en plein développement, AST Groupe va maintenir son développement actif sur ses zones à fort potentiel.

POBI devrait pour sa part bénéficier de la montée en puissance de l'activité menuiserie et de la création d'une franchise Natilia à l'usine afin de couvrir en direct les secteurs de la Nièvre et du Cher. Le lancement en octobre prochain de son offre « Auto-constructeur » devrait également contribuer à la croissance de son chiffre d'affaires d'ici 2015.

Fort des actions commerciales engagées en début d'année, AST Groupe présente à fin juin 2014 un carnet de commandes solide avec :

  • 57,5 M€ de CA en Maisons individuelles composés des contrats de construction signés et chantiers en cours,
  • 41,6 M€ de CA sécurisés en Promotion & Lotissements composés du CA restant à facturer sur lots actés (chantiers en cours) et contrats signés non actés (chantiers à ouvrir),
  • 85,9 M€ de réservoir de CA supplémentaire constitué des lots à commercialiser sur les 24 prochains mois en Promotion & Lotissements.

AST Groupe repositionné sur ses marques à forte valeur ajoutée, est résolument décidé à maintenir ses parts de marché et confirme l'amélioration de sa rentabilité sur l'ensemble de l'exercice.
 

* Source : Etude Plimsoll – Septembre 2013
 

AST Groupe est éligible au PEA PME

Prochain communiqué

Chiffre d'affaires 3ème trimestre 2014 – 13 novembre 2014 après clôture

A propos d'AST Groupe
 

Promoteur, constructeur et lotisseur.

3ème constructeur national et 1er réseau de franchises de maisons à ossature bois NATILIA.

AST GROUPE
Relations investisseurs

Olivier LAMY / Alain Tur
Tél : +33 (0)4 72 81 64 64
olivier.lamy@ast-groupe.fr
alain.tur@ast-groupe.fr
AELIUM
Communication financière

Solène Kennis
Tel : +33 (0)1 75 77 54 68
skennis@aelium.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37292-CP-AST-RS2014-VD.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
en M€ 1er semestre 2014 1er semestre 2013
Chiffre d'affaires caoutchouc 115,5 167,8
Chiffre d'affaires total 127,3 190,0
Coûts des caoutchoucs produits et frais sur vente -72,1 -98,6
Variations stock matières 1eres & produits finis -27,6 -29,7
Coût des autres ventes -12,3 -23,8
Coût des marchandises vendues -112,0 -152,2
Marge sur coûts directs 15,3 37,8
Frais généraux -18,8 -16,7
Dotations aux amortissements -5,9 -4,5
Investissements nets agricoles (IAS41) -6,3 -5,5
Juste valeur des actifs biologiques (IAS 41) -26,3 -17,4
Résultat opérationnel courant -42,1 -6,3
Résultat opérationnel -43,4 -7,3
Coût de l'endettement net -0,5 0,1
Charge d'impôt sur résultat 10,7 -6,1
Résultat net -33,3 -13,3
Résultat net part du groupe -23,3 -13,0

Les comptes semestriels ont fait l'objet d'un examen limité des commissaires aux comptes et le rapport correspondant a été émis. 

Contexte de marché

La tendance baissière s'est amplifiée en début d'année : ainsi, le cours moyen du caoutchouc au 1er semestre 2014 ressort à 1,35 €/kg (1,86 $/kg), en recul de 34 % par rapport au 1er semestre 2013.

Compte de résultat au 30 juin 2014

La production globale enregistrée par SIPH sur le 1er semestre atteint 60,3 milliers de tonnes, contre 62,3 milliers de tonnes au 30 juin 2013, en ligne avec l'objectif de 170 milliers de tonnes de production visé par le Groupe compte tenu de la saisonnalité traditionnelle de l'activité.

La différence provient uniquement de la baisse des achats extérieurs (-10% sur le semestre) dans un contexte de cours moins rémunérateurs. La production propre progresse pour sa part de +5%. Au 30 juin 2014, les achats représentent ainsi 53% de la production totale du semestre (contre 57% en juin 2013 et 55% en juin 2012).

Sur ce semestre, l'usinage a permis le déstockage de 16,6 milliers de tonnes de matières premières.

Les tonnages vendus s'élèvent à 76,1 milliers de tonnes, un montant quasi-équivalent au 1er semestre 2013 (77,0 milliers de tonnes).

Le chiffre d'affaires caoutchouc du 1er semestre ressort à 115,5 M€, contre 167,8 M€ au 1er semestre 2013, reflétant la baisse du prix de vente du caoutchouc (-30,4% sur ce semestre).

La baisse des prix pèse mécaniquement sur la marge sur coût direct qui s'établit à 15,3 M€ contre 37,8 M€ au 1er semestre 2013.

En application de l'IAS41 sur la valeur des plantations, une charge de 32,6 M€ a été enregistrée (dont 26,3 M€ de variation de juste valeur des actifs biologiques), contre 23,0 M€ au 30 juin 2013 (dont 17,4 M€ de variation de juste valeur des actifs biologiques). Sans impact sur la trésorerie, cette charge correspond à la revue à la baisse des projections de cours utilisées pour les valorisations.

Au final, SIPH affiche un résultat opérationnel courant de – 42,1 M€ contre – 6,3 M€ au 30 juin 2013. Le résultat opérationnel ressort au 30 juin 2014 à – 43,4 M€ tenant compte de la dépréciation des actifs de CRC.

Après la prise en compte d'un produit d'impôt, le résultat net du Groupe ressort à -33,3 M€, contre
-13,3 M€ au 1er semestre 2013. Le résultat net part du groupe est de -23,3 M€.

Une structure financière saine

Au 30 juin 2014, les capitaux propres ressortent à 190,1 M€ contre 259,2 M€ au 30 juin 2013.

Les cash-flows générés par l'activité s'élèvent sur le semestre à 25,2 M€ contre 38,3 M€ au
1er semestre 2013, permettant de financer le programme d'investissements du groupe.

Les investissements corporels et incorporels nets ont ainsi représenté 26,0 M€, contre 21,0 M€ au
1er semestre 2013, portant sur les capacités d'usinage, l'adaptation des process industriels aux volumes de production, en Côte d'Ivoire et au Ghana, sur les extensions et acquisition de nouveaux terrains, conformément au plan de développement.

En Côte d'Ivoire, le Groupe a continué à déployer son programme de développement industriel initié depuis 2 ans. Afin d'absorber l'augmentation des volumes achetés et continuer à produire les grades de produits finis les plus élevés recherchés par le marché, la capacité annuelle de traitement des usines actuelles de SAPH a été progressivement portée de 100 milliers de tonnes à 140 milliers de tonnes.

La mise en production d'une de ces usines, en travaux depuis avril, est prévue en septembre.

Après versement d'un dividende de 6,5 M€ au 30 juin aux actionnaires et minoritaires de SIPH, le Groupe conserve une structure financière solide avec un ratio d'endettement net de 20,7% au 30 juin 2014 contre 13,7% à fin décembre 2013.

Tendances actuelles et perspectives

Le Groupe maintient son objectif de production annuel de 170 milliers de tonnes (+5,7% par rapport à l'an dernier).

En l'état actuel, la situation complexe au Libéria (virus Ebola) ne devrait avoir pas d'incidence significative sur le niveau de production globale du Groupe si elle devait se prolonger.

En effet, la production actuelle de CRC n'est pas significative au niveau du Groupe (4,1 milliers de tonnes en 2013).

La tendance baissière s'était ralentie depuis la fin du 2ème trimestre 2014 à début septembre.

Depuis quelques jours, le marché connaît une nouvelle baisse, le cours du caoutchouc (Sicom20) se situant aux environs de 1,2 €/kg (entre 1,5 et 1,6 $/kg) contre 1,8 €/kg environ à la même période l'an dernier.

Le Groupe, habitué à ce type de situation conjoncturelle de bas de cycle, entend maintenir les investissements stratégiques prévus en rééchelonnant, au besoin, en fonction des niveaux de cours.

Recevez gratuitement toute l'information financière de SIPH par e-mail en vous inscrivant sur :

www.actus-finance.com

Code Valeur Euronext : SIPH – Code ISIN : FR 0000036857 – Nombre d'actions : 5 060 790

Au sujet de SIPH

La Société Internationale de Plantations d'Hévéas est spécialisée dans la production, l'usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel. SIPH exploite 40 000 hectares d'hévéas matures, et vise aujourd'hui une capacité de production de 170 000 tonnes répartie sur 4 pays (Côte d'Ivoire, Ghana, Nigéria et Libéria). Le latex traité est issu de l'exploitation des plantations d'hévéas de SIPH et d'achats effectués auprès de planteurs indépendants. SIPH commercialise sa production, principalement réservée à l'activité pneumatique, sur le marché international. Pour plus d'informations, visitez le site web :
www.siph.com.

Contacts SIPH

Frédérique Varennes, Secrétaire Général, Tél : +33 (0)1 41 16 28 51

Contacts ACTUS FINANCE

Anne Pauline Petureaux, Relations Analystes – Investisseurs, Tél : +33 (0)1 53 67 35 74

Jean-Michel Marmillon, Relations presse, Tél : +33 (0)1 77 35 04 37


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37168-SIPH-Resultat-30-juin_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Chiffre d'affaires du 1er semestre 2014 à 264,2 M€
Maintien d'une rentabilité satisfaisante
Objectifs de production 2014 confirmés

 

Le Conseil d'Administration de MAISONS FRANCE CONFORT, réuni le 9 septembre 2014, a arrêté les comptes du 1 er semestre 2014. Ces comptes consolidés ont fait l'objet d'un examen par les Commissaires aux Comptes.

Consolidés (M€) 30.06.2014 30.06.2013
Chiffre d'affaires 264,2 266,4
Résultat opérationnel 9,4 9,7
Marge opérationnelle 3,6% 3,6%
Résultat financier 0,5 0,2
Résultat net part du Groupe 6,4 6,2
Marge nette 2,4% 2,3%

 

Des performances en ligne avec les objectifs annoncés pour l'exercice

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2014 du Groupe MAISONS FRANCE CONFORT s'établit à 264,2 M€ en faible repli de 0,8%. A périmètre constant, l'activité évolue de -3,4%.

Le résultat d'exploitation de la période s'établit à 9,4 M€ en léger retrait (-0,3 M€) par rapport au 1er semestre 2013. La marge opérationnelle à 3,6% est identique à celle du 30 juin 2013. Pour autant, cette stabilité est composée de deux effets :

  • une marge brute qui diminue de 0,8% dans un contexte de marché extrêmement agressif,
  • compensée par une diminution des coûts fixes du Groupe suite aux opérations de restructuration opérées en 2013.

Le résultat net à 6,4 M€ contre 6,2 M€ au 30 juin 2013 bénéficie d'une hausse du résultat financier et fait ressortir une rentabilité nette en progression à 2,4% du chiffre d'affaires.

La structure financière du Groupe est toujours très solide

Au 30 juin 2014, les capitaux propres s'élèvent à 129,8 M€ et la trésorerie disponible à 90,0 M€ après paiement d'un dividende de 6,8 M€. La trésorerie nette d'endettement progresse à 47,4 M€ contre 43,5 M€ au 30 juin 2013 malgré une politique active de croissance externe sur ce 1er semestre 2014 (impact : -4,9 M€).

MAISONS FRANCE CONFORT renforce sa place de leader du secteur

Les prises de commandes à fin juillet 2014 s'élèvent à 3 200 ventes et représentent un chiffre d'affaires de 352,2 M€ HT, en repli de 4,6% en nombre et de 3,1% en valeur par rapport à l'année dernière (- 7,2% en nombre et – 6,5% en valeur à périmètre constant).

Après un 1er trimestre 2014 ayant bénéficié d'un effet de base favorable, les prises de commandes se sont dégradées au 2nd trimestre dans un contexte de marché toujours plus difficile. Pour autant, le Groupe continue de surperformer le marché. Ainsi, les parts de marché du Groupe MAISONS FRANCE CONFORT se sont renforcées, passant de 6,8% en 2013 à 7,2% au 30 juin 2014.

L'activité rénovation poursuit son ascension avec des prises de commandes qui s'élèvent à 5,6 M€ au 31 juillet 2014 confortant le Groupe dans l'atteinte de son objectif annuel de 10 M€ environ.

Objectifs de production confirmés pour 2014

Pour l'ensemble de l'exercice 2014, compte-tenu de la production en cours, le Groupe MAISONS FRANCE CONFORT confirme son objectif de réaliser un chiffre d'affaires en repli de 2,5% avec une rentabilité qui restera satisfaisante.

Un Groupe en ordre de marche pour bénéficier du redémarrage du marché

Dans un contexte où le marché immobilier reste déprimé, une reprise devrait provenir des mesures annoncées par le gouvernement notamment pour améliorer le barème du PTZ+ avec un effort particulier sur les zones peu ou pas tendues, là où le Groupe réalise près de 65% de son chiffre d'affaires. A ces mesures s'ajouteront le plan de relance exposé par le Premier Ministre le 29 août dernier et les mesures prises par la BCE.

Cependant, la mise en application de ces mesures gouvernementales, qui vont dans le bon sens, n'intervenant qu'à compter d'octobre prochain, le Groupe MAISONS FRANCE CONFORT ne s'attend pas à une reprise réelle du marché avant 2015.

La fréquentation des sites internet et des agences qui s'accroît ces derniers mois confirme l'intérêt toujours fort des ménages pour la maison individuelle. Le Groupe entend continuer à renforcer ses parts de marché avec une offre adaptée à toutes les typologies de clientèle.

Poursuite d'une stratégie de diversification

Enfin, le Groupe poursuit activement sa stratégie de diversification dans les secteurs de la rénovation, de la maîtrise du foncier, des bailleurs sociaux et des services (courtage de prêts immobiliers, ventes de produits annexes à la maison …).

 

Prochain rendez-vous : Réunion d'information, le 10 septembre 2014 à 10h00 à l'auditorium du Palais Brongniart
Prochain communiqué : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2014, le 5 novembre 2014 après bourse

 

À PROPOS DE MAISONS FRANCE CONFORT :

Créée en 1919, MAISONS FRANCE CONFORT est la plus ancienne société de construction de maisons individuelles et le principal intervenant du marché français (diffus). Le Groupe couvre en France 20 régions avec plus de 340 points de vente, dont 50 maisons d'exposition.
Effectifs au 30 juin 2014 : 1 439 collaborateurs.

Le titre MAISONS FRANCE CONFORT est éligible au PEA-PME

MAISONS FRANCE CONFORT est cotée sur Euronext Paris – Compartiment B.
Code ISIN : FR 0004159473 – Indices : CAC® Small, CAC® Mid & Small, CAC® All-Tradable, CAC® All-Share

Site commercial : www.maisons-france-confort.comSite financier : www.groupe-mfc.com

CONTACTS : MAISONS FRANCE CONFORT
Patrick Vandromme
Président Directeur Général
Tél 02 33 80 66 61
E-mail pvandromme@maisonfc.fr

Jean-Christophe Godet
Directeur Administratif et Financier
Tél 02 33 80 66 61
E-mail finances@maisonfc.fr

ACTUS
Amalia Naveira
Relations Analystes/investisseurs/Presse
Tél 04 72 18 04 90
E-mail anaveira@actus.fr

Marie Claude Triquet
Relations presse
Tél 04 72 18 04 93
E-mail mctriquet@actus.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37133-cp-maisons-france-confort-090914.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

RESULTATS SEMESTRIELS 2014
(Données auditées)

 

en milliers d'euros 2013 2014 Variation
Chiffre d'affaires 275 784 261 616 -5,1%
Résultat Opérationnel 43 005 35 500 -17,5%
Résultat net – part du Groupe 25 724 19 905 -22,6%
       
Capacité d'autofinancement 59 853 40 453 -32,4%
Investissements nets 8 564 13 210 +54,3%
Trésorerie nette 105 250 139 959 +33,0%

 

La rentabilité du premier semestre 2014 est impactée par la diminution de la marge brute liée à la baisse du chiffre d'affaires par rapport à celle du premier semestre 2013 qui avait bénéficié d'un niveau exceptionnel d'activité.
Compte tenu également de l'imprévisibilité de la pathologie saisonnière au second semestre, le groupe reste prudent pour ses perspectives 2014.

 

Les comptes semestriels ont fait l'objet d'un examen par les commissaires aux comptes. Le rapport semestriel présentant les informations sur l'activité et les résultats du premier semestre ainsi que les perspectives 2014, a été diffusé conformément aux dispositions de l'article 221-3 du règlement général de l'AMF. Il peut être consulté sur le site de notre société www.boiron.com (http://www.boiron.com/fr/Espace-Actionnaires-et-Investisseurs/Communication-financiere/Information-reglementee/Rapports-financiers).

 

 

Notre prochain rendez-vous :
Le 23 octobre 2014 : à la clôture de bourse, publication du chiffre d'affaires et de l'information trimestrielle au 30 septembre 2014.
Responsable de l'information financière : Christian Boiron
Contact information financière : Véronique Bouscayrol
Relations actionnaires : +33 (0) 4.78.45.63.43 – e-mail : finances@boiron.fr
Code ISIN : FR0000061129 (BOI) – Bloomberg : BOI FP – Reuters : BOIR.PA
L'information financière du groupe est en ligne sur le site :
www.boiron.com


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37018-cp-boiron-290814.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

MG International – Maytronics France, acteur majeur du marché de l'équipement de piscine poursuit sa croissance dans un marché difficile.
Le chiffre d'affaires de la période s'établit à 13,8 M€, en augmentation de 10%.

Le résultat d'exploitation est stable à 773 k€.
Le résultat net progresse de 6% à 872 k€.

Les comptes intermédiaires (non audités), arrêtés par le Conseil d'Administration du 4 août 2014 font apparaître les éléments suivants :

Comptes sociaux MG International SA 30/06/2014 30/06/2013 Var. 31/12/2013
(en k€) (6 mois) (6 mois) 06/14 – 06/13 (12 mois)
Chiffre d'affaires 13 791 12 557 10% 19 206
Consommations -8 801 -7 935 11% -11 448
Marge brute 4 991 4 622 8% 7 758
taux de marge 36% 37%   40%
Charges d'exploitation courante -4 108 -3 764 9% -7 208
Dotations nettes d'exploitation -146 -94 55% -151
Autres charges / Autres produits 37 18 100% -94
Résultat d'exploitation 773 782 -1% 305
Résultat financier 7 875 -55 ns -39
Résultat exceptionnel -7 831 -2 ns -58
Impôt sur les bénéfices 55 99 -45% 195
Résultat net 872 825 6% 403
Capitaux propres 5 703 5 252   4 831
Endettement à Long Terme* 4 051 3 976   4 013

* Hors avances conditionnées

Un premier semestre une nouvelle fois en croissance

Le premier semestre de l'exercice 2014 est une nouvelle fois marqué par une croissance de l'activité dans un contexte de marché stable et extrêmement concurrentiel.
Le chiffre d'affaires s'établit ainsi à 13,8 M€ en augmentation de 10%.

Conformément aux prévisions les ventes de robots nettoyeurs de piscine Dolphin et de couvertures Aqualife restent les principaux moteurs de cette croissance alors que le marché des alarmes de piscines poursuit son érosion se cantonnant désormais à un marché de remplacement.

L'activité dédiée à la sécurisation des bassins à usage collectif (Poséidon) demeure pour sa part stable, légèrement en deçà des prévisions notamment du fait de la perte de certains contrats sur le territoire américain.

Légère baisse de la rentabilité

La poursuite du glissement de chiffre d'affaires de la vente d'alarmes vers la vente de robots et la concurrence accrue sur l'ensemble des segments de l'activité « piscine privée » ont pour effet de légèrement dégrader le taux de marge qui s'établit à 36% contre 37% au premier semestre 2013.

Les charges d'exploitations courante sont par ailleurs en croissance, la volonté de la société d'accompagner ses clients dans leur relation aux particuliers se traduisant par un renforcement des ressources du service après-vente et des fonctions de support à la vente.

Le résultat d'exploitation ressort ainsi quasi stable à 773 k€ en dépit de l'augmentation de l'activité.

Evénement significatif de la période

Liquidation définitive de la filiale Adamant

La procédure de liquidation de la filiale suisse Adamant initiée en 2012 a pris fin au cours du premier semestre 2014, les titres antérieurement provisionnés ont donc été sortis du bilan générant une perte exceptionnelle de 7,9 M€ intégralement compensée par la reprise de la provision antérieurement enregistrée dans le résultat financier.

Evolution de la structure financière

Les échéances de remboursement de la dette senior envers Maytronics Ltd ont été reportées au second semestre 2015 par décision du Conseil d'Administration en accord avec l'actionnaire de référence. Ainsi l'évolution de l'endettement correspond uniquement aux intérêts courus.

Le ratio de gearing s'élève au 30 juin 2014 à 71% contre 76% au 30 juin 2013 bénéficiant de l'amélioration des capitaux propres.

Perspectives

Dans un environnement de marché qui reste compliqué du fait de la situation économique incertaine en France, la société entend renforcer sa position de premier distributeur des robots Dolphin sur le territoire français notamment au travers d'une participation active aux différents salons professionnels de fin d'année.

Au cours des prochains mois, les efforts opérationnels s'orienteront en outre vers l'amélioration de l'outil de production des couvertures de piscine afin de répondre à la croissance de cette activité.

Pour plus de détails sur les comptes, se référer aux états financiers semestriels publiés sur le site www.mginternational.fr

MG INTERNATIONAL

code ISIN : FR001204453 – MNEMO : ALMGI

Contacts :
N.Mouret, Directeur Administratif et Financier – Tél. +33 (0)4 42 98 14 90 – contact@maytronics.fr

Mieux connaître MG International
Leader mondial de la sécurité des piscines privées et publiques, MG International a pour ambition de rendre les piscines plus sûres et plus saines.
 
Avec les deux gammes Aquasensor® et Aqualarm® de systèmes d'alarmes pour piscines privées, MG International fait bénéficier de son savoir-faire à un très grand nombre de propriétaires.
En complétant ces offres avec Aqualife®, les couvertures automatiques multifonctions et Dolphin® les robots nettoyeurs de Piscine fabriqués par Maytronics Ltd, son actionnaire de référence, MG International demeure un fournisseur privilégié des grands acteurs de la piscine de demain.
Depuis 2010 MG International a pris le nom commercial de Maytronics France sur le marché domestique de la piscine privée.
Avec "Poséidon®", la technologie exclusive de vision par ordinateur la plus aboutie en matière de sécurisation des piscines publiques, le groupe bénéficie d'une reconnaissance internationale.


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-36909-Communique_Resultats_du_1er_semestre_2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Communiqué de presse
Boulogne-Billancourt, le 30 juillet 2014

Amélioration des résultats opérationnels au premier semestre 2014 dans un contexte toujours difficile dans le segment des papiers d'impression et d'écriture

– Chiffre d'affaires à 1 720 M€, en hausse de 2,7 % du fait de l'amélioration du mix produit et de l'effet de périmètre lié à l'acquisition distribution de papiers de bureau de Xerox
– Excédent Brut d'Exploitation de gestion à 68 millions d'euros (+11,0 %) ; marge d'EBE de gestion à 4,0 % (+0,3 point)
– Antalis : progression des résultats grâce à la bonne tenue des activités Emballage et Communication visuelle et à l'intégration de l'activité distribution de papiers de bureau de Xerox
Arjowiggins : résultats en hausse reflétant principalement l'évolution favorable du mix produit et la baisse des coûts exogènes

– Résultat net en perte de 80 M€ après 77 M€ de charges non récurrentes nettes essentiellement liées aux restructurations annoncées en avril
– Succès de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription réalisée en juillet pour un montant de 66,3 M€

Le conseil d'administration de Sequana, réuni à Boulogne-Billancourt le 29 juillet 2014 a examiné et arrêté les comptes du premier semestre 2014.

Compte de résultat analytique simplifié

En millions d'euros,
sauf résultat par action
S1 2014  
S1 2013 (1)
 
Var. % (*)
S1 14/S1 13
Chiffre d'affaires 1 720 1 674 + 2,7 %
Excédent Brut d'Exploitation
de gestion**
68 62 + 11,0 %
Marge en %* 4,0 % 3,7 % + 0, 3 point
Résultat opérationnel courant 42 24*** NA
Marge en %* 2,4 % 1,4 % + 1,0 point
Résultat net – part du groupe (80) (36)  
Résultat net dilué par action, en euro (3,20) (1,46)
Nombre moyen dilué d'actions 24 961 107 24 942 575  

(*) Les calculs de variation et de marge en pourcentage ont été effectués sur la base des chiffres avec une décimale.
(**) EBE de gestion : résultat opérationnel courant hors dotation et reprise aux amortissements et provisions.
(***) Y inclus des gains de 4,5 millions d'euros liés à des modifications de régimes de retraite.
(1) Les données du premier semestre 2013 tiennent compte rétroactivement du classement de l'activité Couché US d'Arjowiggins en activité abandonnée.

Pascal Lebard, Président-Directeur général de Sequana, a commenté les résultats : «La progression de nos performances opérationnelles au premier semestre, principalement liée à l'amélioration de notre mix produit et à la baisse des coûts exogènes, est encourageante pour notre groupe qui vient de franchir une étape importante dans la mise en œuvre de son plan stratégique. L'augmentation de capital de Sequana, qui vient en effet d'être réalisée avec succès, va permettre de renforcer les fonds propres d'Arjowiggins et, en complément de la restructuration financière de sa dette, de lui assurer une structure de bilan saine et pérenne et de financer son plan de transformation.
Ce plan aura un impact positif sur les résultats du groupe à compter du second semestre 2015.»

Le chiffre d'affaires consolidé du premier semestre 2014 s'élève à 1 720 millions d'euros, en progression de 2,7 % (+ 4,4 % à taux de change constants). L'amélioration du mix produits dans les deux activités du groupe et la contribution de l'activité distribution papiers de bureau de Xerox sur six mois (environ 125 millions d'euros) ont permis de compenser la baisse des volumes en impression et écriture qui s'est poursuivie sur le semestre dans un contexte de pression sur les prix de vente.

L'Excédent Brut d'Exploitation de gestion atteint 68 millions d'euros contre 62 millions d'euros au premier semestre 2013 et représente 4,0 % du chiffre d'affaires (+0,3 point). Cette amélioration reflète principalement l'évolution favorable du mix produits, la baisse des coûts fixes liée aux restructurations d'Antalis en Europe ainsi que la diminution des coûts exogènes (essentiellement la pâte à papier et l'énergie).

Le résultat opérationnel courant s'élève à 42 millions d'euros à comparer à 24 millions d'euros au 30 juin 2013 qui incluait un gain de 4,5 millions d'euros lié à la modification de régimes de retraite. La marge opérationnelle courante représente 2,4 % du chiffre d'affaires (+1,0 point).

Les charges non récurrentes nettes de 77 millions d'euros incluent principalement les coûts de restructurations pour 66 millions d'euros, essentiellement liés au financement du plan de restructuration opérationnelle des activités papiers d'impression et d'écriture d'Arjowiggins annoncé le 10 avril dernier.

Le résultat net – part du groupe est une perte de 80 millions d'euros.

La dette nette consolidée du groupe au 30 juin 2014 s'élève à 730 millions d'euros contre 601 millions d'euros au 30 juin 2013. En tenant compte des impacts de la restructuration financière du groupe, cette dette se serait établie à environ 355 millions d'euros.

Faits marquants du premier semestre 2014
Début avril, Sequana a annoncé la mise en œuvre d'un plan de restructuration financière et opérationnelle du groupe afin de restructurer la dette d'Arjowiggins et financer son plan de transformation, et pour permettre à Antalis de poursuivre sa politique de croissance externe.

Dans le contexte de la restructuration des activités papiers d'impression et d'écriture d'Arjowiggins, un processus de recherche active de repreneur a été engagé pour les usines de Charavines et de Wizernes avec le soutien des structures publiques françaises et pour l'usine d'Appleton Coated aux Etats-Unis. 
Les négociations avec les instances représentatives du personnel sont en cours et les propositions de la direction d'Arjowiggins ont donné lieu à un accord de principe sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) à l'usine de Charavines.

Par ailleurs, dans le cadre de la restructuration industrielle et financière du groupe, dont les accords de refinancement ont été finalisés fin juin, Sequana a lancé le 1er juillet une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant de 64 millions d'euros. Cette opération, réussie avec un taux de souscription d'environ 104 %, a été portée à 66,3 millions d'euros après exercice partiel de la clause d'extension.

A l'issue de l'augmentation de capital, la structure du capital de Sequana, est la suivante : Bpifrance 19,68 %, Exor SA 17,03 %, le groupe Allianz 10,01%, DLMD 6,54 % et Pascal Lebard 0,25%.

Le conseil d'administration lors de sa réunion du 29 juillet 2014 a pris acte de la démission de Pierre Martinet de son mandat d'administrateur et a coopté Christine Bénard en remplacement de Pierre Martinet pour la durée restant à courir du mandat de ce dernier, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires appelée à statuer sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2015. Il est rappelé que le mandat d'administrateur d'Allianz France est arrivé à échéance à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires du 25 juin dernier et n'a pas été renouvelé.

Enfin, sur proposition du Président-Directeur général, le conseil d'administration de Sequana a nommé Hervé Poncin, par ailleurs Directeur général d'Antalis, Directeur général adjoint de Sequana.

Perspectives
La baisse des volumes en papiers d'impression et d'écriture devrait se poursuivre sur le 2nd semestre. Les activités de spécialité d'Arjowiggins en revanche et les secteurs de l'emballage et de la communication visuelle d'Antalis devraient continuer d'être porteurs. Sur l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe devrait se situer à un niveau comparable à celui réalisé en 2013.

En 2014, Sequana devrait bénéficier de l'effet plein de la baisse des coûts fixes liée à la fermeture fin 2013 de l'usine d'Ivybridge et des restructurations mises en œuvre chez Antalis ainsi que de la contribution de l'activité distribution de papiers de bureau de Xerox en Europe de l'Ouest.

Sequana confirme que le taux de marge d'Excédent Brut d'Exploitation de gestion devrait être en légère progression par rapport à l'année précédente.

Calendrier prévisionnel
Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2014 : 24 octobre 2014

A propos de Sequana
Sequana
(Euronext Paris : SEQ), acteur majeur du secteur papetier, détient des positions de leader dans chacun de ses deux métiers avec :
Antalis : N°1 de la distribution de papiers et de produits d'emballage en Europe. Présent dans 44 pays, Antalis emploie environ 6 000 collaborateurs.
Arjowiggins : leader mondial des papiers techniques et de création, la société emploie plus de 4 000 personnes.
Avec plus de 10 000 collaborateurs dans le monde, Sequana a réalisé un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros en 2013.

Sequana
Analystes & Investisseurs
Xavier Roy-Contancin
01 58 04 22 80
Communication
Sylvie Noqué
01 58 04 22 80
contact@sequana.com
www.sequana.com

Image Sept
Journalistes
Claire Doligez
Priscille Reneaume
01 53 70 74 25
cdoligez@image7.fr
preneaume@image7.fr

 
 

ANNEXES

  1. Commentaires sur les activités

Répartition du chiffre d'affaires
 

En millions d'euros S1 2014 S1 2013 (*) Var
S1 14/S1 13
Antalis 1 319 1 260 + 4,7 %
Arjowiggins 521 536 -2,9 %
Eliminations (120) (122)
       
Total 1 720 1 674 + 2,7 %

(*) Les données du premier semestre 2013 tiennent compte rétroactivement du classement de l'activité Couché US en activité abandonnée.

Antalis
Chiffres clés

En millions d'euros S1 2014 S1 2013 Var.
S1 14/S1 13
Chiffre d'affaires 1 319 1 260 + 4,7 %
EBE de gestion 39 38 + 4,3 %
Marge en % 3,0 % 3,0 %
Résultat opérationnel courant 26 24* + 7,0 %
Marge en % 2,0 % 1,9 % + 0,1 point

(* )Y inclus des gains de 4,5 millions d'euros liés à des modifications de régimes de retraite.

Sur le premier semestre, Antalis a réalisé un chiffre d'affaires de 1 319 millions d'euros, en hausse de 4,7 % par rapport au 1er semestre 2013 (+ 6,4 % à taux de change constants), malgré la baisse des volumes en papiers d'impression et d'écriture et la pression sur les prix de vente en fabrication. Cette progression reflète avant tout l'effet de périmètre lié à l'activité distribution de papiers de bureau de Xerox en Europe de l‘Ouest (de l'ordre de 125 millions d'euros) ainsi que la croissance soutenue des activités Emballage et Communication visuelle. Antalis a par ailleurs continué de gérer de façon stricte le risque client.

L'Excédent Brut d'Exploitation de gestion s'élève à 39 millions d'euros contre 38 millions d'euros au 30 juin 2013 (+ 4,3 %). Cette légère hausse provient de l'amélioration du mix produit, de la contribution de l'activité de Xerox et de la réduction des coûts fixes liée aux restructurations mises en œuvre dans le groupe, permettant de compenser l'impact négatif de la baisse des volumes en impression et écriture. La croissance continue des activités Emballage et Communication visuelle a permis d'améliorer le taux de marge brute du groupe.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 26 millions d'euros (+7,0 %) à comparer à 24 millions d'euros au 30 juin 2013 qui incluait des gains de 4,5 millions d'euros liés à des modifications de régimes de retraite.

Arjowiggins
Chiffres clés

En millions d'euros S1 2014 S1 2013 (*) Var.
S1 14/S1 13
Chiffre d'affaires 521 536  – 2,9 %
EBE de gestion 35 28 + 26,4 %
Marge en % 6,8 % 5,2 % + 1,6 point
Résultat opérationnel courant 22 4 NA
Marge en % 4,2 % 0,7 % + 3,5 points

(*) Les données du premier semestre 2013 tiennent compte rétroactivement du classement de l'activité Couché US d'Arjowiggins en activité abandonnée.

Au cours du premier semestre, le chiffre d'affaires d'Arjowiggins s'établit à 521 millions d'euros, en retrait de 2,9 % par rapport au 30 juin 2013 (- 1,8 % à taux de change constants). La baisse du chiffre d'affaires reflète principalement la baisse des volumes dans le segment des papiers d'impression et d'écriture, la pression sur les prix de vente, et l'impact négatif des effets de change (essentiellement le real).

Les activités de spécialité se sont en revanche bien tenues, en particulier les papiers et la pâte à papier recyclés, l'activité billets de banque ainsi que les solutions de protection des marques.

La baisse du chiffre d'affaires de la division Sécurité sur le semestre s'explique essentiellement par le transfert de l'activité documents sécurisés à la division papiers de création à la suite de la fermeture de l'usine d'Ivybridge au Royaume-Uni fin 2013 et dont les gammes de produits sont désormais fabriquées à Stoneywood, usine de la division Papiers de création située en Ecosse.

Arjowiggins a bénéficié de l'impact positif de la baisse des coûts exogènes (pâte à papier, énergie, produits chimiques). L'Excédent Brut d'Exploitation de gestion s'élève ainsi à 35 millions d'euros contre 28 millions d'euros au 30 juin 2013 (+ 26,4 %).

Le Résultat Opérationnel Courant s'établit à 22 millions d'euros contre 4 millions d'euros par rapport à la même période de l'année précédente.

Dans le cadre du plan de restructuration de ses activités papiers d'impression et d'écriture annoncé en avril dernier, Arjowiggins poursuit activement les processus de cession des usines de Charavines et de Wizernes en France et d'Appleton Coated aux Etats-Unis.

Chiffres clés du premier semestre 2014 par division

 
En millions d'euros
Papiers de création Graphique Sécurité
Chiffre d'affaires 126 259 136
EBE de gestion 10 9 16
Marge en % 7,6 % 3,8 % 12,0 %
Résultat opérationnel courant 8 1 13
Marge en % 6,1 % 0,4 % 9,9 %

Chiffres clés du premier semestre 2013* par division

En millions d'euros Papiers de création Graphique Sécurité
Chiffre d'affaires 128 262 146
EBE de gestion 10 1 17
Marge en % 8,4 % 0,3 % 11,2 %
Résultat opérationnel courant 3 (9) 10
Marge en % 3,4 % -3,6 % 6,1 %

(*) Les données du premier semestre 2013 tiennent compte rétroactivement du classement de l'activité Couché US d'Arjowiggins en activité abandonnée.

États financiers du premier semestre 2014
Bilan consolidé intermédiaire
 

Actif (en millions d'euros) 30.06.2014 31.12.2013
Actifs non courants    
Goodwill 438 438
Autres immobilisations incorporelles 66 69
Immobilisations corporelles 250 253
Participations dans les entreprises associées 3 3
Actifs financiers non courants 13 13
Actifs d'impôts différés 8 10
Autres actifs non courants 124 103
Sous-total actifs non courants 902 889
Actifs courants    
Stocks et en-cours 406 378
Clients et comptes rattachés 507 506
Autres débiteurs 132 124
Actifs financiers courants 11 10
Trésorerie et équivalents de trésorerie 120 240
Sous-total actifs courants 1 176 1 258
Actifs destinés à être cédés 54 52
TOTAL ACTIF 2 132 2 199
Passif (en millions d'euros) 30.06.2014 31.12.2013
Capitaux propres    
Capital social 25 225
Réserves liées au capital 95 95
Réserves de conversion (82) (92)
Report à nouveau et autres réserves consolidées 281 394
Résultat consolidé de la période – part du groupe (80) (301)
Capitaux propres – part du groupe 239 321
Participations ne donnant pas le contrôle
Total des capitaux propres 239 321
Passifs non courants    
Provisions 157 124
Emprunts et dettes financières 353 291
Passifs d'impôts différés 9 7
Autres passifs non courants 17 18
Sous-total passifs non courants 536 440
Passifs courants    
Provisions 34 49
Emprunts et dettes financières 503 487
Fournisseurs et comptes rattachés 553 623
Autres créditeurs 216 246
Sous-total passifs courants 1 306 1 405
Passifs associés aux actifs destinés à être cédés 51 33
TOTAL PASSIF 2 132 2 199
Compte de résultat consolidé intermédiaire
  Semestre clos le 30 juin
En millions d'euros 2014 2013*
Chiffre d'affaires 1 720 1 674
Autres produits de l'activité 18 11
Achats consommés et variation des stocks (1 200) (1 155)
Charges de personnel (262) (260)
Charges externes (196) (194)
Impôts et taxes (7) (6)
Dotation aux amortissements (25) (30)
Dotation et reprise des provisions (2) (8)
Autres charges de l'activité (4) (8)
Résultat opérationnel courant 42 24
Autres produits opérationnels 3 5
Autres charges opérationnelles (80) (26)
Autres produits et charges opérationnels (77) (21)
Résultat opérationnel (35) 3
Coût de l'endettement financier brut (22) (20)
Autres produits et charges financiers (7) (7)
Résultat financier (29) (27)
(Charge)/produit d'impôts (9) (8)
Quote-part du résultat net des entreprises associées
Résultat net des activités poursuivies (73) (32)
Résultat net des activités abandonnées (7) (4)
Résultat net (80) (36)
Part attribuable aux :    
  • Actionnaires de Sequana
(80) (36)
     
Résultat net par action    
 – Nombre d'actions moyen pondéré en circulation 24 961 107 24 942 575
 – Nombre d'actions retenues après dilution 24 961 107 24 942 575
Résultat net par action (en euros)    
  • Résultat des activités poursuivies
(2,93) (1,28)
  • Résultat des activités abandonnées
(0,27) (0,18)
  • Résultat de l'ensemble consolidé
(3,20) (1,46)
Résultat dilué net par action (en euros)    
  • Résultat des activités poursuivies
(2,93) (1,28)
  • Résultat des activités abandonnées
(0,27) (0,18)
  • Résultat de l'ensemble consolidé
(3,20) (1,46)
(*) Les données de l'exercice 2013 publiées en 2014 tiennent compte de l'application rétrospective de la norme IFRS 5 à l'activité Couché US d'Arjowiggins
 
Tableau consolidé intermédiaire des flux de trésorerie nette

Semestre clos le 30 juin

En millions d'euros 2014 2013
Flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles    
Résultat opérationnel (35) 3
Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie :    
+/- Dotations nettes aux amortissements et provisions (à l'exclusion de celles liées
à l'actif circulant)
52 26
+/- Plus ou moins- values de cession (2) (4)
– Impôts versés (2) (7)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité (153) (28)
Intérêts financiers nets (26) (27)
Flux net de trésorerie opérationnel des activités poursuivies (166) (37)
Flux net de trésorerie opérationnel des activités abandonnées (16) (7)
Flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles (182) (44)
Flux de trésorerie lié aux opérations d'investissement    
– Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (20) (21)
+ Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 3 7
+ Cessions d'actifs financiers 5
+/- Incidence des variations de périmètre
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement des activités poursuivies (12) (14)
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement des activités abandonnées abandonn abandonnées (1) (1)
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (13) (15)
Flux de trésorerie lié aux opérations de financement    
Augmentation (ou réduction) de capital en numéraire
+/- Variation nette des emprunts et dettes financières 29 78
+/- Mouvements des valeurs mobilières de placements à plus de 3 mois (4)
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement des activités poursuivies 25 78
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement des activités abandonnées 20 8
Flux de trésorerie lié aux opérations de financement 45 86
Incidence des variations de conversion 1 (4)
Variation de la trésorerie (149) (23)
Trésorerie à l'ouverture 237 174
Trésorerie à la clôture 88 197
Augmentation (diminution) de la trésorerie (149) 23
Analyse de la trésorerie à la clôture    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 120 207
Concours bancaires courants et soldes bancaires créditeurs (32) (10)
Trésorerie a la clôture 88 197

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-36797-Sequana2014JuilletH1CommuniqueFR.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats semestriels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |