Paris, le 26 mai 2015. Foncière Volta, société foncière cotée sur le compartiment C d'Euronext à Paris, annonce ses résultats annuels au 31 décembre 2014. Les comptes annuels ont été arrêtés par le Conseil d'administration réuni ce jour. Le rapport financier annuel est mis à la disposition du public et déposé sur le site de l'Autorité des marchés financiers ce jour. Il est disponible sur le site Internet de la société.

Analyse de l'activité de foncière
Comme indiqué en début d'exercice, Foncière Volta a décidé de transformer son immeuble de bureaux situé à Paris (rue Riquet) en un hôtel 3 étoiles de 71 chambres. Le permis de construire a été déposé en 2014 et obtenu début 2015 pour la réalisation de ce projet. Des négociations très avancées sont en cours avec un partenaire commercial indépendant et de taille significative pour prendre à bail cet actif restructuré « clef en main » et l'exploiter sous enseigne de notoriété nationale. L'immeuble est à ce jour entièrement vacant (impact d'environ 45 K€).

Dans le même temps, l'hôtel B&B situé à Lieusaint (Seine-et-Marne) a été construit en 2014 conformément au calendrier annoncé. La livraison est intervenue le 12 janvier 2015 avec une contribution positive sur l'activité locative du groupe dès janvier 2015.

Par ailleurs, la cession, fin 2013, d'un immeuble de bureaux en Israël a permis de renforcer les marges de manœuvre de sa filiale UEI dans le développement d'autres projets mais a eu un impact direct sur les revenus locatifs du Groupe en 2014 à hauteur de 318 K€. Foncière Volta a également arbitré un actif à usage d'habitation en région parisienne en 2014.

Au final, les revenus locatifs sur l'exercice 2014 s'élèvent à 7 823 K€ contre 8 775 K€ en 2013.

Analyse de l'activité de promotion
Après une année 2013 marquée notamment par la livraison du programme « LE GRAND R », l'activité de promotion immobilière en 2014 s'est concentrée sur l'avancée des programmes engagés.

La livraison du programme « LE VALLOIS » (20 logements), totalement commercialisé, est intervenue fin 2014.

Les travaux du programme « L'AVANT C » (60 logements) ont démarré début 2014 pour une livraison prévue fin 2015. La commercialisation des derniers lots est en cours.

Enfin, concernant la réserve foncière de Saint Ouen, Foncière Volta a pour perspective le développement de ce foncier en tant qu'Aménageur et Promoteur. Pour ce faire, le groupe a lancé en 2014 les études préliminaires dans le but de consolider son projet de développement.

Analyse du bilan

Données consolidées31/12/201331/12/2014
   
Valeur du patrimoine147,0 M€150,2 M€
   
ANR par action EPRA6,90 €7,24 €
   
LTV46,3%47,4%
   

La valeur totale du patrimoine immobilier de la société Foncière VOLTA s'élève à 150,2 M€ au 31 décembre 2014, dont 8,6 M€ de « stock » lié à l'activité de promotion (hors terrain de SAINT OUEN).

L'endettement net (hors comptes courants et activité de promotion) de la Société s'élève à 67,2 M€ à fin 2014 contre 63,6 M€ M€ au 31 décembre 2013. La variation correspond principalement aux modalités de financement de l'actif Sénart 2 (Hôtel B&B). Le taux d'endettement (ratio Loan To Value) reste ainsi parfaitement maîtrisé à 47,4% à fin 2014.

L'Actif Net Réévalué EPRA progresse une nouvelle fois pour atteindre 7,24 € par action au 31 décembre 2014 contre 6,90 € au 31 décembre 2013.

Le Groupe a procédé, en février et avril 2015, à des augmentations de capital d'un montant total de 2.471.906 € par l'émission de 1.235.953 actions nouvelles dans le cadre de remboursements d'ORANE.

Analyse des résultats annuels
Les résultats 2014 de Foncière Volta sont directement impactés par :

  • La vacance locative volontaire liée à la restructuration du site de l'immeuble parisien en cours de transformation en hôtel ;
  • Les arbitrages réalisés en France et en Israël ;
  • La moindre contribution de l'activité de promotion.

Le bénéfice net, part du Groupe, de l'exercice s'élève à 3 M€.

Recevez gratuitement toute l'information financière de la société en vous inscrivant sur : www.actusnews.fr

FONCIERE VOLTAACTUS finance & communication
Antoine MENARDJean-Michel MARMILLON
Président Directeur GénéralRelations Presse
Tél. : 01 56 79 51 10Tél. : 01 53 67 36 73
contact@foncierevolta.comjmmarmillon@actus.fr
  
 Jérôme FABREGUETTES-LEIB
 Relations Actionnaires / Investisseurs
 Tél. : 01 53 67 36 78
 jfl@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-40104-Fonciere_Volta_RA_2014_VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Exercice 2014 de transition, retour aux bénéfices au 1er trimestre 2015 après 14 trimestres déficitaires

  • Résultat opérationnel courant de (2,4) M€ en 2014
  • Résultat net consolidé de (8,1) M€ impacté par les activités abandonnées
  • Augmentation significative des fonds propres et de la trésorerie
  • Retour à la rentabilité opérationnelle au T1 2015
  • Prévisions 2015 : 20% de croissance, ROC, RO et RN positifs

Le conseil d'administration de MECELEC, réuni sous la présidence de Michel-Pierre DELOCHE le 7 mai 2015, a arrêté les comptes de l'exercice 2014. Le résultat net consolidé a atteint (8,1) M€, affecté par un certain nombre d'éléments non récurrents dont la cession de la filiale exploitant le site de Chambéry. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

Michel-Pierre DELOCHE, Président-Directeur Général de MECELEC, commente :

« MECELEC clôt l'exercice en conformité avec les données conjoncturelles que l'entreprise a eu à affronter en 2014 : des mises en chantier de logement en bas de cycle historique qui impactent le segment Réseaux, et dans le segment Industrie le trou d'air sur le secteur des poids lourds provoqué par les changements de norme anti-pollution.

Néanmoins la structure financière s'est améliorée, avec le dépassement du seuil de 10 M€ de fonds propres et quasi fonds propres, et une variation de trésorerie positive de plus de 9,8 M€.

MECELEC passe à l'offensive en 2015, avec le plein effet de ses choix de développement. Les perspectives sont solides : croissance du chiffre d'affaires de 20% et retour à la rentabilité, après trois exercices déficitaires consécutifs. Le 1er trimestre 2015 confirme cette prévision. Il s'agit du premier trimestre bénéficiaire depuis le T2 2011. La nouvelle direction opérationnelle, mise en place fin 2014, a adopté une stratégie en rupture avec les choix passés, et les résultats s'en ressentent.

Nous œuvrons chaque jour à faire de MECELEC un acteur majeur des métiers de la transformation des composites, des plastiques et des métaux. »

 

1. Résultats annuels 2014

Les résultats annuels 2014 font apparaître trois faits marquants :

  • Un résultat net consolidé de (8,1) M€, impacté par la cession de la filiale exploitant le site de Chambéry ;
  • L'augmentation des fonds propres et quasi fonds propres qui dépassent 10 M€ ;
  • Une position de trésorerie de fin de période de 4,2 M€, positive pour la première fois depuis 7 ans ;

1.1. Compte de résultat consolidé impacté par la cession de la filiale exploitant le site de chambéry

Le résultat net consolidé de l'entreprise ressort à (8,1) M€ pour l'exercice 2014, à comparer à un résultat net de (1,2) M€ en 2013.

La cession de la filiale exploitant le site de Chambéry et divers éléments non récurrents impactent ce résultat pour (5,3) M€, soit les deux tiers de la perte nette.

Conformément à la norme IFRS 5 relative aux activités abandonnées, le chiffre d'affaires des activités cédées est retraité et le résultat net présenté dans une ligne distincte.

En milliers d'euros
31/12/14
31/12/13*
31/12/13 Publié[1]
Chiffres d'affaires27 66331 71243 598
Résultat opérationnel courant
– 2 416
– 1 937
– 3 570
Résultat opérationnel
– 4 468
1 552
36
Résultat net des activités poursuivies– 5 129289– 1 296
Résultat net d'impôt des activités abandonnées– 3 004– 1 585 
Résultat net
– 8 173
– 1 296
– 1 296
Résultat de base par action en euros-2,56-0,41-0,41
Résultat dilué par actions en euros-2,56-0,41-0,41

1.2. Augmentation des fonds propres et quasi fonds propres

Avec le succès de l'émission obligataire de décembre 2014, les fonds propres et quasi fonds propres ressortent en augmentation de 43% sur la période.

En milliers d'euros
31/12/14
31/12/13*
Fonds propres et quasi fonds propres10 056 7 001

1.3. Trésorerie de fin de période positive pour la première fois depuis 2007

La position de trésorerie et équivalent de clôture au 31/12/14 est positive de 4,2 M€, en amélioration de 9,8 M€ sur la période.

C'est la première fois que la trésorerie de fin de période est positive en 7 ans.

 31/12/14
31/12/13*
Marge brute d'autofinancement des sociétés intégrées– 1 361– 638
Variation des actifs et passifs d'exploitation– 1 5131 875
Flux net de trésorerie généré par l'activité– 2 8741 237
Flux net de trésorerie liés aux opérations d'investissement 3 500 – 1 737
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement 7 623 2 282
Ecart de conversion– 29
Flux de trésorerie des activités abandonnées ou en cours de cession1 583– 1 039
Variation de trésorerie
9 830
752
Trésorerie et équivalent à l'ouverture– 5 625– 6 377
Trésorerie et équivalent à la clôture4 205– 5 625

2. Résultats du 1er trimestre 2015

Le conseil d'administration réuni le 7 mai a examiné les résultats non audités du 1er trimestre 2015.

Au 1er trimestre 2015, le chiffre d'affaires consolidé du groupe MECELEC s'est établi à 8,5 m€. Il est en progression de 18,3% à périmètre courant.

En milliers d'euros
31/03/15
31/03/14
Chiffres d'affaires8 5087 193
Résultat opérationnel courant
115
– 292
Résultat opérationnel
324
– 440
Résultat net des activités poursuivies106– 477
Résultat net d'impôt des activités abandonnées– 691
Résultat net
106
– 1 168
Résultat de base par action en euros0,03– 0,35
Résultat dilué par actions en euros0,02– 0,19

La rentabilité opérationnelle atteint 324 K€, en amélioration de 764 K€.

La rentabilité nette ressort à 106 K€, en progression de 1.274 K€.

Il s'agit du premier trimestre bénéficiaire depuis le T2 2011, il est le résultat de la mise en place de la nouvelle équipe de direction en novembre 2014 et des choix forts qui ont été entrepris depuis.

3. Perspectives 2015

3.1. Chiffre d'affaires en hausse de plus de 20%

Dans la poursuite de la stratégie de développement exposée aux investisseurs lors des 80 ans de l'entreprise, MECELEC confirme anticiper pour 2015 un chiffre d'affaires en croissance de plus de 20% par rapport à l'exercice 2014, principalement tirée par le segment Industrie.

Le segment Réseaux continuera d'être affecté par l'environnement dégradé de la construction de logements en France. Les perspectives de vente à l'Export sont meilleures.

3.2. Retour à la rentabilité

MECELEC prévoit pour l'exercice 2015 consolidé un résultat opérationnel courant, un résultat opérationnel et un résultat net tous trois positifs.

Il s'agira du premier exercice où ces trois soldes de gestion seront positifs depuis l'exercice 2011.

3.3. Perspectives de moyen terme

La nouvelle Direction opérationnelle rappelle les axes de développement de MECELEC :

  • L'internationalisation de la gamme de produits Réseaux et plus particulièrement en Afrique ;
  • L'innovation applicative autour des procédés pour lesquels l'entreprise est en pointe ;
  • L'acquisition de compétences ciblées ;

Il n'est toutefois pas prévu d'opération de croissance externe en 2015.

4. Eligibilité des actions MECELEC au PEA-PME

MECELEC continue de répondre à l'ensemble des critères d'éligibilité au PEA-PME précisés par le décret d'application en date du 4 mars 2014 (décret n°2014-283), à savoir :

  • un effectif total inférieur à 5 000 salariés ;
  • un chiffre d'affaires inférieur à 1,5 milliard d'euros ou un total de bilan inférieur à 2 milliards d'euros.

Les investisseurs peuvent ainsi continuer à intégrer les actions MECELEC (FR0000061244 – MCLC) au sein de leurs comptes PEA-PME, dispositif dédié à l'investissement dans les petites et moyennes valeurs et bénéficiant des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique.

5. Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions

MECELEC publie les informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions prévues par l'article L. 233-8 II du Code de commerce et l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des Marchés Financiers.

DateNombre d'actionsNombre total de droits de vote
 
31 mars 2015
 
3 213 232
 
 
Nombre de droits de vote théoriques (1) :
3 665 815
Nombre de droits de vote exerçables :
3 648 652
 

(1) Pour le calcul des franchissements de seuils doit être pris en compte le nombre de droits de vote théoriques calculé sur la base de l'ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote, y compris les actions privées du droit de vote, conformément à l'article 223-11 du règlement général de l'Autorité des Marchés Financiers.

6. A propos de MECELEC

Créée en 1934, MECELEC était à l'origine un spécialiste de l'équipement de réseaux électriques. A la fin des années 50, la société a choisi le polyester pour la fabrication de matériels de raccordement électriques, jusque-là en métal.

MECELEC est aujourd'hui un industriel spécialiste des matériaux composites et des plastiques dont l'activité se déploie sur deux segments de marché :

  • RESEAUX – MECELEC est un des rares acteurs du marché à offrir une gamme complète d'équipements de raccordement entre des réseaux publics (électrique, télécoms, gaz et eau) et leurs clients.
  • INDUSTRIE – MECELEC a développé de fortes compétences techniques et industrielles dans la transformation des composites thermodurcissables et dans l'injection des thermoplastiques. Cette activité a été renforcée par la création du site de St Agrève (1984), l'acquisition de l'activité NOBEL COMPOSITES (2003), puis par celles de SADAC (2011) et de SOTIRA 73 (2012), et plus récemment celle de BESACIER (2014), spécialiste du découpage métallique fin et de l'emboutissage profond.

MECELEC a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 27,7 M€ (2014) et compte environ 244 salariés. Son implantation principale est en région Rhône Alpes : Mauves et Saint-Agrève (Ardèche), Saint-Etienne de Saint-Geoirs (Isère) et Corbas (Rhône); elle possède un établissement en Roumanie à Cluj-Napoca.

La société est cotée sur l'Euronext Paris compartiment C. Code ISIN : FR0000061244 – MCLC.

Contacts :

MECELEC

Michel-Pierre DELOCHE
Président Directeur Général
04 78 95 98 22
mp.deloche@mecelec.fr

ACTUS LYON

Amalia NAVEIRA
Relations analystes/investisseurs
04 72 18 04 92
anaveira@actus.fr

www.mecelec.fr
 


[1] En application de la norme IFRS 5 relative aux activités abandonnées, le résultat net des activités cédées (Mecelec Industries le 31 décembre 2014 et l'établissement de Fabrègues le 15 juillet 2013) est présenté sur une ligne distincte du compte de résultat. Le compte de résultat de l'exercice 2013 a été retraité en conséquence, le compte de résultat 2013 arrêté par le Conseil d'Administration le 30 avril 2014 est présenté dans la dernière colonne


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39909-MCLC-070515-RA-2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

Le Conseil d'Administration de la Société CROSSWOOD s'est réuni le 29 avril 2015 pour arrêter les comptes annuels au 31 décembre 2014.

FAITS MARQUANTS  

En 2014, Crosswood a concentré sa stratégie sur ses deux activités principales :

  • L'accompagnement de sa participation au capital de SCBSM, société foncière cotée sur Euronext ;

  • La promotion immobilière.

Cette stratégie a conduit la société à réaliser les opérations suivantes sur l'exercice :

  • La cession de surfaces de bureaux à Lyon ;

  • La livraison et la cession de la phase 2 de la promotion sur le site commercial de Montivilliers (76) ;

  • La construction et la commercialisation de son programme d'environ 13 000 m2 de logements situé à Champigny-sur-Marne (94). La livraison de l'ensemble est prévue au cours du second semestre 2015.

Au 31 décembre 2014, le patrimoine immobilier brut de Crosswood (hors participation dans SCBSM) est composé de 12,1 M€ d'immeubles de placement et 18,9 M€ d'actifs en promotion. Le patrimoine immobilier net ressort à 17,5 M€ du fait de la comptabilisation à l'avancement du résultat des activités de promotion.

RATIO LTV :31,8 % 

Les arbitrages réalisés au cours de l'exercice (20,9 M€) ont permis d'accélérer le désendettement de la société. Le ratio d'endettement LTV (Loan to value) ressort ainsi à 31,8% au 31 décembre 2014, contre 32,6% un an plus tôt.

ACTIF NET REEVALUE (ANR) : 4,04 € / ACTION 

Au 31 décembre 2014, l'ANR de liquidation par action ressort à 4,04 € contre 3,70 € un an plus tôt.

Sur la base du dernier cours coté au 29 avril 2015 (2,43 €), la décote sur ANR est de 39,9%.

RESULTATS  

 

Données en M€20132014
Loyers bruts2,01,2
Revenus de l'activité de Promotion11,113,8
Résultat opérationnel avant variation de juste valeur des immeubles-0,30,5
Variation de valeur et résultat de cessions0,32,1
Résultat opérationnel-0,02,6
Coût de l'endettement financier net-1,1-0,8
Autres produits et charges financiers0,5-0,1
Contribution de SCBSM1,62,5
Impôts0,2-0,4
Résultat net, part du Groupe1,23,8

Sur l'exercice 2014, les loyers bruts ressortent en baisse, à 1,2 M€ contre 2,0 M€ en 2013, du fait des arbitrages réalisés. Parallèlement, les revenus générés par l'activité de Promotion enregistrent une nette progression, à désormais 13,8 M€ contre 11,1 M€ un an plus tôt, et comprennent pour 10,2 M€ de revenus déterminés selon la méthode à l'avancement et 3,6 M€ de produits de cession.

Après prise en compte de la variation de valeur des immeubles et du résultat de cession (2,1 M€), le résultat opérationnel ressort à 2,6 M€ en 2014 contre 0,0 M€ en 2013.

De même, le désendettement continu de l'entreprise contribue une nouvelle fois sur cet exercice à réduire le coût de l'endettement financier net : -0,8 M€ contre -1,1 M€ un an plus tôt.

Enfin, la contribution de la SCBSM s'inscrit en nette progression sur cet exercice (+2,5 M€ en 2014 contre 1,6 M€ en 2013) grâce aux très bonnes performances de la foncière réalisées sur l'année 2014.

Au final, le résultat net, part du Groupe, ressort à 3,8 M€ en 2014 contre 1,2 M€ en 2013.

A propos de CROSSWOOD
Le patrimoine de CROSSWOOD se répartit entre un portefeuille immobilier composé de commerces et de bureaux et une participation de plus de 30% au capital d'une foncière cotée en Bourse (SCBSM). CROSSWOOD est cotée sur le compartiment C d'Euronext à Paris sous les références ISIN FR0000050395 et mnémonique CROS.

Contact CROSSWOOD
contacts@crosswood.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39830-Crosswood_RA_2014_VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

Le Conseil d'administration de Gold by Gold (FR0011208693 – ALGLD), groupe français de collecte, recyclage et négoce de métaux précieux coté sur Alternext à Paris, a arrêté, lors de sa réunion du 28 avril 2015, les comptes annuels 2014 clos le 31 décembre 2014. Ces informations annuelles, présentées et commentées ci-dessous de manière synthétique, ont été établies en données consolidées selon les normes comptables françaises. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et les rapports d'audit relatifs à la certification des comptes sociaux et consolidés ont été émis par le commissaire aux comptes.

 

Données consolidées en K€ – Normes comptables françaises20132014
Chiffre d'affaires127 97380 451
   
Marge brute2 2951 246
Taux de marge brute1,8%1,6%
   
EBITDA*403695
   
Résultat d'exploitation325644
   
Résultat financier(38)(35)
   
Résultat courant avant impôt287609
   
Résultat exceptionnel(524)(629)
   
Résultat net consolidé(166)(91)
intérêts minoritaires(229)(23)
   
Résultat net part du groupe63(69)

*EBITDA : Résultat d'exploitation avant dotations aux amortissements et provisions nettes des reprises

 

A l'issue de l'exercice 2014, Gold by Gold a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 80,5 M€, contre 128,0 M€ en 2013.

L'an dernier, la division Négoce a négocié 2 259 kg d'Or, soit un recul de 27% par rapport au volume d'activité réalisé en 2013. Après un début d'année perturbé par l'arrêt temporaire des activités en février 2014 et le renforcement drastique des contraintes administratives et réglementaires au Pérou, l'activité avait repris progressivement courant mars 2014, et le volume d'Or négocié au 2nd semestre 2014 s'est établi à 1 283 kg, contre 976 kg au 1er semestre 2014. Du fait de ces procédures renforcées, les volumes d'Or négociés demeurent ainsi plus faibles qu'historiquement observés.

En outre, les quantités d'Or immobilisées sous douane en début d'année 2014, pour un montant de 1,7 M$ (soit 1,4 M€), demeurent toujours sous le contrôle des autorités péruviennes à ce jour et le groupe poursuit ses actions afin de lever l'immobilisation.

La division Collecte & Recyclage a collecté 83 kg d'Or en 2014, contre 193 kg en 2013. Le groupe a dû faire face à (i) un marché de la collecte en net repli (-26% en valeur en France en 2014 selon l'institut anglais Metal Focus) du fait du phénomène d'attentisme des particuliers face à la baisse des cours de l'Or depuis 2012, et à (ii) l'impact des évolutions réglementaires et fiscales particulièrement défavorables aux pure-players du recyclage des métaux précieux, avec notamment une augmentation de 33% de la taxe forfaitaire sur le recyclage des métaux précieux (TFMP) au 1er janvier 2014.

Dans ce contexte, Gold by Gold a poursuivi l'adaptation de sa structure de coûts, à travers la fermeture annoncée de son réseau physique de collecte. 3 points de collecte ont ainsi été fermés au cours de l'exercice 2014 et les 3 derniers ont été clos au cours du 1er trimestre 2015.

La marge brute du groupe s'est élevée à 1,2 M€ en 2014, représentant un taux de marge brute de 1,6%, contre 1,8% l'année précédente.

Compte tenu de la légèreté de sa structure de coûts fixes et de la grande flexibilité de son modèle économique, Gold by Gold a pu dégager un EBITDA de 0,7 M€ en 2014, en progression de 72% par rapport à 2013, et un résultat d'exploitation de 0,6 M€, en hausse de 98%.

Le résultat exceptionnel s'est établi à (0,6) M€, constitué pour l'essentiel d'une provision liée à une partie des quantités d'Or toujours immobilisées par les autorités péruviennes.

Après comptabilisation de la charge d'impôt, le résultat net part du groupe ressort à (0,1) M€ à l'issue de l'exercice 2014.

 

Situation financière au 31 décembre 2014

Données consolidées en K€31/12/201331/12/2014 Données consolidées en K€31/12/201331/12/2014
Actif immobilisé300229 Capitaux propres5 5225 319
    dont intérêts minoritaires7240
Actif circulant4 2537 349    
dont stocks2 8943 896 Provisions5411 164
dont créances clients9031 493    
    Dettes financières1 2171 010
Disponibilités5 0252 924 dont emprunts financiers1 0001 000
    dont concours bancaires21710
       
    Autres dettes2 2983 009
    dont dettes fournisseurs1 7292 627
       
TOTAL ACTIF9 57810 502 TOTAL PASSIF9 57810 502

En 2014, la capacité d'autofinancement du groupe s'est établie à 0,6 M€. Du fait de la variation négative du besoin en fonds de roulement, conséquence directe de la situation au Pérou et des difficultés de l'activité de collecte, le cash-flow d'exploitation s'est inscrit à (1,8) M€ sur l'ensemble de l'exercice. En l'absence d'investissements significatifs et après versement des dividendes au titre de l'exercice 2013, la variation de trésorerie a été de (1,8) M€ en 2014.

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres s'établissaient à 5,3 M€, pour des disponibilités de 2,9 M€ et des dettes financières (hors compte courant) de 1,0 M€, constituées pour l'essentiel d'un prêt Bpifrance.

Gold by Gold conserve donc une situation bilancielle saine, avec une trésorerie nette de 1,9 M€ au 31 décembre 2014.

Compte tenu de sa situation saine, le groupe proposera à la prochaine assemblée générale des actionnaires le versement d'un dividende maintenu à 0,04 € par action au titre de l'exercice 2014 (0,04 € en 2013).

 

Perspectives

Le 11 mars 2015, le Conseil d'Etat a annulé les dispositions qui avaient précisé la hausse de 33% de la taxe forfaitaire sur les métaux précieux au 1er janvier 2014, mettant fin à une distorsion de concurrence pénalisant les pure-players du recyclage des métaux précieux face aux acteurs bijoutiers. En raison de ces règlementations adverses, de la chute des volumes collectés et de la rentabilité du réseau, le groupe avait décidé courant 2014 de réduire son exposition à ces activités. A ce jour, Gold by Gold ne dispose plus de point de collecte et conserve une activité Collecte & Recyclage uniquement via Internet, à travers le site GoldbyGold.com.
Le groupe n'envisage pas d'opérer de redéploiement sur cette activité via un réseau de points de collecte tant que les cours de l'Or, et de manière générale le marché, demeurent peu porteurs.

Pour l'activité Négoce, suite aux difficultés rencontrées au cours de la première partie de l'exercice 2014, des accords ont été discutés afin de conforter les avances et acomptes versés par le groupe dans le cadre de ses activités. Ces accords, aujourd'hui en cours de formalisation, ont permis la poursuite des activités de Négoce au Pérou, et ce de manière concertée entre les parties (les fournisseurs, le représentant local et Gold by Gold). Le contexte de marché s'avère toutefois nettement plus concurrentiel, favorisant les opérateurs plus importants et les acteurs internationaux au détriment des acteurs de petite taille historiquement privilégiés par le groupe.

Enfin, l'activité Affinage demeure toujours impactée par le recul des volumes d'Or collectés en France. Seul le développement de l'activité Or éthique, qui permet au groupe de proposer aux joailliers un Or tracé à dimension sociale et environnementale, pourrait permettre de relancer les volumes de cette activité.

Face à cette situation, la priorité du groupe reste donnée à l'optimisation et au maintien d'une structure de coûts bas.

 


A propos de Gold by Gold
Créé en 1992, Gold by Gold est un groupe français de collecte, de recyclage et de négoce de métaux précieux. A travers ses trois divisions opérationnelles, Gold by Gold bénéficie d'un modèle totalement intégré et maitrise l'intégralité de la chaîne d'approvisionnement des métaux précieux, depuis leur extraction ou achat jusqu'à leur affinage au sein de ses propres ateliers et leur revente.

> Division Négoce : négoce international d'Or primaire entre des mines et collecteurs d'Or basés dans différents pays d'Amérique du Sud et l'Europe ;
> Division Collecte & Recyclage : collecte et le recyclage de l'Or auprès des particuliers en France sur internet, sur le site GoldbyGold.com ;
> Division Affinage : affinage de l'Or pour compte propre et pour des acteurs de l'industrie bijoutière ou des collecteurs spécialisés.

 Le capital social de Gold by Gold est composé de 2 733 612 actions. Gold by Gold est coté sur Alternext à Paris. Code ISIN FR0011208693 – Mnémo : ALGLD – Code ICB : 1777 – Gold mining.

Pour plus d'informations: www.GoldbyGold-groupe.com.


Contacts

Gold by Gold
Patrick Schein
Président
Tél. : 01 53 65 12 30
bourse@goldbygold.com
Genesta Finance
Hervé Guyot
Listing sponsor
Tél. : 01 45 63 68 60
hguyot@genesta-finance.com
Actus Finance
Mathieu Omnes
Relations investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 92
momnes@actus.fr
Actus Finance
Nicolas Bouchez
Relations presse
Tél. : 01 53 67 36 74
nbouchez@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39656-GBG_CP_RA2014_28042015_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Tassement du chiffre d'affaires consolidé – Croissance des activités stratégiques

  • Assainissement de la situation bilancielle : 36% de gearing à fin 2014

  • Profitabilité impactée par la poursuite de la transformation industrielle

 

ASK (Euronext Paris – FR0011980077 – ASK), spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées destinées aux marchés de l'Identité et du Transport, publie ses résultats annuels 2014 (1er janvier – 31 décembre). Le Conseil d'administration d'ASK a arrêté les comptes annuels consolidés, résumés ci-dessous, lors de sa réunion du 23 avril 2015. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et le rapport d'audit relatif à leur certification est en cours d'émission par les commissaires aux comptes.

En K€ – Normes IFRS
(données auditées)
20142013
Chiffre d'affaires Groupe (coentreprises incluses)
Chiffre d'affaires consolidé
41 927
36 837
43 883
39 785
Marge brute
En % du chiffre d'affaires consolidé
EBITDA(1) retraité(2)
EBITDA(1)
5 418
14,7%
(348)
(1 303)
5 747
14,4%
1 700
482
Dotations aux amortissements et provisions
Autres produits et charges non courants(3)

Résultat opérationnel
(1 148)
(1 688)

(4 139)
(1 203)
(444)

(1 165)
Quote-part dans le résultat des coentreprises(4)
Résultat net part du groupe
(445)
(6 044)
(165)
(1 140)

(1) Résultat opérationnel avant amortissements, dépréciations et éléments non récurrents

(2) Retraité des surcoûts de production liés à la coexistence des unités industrielles indienne et chinoise et au transfert de la production d'Inde vers la Chine (finalisé au 3ème trimestre 2014)

(3) Incluant notamment 0,4 M€ de frais liés à l'introduction en Bourse et 0,3 M€ de frais de mise en route de la filiale chinoise

(4) ASK IntTag (EU) détenue à 50,01% et ASK TongFang (Chine) détenue à 50,01% 

 

A l'issue de l'exercice 2014, le chiffre d'affaires consolidé d'ASK s'est établi à 36,8 M€, contre 39,8 M€ en 2013. En intégrant le produit des activités des coentreprises(4), le chiffre d'affaires Groupe s'est élevé à 41,9 M€, en recul de 4% par rapport à l'année précédente.

Cette évolution est le résultat (i) du retour en 2014 à un volume d'inlays nominal sur le passeport britannique après une année 2013 exceptionnelle (près de 80% de part de marché), soit un écart de 4 M€ de chiffre d'affaires, (ii) de l'arrêt des inlays low-cost et du recentrage produits opéré sur l'activité Terminaux, qui ont impacté le chiffre d'affaires à hauteur de 2,3 M€ par rapport à 2013, et (iii) de la croissance de 3,3 M€ des activités cartes et autres passeports.

Le groupe a continué de croître sur ses activités stratégiques en 2014 : +20% en e.ID (hors neutralisation de l'achat-revente des puces intégrées pour le passeport britannique) et +34% pour les cartes duales, cartes sans-contact sécurisées à plus forte valeur ajoutée (lire le communiqué de presse du 28 janvier 2015).

La marge brute s'établit à 5 418 K€, soit un taux de marge brute de 14,7% en légère amélioration par rapport à 2013, mais reste toutefois inférieure aux standards de la profession visés à l'horizon du plan stratégique mis en œuvre par ASK.

La transformation industrielle du groupe est au cœur de cette stratégie. Le transfert de production de l'Inde vers la Chine opéré en 2014 constitue l'un des volets de ce plan, réduisant à 3 le nombre de sites. Les opérations à faible valeur ajoutée continuent d'être regroupées à Pékin (Chine), permettant de concentrer sur Burlington (Etats-Unis) et Sophia Antipolis (France) la production de produits et services à plus forte valeur ajoutée. L'exercice 2015 matérialisera les premiers résultats de ces actions.

Dans ce contexte de profonde transformation du groupe, la rentabilité a été inférieure aux attentes, pénalisée par :

  • des charges non récurrentes significatives liées (i) à la fermeture de l'unité de production en Inde et au transfert des capacités de production vers la Chine, et (ii) aux efforts pour assurer la montée en puissance de l'usine de Pékin, et notamment le recrutement et la formation de collaborateurs locaux ;
  • des charges administratives nouvelles liées à la structuration du groupe consécutivement à sa cotation en Bourse et à la mise en œuvre de son plan stratégique ;
  • le recul en valeur absolue de la marge brute liée (i) à la baisse de la profitabilité de la division e.ID, obérée par le retour à une part de marché nominale sur le passeport britannique, (ii) au recul sensible du chiffre d'affaires de la ligne d'activité Terminaux en 2014, conduisant à la constitution d'une nouvelle division (BU) dédiée début 2015 (lire le communiqué de presse du 3 mars 2015).

L'EBITDA retraité (retraité des surcoûts de production liés à la coexistence des unités industrielles indienne et chinoise) s'est ainsi élevé à (0,3) M€ en 2014, contre 1,7 M€ au titre de l'exercice 2013.

Les autres produits et charges non courants se sont établis à 1,7 M€, en accroissement par rapport à 2013, constitués principalement pour 0,6 M€ d'une partie des frais de l'introduction en Bourse et des paiements en actions liés, pour 0,3 M€ de coûts de mise en route de la filiale chinoise, et pour 0,2 M€ de frais sur un litige en matière de brevet aujourd'hui clos.

Après prise en compte de ces éléments non récurrents et des dotations nettes aux amortissements et provisions, le résultat opérationnel s'établit à (4,1) M€ en 2014, contre (1,2) M€ lors de l'exercice précédent.

Le résultat financier est une perte de (1,5) M€, contre (1,1) M€ en 2013. Celle-ci est en grande partie imputable aux intérêts de la dette obligataire (1,0 M€), qui a fait l'objet d'un remboursement intégral en juillet 2014, ainsi qu'à divers frais bancaires.

En l'absence d'activation d'impôt différé en 2014 (rappel : 1,3 M€ activé en 2013), le résultat net après impôt s'établit à (6,0) M€ en 2014.

 

Situation bilancielle assainie en 2014 : 36% de gearing au 31 décembre 2014

L'exercice 2014 a permis d'assainir la situation bilancielle du groupe, grâce à l'augmentation de capital de 21,9 M€ réalisée à l'occasion de l'introduction en Bourse puis au remboursement anticipé de l'intégralité des 7,3 M€ de dette obligataire.

Le renforcement de ses moyens financiers a aussi permis au groupe d'accélérer ses investissements industriels, notamment l'équipement de son unité de production en Chine, avec un montant total de flux d'investissements (CAPEX) de 1,9 M€ en 2014, contre 0,35 M€ l'année précédente.

Au 31 décembre 2014, ASK bénéficiait de 14,0 M€ de capitaux propres, versus 153 K€ au 31 décembre 2013. La dette financière d'ASK a été ramenée de 17,3 M€ fin 2013 à 9,3 M€ fin 2014, dont 4,2 M€ d'affacturage de créances clients. A fin 2014, la trésorerie disponible s'établissait à 4,3 M€.

Le ratio dette financière nette sur capitaux propres (« gearing ») était ainsi limité à 36% à fin 2014.

ACTIF – En K€
(données auditées)
31/12/201431/12/2013
Actifs non courants8 9078 332
Actifs courants
dont Stocks
dont Créances clients
20 276
6 896
9 510
19 046
5 690
10 254
Disponibilités4 303238
TOTAL33 48627 616

 

PASSIF – En K€
(données auditées)
31/12/201431/12/2013
Capitaux propres13 991153
Dettes financières
dont Affacturage
dont Avances & Subventions
9 282
4 244
2 043
17 314
5 871
2 529
Autres dettes10 21310 149
TOTAL33 48627 616

 

Perspectives 2015

L'activité e.ID continue de progresser, le groupe poursuivant son développement, en partenariat avec les grands acteurs de l'identité.

Depuis la clôture de l'exercice, ASK a porté à 99% sa participation dans sa filiale américaine ASK IntTag, pour un montant total de $4,0 M (3,6 M€), conformément au plan et aux intentions présentées lors de l'introduction en Bourse (lire le communiqué de presse du 17 février 2015). Cette opération vise à accroître la présence du groupe aux Etats-Unis. En complément du passeport, les développements achevés dans le domaine des inlays polycarbonate doivent permettre à ASK de prendre des parts de marché sur les nouvelles cartes
Green Card et Pass Card qui migrent vers la technologie Contactless. Disposant du plein contrôle de ses capacités de production ASK peut désormais intégrer son site de Burlington dans une stratégie industrielle globale.

Par ailleurs, la rentabilité de la division e.ID devrait progressivement se redresser en 2015 : le passeport américain devant, selon le donneur d'ordre (Goverment Printing Office), revenir à son niveau d'activité normal au 2nd semestre 2015, et le passeport britannique bénéficiant d'efforts de productivité.

Enfin, au cours du 1er trimestre 2015, des inlays ou des e-covers ont été livrés à 3 nouveaux pays. La technologie « encre argent » d'ASK est, à ce jour, présente dans les passeports des citoyens de 16 pays.

Dans l'activité Contactless Solution, le développement du groupe est conforme aux attentes dans le domaine des cartes duales (contact et sans-contact) et des cartes sans-contact Calypso. Avec les opérateurs de transports publics, ASK poursuit l'élargissement de ses prestations de billettique à plus forte valeur ajoutée, en direction des services de personnalisation des titres de transport et de la mise sur le marché de solutions utilisant le téléphone mobile.

L'activité Ticket sans-contact, destinée notamment au remplacement du ticket magnétique, évolue pour sa part plus lentement qu'attendu.

Enfin, la nouvelle organisation mise en place pour l'offre Terminaux, avec de nouvelles ambitions autour des usages des technologies sans-contact pour les marchés du transport et de l'identité, permet à l'activité de se redresser et de renouer avec la croissance en ce début d'année.

Depuis son introduction en Bourse et conformément aux trois orientations indiquées à cette occasion, ASK a assaini sa situation financière en remboursant sa dette obligataire, pris le plein contrôle de sa filiale américaine et accéléré sa transformation industrielle et le renforcement de sa présence commerciale.

ASK entre dans une nouvelle phase. Le groupe espère capter pleinement la dynamique des marchés de l'e.ID et du Transport, et bénéficier des opportunités issues de la convergence avec l'univers bancaire. Dans cette perspective, ASK entend poursuivre ses investissements, orientés sur la transformation industrielle, le renforcement des capacités de R&D et l'accroissement de sa force commerciale.

 

Prochaine publication financière

PublicationDate
Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015Mardi 13 mai 2015

Cette date est donnée à titre indicatif, elle est susceptible d'être modifiée si nécessaire. Toutes les publications ont lieu après la clôture des marchés.

 

 

A propos d'ASK

ASK est le spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées à destination des applications sensibles liées aux individus. ASK a développé une technologie brevetée basée sur un procédé unique d'impression argentique, permettant d'apporter une véritable réponse aux enjeux de sécurité et de fiabilité des marchés de l'identité et du transport. ASK propose ainsi une gamme complète de solutions "sans-contact" (cartes, inlays -couverture électronique et antenne embarquée- pour les passeports et autres documents d'identité, tickets, terminaux, logiciels) et les services de personnalisation associés.

Grâce à sa technologie innovante et à son organisation mondiale (unités de fabrication en Europe -France-, Asie -Chine-, et aux Etats-Unis), ASK est aujourd'hui l'acteur de référence du "sans-contact" sécurisé pour les marchés de l'Identité (e-ID) et du Transport. En e-ID, ASK accompagne depuis 2006 les déploiements les plus exigeants, fournissant notamment les inlays pour les passeports américains, britanniques, français, belges, israéliens et philippins. Sur le marché du Transport, ASK affirme son leadership depuis 2001 et accompagne plus de 100 villes dans 27 pays, dont Atlanta, Chicago, Londres, Mexico, Miami, Paris, Singapour ou encore Sydney.

Libellé : ASK
Code ISIN : FR0011980077
Code mnémonique : ASK
Nombre d'actions composant le capital social : 7 783 981
Plus d'informations sur ASK-Contactless.com
 

Contacts

ASK
Directeur Général

Julien Zuccarelli
Tél.: +33 (0)4 97 21 48 56
investisseur@ask.fr
ACTUS finance & communication
Relation investisseurs

Mathieu Omnes
Tél. : +33 (0)1 53 67 36 92
momnes@actus.fr
ACTUS finance & communication
Relation presse

Jean-Michel Marmillon
Tél. : +33 (0)1 53 67 36 73
jmmarmillon@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39628-ASK_CP_RA-2014_27042015_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Taux de marge brute en progression à 57,4%

  • Mise en œuvre des investissements conformément au plan de développement

  • Solide situation financière : 17,5 M€ de trésorerie brute à fin 2014

  • Accélération sensible de la croissance attendue en 2015

 

AwoX (Euronext – FR0011800218 – AWOX), pure-player des technologies et des objets connectés dédiés à l'univers du Smart Home (maison intelligente), publie ses comptes annuels 2014, arrêtés par le Conseil d'administration lors de sa réunion du 21 avril 2015. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et le rapport d'audit relatif à leur certification a été émis par les commissaires aux comptes.

En K€ – Données IFRS auditées(1)20132014Variation
Chiffre d'affaires6 7857 529+11%
Marge brute3 8574 318+12%
% de marge brute56,9%57,4% 
Frais d'ingénierie(612)(1 513)+147%
Frais commerciaux & marketing(1 161)(2 676)+130%
Frais généraux(1 005)(2 022)+101%
EBITDA1 143(1 896) 
Dotations nettes aux amortissements & provisions(629)(1 146) 
Résultat opérationnel courant451(3 039) 
Autres produits et charges opérationnelles(461)1 132 
Résultat opérationnel(10)(1 907) 
Résultat financier(87)205 
IS(34)(26) 
Résultat net(131)(1 728) 

(1) La société établit pour la première fois au 31 décembre 2014 des comptes consolidés selon les normes IFRS. La date de transition adoptée par la société est le 1er janvier 2013.

L'EBITBA (Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization) correspond au résultat opérationnel courant retraité des dotations nettes aux amortissements et provisions.

 

Analyse des chiffres-clés de l'exercice 2014

A l'issue de l'exercice 2014, AwoX a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 7,5 M€, en progression de 11% par rapport à 2013. Ce chiffre d'affaires annuel tient compte de la consolidation, depuis le 1er octobre 2014, de la société Cabasse. En données proforma, le chiffre d'affaires 2014 s'élève à 12,0 M€.

Les Objets connectés de marque AwoX ont réalisé un chiffre d'affaires annuel de 1,6 M€, en croissance de +65% par rapport à 2013. Grâce à l'accroissement de sa gamme et de son réseau de distribution, AwoX a pu commencer à recueillir les fruits de ses actions, avec une multiplication par 2,6 du volume d'objets connectés vendus au 2nd semestre 2014 versus le 1er semestre 2014.

Le chiffre d'affaires des Produits audio de marque Cabasse s'est établi à 2,1 M€ (uniquement 4ème trimestre 2014).

Les Objets connectés en co-branding (produits sous marque blanche) ont réalisé un chiffre d'affaires de 0,8 M€, contre 2,1 M€ un an plus tôt, pénalisés tout d'abord par un ralentissement des commandes du 1er donneur d'ordre, puis par la signature d'un référencement mondial en toute fin d'exercice pour un autre client important, entraînant un décalage de nouvelles commandes au 1er trimestre 2015.

Enfin, l'activité Licences technologies de connectivité a enregistré, en contrepartie d'engagements clients, un tassement de son chiffre d'affaires annuel, à 3,0 M€ contre 3,5 M€ en 2013.

La marge brute annuelle s'est élevée à 4,3 M€, en progression de 12% par rapport à 2013. Le taux de marge brute a ainsi progressé à 57,4% contre 56,9% un an plus tôt, malgré un mix activité moins favorable (poids moins important en 2014 de l'activité Licences).

Le groupe a maintenu sa marge brute à un niveau élevé grâce (i) à la hausse de la marge commerciale des objets connectés, qui passe de 39% à 44%, du fait de la reprise de la distribution en direct sans intermédiaire, et (ii) au poids moins important dans le chiffre d'affaires des objets connectés en co-branding, activité à plus faibles marges.

L'EBITDA s'est élevé à (1,9) M€ en 2014, contre 1,1 M€ en 2013. Cette évolution témoigne de l'accélération sensible, en 2014, des investissements du groupe dans le cadre du plan stratégique mis en œuvre depuis son introduction en Bourse ainsi que de l'intégration de la société Cabasse au 4ème trimestre.

  • Les frais de R&D se sont accrus de 0,9 M€ (+147%) sous l'effet de la politique d'innovation produits, avec une gamme d'objets connectés dédiés à l'univers du Smart Home constituée de 24 références à fin 2014, de la poursuite des investissements en matière de technologies de connectivité DLNA, et de l'intégration de Cabasse au 4ème trimestre. A fin 2014, les équipes de R&D et de production du Groupe AwoX comptaient 45 collaborateurs (intégrant les équipes de Cabasse), contre 27 fin 2013 ;
  • Les coûts commerciaux & marketing ont progressé de 130%, passant de 1,2 M€ en 2013 à 2,7 M€ en 2014. La constitution d'une force de vente interne en France et à l'étranger, qui s'est progressivement substituée à partir du 2nd semestre à l'ancien contrat de distribution, et l'extension du réseau de distribution, avec 20 pays ouverts et plus 1 750 points de vente à fin 2014, justifient l'augmentation sur l'exercice. Parallèlement, le Groupe a élargi ses actions marketing à travers la mise en place de PLV (Publicité sur les Lieux de Vente) et mené une campagne de publicité en fin d'année dédiée à toute la gamme de « lighting hybride ». Enfin,
    ces coûts intègrent les charges commerciales & marketing de la société Cabasse au 4ème trimestre 2014.
  • Les frais généraux se sont élevés à 2,0 M€ en 2014 (+101%), du fait (i) de la cotation en Bourse et de la structuration du groupe dans le cadre de son développement (+0,5 M€), (ii) de l'impact de la comptabilisation de charges non décaissables et non récurrentes liées aux normes IFRS (+0,35 M€), et (iii) de l'impact en fin d'exercice du rapprochement avec Cabasse (+0,15 M€).

Après prise en compte des dotations nettes aux amortissements et provisions et d'un écart d'acquisition négatif (badwill) de 1,3 M€ au titre de l'acquisition de la marque Cabasse, le résultat opérationnel s'établit à (1,9) M€.

Au final, la perte nette part du groupe s'est élevé à (1,7) M€ en 2014, après comptabilisation d'un résultat financier net de 0,2 M€.

 

Situation financière au 31 décembre 2014 : 17,5 M€ de trésorerie brute

Consécutivement à l'introduction en Bourse d'AwoX au mois d'avril, ayant permis une levée de fonds de 21,5 M€, la situation financière d'AwoX s'est considérablement renforcée au cours de l'exercice 2014.

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres s'élevaient à 20,9 M€, pour une trésorerie disponible de 17,5 M€ (18,6 M€ au 30 juin 2014) et un endettement bancaire de 5,0 M€. Pour rappel, le groupe a financé au 1er octobre l'acquisition de 100% du capital de Cabasse pour un montant ferme en numéraire de 2,0 M€ (hors compléments de prix).

ACTIF – En K€
Données auditées
31/12/
2013
31/12/
2014
 PASSIF – En K€
Données auditées
31/12/
2013
31/12/
2014
Actif immobilisé2 5445 530 Capitaux propres2 32220 854
Stocks7714 343 Avances conditionnées2 2611 522
Créances clients1 7193 048 Dettes bancaires2 9925 017
Autres créances1 6882 847 Dettes fournisseurs1 4512 073
Trésorerie3 47517 459 Autres passifs1 1713 761
Total10 19733 227 Total10 19733 227

 

Perspectives

Au cours de l'exercice 2014, AwoX s'est profondément transformé et s'est structuré pour construire le socle de son développement futur : arrêt du contrat de distribution et mise en place de nouvelles équipes commerciales et marketing, extension de 3 à 24 références de la gamme d'objets connectés de marque AwoX, expansion géographique de 3 à 20 pays distribués et ouverture de nombreux canaux de distribution dans la GSB, GSS et GSA.

Parallèlement, le groupe a réalisé une opération structurante à travers l'acquisition de Cabasse, qui va lui permettre de doubler de taille et de prendre une position clé sur le marché de l'audio et de la haute-fidélité.

Au cours des prochaines années, le Smart Home (maison intelligente) va constituer l'un des secteurs les plus dynamiques des objets connectés selon GfK, avec deux segments majeurs : l'Eclairage LED connecté, accéléré par la fin réglementaire des ampoules à incandescence et éco-halogène d'ici fin 2017 & l'Audio connecté multi-room, avec l'essor du streaming musical. Ces segments de marchés ne représentent respectivement aujourd'hui que 1% du marché de l'éclairage et moins de 3% du marché de l'Audio multi-room (données France).

Fort de son positionnement de leader sur ces deux segments, AwoX est aujourd'hui en position favorable pour capter le formidable potentiel de croissance de ces marchés.

En matière de lighting hybride, la gamme d'objets connectés de marque AwoX va continuer de s'agrandir en 2015 avec 15 nouvelles références, notamment au 1er semestre avec les ampoules hybrides CamLIGHTTM, SafeLIGHTTM, SmartLIGHTTM GU10, ainsi que le lancement d'une nouvelle gamme de produits SmartPLUGTM. L'ensemble des nouveautés 2015 seront présentées fin mai à l'occasion du salon MedPi 2015. En audio multi-room, Cabasse prévoit cette année la commercialisation de 4 nouveaux produits connectés dans les gammes Haute-fidélité, Home cinéma et Enceintes sans-fil.

Parallèlement, le Groupe confirme l'ouverture de 10 nouveaux pays en 2015, accompagnée d'un renforcement de ses équipes commerciales aux Etats-Unis, en Allemagne et en Asie, et l'accélération du déploiement international de Cabasse à partir des bases commerciales du Groupe AwoX.

Sur la base du chiffre d'affaires proforma 2014 (12,0 M€) et sous l'effet des actions de développement menées avec succès en 2014, AwoX anticipe une croissance soutenue de son activité en 2015.

 

Agenda financier 2015

  • Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 : 19 mai 2015
  • Chiffre d'affaires semestriel 2015 : 30 juillet 2015
  • Résultats semestriels 2015 : 16 septembre 2015
  • Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2015 : 18 novembre 2015

Toutes les publications interviendront après la clôture des marchés d'Euronext.

 


A propos d'AwoX
AwoX est un pure-player des technologies et des objets connectés dédiés à l'univers du Smart Home (Maison intelligente). Depuis le printemps 2013, la société commercialise sa propre gamme d'objets connectés, baptisée AwoX Striim, présente dans 3 univers complémentaires du Smart Home : la vidéo, l'audio et le lighting.

Depuis le 1er octobre 2014, AwoX détient 100% du capital de la société Cabasse, leader technologique en électroacoustique, principalement au travers de sa gamme d'enceintes haut de gamme, de produits acoustiques intégrés pour la maison et d'enceintes haute-fidélité connectées.

AwoX s'est également imposé comme l'acteur de référence des technologies de connectivité sans fil autour du standard mondial DLNA (Digital Living Network Alliance), et est aujourd'hui membre à vie du Conseil d'administration de l'Alliance DLNA, et à la tête du Comité de certification.

AwoX bénéficie d'une organisation mondiale établie, avec une filiale industrielle et commerciale à Singapour ainsi que des bureaux commerciaux aux Etats-Unis (Palo Alto), en Europe (Montpellier) et à Taiwan (Taipei).

Libellé : AwoX
Code ISIN : FR0011800218
Code mnémonique : AWOX
Nombre d'actions composant le capital social : 3 590 875

Plus d'informations sur AwoX.com Twitter : @AwoX Facebook : /AwoXStriim
 


Contacts

AwoX
Alain Molinié – PDG
Tél. + 33 (0)4 67 47 10 00
invest@awox.com
ACTUS – Relation investisseurs
Mathieu Omnes
Tél. : + 33 (0)1 53 67 36 92
momnes@actus.fr
ACTUS – Relation presse
Nicolas Bouchez
Tél. +33(0)1 53 67 36 74
nbouchez@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39581-CP_AWOX_RESULTATS-2014_22042015_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats annuels 2014

M€ – IFRS – au 31 décembre
Résultats audités
20142013
Chiffre d'affaires48,0052,08
Résultat opérationnel
En % du CA
2,94
6,1 %
5,42
10,4 %
Résultat net consolidé
En % du CA
1,65
3,4 %
4,07
7,8 %
Résultat net part du groupe
En % du CA
1,39
2,9 %
3,79
7,3 %

Passat a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 48,00 M€, en baisse de 7,9% par rapport à 2013, en raison notamment d'une diminution des ventes en France, principale zone de marché du Groupe, et d'un démarrage plus lent que prévu de la nouvelle campagne commerciale américaine.

Analyse des résultats par région

Le marché domestique de Passat, en recul de 6,4% par rapport à 2013, a été pénalisé par la baisse de la consommation dans le secteur non-alimentaire en GSA et GMS et par une concurrence accrue sur les produits du Groupe. Le résultat opérationnel intègre l'impact d'une évolution défavorable des marges ainsi qu'une hausse des charges externes de l'activité d'exportation vers le Bénélux.

Le résultat opérationnel ressort ainsi à 1,70 M€ en 2014 contre 3,19 M€ l'année précédente.

L'Europe du Sud, en retrait de 9,6% par rapport à 2013, supporte principalement les difficultés de la filiale espagnole qui demeure confrontée à une crise économique particulièrement dégradée. Le résultat opérationnel sur cette zone de marché s'établit à (0,43) M€ en 2014, contre 0,12 M€ en 2013.

Passat réalise aux Etats-Unis une activité en baisse de 13,8% par rapport à l'année précédente. Grâce à une parité euro/dollar favorable et à une maîtrise de ses dépenses de marketing, le Groupe réussit à limiter la diminution de sa rentabilité opérationnelle qui s'élève à 1,67 M€ contre 2,12 M€ en 2013.

Analyse des résultats du Groupe

Sur l'ensemble de l'exercice, le résultat opérationnel courant de Passat, qui tient compte de l'impact de la baisse du taux de marge de l'ordre 0,5 M€ et d'une augmentation des dotations aux provisions sur actif circulant de 0,6 M€, ressort à 2,82 M€ contre 5,26 M€ en 2013.

Le résultat opérationnel s'établit à 2,94 M€, soit à 6,1% du chiffre d'affaires.

Compte tenu d'un effet euro/dollar particulièrement défavorable en France, le résultat financier ressort négativement à (0,34) M€ contre 0,2 M€ en 2013.

Le résultat net consolidé s'élève à 1,65 M€ en 2014 contre 4,07 M€ en 2013 et le résultat net part du groupe à 1,39 M€ contre 3,79 M€ l'année précédente.

Solidité du bilan

Au 31 décembre 2014, le groupe présente toujours un bilan sain, caractérisé par un endettement à long et court terme très faible.

Les capitaux propres progressent légèrement à 29,18 M€. Le Groupe dégage une trésorerie nette positive de 11,95 M€.

Au regard de la priorité stratégique donnée au développement du Groupe en 2015, le Conseil d'Administration a décidé à la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires, de ne pas proposer la distribution de dividende sur le résultat de 2014.

Perspectives

Passat prévoit en 2015 de renforcer sa capacité d'innovation et sa maîtrise du sourcing pour renouer avec la croissance de ses ventes et améliorer son mix-produits. 

Le Groupe qui entend parallèlement optimiser la maîtrise de ses coûts, se fixe pour objectif de restaurer ses niveaux de marge et d'améliorer sa rentabilité opérationnelle à l'issue de l'exercice.
 

Prochaine communication : Chiffre d'affaires du 1er semestre 2015, le mardi 4 août 2015 avant Bourse.

 


Le groupe PASSAT, en bref…
Passat est le leader européen de la vente assistée par image.
Le groupe propose aux grandes chaînes de distribution en France de véritables espaces de vente clé en main (corners vidéo). Grâce à son parc d'appareils vidéo, Passat vend des produits grand public répartis en 8 gammes.
Le groupe Passat est constitué de : Passat S.A.(France), Passat Espagne, Passat Portugal, Passat Italie et Passat USA.

Les titres sont cotés sur le compartiment C d'Eurolist by Euronext Paris
Code ISIN : FR0000038465 – Code Bloomberg : PASS FP- Code Reuters : PASS.PA

VOS CONTACTS


PASSAT
Jean-Luc AJASSE
Directeur Administratif et Financier
Tél. : 01 34 48 33 33
jlajasse@passat.fr
CAP VALUE
Gilles BROQUELET
Relations Investisseurs/ Relations presse
Tél. : 01 80 81 50 00
gbroquelet@capvalue.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39484-PASSAT_CP-RA2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

DOUBLEMENT DU CHIFFRE D'AFFAIRES
BENEFICE NET PART DU GROUPE : 3,0 M€ (+250%)
SOIT UNE RENTABILITE NETTE DE 26%

FORT POTENTIEL DE CROISSANCE

Lors de sa réunion du 2 avril 2015, le Conseil d'administration de Tuto4pc Group a approuvé les comptes annuels consolidés au 31 décembre 2014. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et le rapport d'audit relatif à leur certification est en cours d'émission par les commissaires aux comptes.

Données consolidées, normes françaises, en K€20142013Variation
Chiffre d'affaires11 953 5 925+ 101,74%
EBITDA(1) 7 362 1 901+ 287,27%
EBIT (2) 3 110462+573,16%
Résultat net part du groupe 3 066876+250,00%

(1) EBITDA = résultat net augmenté des impôts, du résultat financier net et des dotations aux amortissements et provisions
(2) EBIT = résultat net augmenté des impôts et du résultat financier net

 

Avec un chiffre d'affaires de 11,9 M€ en croissance de 102% et un bénéfice net part du Groupe de 3,1 M€ en augmentation de 250%, le Groupe obtient les meilleurs résultats financiers depuis sa création il y a 10 ans en atteignant ainsi une rentabilité nette record de 26%. De ce fait, le Groupe atteint des performances parmi les plus élevées de son secteur d'activité de marketing digital, confirmation du bien-fondé de son internationalisation au potentiel de croissance encore significatif.

Un doublement de l'activité
Après une année 2013 de reprise, le Groupe a poursuivi avec succès son développement à l'international et affiche un doublement de ses activités. La stratégie dynamique d'investissements du Groupe à l'internationale porte ses fruits puisque le chiffre d'affaires à l'étranger représente désormais plus de 85% de l'activité en 2014. Ainsi, le Groupe a confirmé sa capacité de développement dans les pays tests devenant en conséquence des zones à fort potentiel telles que l'Argentine, le Brésil, l'Allemagne, l'Angleterre, le Canada et les Pays-Bas.

Avec une présence établie dans plus de 25 pays, ce large spectre géographique permet d'orienter rapidement les investissements sur les zones présentant le meilleur rapport coût d'installation / rendement publicitaire.
Le dynamisme de l'activité en 2014 conjugué à la maîtrise des charges d'exploitation, a permis de dégager une marge d'EBIT de 26% contre 8% en 2013.

Situation Financière au 31 décembre 2014

Données consolidées, normes françaises, en K€20142013
Capitaux propres (part groupe)4 1981 136
Dettes financières3 6884 375
Trésorerie et équivalent (brute) (1)1 193472
Trésorerie et équivalent (nette) (2)559(342)

 (1) Trésorerie brute = Trésorerie disponible à l'actif
(2) Trésorerie nette = Trésorerie brute diminué des concours bancaires courants (au passif)

 

Au 31 décembre 2014, Tuto4pc.com Group présente des capitaux propres à hauteur de 4,2 M€ dont l'augmentation découle des profits générés sur l'année 2014.

Les négociations relatives au plan de rééchelonnement de la dette du Groupe ont été finalisées en mars 2015. L'accord a permis au Groupe de prolonger la durée de sa dette de 24 mois complémentaire avec une reprise des remboursements des échéances à compter du mois de septembre 2014. Ainsi, les dettes financières au 31 décembre 2014 sont en diminution de 16% et s'établissent à 3,7 M€.

Néanmoins, cette charge de remboursement limite la capacité d'investissement du Groupe. L'activité étant proportionnelle aux investissements, Tuto4pc.com Group devrait se doter de moyens financiers complémentaires pour poursuivre très activement sa croissance.

Perspectives
Si les conditions commerciales, technologiques et financières de marchés restent satisfaisantes, l'année 2015 devrait permettre de réitérer les excellents résultats 2014, l'activité du 1er trimestre 2015 étant déjà supérieure à celle du 1er trimestre 2014.

A propos de
Créé en 2004
, Tuto4pc.com Group est un des acteurs majeurs de l'affichage publicitaire sur Internet.

Le groupe s'est développé autour d'un concept innovant : offrir le téléchargement gratuit de formations logicielles (tutoriels) avec l'installation d'un logiciel d'affichage publicitaire.

Fort d'un réseau d'affichage de 11,7 millions de PC installés dans le monde, Tuto4pc.COM GROUP a réalisé un chiffre d'affaires de 12 M€ au cours de l'exercice 2014.

A ce jour, le groupe dispose d'un catalogue de plus de 500 tutoriels reconnus pour leurs qualités par les internautes.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site de www.tuto4pc-bourse.com

Contacts

TUTO4PC.COM GROUP
Président Directeur général
Franck Rosset
Tél : 01.58. 36. 54. 17
franck.rosset@tuto4pcgroup.com
ALLEGRA FINANCE
Listing Sponsor
Yannick Petit
Tél : 01. 42. 22. 10. 10
 y.petit@allegrafinance.com
ACTUS
Communication financière
Corinne Puissant, relations investisseurs
Tél : 01.53 67. 36. 77
cpuissant@actus.fr

Avertissement
Le présent communiqué contient des déclarations prospectives relatives à Tuto4pc.com Group et à ses activités. Tuto4pc.com Group estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables. Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont soumises à des risques dont ceux décrits dans le prospectus de Tuto4pc.com Group visé par l'Autorité des marchés financiers le 17 juin 2011 sous le numéro 11-233 disponible sur le site internet de la société (www.tuto4pc-bourse.com/documents), et à l'évolution de la conjoncture économique, des marchés financiers et des marchés sur lesquels Tuto4pc.com Group est présente. Les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué sont également soumises à des risques inconnus de Tuto4pc.com Group ou que Tuto4pc.com Group ne considère pas comme significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie de ces risques pourrait conduire à ce que les résultats réels, conditions financières, performances ou réalisations de Tuto4pc.com Group diffèrent significativement des résultats, conditions financières,
performances ou réalisations exprimés dans ces déclarations prospectives.


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39441-CP-TUTO4PC-GROUP-ANNEE-2014-VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

RÉSULTATS ANNUELS 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats conformes aux objectifs
Forte recovery des activités allemandes
Plus de 50% du CA réalisé à l'international

Réuni à Paris le mardi 31 mars 2015, le Conseil d'Administration du Groupe AKKA Technologies a arrêté les comptes de l'exercice 2014. Les comptes ont été audités et le rapport de certification est en cours d'émission.

Maurice Ricci, Président Directeur du Groupe a déclaré : « Les résultats 2014 sont conformes aux objectifs du Groupe et s'inscrivent dans le cadre de son plan stratégique 2018. L'année 2014 a été marquée par la forte recovery des activités allemandes.

Ce retour à la croissance en Allemagne a permis aux activités internationales de dépasser le seuil des 50% des ventes du Groupe pour la première fois depuis sa création. Le positionnement unique du Groupe va induire une accélération de cette dynamique internationale. AKKA Technologies s'appuiera également sur son bilan sain et sa trésorerie confortable pour réaliser des acquisitions ciblées génératrices de croissance organique. »

  • RÉSULTATS 2014

CA 2014 : 885,6 M€ (+0,9%)
Marge opérationnelle courante : 6,2%
Gearing : 23% et Trésorerie brute de 220 M€

En Millions d'Euros20142013
   
Chiffre d'affaires885,6878,8
   
Résultat opérationnel courant55,157,9
   
En % du CA6,2%6,6%
   
Résultat Net27, 230,1
   
Gearing23,0%15,7%
  • Variation du CA à périmètre et taux de changes constants.
  • Le Résultat opérationnel courant est calculé avant éléments non récurrents et coûts liés aux stock-options et actions gratuites.
  • Le Groupe AKKA Technologies a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires de 885,6 M€. Après un premier trimestre en repli de 2,8%, impacté par des décalages de contrats en début d'année, le Groupe a retrouvé la croissance dès le second trimestre. Ce qui lui a permis d'enregistrer une progression de ses ventes de 0,9% à périmètre et taux de change constants sur l'ensemble de l'année 2014, dont -2,3% pour la BU française, +2,2% pour la BU allemande et +10,1% pour ses activités internationales.
  • La forte amélioration des marges des 3 BU au second semestre a permis de dégager un résultat opérationnel courant 2014 quasiment stable à 55,1 M€. Sur l'ensemble de l'année, le repli des marges des activités françaises est compensé par l'amélioration des marges des activités allemandes et internationales. Au total, le taux de marge opérationnelle courante 2014 s'établit à 6,2% contre 6,6% en 2013.
  • Le résultat opérationnel s'élève à 43,3 M€. Il est impacté par des charges non récurrentes, essentiellement liées à l'accélération du plan de transformation PACT 17 (11,8 M€ en 2014 vs 8,2 M€ en 2013).
  • Le résultat net du Groupe ressort en conséquence à 27,2 M€ contre 30,1 M€ en 2013. La rentabilité nette s'inscrit à 3,1%.

RÉSULTATS 2014 PAR RÉGION

  • Le chiffre d'affaires des activités françaises ressort à 440,5 M€, contre 450,9 M€ en 2013. Dans un environnement morose, l'activité a pâti du décalage d'un grand projet avec un client russe. Elle a également été impactée par l'accélération du reprofilage de ses activités dans le cadre du plan de transformation PACT 17 qui vise à profiler le Groupe pour les grands contrats internationaux. La transformation réalisée est bien engagée. Elle commence à porter ses fruits. Le repli des ventes de la France a été maitrisé au 4ème trimestre (-3,9%). Surtout,
    elle se traduit par la reprise progressive des recrutements et par l'amélioration significative de la rentabilité opérationnelle des activités françaises à 6,8% au second semestre contre 2,7% au premier semestre 2014. La marge opérationnelle courante (MOC) ressort à 4,7% sur l'ensemble de l'année contre 7,1% en 2013.
  • L'Allemagne a bénéficié de l'amélioration de la compétitivité et des performances de MBtech obtenue par le plan de transformation PACT 17. Les activités de Powertrain et de Design enregistrent une forte dynamique. Leur croissance est cependant bridée par la capacité de recrutement. Au total, et après un premier trimestre en décroissance, les activités allemandes ont confirmé leur retournement en 2014. Leur CA a progressé de 2,2% à 318,2 M€ sur l'ensemble de l'année. Leur taux d'activité a progressé parallèlement. Il s'élève à 86,5% au T4 et à 84,5% pour l'ensemble de l'année.
    Ces progressions ont positivement impacté les marges de la BU dont la MOC est passée de 4,8% en 2013 à 6,8% en 2014, dont 9,6% au S2.
  • Les activités internationales continuent d'enregistrer des performances de premier plan. Leur chiffre d'affaires a progressé de 10,1% en organique à 126,9 M€, grâce notamment à des croissances supérieures à 10%. Parmi les régions en forte croissance, le Moyen-Orient profite du positionnement unique du Groupe dans les modifications et certifications d'avions. La Chine bénéficie de son savoir-faire dans les grands projets transnationaux. L'Italie et la République Tchèque recueillent les fruits du travail de diversification de ces dernières années. Cette forte croissance s'accompagne de marges élevées. La plupart des pays affiche des marges de premier plan, supérieures à 10%,
    en dépit de la poursuite des investissements réalisés pour leur croissance future. Au total, les activités internationales ont dégagé une MOC de 13,3% en 2014 (vs 12,8% en 2013).
  • Le Groupe comptait au 31 décembre 2014, 10 605 collaborateurs dont 5 436 en France, 3 003 en Allemagne et 2 166 à l'international. Le taux d'activité a progressé dans chacune des BU. Il s'élève à 88% sur l'ensemble de l'année 2014.

GÉNÉRATION DE TRÉSORERIE & ENDETTEMENT NET

  • Le Groupe AKKA Technologies a généré une CAF de 57,5 M€ vs 63,6 M€ en 2014 et un flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles de 35,4 M€. Ce qui lui permet de conforter à nouveau son bilan.
  • Après paiements de 9 M€ de dividendes, près de 9 M€ de rachat d'actions propres et décaissements de 12 M€ liés au plan de transformation, la dette nette s'élevait à 45,7 M€ au 31 décembre 2014 pour des fonds propres de 198,6 M€. Ce qui représente un gearing de 23% vs 41% au 30 juin et 16% fin 2013.
  • Parallèlement, la trésorerie brute a progressé de 113,4 M€ fin 2013 à 220,1 M€ au 31 décembre 2014. Cette progression est principalement imputable à l'émission d'un emprunt de type Schuldschein (placement privé de droit allemand) de 140 M€ en octobre 2014.
  • La qualité du bilan du Groupe et sa trésorerie brute vont lui permettre de capitaliser sur son positionnement unique pour accélérer la diversification de ses activités internationales

DIVIDENDE

  • Le Conseil d'Administration d'AKKA Technologies réuni en date du 31 mars 2015 a décidé de proposer à l'assemblée générale des actionnaires du 9 juin prochain le versement d'un dividende correspondant à 0,50 € par action (inchangé par rapport à l'année 2013).

ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE L'ANNÉE 2014 ET DU DÉBUT 2015

  • Suite au succès de l'intégration de MBtech, AKKA Technologies a initié, fin 2014, des discussions exclusives pour l'acquisition de deux sociétés en Allemagne et d'une société en Italie afin d'accélérer le déploiement de sa stratégie de diversification.
  • Le Groupe a parallèlement émis un emprunt de type Schuldschein de 140 M€ le 30 octobre dernier. Cet emprunt se caractérise par 2 tranches de maturité 5 et 7 ans, avec un coût de financement moyen proche de 2%. Cette opération, non dilutive pour les actionnaires et sans incidence sur l'endettement net du Groupe, vient renforcer sa flexibilité financière et diversifier ses sources de financement. Elle permet également d'allonger la maturité moyenne de sa dette tout en profitant de conditions de marché très attractives. Surtout, elle donne au Groupe les moyens de financer l'accélération de son développement en Allemagne et à l'international.
  • Dans ce contexte, AKKA Technologies a annoncé, le 10 décembre 2014, l'acquisition d'Auronik qui marque la première étape de la diversification du Groupe en Allemagne. Cette stratégie vise à y doubler de taille à moyen terme.

    En forte expansion depuis sa création en 2010 à Munich, Auronik a généré un CA 2014 de 12 M€, avec une marge opérationnelle courante à deux chiffres. L'acquisition d'Auronik sera relutive dès 2015.

    La forte valeur ajoutée d'Auronik dans les domaines à forte croissance de l'eMobility et des systèmes d'optimisation de charge de batteries électriques va permettre au Groupe AKKA Technologies d'accélérer sa croissance auprès de ses clients stratégiques, notamment auprès du Groupe VW (premier client d'Auronik).

  • Le 12 mars 2015, le Groupe AKKA a conclu, par l'intermédiaire de sa filiale MBtech Group, un accord relatif à la création d'une coentreprise ("joint-venture") avec le 5ème constructeur chinois BAIC. Cette première coentreprise de R&D entre un constructeur automobile et une société d'ingénierie se verra notamment confier par BAIC les travaux d'ingénierie relatifs au développement de plusieurs nouveaux véhicules de luxe en Chine.

    « L'excellente réputation du Groupe AKKA Technologies et son expertise reconnue dans le secteur de l'automobile en Allemagne nous ont permis de gagner la confiance de BAIC » a déclaré Maurice Ricci. « AKKA est présent sur le marché chinois depuis 2006 et y emploie plus de 100 salariés. La signature de cette JV confirme la perception du savoir-faire du Groupe autour de ses 18 centres d'expertise européens. Elle atteste également notre capacité à accompagner nos clients à l'international dans le cadre de grands contrats transnationaux ».

PERSPECTIVES COURT ET MOYEN TERMES – AVANCEMENT DU PLAN STRATÉGIQUE 2018

  • Les performances opérationnelles de l'année 2014 sont conformes au plan stratégique moyen terme du Groupe.
  • Suite au succès de la première phase de l'intégration de MBtech, le Groupe en a lancé la seconde étape qui vise à accélérer la diversification de ses activités en Allemagne et à l'international.
  • La seconde phase du plan de transformation PACT 17, qui vise à terminer le reprofilage du Groupe en vue de la production de grands contrats globaux transnationaux, a été accélérée fin 2014. Ce qui constituera un relais de croissance supplémentaire et progressif pour l'ensemble du Groupe.

Objectifs 2018 confortés

  • Le retour à la croissance organique en Allemagne, la forte remontée des marges au S2 en Allemagne comme en France, la dynamique de la BU internationale, la récente acquisition d'Auronik en Allemagne, et la constitution d'une joint-venture avec BAIC en Chine marquent les premiers succès du plan stratégique 2018. Ce qui conforte nos objectifs.
    • CA : 1,2 Md€
    • Résultat opérationnel courant* de 100 M€
    • Marge opérationnelle courante comprise entre 8 et 10%
    • Maîtrise des équilibres financiers.

Objectifs 2015

Les tendances constatées fin 2014 devraient se poursuivre en 2015 : amélioration des performances opérationnelles de la France (hausse des marges au S2, stabilisation progressive des effectifs puis des ventes), bonne orientation des ventes et des marges des activités allemandes et internationales. Ce qui permet au Groupe d'anticiper une croissance organique de ses ventes en 2015, conjuguée à une nouvelle amélioration de ses marges, dans le cadre de son plan stratégique 2018.

 

* Résultat opérationnel courant calculé avant éléments non récurrents et coûts liés aux stock-options et actions gratuites

 

Prochains événements :CA du T1 2015 le 12 Mai 2015

Assemblée Générale le 09 Juin 2015

 

 

CHIFFRES CLÉS DE 2014

En Millions d'Euros20142013
   
Chiffre d'affaires885,6878,8
   
Résultat opérationnel courant55,157,9
   
En % du CA6,2%6,6%
   
Produits et charges non courants-11,8-8,2
   
Résultat Opérationnel43,349,7
   
Résultat avant impôt33,640,0
   
Résultat Net27, 230,1
   
En % du CA3,1%3,4%
   
BPA1,511,86
   
Dette nette45,729,9
   
Gearing23,0%15,7%
  • Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d'Administration du Mardi 31 Mars. Ils ont été audités et le rapport de certification est en cours d'émission.
  • Variation du CA à périmètre et taux de changes constants.
  • Le Résultat opérationnel courant est calculé avant éléments non récurrents et coûts liés aux stock-options et actions gratuites.
  • Le BPA 2014 est retraité de la distribution d'actions nouvelles attribuées gratuitement aux actionnaires à raison d'une action nouvelle pour 10 actions AKKA Technologies détenues en mai 2014.

 

ACTIVITÉ TRIMESTRIELLE EN 2014

Chiffre d'Affaires
(En Millions d'Euros)
Variation à périmètre et changes constants
T1 2014T2 2014T3 2014T4 20142014
      
France113,1111,0101,0115,3440,5
 -2,2%2,2%-5,2%-3,9%-2,3%
      
Allemagne75,677,280,485,1318,2
 -6,9%+7,7%+4,9%+3,9%+2,2%
      
International (hors Allemagne)29,631,831,234,3126,9
 +6,6%+8,9%+10,2%+14,5%+10,1%
      
Total Groupe218,3220,1212,5234,7885,6
 -2,8%+5,0%+0,5%+1,2%+0,9%

 

ACTIVITÉ À FIN DÉCEMBRE 2014 (12 MOIS)

Chiffre d'Affaires
(En Millions d'Euros)
20142013Variation %Variation %
A périmètre et changes constants
     
France440,5450,9-2,3%-2,3%
     
Allemagne318,2311,4+2,2%+2,2%
     
International (hors Allemagne)126,9116,5+8,9%+10,1%
     
Total Groupe885,6878,8+0,8 %+0,9%

 

MARGE OPÉRATIONELLE COURANTE (MOC) PAR BU

En Millions d'Euros20142013
   
France20,831,9
 4,7%7,1%
   
Allemagne21,515,0
 6,8%4,8%
   
International (hors Allemagne)16,814,9
 13,3%12,8%
   
Autres-4,1-3,9
   
Total Groupe55,157,9
 6,2%6,6%

 

À propos d'AKKA Technologies

« Le meilleur moyen de prévoir l'avenir, c'est de l'inventer. Transmettons la passion des technologies. »

AKKA Technologies, Groupe Européen d'Ingénierie et de Conseil en Technologies, accompagne les grands comptes industriels et tertiaires sur les différentes étapes de leurs projets, de la R&D et l'étude, à l'industrialisation. AKKA Technologies, par la maîtrise de métiers complémentaires, apporte une réelle valeur ajoutée à ses clients tous secteurs confondus : aéronautique, automobile, spatial/défense, électronique Grand Public, télécommunications, chimie, pharmacie, sidérurgie, énergie, ferroviaire, naval, tertiaire…
Leader en Allemagne et en France dans les secteurs de l'Automobile et de l'Aéronautique, et grâce à la mobilité de ses équipes et à un positionnement international, AKKA Technologies intervient dans le monde entier, sur des projets à la pointe de la technologie.
Le Groupe AKKA Technologies compte près de 11 000 collaborateurs et est présent dans 20 pays : Allemagne, Belgique, Canada, Chine, E.A.U, Espagne, France, Hongrie, Italie, Inde, Maroc, Pays-Bas, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Suisse, Tunisie, Turquie, U.S.A. AKKA se concentre sur la construction d'un groupe d'1,2 milliard d'euros, dont plus de 50% hors de France.
AKKA Technologies est coté sur EuronextTM Paris – Compartiment B – Code ISIN : FR0004180537.
Indices CAC® Small, CAC® Mid & Small, CAC® All-Tradable, CAC® All-Share
Plus d'informations sur www.akka.eu
Suivez nous sur : https://twitter.com/AKKA_Tech

En cas de discordance entre la version française et la version anglaise du présent communiqué de presse, seule la version française est à prendre en compte.


Contacts AKKA Technologies 
Nicolas Valtille
Group CFO
Tél. : 04 78 92 60 83
finances@akka.eu
Dov Lévy
Investor Relations & Corporate Development
Tél. : 01 56 69 26 52
dov.levy@akka.eu
  
Contacts Actus
Amalia Naveira / Marie-Claude Triquet

Relations analystes/investisseurs/presse
Tél. : 04 72 18 04 93
anaveira@actus.fr / mctriquet@actus.fr
 

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39307-cp-akka-technologies-310315.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats annuels consolidés 2014 (du 1er janvier au 31 décembre 2014)

 

Résultats annuels consolidés 2014

  • Résultats annuels en forte diminution
    impactés par des conditions de marché difficiles, dans la lignée des 9 premiers mois, et l'alourdissement des charges de structure
  • Rentabilité dégradée
    par des dépréciations exceptionnelles significatives sur les stocks et les actifs industriels en Pologne en en Espagne
  • Départs du Président du Conseil d'administration et du Directeur Financier
  • Nouvelle gouvernance
    • Nomination de Paul LIPPENS à la Présidence du Conseil d'administration et d'Hélène MARTEL-MASSIGNAC à la Vice-Présidence
    • Olivier RIGAUD, Directeur Général depuis l'automne 2014, nommé administrateur
  • Mise en place de mesures vigoureuses de discipline opérationnelle et financière
  • Présentation le 30 juin 2015 du Plan Stratégique 2020

Communiqué de presse

Avignon, le 31 mars 2015 – NATUREX, leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale, présente ses résultats annuels consolidés1 de l'exercice 2014 et annonce des changements au sein de sa gouvernance et de son organisation.

 

Compte de résultat consolidé

 

Environnement économique et conditions de marché difficiles pénalisent l'activité

L'année 2014 aura été marquée par de nombreux facteurs pénalisants, macro-économiques et géopolitiques, aggravés par un environnement de change fortement volatile sur les 9 premiers mois de l'exercice. Par ailleurs, des conditions de marché difficiles sont venues impacter les résultats du Groupe sur certaines de ses positions historiques (En Europe sur l'activité Food & Beverage et aux Etats-Unis sur l'activité Nutrition & Health), ainsi que des effets de base négatifs sur les ventes de de Svetol® aux Etats-Unis (-7,6 M€) et sur l'extraction de krill (-8,8 millions d'euros).

Dans ce contexte, NATUREX a néanmoins pu bénéficier des effets positifs induits par ses choix de développement vers des marchés à fort potentiel de croissance, aux Etats-Unis dans l'activité Food & Beverage, notamment grâce à l'intégration réussie de Vegetable Juices Inc. en juin 2014, et dans les pays émergents, qui ont également constitué de bons relais de croissance à la fois sur l'activité Food & Beverage et Nutrition & Health.

Ainsi, comme annoncé le 3 février 2015, le Groupe a généré au 31 décembre 2014, un chiffre d'affaires de 327,4 millions d'euros, en hausse de 2,0% (+2,2% à devises constantes), avec une nette amélioration sur le 4ème trimestre 2014 du fait d'un environnement de change plus favorable (hausse du dollar vs euro principalement) et d'une très bonne contribution de Vegetable Juices Inc.

 

Rentabilité opérationnelle principalement dégradée par des impacts exceptionnels significatifs

Les niveaux de rentabilité opérationnelle du Groupe ont fortement été impactés sur l'année 2014 avec une aggravation sur le 4ème trimestre, dont les principaux effets sont détaillés ci-après :

  • Effet d'ajustement de juste valeur des stocks
    Fin 2014, dans le cadre d'une volonté affirmée de maîtriser son besoin en fonds de roulement, le Groupe a entamé un processus de rationalisation de ses stocks et d'optimisation de son portefeuille produits (focus sur des références « phares » de son catalogue). Cette décision stratégique ayant des conséquences sur la valeur probable de réalisation des stocks, le Groupe a constaté une dépréciation complémentaire de 3,5 millions d'euros.

Cette dépréciation exceptionnelle a pesé sur le niveau de marge brute qui n'a pu être compensé par un effet mix globalement favorable.

La marge brute consolidée s'élève ainsi à 194,1 millions d'euros contre 196,0 millions d'euros en 2013, en baisse de 1% soit un taux de marge brute en recul d'1,8 point à 59,3% du chiffre d'affaires.

  • Effet devises et traduction
    Sur les 9 premiers mois de l'exercice, la faiblesse de certaines devises (principalement l'USD) par rapport aux devises européennes (EUR, GBP, CHF…) a pesé sur les marges de NATUREX, dont les produits issus des sites de production en Europe sont exportés mondialement à travers son réseau commercial. Par ailleurs, les effets de traduction de certaines devises ont limité la contribution du résultat réalisé à l'international. L'appréciation progressive du dollar depuis le dernier trimestre 2014 aura une incidence positive en termes de rentabilité dans les prochains mois.
  • Effets périmètre et de structure sur les charges opérationnelles
    Les charges de personnel ont progressé de 11,8% à 77,3 millions d'euros contre 69,1 millions d'euros en 2013. Cette hausse est due pour 4,0 millions d'euros à l'intégration de Vegetable Juices Inc. et Chile Botanics dans le périmètre (139 personnes), aux augmentations de salaires notamment dans les pays à forte inflation (2,1 millions d'euros) et à l'effet en année pleine de la structuration du Groupe (1,9 millions d'euros).

    Par ailleurs, les charges externes ont progressé de 3,6 millions d'euros (+4,6%) et s'élèvent à 83,2 millions d'euros. Cette hausse est principalement imputable à l'effet périmètre (3,6 millions d'euros). Hors effet périmètre et devises, l'augmentation est de 0,2 million d'euros des dépenses R&D nécessaires à la stratégie de conquête, ont été en partie compensées par la maîtrise des autres dépenses.

Il en résulte un effet ciseau entre une marge brute en baisse et l'augmentation des charges de structure.

L'EBITDA courant s'établit ainsi à 36,8 millions d'euros, en forte baisse de 30,6% alors que le chiffre d'affaires progresse de 2,0%. Le résultat opérationnel courant s'élève à 14,8 millions d'euros soit 4,5% de rentabilité opérationnelle, contre 35,3 millions d'euros en 2013.

  • Effet significatif des autres charges opérationnelles non courantes

Les charges opérationnelles non courantes ont pesé pour 7,1 millions d'euros sur le résultat opérationnel qui s'établit à 7,7 millions d'euros, compte tenu :

  • de la dépréciation des actifs immobiliers du site de Shingle Springs en Californie suite à la fermeture de l'usine en août 2014 pour un montant de 1,8 million d'euros ;
  • de la dépréciation se rapportant aux actifs de Pektowin en Pologne pour 2,1 millions d'euros et sur les actifs du site de Palafolls en Espagne pour 1,5 million d'euros.

Ces mesures, nécessaires au regard d'un contexte économique difficile, constituent un point d'étape important vers l'optimisation et la rationalisation de l'outil industriel au sein du Groupe.

  • de charges de restructuration correspondant aux réorganisations dans le cadre de l'intégration de la société Pektowin en Pologne pour 0,1 million d'euros, et aux autres coûts liés à la fermeture du site de Shingle Springs en Californie pour 0,2 million d'euros ;
  • des dépenses liées à la croissance externe correspondant majoritairement aux frais d'acquisition de l'entité Vegetables Juices Inc., pour un montant de 0,9 million d'euros.

Le résultat opérationnel consolidé après prise en compte d'une quote-part de résultat net mis en équivalence ressort à 6,8 millions d'euros, soit une marge opérationnelle de 2,1% du chiffre d'affaires contre 10,6% en 2013. Il intègre une perte de 0,9 million d'euros de mise en équivalence (joint-venture avec Aker BioMarine).

 

Incidences négatives sur le résultat net

Le coût de l'endettement financier net s'élève à 8,3 millions d'euros (2,5% du CA) contre 5,4 millions d'euros en 2013. Il est rappelé que le Groupe a procédé en juin 2014 à l'aménagement de son crédit structuré, ceci afin de bénéficier d'une maturité allongée et de lignes de financement plus adaptées à la structure du Groupe. Au 31 décembre 2014, la dette financière nette s'élève à 160,3 millions d'euros, contre 150,7 millions d'euros au 31 décembre 2013.
Les autres produits et charges financiers s'élèvent à -0,6 million d'euros.

Ainsi, le résultat net, part du Groupe s'élève à -4,1 millions d'euros contre 16,8 millions d'euros en 2013, après prise en compte d'une charge d'impôt de -2,1 millions d'euros, du fait de la non reconnaissance d'une partie des impôts différés actifs sur les résultats en Espagne et en Pologne.

 

Départ du Président du Conseil d'administration et du Directeur Financier

Le Conseil d'administration de NATUREX, réuni le 31 mars 2015, a pris acte de la démission, avec effet immédiat, de Thierry LAMBERT de ses mandats d'administrateur de la Société et de Président du Conseil d'administration, ce dernier souhaitant faire valoir ses droits à la retraite.

Par ailleurs, Olivier RIGAUD annonce également le départ de Thierry-Bertrand LAMBERT qui occupait les fonctions de Directeur Financier depuis janvier 2013.

 

Une nouvelle gouvernance

Compte tenu de ces annonces, et après délibérations, les membres du Conseil d'administration ont décidé de nommer :

  • Paul LIPPENS, Président du Conseil d'administration ;
  • Hélène MARTEL-MASSIGNAC, Vice-Présidente du Conseil d'administration ;
  • Olivier RIGAUD, Directeur Général, administrateur.

Cette nouvelle gouvernance est cohérent avec la volonté annoncée en janvier 2015 de dissocier les organes de surveillance et opérationnels, en ligne avec les recommandations du Code MiddleNext dans l'optique d'une répartition claire des pouvoirs et d'une responsabilité partagée.

Suite à ces décisions, la présidence du Comité de nominations et de rémunérations qui était jusqu'alors assurée par Paul LIPPENS, est confiée à Hélène MARTEL-MASSIGNAC, ce dernier restant membre du Comité.

Par ailleurs, Olivier RIGAUD a nommé Waël KAIBI, Chef Comptable Groupe, pour assurer la transition durant la période de recherche d'un nouveau Directeur Financier qui sera confiée à un cabinet de recrutement spécialisé.

 

Une organisation offensive pour appliquer des mesures de rigueur et de discipline opérationnelle et financière

Dès son arrivée à la Direction Générale du Groupe en octobre 2014, Olivier RIGAUD s'est attaché à rencontrer les forces vives de NATUREX, à visiter l'ensemble des sites industriels et à échanger avec les clients du Groupe afin de mieux comprendre la spécificité des métiers de NATUREX et d'appréhender les principaux enjeux de ses marchés.
Fort de cette période d'observation, un plan d'actions « Conquest, Cash & People » a été mis en place et présenté dès janvier 2015, fixant les axes prioritaires pour générer les leviers nécessaires à une croissance durable et rentable.
Ce plan s'articule autour de trois axes majeurs :

  • Retour à la croissance et conquête de nouveaux marchés ;
  • Appliquer une discipline financière rigoureuse ;
  • Fédérer et faire émerger nos talents.

Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux et indispensable pour le développement du Groupe, Olivier RIGAUD a constitué à ses côtés une équipe engagée et expérimentée qui saura mobiliser les équipes autour de ce projet fédérateur :

  • Maxime Angelucci, Directeur des Opérations ;
  • Waël KAIBI, Directeur Financier de transition ;
  • Alexis MAYER, Directeur des Ressources Humaines.

Des actions énergiques pour appliquer rigueur et discipline dans l'ensemble de nos opérations sont d'ores et déjà engagées : organisation de la gouvernance, implication des équipes opérationnelles et financières dans des projets communs, mise en place de procédures structurantes, alignement des objectifs de performance individuels et pilotage des décisions à partir d'indicateurs clés.

Ces mesures constitueront des bases solides nécessaires au lancement de notre plan stratégique 2020 qui portera les ambitions de NATUREX pour les 5 ans à venir et qui sera présenté à la communauté financière le 30 juin 2015.

 « L'exercice 2014 a été particulièrement difficile compte tenu d'une conjonction de facteurs pénalisants pour nos marchés et nos activités ; nous avons par ailleurs pris des décisions de gestion stratégiques nécessaires dont les impacts non courants ont fortement dégradé notre rentabilité », déclare Olivier RIGAUD, Directeur Général de NATUREX.

« Dans un contexte macro-économique qui ne semble toujours pas stabilisé, nous avons mis en œuvre dès le mois de janvier 2015 des plans d'actions ciblés, associés à une rigueur et une discipline au cœur de nos opérations, en conservant notre dynamisme et notre agilité dans la conquête de nouveaux marchés porteurs, indispensable pour générer une croissance durable et de qualité. Enfin, nous allons finaliser et appliquer notre plan stratégique 2020 dans la perspective de créer de la valeur et de positionner NATUREX parmi les acteurs majeurs de demain.»

 

Recevez gratuitement toute l'information financière de NATUREX par e-mail en vous inscrivant sur : www.naturex.fr

 

Prochains événements

– Réunion d'analystes/SFAF (Paris)2 avril 2015 à 10h00 (Accueil 9h30)
Palais Brongniart – Paris

 

NATUREX est coté depuis octobre 1996 sur Euronext à Paris, compartiment B

NATUREXNombre de titres composant le capital : 9 201 199 (Février 2015)
ISIN FR0000054694

NATUREX fait partie des indices CACT, Enternext CAC PEA-PME 150, CAC Small & Mid, CAC Small, Gaïa Index.
NATUREX est éligible au SRD « long-seulement », au PEA et au PEA-PME.
NATUREX a mis en place un programme d'American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR de Naturex se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole NTUXY.

MNEMO : NRX – Reuters : NATU.PA – Bloomberg : NRX:FP – DR Symbol: NTUXY

 

A propos de NATUREX

NATUREX est le leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale. Le Groupe, organisé autour de trois marchés stratégiques – Food & Beverage, Nutrition & Health et Personal Care -, produit et commercialise des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale pour les industries agroalimentaire, nutraceutique, pharmaceutique et cosmétique.

NATUREX, dont le siège social est basé à Avignon, emploie 1 600 personnes et dispose de 8 bureaux de sourcing à travers le monde et de ressources industrielles performantes à travers 16 sites industriels en Europe, au Maroc, aux Etats-Unis, au Brésil, en Australie et en Inde. Il bénéficie en outre d'une présence mondiale à travers un réseau commercial dédié dans plus de 20 pays.

  • Contacts
Carole Alexandre
Relations Investisseurs
Tél : +33 (0)4 90 23 78 28
c.alexandre@naturex.com
Anne Catherine Bonjour
Relations Presse Actus Finance
Tél : +33 (0)1 53 67 36 93
acbonjour@actus.fr

 

 

1 Les comptes annuels de NATUREX S.A et les comptes consolidés du Groupe (états financiers et annexes) ont été présentés au Comité d'audit le 27 mars 2015 et ont été arrêtés par le Conseil d'administration de la Société réuni le 31 mars 2015. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées par nos Commissaires aux comptes et le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins du dépôt du Document de référence au plus tard le 30 avril 2015.


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39306-31.03.15-CP-Resultats-annuels-2014_VDEF-valide-Board.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Au cours de sa réunion du 27 mars 2015, le Conseil d'administration de Diagnostic Medical Systems (DMS – Euronext Paris – FR0000063224 – DGM) a arrêté les comptes annuels 2014, clos le 31 décembre 2014, présentés synthétiquement ci-dessous. La société Alpha M.O.S, dont DMS détient 72,9% du capital, est consolidée par intégration globale depuis le 1er novembre 2014. Les procédures d'audit des comptes sont effectuées et le rapport d'audit relatif à leur certification est en cours d'émission par les commissaires aux comptes.

En K€ – Normes IFRS – Données auditées2013S1 2014S2 20142014 consolidé(1)Variation
Chiffre d'affaires22 2658 82015 80424 624+2 359 K€
Résultat opérationnel-969-878-48-926+43 K€
Résultat net part du groupe-971-920-189-1 109-177 K€

(1) Alpha M.O.S consolidé depuis le 1er novembre 2014

 

A l'issue de l'exercice 2014, le chiffre d'affaires consolidé de DMS s'est élevé à 24,6 M€, en hausse de 11% sur un an. Cette progression est le résultat d'une croissance organique annuelle de 4%, marquée par une accélération en fin d'exercice, et de la consolidation, depuis le 1er novembre 2014, de la société Alpha M.O.S qui a contribué au chiffre d'affaires annuel à hauteur de 1,5 M€.

En données proforma, intégrant Alpha M.O.S sur l'ensemble de l'exercice 2014, le chiffre d'affaires de DMS s'est établi à 30,7 M€.

 

Légère amélioration du résultat opérationnel en 2014
Les comptes annuels 2014 sont marqués par une légère amélioration du résultat opérationnel, à (926) K€ contre (969) K€ un an plus tôt, alors que l'exercice a été impacté par des charges opérationnelles non récurrentes à hauteur de 215 K€, liées à l'acquisition de la société Alpha MOS.

Sur la période du 1er octobre au 31 décembre 2014 (correspondant à son exercice 2014 d'une durée exceptionnelle de 3 mois), Alpha M.O.S a poursuivi son redressement avec un résultat opérationnel courant de (50) K€, contre (769) K€ sur les 12 mois précédents, tout en intégrant 72 K€ de charges liées à la mise en place de BOYD Sense, filiale américaine dédiée aux nez électroniques miniaturisés pour les objets connectés annoncée le 26 février dernier.

Le résultat financier du groupe DMS s'est établi à (143) K€, contre (18) K€ en 2013. Il inclut 115 K€ de frais financiers à caractère exceptionnel au titre du coût de financement lié à l'acquisition d'Alpha MOS.

Après prise en compte de l'impôt sur les sociétés, le résultat net part du groupe s'est élevé à (1 109) K€, contre (971) K€ un an plus tôt.

 

5,4 M€ de trésorerie nette à fin 2014
L'exercice 2014 s'est traduit par un renforcement de la situation bilancielle du groupe, en dépit des décaissements liés à la prise de contrôle d'Alpha MOS. Pour rappel, le groupe DMS a réalisé, en décembre 2014, une augmentation de capital d'un montant 8,4 M€.

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres part du groupe s'établissaient à 20,4 M€, contre 13,4 M€ un an plus tôt. Après acquisition d'Alpha MOS, la trésorerie nette des dettes financières était positive à 5,4 M€ au 31 décembre 2014, contre 2,0 M€ fin 2013.

En K€ – Normes IFRS – Données auditées31/12/201331/12/2014
Actifs non courants3 1687 289
Stocks7 0557 087
Clients6 46510 841
Autres actifs courants1 6594 003
Trésorerie5 22010 175
Total Actif23 56739 395

 

En K€ – Normes IFRS – Données auditées31/12/201331/12/2014
Capitaux propres totaux13 47122 007
Passifs financiers3 1844 810
Fournisseurs et autres dettes6 74810 995
Autres passifs1641 583
Total Passif23 56739 395

 

Perspectives 2015
En 2014, DMS a posé les fondations de son développement pour les prochains exercices.

Sur le plan produit, le groupe a lancé sur le marché en fin d'année sa nouvelle table Optima, version « cost efficient » de la Platinum, dont l'objectif vise à conquérir le marché milieu de gamme de la radiologie dès l'année 2015.

Au niveau commercial, le groupe a poursuivi son déploiement à l'international. Après les Etats-Unis fin 2013, le groupe a obtenu l'homologation des autorités chinoises pour la commercialisation de sa table Platinum. Les deux zones vont constituer un relais de croissance pour l'exercice 2015. Parallèlement, DMS a conclu début 2015 un accord avec Toshiba Medical Systems Europe permettant de renforcer sa présence en Europe à travers la commercialisation d'une solution de salle de radiologie télécommandée à capteur plan dynamique pour le compte de Toshiba.

Enfin, s'agissant d'Alpha M.O.S, l'amélioration de la rentabilité et de l'efficacité commerciale, à travers la réorganisation des structures et une focalisation accrue en termes de marchés, constitueront la priorité en 2015, dans le sillage de la fin d'année 2014.

 

Eligibilité des actions DMS au dispositif PEA-PME
DMS confirme respecter les critères d'éligibilité au PEA-PME précisés par l'article D.221-113-5 du décret d'application n°2014-283 du 4 mars 2014, à savoir :

  • un effectif total inférieur à 5 000 salariés ;
  • un chiffre d'affaires inférieur à 1,5 milliard d'euros ou un total de bilan inférieur à 2 milliards d'euros.

En conséquence, les actions DMS (FR0000063224 – DGM) peuvent pleinement être intégrées au sein des comptes PEA-PME, qui bénéficient des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique.

 

Prochaine publication financière : chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015, le 13 mai 2015, après la clôture des marchés d'Euronext.

 

Recevez gratuitement tout l'information financière de DMS par e-mail en vous inscrivant sur www.actusnews.com.
 


A propos de Diagnostic Medical Systems

Spécialisé dans la haute technologie au service du diagnostic médical, le Groupe DMS se positionne aujourd'hui comme un des leaders européens dans le développement, la conception et la fabrication de systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et conventionnelle ainsi qu'à l'ostéodensitomètrie.

La stratégie du groupe, principalement axée sur l'innovation technologique, lui permet d'offrir une gamme complète de systèmes d'imagerie médicale. Sa présence sur l'ensemble des continents grâce à un réseau de plus de 120 distributeurs nationaux, de filiales et de joint-venture, apporte au Groupe DMS une dimension internationale à la qualité de ses produits.

Les produits de DMS s'adressent aux hôpitaux, aux cliniques, aux radiologues et aux médecins spécialistes utilisant des outils de diagnostic (rhumatologues, orthopédistes, gynécologues, etc.).

DMS détient également 72,9% du capital d'Alpha M.O.S. (Euronext Paris – Compartiment C – Code ISIN : FR0000062804 – ALM), spécialiste de la numérisation de l'odorat, du goût et de la vue, est leader mondial de la fabrication de nez, langue et œil électroniques à usage industriel.

DMS est coté au compartiment C du marché Euronext Paris – Code ISIN : FR0000063224 – Code mnémonique : DGM

 

Contacts  
DMS  
Jean-Paul ANSELPrésident Directeur Général04 67 50 49 00
   
ACTUS FINANCE  
Mathieu OMNESRelations Investisseurs01 53 67 36 92
Alexandra PRISARelations Presse01 53 67 36 90

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39303-DMS_CP_RESULTATS-ANNUELS-2014_31032015_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

St Paul-Lès-Dax, le 27 mars 2015
 

 

Résultats annuels 2014

 

 

Le Conseil d'Administration de Gascogne, réuni le 26 mars 2015 sous la présidence de Dominique Coutière, a arrêté les comptes de l'exercice 2014. Les comptes consolidés ont été audités. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

 

 

Compte de résultat
 

En M€20132014
Chiffre d'affaires418,3410,9
EBITDA (1)10,011,0
Résultat opérationnel courant-4,00,8
Résultat opérationnel-42,7-2,1
Résultat financier-7,5-3,9
Résultat avant impôt-50,3-5,9
Résultat net consolidé-55,7-5,7

 

Dans une conjoncture économique toujours difficile, le chiffre d'affaires se monte à 410,9 M€, en retrait de 1,8% par rapport à 2013.

 

 

L'EBITDA en légère progression de 10%, passe de 10 M€ en 2013 à 11 M€ en 2014 malgré un pincement de la marge brute en grande partie lié à la remontée des prix du bois à compter du 2nd semestre 2014 (surcoût matière de 6,5 M€).

Les frais fixes ont été tenus avec une diminution (i) des frais de personnel de – 3,4 M€ soit – 3,6% (non remplacement de départs en retraite, modération salariale et effet du CICE ), (ii) de l'énergie de – 1,6 M€ (en partie liée à la baisse des cours du pétrole sur les 2 derniers mois) et (iii) des autres frais fixes.

 

 

Le résultat opérationnel courant ressort positif à + 0,8 M€ alors qu'il était négatif à – 4 M€ en 2013. Les dépréciations d'actifs constatées fin 2013 pour 35 M€ ont entraîné une diminution des amortissements de 4,7 M€ en 2014 : sans cette ‘économie', le résultat opérationnel courant serait stable.

 

 

Le résultat opérationnel s'établit à – 2,1 M€ et intègre d'autres produits et charges opérationnels pour un montant de – 2,9 M€, le produit des abandons de créances des banques et de l'Etat compensant en grande partie des coûts de restructuration et diverses provisions.

 

Le résultat financier s'établit à – 3,9 M€, en amélioration de 3,6 M€ par rapport à 2013 (-7,5 M€) du fait de frais financiers moins élevés de 2,9 M€ et d'une amélioration de 0,7 M€ du résultat de change.

 

L'impôt sur les sociétés ressort à + 0,2 M€.

 

Le résultat net de l'ensemble consolidé ressort à – 5,7 M€ contre – 55,7 M€ en 2013. Pour mémoire, le résultat 2013 intégrait des dépréciations d'actifs, sans impact sur la trésorerie, pour 35 M€.

 

 

Les résultats par branche d'activité sont détaillés dans le tableau ci-dessous :

 

 En M€BOISPAPIERSACSCOMPLEXES
 20132014201320142013201420132014
CA80.971,9103,6101,2113,7113,4120124,2
EBITDA-1,8-4,13,04,96,66,13,14,5
Résultat Opérationnel Courant-2,3-5,9-1,34,02,52,5-1,11,3

 

Situation financière
 

 20132014
Bilan  
Capitaux propres (M€)6,185,6
Capitaux propres par action (€)3,14,2
Endettement net (M€)104,960,7
Besoin en Fonds de Roulement (M€)50,785,6
Tableau de flux  
Cash-flow d'exploitation (M€)19,47,0
Investissements (M€)-14,7-18,8
Produits de cession (M€)2,40,0
Cash-flow financement (M€)-7,139,9
Variation de trésorerie (M€)0,227,6

La variation nette de trésorerie de 27,6 M€ en 2014 intègre les effets de la restructuration financière avec les augmentations de capital (37,5 M€) et la mise en place de nouveaux financements qui ont permis de renforcer la trésorerie, de financer le BFR, et reprendre les investissements.

 

La structure du bilan est nettement améliorée grâce au désendettement entraîné par la restructuration financière (abandons/conversions de dettes pour 51,7 M€ et augmentations de capital pour 37,5 M€).
 

 

Impact des changements des contrats d'affacturage
 

Les contrats d'affacturage ont été renégociés : les nouveaux contrats, plus compétitifs, maximisent les quotités de financement (baisse significative des comptes de garantie et extension du périmètre des créances cédées).

Ces contrats ne présentent plus de caractère déconsolidant comme auparavant, ce qui conduit à faire figurer au bilan les créances cédées et la dette avec pour conséquence d'augmenter facialement la dette du Groupe de 30,5 M€ (montant déconsolidé au 31 décembre 2013) ainsi que le BFR de 35,6 M€.

 

 

Retraité de ce changement de présentation, l'endettement net du Groupe a été réduit de 74,7M€ en 2014 :

 2013 publié
(a)
Factor déconsolidé
(b)
2013 avec factor
(a) + (b)
2014Variation
Endettement net (M€)104,930,5135,460,7-74,7
Besoin en Fonds de Roulement (M€)50,735,686,385,6-0,7

 

Responsable de l'information financière
Dominique Coutière, Président-Directeur-Général Tél : 05 58 56 54 07
 

A propos du groupe Gascogne :

Principal acteur de la filière bois en France, le groupe Gascogne est présent à tous les stades de la valorisation de la ressource forestière et est le seul acteur français totalement intégré sur l'ensemble de la chaîne bois-papier-transformation. Le groupe Gascogne, qui s'appuie sur 4 activités complémentaires, est le 1er opérateur multi spécialiste du bois en France, 1er producteur mondial de papier kraft naturel frictionné, le 3ème producteur européen de sacs industriels et grand public et un des premiers producteur mondiaux de complexes d'emballage et de protection.

 

ISIN :FR0000124414 / Reuters : GASP.PA / Bloomberg : BI FP / FTSE : 460

www.groupe-gascogne.com


EBITDA : Résultat opérationnel courant + dotations nettes aux amortissements + dotations nettes aux provisions et dépréciations d'exploitation


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39269-CP-Gascogne-Resultats2014-VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

MG International – Maytronics France poursuit sa croissance organique en 2014 avec un chiffre d'affaires de 20,2 M€ en progression de 5% porté par les nouvelles prises de part de marché des robots nettoyeurs de piscine de la marque ‘Dolphin' et le dynamisme des ventes de couvertures ‘Aqualife'.

La hausse des frais de marketing et des effets non récurrents d'accroissement du besoin de main d'œuvre conduisent à un résultat d'exploitation en baisse qui s'établit à 34 k€.

Les comptes annuels 2014 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration du mercredi 18 mars 2015.

Le chiffre d'affaires 2014 s'établit à 20,2 M€. Le bénéfice net atteint 403 k€, les fonds propres 5 M€.
 

Comptes sociaux MG International SA31/12/201431/12/2013Variation
En k€. (audités)12 mois12 mois12/14 – 12/13
Chiffre d'affaires20 22819 2065%
Consommations-12 358-11 4488%
Marge brute7 8697 7571%
Taux de marge38,9%40,4%– 1,5 pt
Charges d'exploitation courante-7 637-7 2086%
Dotations nettes d'exploitation-292-151ns
Autres charges / Autres produits94-94ns
Résultat d'exploitation34305-89%
Résultat financier7 826-39ns
Résultat exceptionnel-7 637-58ns
Impôt sur les bénéfices180195-8%
    
Résultat net4034030%

Poursuite de la croissance du chiffre d'affaires dans un marché difficile

Alors que l'indice global du chiffre d'affaires de la piscine mesuré par la Fédération des Professionnels de la Piscine est stable en 2014 et que l'activité négoce du secteur diminue de 5% en tendance annuelle Maytronics France tire une nouvelle fois son épingle du jeu avec une croissance de 5% en 2014.

La commercialisation des robots nettoyeurs de piscine « Dolphin » fabriqués par Maytronics Ltd, actionnaire majoritaire, est une nouvelle fois le principal moteur de cette croissance bien soutenue par la vente des couvertures « Aqualife » segment sur lequel Maytronics France est désormais un acteur de référence du marché français.

A l'inverse, le segment des alarmes de piscines à destination des bassins privés, où Maytronics France occupe la place de leader, poursuit sa chute, victime notamment de l'atonie du marché immobilier et d'une concurrence accrue.

La branche piscine privée connaît au global une croissance de 9%.

L'activité Poséidon (surveillance des bassins publics assistée par ordinateur) a connu pour sa part une année difficile marquée par un fort ralentissement de l'activité (-15%) notamment en France consécutivement aux élections municipales.

Stabilité de la marge brute

La marge brute bénéficie de la croissance réalisée sur les activités robots et couvertures mais n'augmente que très faiblement en valeur du fait des évolutions de mix produit.

Le taux de marge par segment est en augmentation sur l'ensemble des activités excepté la vente d'alarmes de piscines privées souffrant de la concurrence accrue sur ce marché déclinant.

Dégradation du résultat d'exploitation

L'accentuation des effets de saisonnalité et la poursuite des efforts dédiés à l'amélioration de l'expérience client, pilier de la stratégie commerciale du groupe, ont conduit à une augmentation des charges d'exploitation courante de 6 points à 7,6 M€.

Dans le même temps, les dotations nettes ont significativement augmenté ne bénéficiant pas de renversements de provisions comme les années précédentes.

Le résultat d'exploitation connaît ainsi une importante dégradation passant de 305 k€ en 2013 à 34 k€ en 2014.

Résultats financier et exceptionnel

Le résultat hors exploitation est marqué par la sortie des titres de la société Suisse Adamant Technologies dont la liquidation, démarrée en 2012, s'est terminée courant 2014. Ces titres étant intégralement dépréciés depuis 2012 cette sortie est sans impact sur le résultat net de l'exercice.

Du fait de cette liquidation, le résultat exceptionnel est en outre impacté par la reprise des amortissements dérogatoires relatifs aux frais d'acquisition des titres d'Adamant Technologies.

Maytronics France bénéficie d'un déficit reportable et ne paie donc pas d'impôt sur les bénéfices, le montant enregistré sur la ligne impôt correspondant au crédit impôt recherche généré par les activités de R&D.

Endettement

Le montant de la dette senior due à Maytronics Ltd (actionnaire majoritaire) reste stable et s'élève au 31 décembre 2014 à près de 4 M€ hors intérêts courus.

Le remboursement de cette dette, dont Maytronics Ltd a une nouvelle fois proposé le report d'un an, débutera au 30 juin 2016 et devrait impacter le cash-flow futur généré par l'activité.

Le ratio Endettement net / Fonds propres (« gearing ») s'élève à 49% au 31 décembre 2014 en baisse significative du fait d'un accord d'abandon de créance obtenu de BPi France et du remboursement des avances en trésorerie faite par Maytronics en cours d'exercice d'une part et de l'amélioration des capitaux propres d'autre part.

Perspectives

Dans un contexte global qui reste difficile sur l'ensemble du marché, 2015 sera marquée par deux lancements majeurs :

  • Les nouvelles gammes de robots électriques nettoyeurs de piscines Dolphin ‘E-series' et Dolphin ‘S-series' qui complètent l'offre existante de Maytronics France sur les segments entrée et milieu de gamme
  • L'alarme de piscine de dernière génération ‘Précisio' à partir de laquelle la société pourra décliner une nouvelle stratégie commerciale afin d'enrayer la chute des ventes observée depuis trois saisons sur ce produit

L'activité Poséidon devrait pour sa part commencer à bénéficier durant la seconde partie de l'année des récents efforts accomplis sur le plan commercial dans les pays identifiés comme à fort potentiel.

Les signaux du premier trimestre sont une nouvelle fois encourageants, le carnet de commande au 25 mars s'élevant à plus de 9 M€ en progression de plus de 10% par rapport à 2014.

Pour une information plus détaillée, se référer à l'annexe des comptes sociaux, jointe au rapport des commissaires aux comptes, ainsi qu'au rapport de gestion publiés sur le site www.mginternational.fr

MG INTERNATIONAL

code ISIN : FR001204453 – MNEMO : ALMGI

Contacts :
N.Mouret, Directeur Administratif et Financier – Tél. + 33 (0) 4 42 98 14 90 –contact@maytronics.fr

Mieux connaître MG International

Leader mondial de la sécurité des piscines privées et publiques, MG International a pour ambition de rendre les piscines plus sûres et plus saines.
 
Avec les deux gammes Aquasensor® et Aqualarm® de systèmes d'alarmes pour piscines privées, MG International fait bénéficier de son savoir-faire à un très grand nombre de propriétaires.
En complétant ces offres avec Aqualife®, les couvertures automatiques multifonctions et Dolphin® les robots nettoyeurs de Piscine fabriqués par Maytronics Ltd, son actionnaire de référence, MG International demeure un fournisseur privilégié des grands acteurs de la piscine de demain.
Depuis 2010 MG International a pris le nom commercial de Maytronics France sur le marché domestique de la piscine privée.
Avec "Poséidon®", la technologie exclusive de vision par ordinateur la plus aboutie en matière de sécurisation des piscines publiques, le groupe bénéficie d'une reconnaissance internationale.


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39246-Communique_Resultats_annuels_2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Une croissance de la marge brute de 6 points à 62%
  • Retour à la rentabilité opérationnelle
  • Un bénéfice net part du Groupe positif de 0,8 M€
Principaux indicateurs
En millions d'euros
20142013Variation
Chiffre d'affaires31,3633,21– 1,85
Marge Brute19,3518,49+0,86
Taux de marge Brute62%56%+ 6 pts
Résultat opérationnel courant0,09-1,20+1,29
Résultat opérationnel0,350,70– 0,35
Résultat net part du Groupe0,80-0,63+1,43

Les comptes audités pour l'exercice 2014 ont été arrêtés par le Conseil d'administration du
24 mars 2015.

BARBARA BUI RENOUE AVEC LA RENTABILITÉ OPÉRATIONNELLE
Le Groupe affiche un retour à une rentabilité opérationnelle positive et un résultat net positif de 0,8 M€ pour son exercice 2014 grâce notamment à une forte amélioration de sa marge brute et à la maîtrise de ses charges opérationnelles.

UNE ACTIVITÉ SOUTENUE PAR LES ÉTATS-UNIS
Le chiffre d'affaires consolidé de l'exercice 2014 du groupe Barbara Bui s'est établi à 31,4 M€ en baisse de 3,7% à périmètre constant. L'évolution de l'activité ressort contrastée selon l'environnement économique des différents marchés sur lesquels la marque est présente. L'activité en Europe souffre du contexte géopolitique difficile dans les pays de l'Est alors que les activités nord-américaines affichent une croissance de 26%. En 2014, l'Amérique du Nord représente désormais 20% de l'activité contre 15% en 2013.

UNE AMÉLIORATION SIGNIFICATIVE DE LA MARGE BRUTE +6 POINTS
Les efforts du Groupe engagés pour améliorer la marge ont permis d'enregistrer un taux de marge brute de 62% en forte amélioration de 6 points contre 56% un an auparavant. Ainsi, la marge brute 2014 s'élève à 19,3 M€ contre 18,5 M€ en 2013.

UN RÉSULTAT NET POSITIF DE 0,8 M€
L'ensemble des charges opérationnelles a été parfaitement maîtrisé. Les frais de commercialisation sont stables à 17,0 M€ et les charges administratives de 2,4 M€ sont en forte réduction de l'ordre de 10%.

Le résultat opérationnel courant, en forte amélioration, atteint 0,1 M€ en 2014 contre -1,2 M€ en 2013 et le résultat opérationnel ressort à 0,3 M€.

En forte hausse, le résultat net part du Groupe (après impôts) de l'exercice 2014 est bénéficiaire à hauteur de 0,8 M€ contre une perte de 0,6 M€ en 2013.

UN BILAN SAIN ET UN FAIBLE ENDETTEMENT
Sur la période, l'amélioration du résultat opérationnel courant, les cessions d'actifs et la réduction du niveau des stocks ont permis de maintenir un niveau de trésorerie disponible à hauteur de 1,5 M€ tout en réduisant la dette financière.

Au 31 décembre 2014, les dettes financières nettes s'élèvent à 0,9 M€ contre 1,5 M€ fin 2013. Avec des capitaux propres à 8,3 M€ le gearing du Groupe ressort à 10,6%.

DIVIDENDES
Au titre de l'exercice 2014, la société ne versera pas de dividendes.

PERSPECTIVES ET STRATÉGIE
Dans un environnement économique toujours contrasté, le Groupe estime que le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 devrait se situer à 8,2 M€.

Ce début d'année a fortement été impacté par un mois de janvier difficile pour les boutiques parisiennes. Dans le même temps, l'activité américaine présente une progression de 3% et la boutique en ligne est en croissance de 17%. Ainsi, l'activité de la marque Barbara Bui au 1er trimestre 2015 affiche une tendance en retrait de 7% à périmètre constant.

Par ailleurs, le niveau de facturation de l'activité Wholesale est en ligne avec le carnet de commandes Printemps/Eté 2015 annoncé.
 

Pour la suite de l'exercice en cours, le carnet de commandes de la collection Automne/Hiver 2015 présente une tendance à 9,5 M€.
 

Barbara Bui reste confiant dans ses fondamentaux, sa capacité d'adaptation et sa politique de gestion rigoureuse.

Le Groupe dispose de véritables atouts : la créativité de la marque, la renommée de ses produits et la performance de son service clients sont le fruit de plus de 25 années d'expérience au service de la qualité et du savoir-faire.

ÉLIGIBILITÉ DES TITRES BARBARA BUI AU PEA-PME
Barbara Bui confirme respecter les critères d'éligibilité au PEA-PME précisés par l'article D.221-113-5 du décret d'application n°2014-283 du 4 mars 2014, à savoir :

– un effectif total inférieur à 5 000 salariés ;

– un chiffre d'affaires inférieur à 1,5 milliard d'euros ou un total de bilan inférieur à 2 milliards d'euros.

En conséquence, les actions Barbara Bui peuvent pleinement être intégrées au sein des comptes PEA-PME.

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS DE COMMUNICATION FINANCIÈRE
Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 : semaine du 20 avril 2015
Assemblée Générale : 2ème quinzaine de juin 2015
Chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2015 : semaine du 20 juillet 2015

Les titres BARBARA BUI sont cotés sur Euronext Paris – compartiment C

ISIN : FR0000062788 – Mnémo : BUI – Eligible PEA/PME

www.barbarabui.com


Maison de luxe, Barbara Bui s'impose par un style pur et incisif pour une femme à l'élégance contemporaine et raffinée.

Les lignes de vêtements et accessoires Barbara Bui ont un positionnement unique dans l'univers du luxe.

Les collections sont diffusées dans les boutiques Barbara Bui implantées à Beyrouth, Istanbul, Los Angeles, Moscou, New York, Odessa et Paris et via un réseau de points de vente multimarques sélectifs en France et à l'étranger.

Contacts:

William HALIMI
Président-Directeur Général
 
Corinne PUISSANT
Analystes / investisseurs
cpuissant@actus.fr
Tél. 01 53 67 36 77
Mathieu FABRE
Directeur Administratif et Financier
Tél : 01 44 59 94 00
Alexandra PRISA
Presse
aprisa@actus.fr
Tél : 01 53 67 36 90

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39235-BB-RA-2014-VDEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

RÉSULTATS ANNUELS 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Paris, le 19 mars 2015, 17h35

Résultats annuels 2014

RESULTAT NET STABLE À 1,1 M€

§ Poursuite de la montée en gamme du patrimoine avec l'acquisition de Levallois (24 M€) et des arbitrages (20 M€)
 

§ Croissance des actifs détenus ou gérés par le groupe grâce notamment au succès de la SCPI Novapierre Allemagne : 859 M€ d'actifs sous gestion au 31 décembre 2014
 

§ Résultat net récurrent en progression de 10 % à 7,0 M€
 

§ ANR EPRA stable: 81,4 €/action
 

§ Distribution d'un dividende de 3 €/action
 

Le Directoire de PAREF, qui s'est tenu le 18 mars 2014 sous la présidence de M. Alain Perrollaz, a arrêté les comptes annuels et consolidés du groupe au 31 décembre 2014 et les a soumis au Conseil de surveillance. Les procédures d'audit sur les comptes ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après vérification de la concordance avec les comptes consolidés des informations données dans le rapport de gestion et dans le document de référence.

PATRIMOINE

Le patrimoine immobilier du groupe PAREF, incluant la SCPI Interpierre France, consolidée par intégration globale, est valorisé 175 M€ au 31 décembre 2014 (contre 172 M€ à fin décembre 2013) sur la base des expertises réalisées au 31 décembre. Ce montant comprend les immeubles de placement et les actifs disponibles à la vente pour 145 M€, la participation de 27 % dans l'OPCI Vivapierre mis en équivalence pour 10 M€, des parts de SCPI à hauteur de 1 M€ et 50 % du patrimoine de la société Wep Watford (18 M€), mise en équivalence.

Plusieurs facteurs expliquent cette variation ;
· Investissements de l'année : ils s'élèvent à 24,4 M€ et comprennent essentiellement l'acquisition d'un immeuble de bureaux multi locataires de 5 800 m² à Levallois Perret.

· Vente de six immeubles pour 20,1 M€ :

o L'immeuble de La Courneuve vendu pour 12,2 M€
o L'immeuble de Fontenay Le Fleury cédé pour 3,9 M€
o Une partie de l'immeuble de Saint Maurice vendue pour 0,6 M€
o Le solde des surfaces de l'immeuble de Clichy cédé pour 0,5 M€
o Une partie de l'immeuble de Chennevières-sur Marne, détenu par Interpierre France, pour 0,8 M€
o L'immeuble de Bagneux, détenu par Interpierre France, pour 2,1 M€
 

· Les expertises au 31 décembre 2014, conduisent à enregistrer, à périmètre comparable, une variation négative de juste valeur de -2,7 M€, dont -1,3 M€ au titre de l'amortissement économique des usufruits temporaires d'immeubles d'habitation. Hors impact des usufruits, cette variation représente une baisse de -0,8% de la valeur des immeubles.

Le taux d'occupation à fin décembre 2014 s'établit à 92,6% hors Gaïa (84,0% Gaïa inclus) contre 89 % au 31 décembre 2013.

ACTIFS GÉRÉS

Les actifs gérés pour compte de tiers (SCPI et OPCI) continuent de progresser grâce à la nouvelle SCPI Novapierre Allemagne, pour atteindre un montant total à 725 M€ au 31 décembre 2014. Le total des actifs détenus ou gérés par le groupe Paref, après élimination des doubles emplois (investissements de Paref dans les véhicules gérés par Paref Gestion) s'élève ainsi à 859 M€, contre 816 M€ à fin 2013 en progression de 5,2%.

ACTIVITÉ
 

§ Revenus locatifs nets : 11,9 M€ contre 12,2 M€ en 2013. Les loyers consolidés dont charges récupérées s'établissent à 16,6 M€ contre 16,9 M€ en 2013. Les charges locatives, d'un montant de 4,7 M€ en 2014 comme en 2013, se déduisent de ces loyers. Les loyers de l'immeuble de Levallois (5 800 m² de bureaux à proximité du centre commercial So Ouest), acquis en avril 2014 compensent les effets des arbitrages (notamment la vente de La Courneuve en mars 2014).

A périmètre comparable (hors ventes et acquisitions 2014), les loyers sont également quasi stables.

S'agissant de l'immeuble de bureaux de 11 000 m² « le Gaia » (Nanterre), porté par la société Wep Watford (détenue par Paref à 50 % et mise en équivalence). La livraison est intervenue en janvier 2014 et une 1ère location a été signée sur un plateau de 1 400 m² en avril. Dans le cadre d'une réorganisation de son groupe, le locataire doit rejoindre sa maison mère et a demandé la résiliation de son bail de 6 ans fermes. En contrepartie, une indemnité a été réglée et comptabilisée postérieurement à la clôture de l'exercice, en mars 2015. A ce jour,
« Le Gaïa » fait donc l'objet d'une commercialisation mono ou multi-locataires .

§ Commissions : les commissions se sont élevées à 6,8 M€, en croissance par rapport à 2013 (5,2 M€ pour l'exercice précédent). Les commissions de souscription progressent à 3,5 M€ (2,2 M€ en 2013) grâce à la SCPI Novapierre Allemagne, lancée en début d'année et dont l'attractivité reste confirmée à ce jour. Cette SCPI, créée en partenariat avec Internos Global Investors KAG, affiche une capitalisation au 31 décembre 2014 de près de 42 M€. Elle a généré 2,6 M€ de commissions de souscription. Les autres SCPI ont collecté 12 M€. Les commissions de gestion sur encours des SCPI,
OPCI et tiers gérés (et commissions diverses) ont représenté 3,3 M€ contre 3,1 M€ en 2013.

RÉSULTATS

Principaux postes en millions d'euros31-déc.-1431-déc.-13
   
Revenus locatifs nets11,912,2
Commissions de gestion & de souscription6,85,2
   
Résultat brut d'exploitation10,710,6
   
Résultat de cession d'immeubles de placement0,60,5
Variation nette de juste valeur des immeubles de placement-2,7-5,2
Résultat financier-5,4-4,7
   
Résultat net avant impôt3,11,2
   
Quote part de résultat des sociétés mises en équivalence-1,21,7
Intérêts minoritaires0,41,2
   
Résultat net part du groupe1,11,2
   
En € par action, ajusté, pondéré et dilué0,911,05

§ Résultat brut d'exploitation : en légère augmentation à 10,7 M€ contre 10,6 M€ en 2013. La baisse de -0,3 M€ des revenus locatifs est compensée par l'augmentation de la contribution des activités de gestion. Toutefois, la progression de cette dernière est moins forte que l'augmentation du chiffre d'affaires en raison des coûts de lancement et de gestion de la SCPI Novapierre Allemagne. Les frais généraux s'établissent à 8,4 M€ (dont 1,7 M€ de commissions d'apporteurs, notamment du fait de la collecte sur Novapierre Allemagne) contre 6,8 M€ en 2013 (dont 1,1 M€ de commissions d'apporteurs).

§ Résultat financier : -5,4 M€ contre –4,7 M€. La baisse de l'endettement est compensée par le coût de réestimation des swaps non affectés à une couverture d'emprunt (swap Dax de 2010) et comptabilisé en charge en IFRS pour un montant de -0,8 M€.

§ Résultat net avant impôt : +3,1 M€, contre +1,2 M€ en 2013, impacté notamment par les variations de juste valeur du patrimoine (-2,7 M€ contre -5,2 M€ en 2013).

§ Quote-part de résultat mis en équivalence : -1,2 M€ contre +1,7 M€ en 2013. Sur ce total, Vivapierre représente -0,6 M€ (contre + 1,7 en 2013) et Wep Watford, qui porte 50 % de l'opération « le Gaïa » à Nanterre, représente -0,6 M€ (0 M€ en 2013). La variation du résultat de Vivapierre est essentiellement liée à la quote-part d'écart de juste valeur des immeubles détenus par Vivapierre (-1,9 M€ en 2014 contre +0,5 M€ en 2013), impactée par les difficultés du secteur des résidences de tourisme.

§ Le résultat net récurrent, à savoir le résultat hors impact du résultat des cessions et des variations de juste valeur (y compris celles des sociétés mises en équivalence) et hors impact des résultats liés aux instruments financiers à terme, est en progression à 7,0 M€ (contre 6,4 M€).

§ Résultat net part du groupe : +1,1 M€ contre +1,2 M€ en 2013, soit un résultat net par action ajusté, pondéré et dilué de +0,91 €/action. Les intérêts minoritaires (qui réduisent le résultat part du groupe) liés à l'intégration globale de la SCPI Interpierre France s'élèvent à 0,4 M€ contre 1,2 M€ en 2013. Ces intérêts minoritaires ont été réduits d'une quote-part de variation d'écart de juste valeur de 0,4 M€.

Comptes consolidés IFRS

En millions d'euros31-déc.-1431-déc.-13
   
Total actif185,3187,7
Total dettes86,087
Intérêts minoritaires14,513,2
Capitaux propres – part du groupe (en M€)84,887,5
   
ANR de remplacement / action (en €)* (€/action existante en fin de période hors autocontrôle)91,190,3
   

ACTIF NET RÉÉVALUÉ
 

§ ANR par action. Les ANR de liquidation et de remplacement, calculés selon les normes EPRA, s'établissent comme suit (*chiffres 2013 retraités):

o ANR EPRA (liquidation) par action*: 81,4 € par action, à comparer à 81,8 € par action fin 2013;

o ANR de remplacement (droits inclus)* : 91,1 € par action, contre 90,3 € au 31 décembre 2013 ;
 

o L'ANR EPRA « triple net » (incluant la juste valeur de la dette) ressort à 73,2 €/action, contre 76,5 €/action en 2013.
 

STRUCTURE FINANCIÈRE
§ Fonds propres consolidés : 84,8 M€, contre 87,5 M€ à fin décembre 2013.

Les trois principaux éléments ayant affecté en 2014 la situation nette sont le résultat de +1,1 M€, la réévaluation des instruments financiers de couverture de +0,3 M€ et le versement du dividende au titre de l'exercice 2013 de -3,6 M€.

§ Endettement financier consolidé : 75,2 M€ contre 77,5 M€. Les mouvements relatifs aux financements des acquisitions (Levallois), aux remboursements au titre des cessions d'immeubles et aux amortissements se compensent globalement. Par ailleurs, la société a procédé au refinancement de l'immeuble de Croissy Beaubourg pour 6 M€ ; les actifs de Dax dont le crédit in fine arrivait à échéance ont été refinancés par le biais d'un contrat de crédit-bail immobilier d'un montant de 11,4 M€ et d'une durée de 12 ans.

§ Taux d'endettement financier sur actifs immobiliers (ratio « LTV ») : 41,3 % à fin 2014, incluant la dette de Wep Watford de façon proportionnelle. Il affiche une hausse de 0,8 point par rapport à 2013.

GOUVERNANCE / CAPITAL
 

La société d'assurances APICIL a déclaré avoir franchi le seuil légal de 5 % et détenir 5,0 % du capital en février 2015. APICIL a été cooptée comme membre du conseil de surveillance lors de la réunion du conseil du 18 mars 2015 en remplacement de M. Alexandre Picciotto (dirigeant de la société Orfim) démissionnaire. Orfim a déclaré avoir franchi en baisse les seuils de 5%, puis 2 % et ne plus détenir d'actions Paref en février 2015.

Par ailleurs, la société Spirit a déclaré avoir franchi le seuil statutaire de 4 % en janvier 2015 et détenir 4,4 % du capital.

DIVIDENDE
 

Le Directoire proposera à l'assemblée Générale du 19 mai prochain le versement d'un dividende de 3 € par action, identique à celui versé au titre de l'exercice 2013. Le détachement du coupon interviendra le 28 mai.

PERSPECTIVES
 

Le groupe PAREF poursuivra en 2015 sa stratégie de développement selon les trois axes suivants :

§ Poursuite des investissements
 

Paref privilégiera l'investissement indirect, via des participations minoritaires dans des OPCI institutionnels gérés par Paref Gestion. Dans le cadre d'un véhicule d'investissement en cours de constitution, le groupe est en discussion avec plusieurs candidats co-investisseurs, avec l'objectif d'investir dans des immeubles de bureaux situés en 1ère couronne parisienne. Paref pourrait apporter comme contribution à ce véhicule l'immeuble de Levallois qui est représentatif de la politique d'investissement envisagée.

§ Montée en gamme du portefeuille d'actifs
 

Paref poursuivra la politique active d'arbitrages visant les actifs matures ou inadaptés, en vue de réorienter le portefeuille d'actifs vers des immeubles de bureaux conformes aux nouvelles normes environnementales. Sont concernés divers locaux d'activités situés en 2ème couronne parisienne. Par ailleurs, Paref mènera une campagne de travaux sur l'immeuble de Levallois.

§ Développement de l'activité de gestion pour compte de tiers et innovation produit
 

– Paref Gestion continuera à promouvoir sa gamme de SCPI, en bénéficiant à la fois d'un marché porteur et d'une offre diversifiée, à travers Novapierre (murs de magasins), Pierre 48 (immobilier d'habitation à Paris et en région parisienne), Interpierre (bureaux et locaux d'activités), Capiforce Pierre (SCPI diversifiée) et Novapierre Allemagne (immobilier de commerce en Allemagne), créée fin 2013 avec Internos Global Investors et l'assureur APICIL. Cette SCPI innovante devrait continuer à croitre rapidement en 2015.

– Le groupe recherchera par ailleurs des opportunités de création de véhicules d'investissement professionnels aussi bien dans le cadre de sa politique d'investissements indirects, qu'en simple prestataire dans le cadre de partenariats, à l'image de la création d'un OPPCI, lancé avec un asset manager international pour le compte d'investisseurs asiatiques et portant un actif de plus de 300 M€. Le groupe a également signé en janvier 2015 un partenariat avec l'administrateur de biens Promoreal en vue de constituer, en tant que fondateurs, un véhicule institutionnel ciblant des immeubles de bureaux dans l'ouest parisien aux profils diversifiés.

Le document présenté à la réunion de présentation des résultats annuels est disponible

sur le site internet de Paref : www.paref.com

Le rapport financier 2014 sera mis en ligne sur le site de PAREF le 27 avril 2015

 
 
 
 
 
 
A propos de PAREF
 
 
 
 
 
 
 
Contacts
Le groupe PAREF se développe sur deux secteurs d'activités complémentaires :
§ Investissement commercial et résidentiel : PAREF détient divers immeubles commerciaux en région parisienne et en province, ainsi que des immeubles d'habitation à Paris acquis en usufruit temporaire.
§ Gestion pour compte de tiers : PAREF Gestion, filiale de PAREF agréée par l'AMF, gère 5 SCPI et 2 OPCI.
Au 31 décembre 2014, le groupe PAREF détient un patrimoine immobilier de 179 M€ et gère 725 M€ d'actifs pour compte de tiers.
Euronext Paris – Compartiment C
ISIN : FR00110263202 – Mnémo : PAR

 
Alain PERROLLAZ

Président du Directoire

Olivier DELISLE
Membre du Directoire

Tél. : 01 40 29 86 86

 
Lucie LARGUIER

Relations Investisseurs
Relations Presse

lucie.larguier@citigate.fr

Tél. : 01 53 32 84 75
 

Prochaines communications financières
 
Chiffre d'affaires du 1èr trimestre : 7 mai 2015
Assemblée générale annuelle : 19 mai 2015

 
 
Plus d'informations sur le site internet www.paref.com

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39167-PAREF-RA-2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats financiers 2014

RNPG : 11,6 M€ +29,1%

 

En K€20142013Variation
Chiffre d'affaires243 284211 092+15,3%
Résultat opérationnel courant20 29217 462+16,2%
En % du CA8,3 %8,3 % 
Autres produits et charges opérationnels(1 690)(1 499) 
Résultat opérationnel18 60215 963+16,5%
Résultat financier(893)(609) 
Charges d'impôt6 0156 294 
Résultat des sociétés mises en équivalence 
Résultat net des sociétés intégrées11 6949 060+29,1%
En % du CA4,8%4,3% 
Résultat net Part du groupe11 6459 022+29,1%
Résultat par action0,90 €0,69 €+30,4%

 

 

Le conseil d'administration du Groupe Aubay, réuni le 18 mars 2015, sous la présidence de Christian Aubert, a arrêté les comptes consolidés pour l'exercice 2014.

Les résultats 2014 sont, une fois encore, en forte croissance par rapport à l'exercice précédent et démontrent la capacité du groupe à générer une croissance rentable. Ces résultats sont la conséquence d'un positionnement adéquat en termes d'offres, d'une exigence de qualité dans les prestations fournies aux clients et d'une gestion fine et rigoureuse.

La demande des principaux clients du groupe est restée ferme sur l'ensemble de l'année et le groupe a renforcé ses positions par des gains significatifs de parts de marché. L'exercice a été marqué par une opération d'acquisition en Espagne qui donne un accès au secteur bancaire sur ce territoire (Santander, BBVA). L'intégration opérationnelle est bien lancée avec une réunion des équipes sur un même site et la mise en place d'une nouvelle organisation commerciale. Tous les référencements du groupe ont été renouvelés.

En 2014, les activités en France, avec un chiffre d'affaires publié de 151,1 M€, sont en hausse de 17,5% par rapport à 2013 représentant 62% de l'activité du groupe Aubay. A l'international, la croissance est de 11,8%.

 

Marge opérationnelle courante maintenue au haut niveau de 8,3%
Le résultat opérationnel courant ressort à 20 292 K€, soit 8,3% du chiffre d'affaires, en hausse de 16,5% par rapport à 2013. Cette progression supérieure à la hausse du chiffre d'affaires, est d'autant plus satisfaisante qu'elle intègre la contribution des récentes acquisitions à la rentabilité très inférieure à celle de Aubay à l'origine.

Le taux d'activité est de 92,9% contre 92,6% en 2013. La rentabilité est ressortie au niveau important de 10,2% sur le second semestre contre 6,4% au premier.

 

RNPG en forte hausse
Le résultat net part du groupe s'élève à 11 645 K€, en croissance de 29,1%, et le bénéfice par action s'établit à 0,90 € contre 0,69 € en 2013.

 

Dette nette de 6,6 M€
Comme prévu, l'effet saisonnier défavorable du premier semestre a été gommé, ramenant la dette nette de 16,5 M€ au 30 juin 2014 à 6,6 M€ en fin d'exercice. Cette dette nette était pour mémoire de 9,4 M€ au 31 décembre 2013. Le gearing reste faible à 6,8%. Le flux net provenant de l'activité est de 13 M€ soit 5,3% du chiffre d'affaires.

 

Dividende de 0,23€ en augmentation de 15%.

Constatant ces excellents résultats, le Conseil d'Administration a décidé de proposer au vote de l'assemblée générale un dividende de 0,23€ au titre de l'exercice 2014 contre 0,20€ au titre de l'exercice 2013. Pour mémoire, un acompte de 0,11€ a été versé le 31 octobre 2014. L'assemblée générale se réunira le mardi 19 mai courant à 9 heures.

 

Perspectives
Le climat économique semble s'éclaircir en ce début d'exercice, un certain nombre d'éléments favorables contribuant à cette amélioration. Les clients du groupe tiennent un discours plus positif et le groupe note un retour progressif des préoccupations liées à la modernisation et à la transformation des systèmes d'information, ce qui se traduit par un raffermissement de la demande.

Le groupe est dans une situation saine tant opérationnellement que financièrement et peut se concentrer pleinement sur la croissance organique. Les efforts concentrés sur la fonction recrutement depuis plusieurs mois maintenant produisent d'excellents résultats.

Les raisons d'être optimiste sont donc nombreuses, le groupe se fixe en conséquence l'objectif d'atteindre une croissance interne comprise entre 3% et 5%, soit un chiffre d'affaires supérieur à 260 M€, avec une marge opérationnelle courante de l'ordre de celle de 2014 à 8,3%.

Sur le moyen terme, si la tendance favorable du marché se poursuit, il sera possible d'envisager une poursuite de la dynamisation de la croissance organique, et un retour à une marge opérationnelle courante normative comprise entre 9% et 10%.

 

Publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015, le mercredi 22 avril 2015 après bourse.

 

A propos du Groupe AUBAY
 Aubay est une Entreprise de Services du Numérique. Aubay est présent chez les plus grands acteurs des secteurs Banque, Finance, Assurance, Industrie, Energie, Transports, Télécoms. La société compte plus de 3 700 collaborateurs répartis dans 6 pays (France, Belgique, Luxembourg, Italie, Espagne et Portugal). En 2014, Aubay a réalisé un chiffre d'affaires de 243,3 M€
 

NYSE Euronext, Compartiment C – ISIN FR0000063737-AUB – Reuters AUBT.PA – Bloomberg
AUB:FP
 

 

Contacts

Alexandra Prisa – Actus Finance – Tel.: +33 (0)1 53 67 35 79 – Email: aprisa@actus.fr
Nadia Morales – Communication Aubay – Tél. 01 46 10 68 60 – Email : nmorales@aubay.com


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39142-Resultats_annuels-2014_FR.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Chiffre d'affaires : 590,9 M€

Résultat Opérationnel Courant : 4,5 M€

Résultat Net Part du Groupe : 1,2 M€

Réduction de l'endettement dans une activité en retrait

Reprise du programme d'investissements internes

L'Herbergement, le 17 mars 2015, 18h – VM Matériaux publie ce jour ses résultats audités pour l'exercice 2014. Les comptes consolidés ont été examinés par le Conseil de Surveillance de VM Matériaux qui s'est réuni le 9 mars 2015.

IFRS – M€201420131Var. %
Chiffre d'affaires590,9634,5-6,9%
Résultat opérationnel courant4,516,4-72,6%
Marge opérationnelle courante0,8%2,6%
Résultat net1,013,1
Marge nette0,2%2,1%
Résultat net part du Groupe1,212,2

(1) Les chiffres sont retraités suite à l'application des normes IFRS 10 & 11 depuis le 1er janvier 2014.

Une rentabilité impactée par une baisse d'activité dans un marché de la construction dégradé
Sur l'ensemble de l'année 2014, VM Matériaux enregistre un chiffre d'affaires de 590,9 M€ en retrait de 5,5% à périmètre retraité2 par rapport à l'exercice 2013 (-6,9% à périmètre courant). Le secteur du bâtiment, dans lequel intervient le Groupe, a été marqué par un recul des mises en chantier de 11,4% en 2014.

Conséquence d'un niveau d'activité en retrait, la marge brute du Groupe affiche un repli de 5,9% à 222,7 M€ (-14,0 M€) par rapport à l'exercice précédent. Par ailleurs, le Groupe a poursuivi ses efforts de réduction des coûts et enregistre une baisse des charges opérationnelles de 2,1 M€, s'expliquant principalement par :

  • une réduction de 1,8% des charges de personnel,
  • une diminution de 7,9% des dotations aux amortissements.

Ainsi, la rentabilité opérationnelle du Groupe sur l'année se dégrade et fait ressortir un résultat opérationnel courant à 4,5 M€ (0,8% du chiffre d'affaires contre 2,6% l'année précédente).

En 2014, le résultat net part du Groupe s'établit à 1,2 M€ contre 12,2 M€ un an plus tôt. Il est à noter que les cessions d'actifs ainsi que les reprises de provision constatées en 2013 constituent une base de comparaison défavorable.

Réduction de l'endettement et relance des investissements
Conformément à ses engagements, le Groupe a réduit son niveau d'endettement net de 12,3% (89,7 M€ en 2014 contre 102,2 M€ en 2013) en finalisant son programme de cessions d'actifs et en mettant en place un nouveau contrat d'affacturage. Ainsi, le gearing du Groupe ressort à 70% contre 77% à fin 2013.

De plus, le Groupe a repris son programme d'investissements internes qui ont été multipliés par plus de 2 (11,3 M€ en 2014 contre 5,1 M€ en 2013) afin de renouveler sa flotte et d'améliorer ses outils de production et logistique.

Proposition d'un dividende de 0,35 € par action
VM Matériaux proposera à l'Assemblée Générale du 29 mai prochain le versement d'un dividende de 0,35 € par action au titre de l'exercice 2014.

Développement et perspectives
Dans un contexte de marché toujours incertain, le Groupe reste prudent sur les perspectives de reprise à court terme. VM Matériaux maintient ainsi ses efforts afin de renforcer sa présence commerciale auprès de ses clients et de leur proposer des actions adaptées aux évolutions de marché, notamment vers les chantiers de rénovation.

La nouvelle organisation mise en place en 2014 est en ordre de marche afin d'assurer à chacune de ses branches d'activité une plus grande efficacité par l'optimisation de ses fonctionnements, un renforcement de ses dynamiques commerciales et une poursuite d'innovation produits et services.

Le Groupe reste confiant dans ses fondamentaux, sa capacité d'adaptation et sa politique de gestion rigoureuse. Il prévoit de poursuivre une politique d'investissements internes en 2015 afin de soutenir le développement de ses branches.

Eligibilité des titres VM Matériaux au PEA-PME
VM Matériaux confirme respecter les critères d'éligibilité au PEA-PME précisés par l'article D.221-113-5 du décret d'application n°2014-283 du 4 mars 2014, à savoir :

  • un effectif total inférieur à 5 000 salariés ;
  • un chiffre d'affaires inférieur à 1,5 milliard d'euros ou un total de bilan inférieur à 2 milliards d'euros.

En conséquence, les actions VM Matériaux peuvent pleinement être intégrées au sein des comptes PEA-PME.

(2) Le chiffre d'affaires 2013 retraité exclut les points de vente du sud-ouest, de VM Piégut, de VM Limoges et de la société Isiland.

Prochaine communication : chiffre d'affaires du 1er trimestre le 5 mai 2015 (après Bourse)

Retrouvez l'intégralité de notre communication financière sur www.vm-materiaux.fr

À Propos
Le Groupe VM Matériaux est centré sur l'univers du bâtiment, à travers 3 domaines d'activité : le Négoce de matériaux, l'industrie du Béton et la Menuiserie industrielle. Groupe multirégional d'origine vendéenne, fort d'un effectif de plus de 2 700 salariés, VM Matériaux est présent sur les régions du Grand Ouest et de l'outre-mer ainsi qu'en Chine et au Canada.
 
VM Matériaux est coté sur NYSE- Euronext Paris, Compartiment C
Eligible PEA/PME
Indices :
CAC SMALL, CAC MID & SMALL , CAC ALL TRADABLE, ENTERNEXT©PEA-PME 150 
Gaia Index : classé n°1 en 2014 de l'indice Gaïa secteur distribution
Codes : ISIN FR000 0066540, Mnémo : VMMA
Bloomberg VMM.FP, Reuters VMMP.PA

 

 

VM Matériaux
Alain MARION – Président du Directoire
Caroline LUTINIER – Responsable Communication Groupe
Tél. : 02 51 08 08 08
Courriel : communication@vm-materiaux.fr
 
ACTUS finance & communication
Corinne PUISSANT
Relations Analystes/Investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 77 – Courriel : cpuissant@actus.fr
Anne-Catherine BONJOUR
Relations Presse
Tél. : 01 53 67 36 93 – Courriel : acbonjour@actus.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39137-VM-RA-2014-VDEF-VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

RÉSULTATS ANNUELS 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Résultats annuels 2014

 

 

En K€2013
publié
2013
retraité (*)
2014
Publié (*)
Variation
Chiffre d'affaires102 93395 44498 709+ 3,4%
EBITDA10 70311 65515 744+35,1%
Résultat opérationnel courant6 4537 73812 185+57,5%
Résultat opérationnel4 1177 45612 066+61,8%
Résultat des activités non poursuivies (4 446)(339) 
Résultat net part des propriétaires59596 403NS

 

(*) Les comptes annuels 2014 sont présentés conformément à la norme IFRS 5 (la contribution de l'activité réalisée en Italie avant la cession est intégrée dans les activités non poursuivies). Pour des raisons de comparabilité, les comptes annuels 2013 ont été retraités sur le même principe.

Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de gestion et finalisation des procédures requises pour les besoins du dépôt du document de référence.

 

 

Les comptes consolidés annuels 2014 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration d'Audika le 13 mars 2015.

 

L'exercice 2014 marque pour le Groupe un retour à la croissance organique après 2 années difficiles. Le chiffre d'affaires s'élève à 98,7 M€, soit une hausse de 3,4% dont +2,9% en organique. La Belgique a contribué pour 0,7 M€ à ce chiffre d'affaires
 

Cette inversion positive de tendance s'appuie notamment sur les effets de la réorganisation managériale opérée en 2013 et début 2014 qui apporte plus d'efficacité, plus de réactivité et plus de suivi des audioprothésistes. Le Groupe a également bénéficié des bons résultats obtenus par sa campagne marketing, portée d'abord par ses solutions Connect by Audika en marque propre puis par la nouvelle ambassadrice Anny Duperey.

 

 

Forte hausse de la marge opérationnelle courante
 

La marge opérationnelle courante du groupe progresse sensiblement pour atteindre 12,3% du chiffre d'affaires. Cette performance repose sur un triple effet positif de la croissance, de la productivité interne et du contrôle des charges.

 

Les frais financiers s'élèvent à -1,0 M€, impactés par les couvertures de taux pour -0,3 M€. La charge d'impôt atteint -4,4 M€. Sur les 3 premiers mois de l'année, avant sa cession, l'activité en Italie avait généré une perte de -0,3 M€. Le résultat net consolidé ressort au final à 6,4 M€.

 

 

Confirmation du désendettement du Groupe
Les capitaux propres du groupe s'élèvent à 68,7 M€ au 31 décembre 2014. Les flux de trésorerie issus de l'activité ont été renforcés par le produit net de la cession de l'Italie, ce qui a permis de réduire significativement la dette nette. Celle-ci ressort à un niveau historiquement bas de 3,0 M€ à la clôture de l'exercice soit un taux d'endettement net de 1,8% (contre 24,3% il y a un an)
 

 

Perspectives
 

Le Groupe Audika entend poursuivre sa stratégie au cours des prochains mois dans un contexte économique toujours incertain. S'appuyant sur une notoriété largement supérieur à celle de ses concurrents, le Groupe poursuivra notamment ses actions marketing et publicitaires avec un budget quasi équivalent à celui de 2014.

 

Le Groupe reprendra également le développement sélectif de son réseau de magasins, soit par acquisitions, soit par créations. A ce titre, le Groupe annonce que 10 créations sont programmées en France et une en Belgique au premier semestre 2015, ce qui portera le réseau du Groupe à plus de 470 centres en France et à 7 en Belgique.

 

 

Le Groupe Audika publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre 2015, le 13 avril 2015 après Bourse.

 

A propos d'Audika :

Avec plus de 470 centres répartis dans 91 départements, Audika est le premier réseau français de centres spécialisés dans la correction auditive. Le groupe est également présent depuis 2013 en Belgique (7 centres). Positionné sur le marché des Seniors, Audika a vocation à renforcer son leadership sur un secteur encore très atomisé. Audika est coté sur Euronext Paris, compartiment C.

 

Recevez gratuitement toute l'information financière d'Audika par e-mail en vous inscrivant sur : www.actusnews.com
 

 

ISIN FR0000063752-ADI Reuters DIKA.PA Bloomberg ADI:FP
 

Nombre d'actions : 9 450 000
 

 Contact Audika : Alain Tonnard / Etienne Sirand-Pugnet au +33 (0)1 55 37 30 30
Contact Actus Finance : Guillaume Le Floch au +33 (0)1 53 67 36 70
 


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39115-AUDIKA_mars2015.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
  • Production d'or de 505 kg

  • Amélioration de +3,6 M€ du résultat opérationnel

  • 25,5 M€ de capitaux propres à fin 2014

 

Jean-François Fourt, Président d'Auplata, déclare :

« Auplata a franchi des étapes majeures de développement en 2014 avec notamment la construction de la première unité de traitement du minerai par cyanuration des concentrés aurifères de Guyane française qui ouvre de nouvelles perspectives à Auplata, à sa filiale Columbus Gold, mais aussi à l'ensemble du secteur aurifère guyanais qui va pouvoir profiter de cette avancée industrielle.

Parallèlement, nous avons poursuivi la stratégie de valorisation notre portefeuille minier avec la conclusion d'un nouvel accord stratégique avec la major Newmont Mining et la signature d'un partenariat avec le BRGM.

Alors que le contexte du marché de l'or est plus favorable depuis quelques mois, Auplata aborde l'année 2015 avec pour ambition d'accroître sa production d'or, grâce notamment à la mise en service de l'usine pilote, mais surtout avec la volonté de déployer à plus grande échelle le nouveau procédé directement sur les sites miniers, dès accord des autorités françaises. »
 

Principaux faits marquants de l'exercice 2014

  • Ventes d'or affiné stables en 2014, hors impact de l'arrêt de la mine de Yaou

Sur l'ensemble de l'exercice 2014, les ventes d'or affiné se sont élevées à 462 kg, stables par rapport à 2013 à périmètre constant (hors Yaou). Auplata enregistre ainsi un chiffre d'affaires annuel de 18,5 M€, en repli limité de -9%, alors que les cours de l'or ont reculé de -10% sur l'ensemble de l'année, soit un impact sur le chiffre d'affaires de l'ordre de -1,5 M€.

  • Succès de la politique d'optimisation des coûts : recul de 3,8 M€ des charges d'exploitation

Auplata a poursuivi au 2nd semestre 2014 sa politique de gestion optimisée de ses coûts d'exploitation, qui se sont inscrits en baisse de -15% sur l'ensemble de l'exercice, soit des économies de 3,8 M€ d'un exercice à l'autre. Ces mesures ont ainsi permis d'améliorer le résultat opérationnel de +3,6 M€ par rapport à 2013 et le résultat net de +3,3 M€, en dépit d'un contexte défavorable des cours de l'or.

  • Renforcement des capitaux propres et de la situation financière

13,2 M€ ont été levés en 2014 (6,7 M€ via émission obligataire et 6,5 M€ par augmentations de capital), permettant de renforcer les capitaux propres, qui s'établissaient à 25,5 M€ fin 2014, et de réduire l'endettement financier net, à 4,2 M€, tout en finançant l'investissement de l'unité pilote de cyanuration. En outre, Auplata a perçu un produit de 2,8 M€ au 2nd semestre 2014 lié à la cession de titres Columbus Gold, dont le groupe conserve 14,8% du capital.

  • Finalisation de la mise au point du nouveau procédé de cyanuration

Auplata a finalisé fin 2014 la construction et la mise en place des équipements industriels de l'unité pilote de traitement des concentrés aurifères par cyanuration. Les différentes phases de mise en service et les tests de production se sont déroulés de manière concluante au cours du 1er trimestre 2015 et permettent désormais d'envisager une mise en service opérationnelle de l'unité à compter du mois d'avril, avec une montée en cadence progressive au 2ème trimestre.

  • Conclusion de deux accords stratégiques majeurs : BRGM et Newmont Mining

Auplata a conclu deux accords stratégiques au cours du 2nd semestre 2014 : (i) un accord de partenariat technique avec le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) en cours de finalisation au 1er trimestre 2015 ; (ii) un accord stratégique de joint-venture avec le groupe minier international Newmont Mining sur les titres de Bon Espoir et Iracoubo Sud.

 

Comptes annuels 2014

Au cours de sa réunion du 9 mars 2015, le Conseil d'administration d'Auplata (Alternext – FR0010397760 – ALAUP) a arrêté les comptes annuels consolidés au titre de l'exercice 2014, clos le 31 décembre 2014.

Comptes consolidés en K€ – Normes IFRS – Données auditées20142013Variation
CHIFFRE D'AFFAIRES18 54320 314-1 771 K€
    
EBITDA(3 328)(5 335)+2 007 K€
    
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT(5 952)(8 480)+2 528 K€
    
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL(3 777)(7 373)+3 596 K€
    
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE(5 156)(8 488)+3 332 K€

EBITDA : Résultat opérationnel courant avant dotations nettes aux amortissements et aux provisions

 

Auplata a produit 505 kg d'or brut en 2014. Les ventes d'or affiné ont atteint 462 kg, contre 516 kg en 2013. Elles sont stables par rapport à l'année 2013 à périmètre constant (hors impact de l'arrêt de la mine de Yaou).

Le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 18,5 M€, comparé à 20,3 M€ en 2013 soit un recul de -9%. Il intègre 4,4 M€ de prestations connexes de négoce liées à la sous-traitance. La baisse des cours de l'or, amorcée en 2013, s'est poursuivie jusqu'à fin septembre 2014. Ce recul des cours de -10% en moyenne sur l'année a un impact négatif de l'ordre de -1,5 M€ sur le chiffre d'affaires et la marge d'Auplata.

Les charges d'exploitation reculent de -15% par rapport à 2013, suite à l'arrêt du site de Yaou, au plan d'économie mis en place au 2nd semestre 2013 et à la politique d'optimisation des coûts poursuivie tout au long de l'exercice 2014.

Ainsi, l'EBITDA s'améliore de +2,0 M€ d'une année sur l'autre, à (3,3) M€, et le résultat opérationnel courant de +2,5 M€ à (6,0) M€. Après comptabilisation d'un produit non récurrent purement comptable, correspondant à la reprise partielle de la dépréciation des titres Columbus Gold, et d'une provision, le résultat opérationnel progresse de +3,6 M€, pour s'établir à (3,8) M€ versus (7,4) M€ un an plus tôt.

Après prise en compte du coût de l'endettement financier et de la quote-part des résultats des entreprises mises en équivalence, le résultat net part du groupe s'élève à (5,2) M€ en 2014, contre (8,5) M€ en 2013.

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres d'Auplata s'établissaient à 25,5 M€ (versus 23,2 M€ fin 2013), et le groupe bénéficiait d'une trésorerie disponible de 7,8 M€ pour des dettes financières de 12,0 M€.

Postérieurement à la clôture de l'exercice 2014, Auplata a procédé, le 2 mars 2015, au remboursement du solde des obligations émises en mars 2010, soit 7 863 obligations restant en circulation, pour un montant de 3,9 M€, ainsi qu'au versement du dernier coupon au taux de 9%.

 

Perspectives 2015 : mise en service du procédé de cyanuration et poursuite de la stratégie de valorisation du portefeuille minier d'Auplata

Au cours de l'exercice 2014, Auplata a franchi avec succès l'ensemble des étapes, administratives, réglementaires et opérationnelles, pour la mise en œuvre en Guyane française d'un nouveau procédé de récupération de l'or. Les résultats positifs des tests de mise au point du procédé de lixiviation (lire le communiqué de presse relatif aux résultats des tests) confortent Auplata dans son choix technologique et permettent d'envisager une mise en service de l'unité pilote au mois d'avril, avec une montée en cadence progressive au 2ème trimestre.

Auplata rappelle que l'objectif de cette unité pilote, 1ère du genre en Guyane française, est de traiter, de manière centralisée, les concentrés aurifères produits par Auplata sur ses différents sites miniers, ou par d'autres exploitants miniers, en les acheminant par voies aérienne, routière ou fluviale selon l'origine de la production. Dans un premier temps, elle permettrait d'augmenter la production aurifère actuelle d'Auplata de l'ordre de 20%.

Cette unité pilote constitue également une première étape vers l'usine de plus grande capacité pour la mine de Dieu Merci, dont le dossier est en cours d'instruction auprès des autorités françaises de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL). Un dossier similaire a été déposé pour le site de Yaou le 29 décembre 2014 et fait l'objet de premiers échanges avec la DEAL.

Parallèlement, Auplata et le BRGM finalisent, au 1er trimestre 2015, la convention de prestations de services d'une durée de trois ans qui permettra à Auplata de bénéficier de l'expertise du BRGM dans les domaines des procédés de traitement, notamment pour la cyanuration, et de la prospection minière, (études géologiques et évaluation de réserves), et ainsi de poursuivre la valorisation de ses titres miniers en Guyane française. Parallèlement, Auplata a proposé au BRGM une extension, jusqu'au 31 décembre 2015, pour activer l'option d'entrée au capital d'Auplata.

Par ailleurs, Auplata et Newmont Mining Corporation (NYSE – US6516391066 – NEM), l'un des premiers producteurs d'or au monde, ont conclu en septembre 2014 un accord portant sur les titres miniers de Bon Espoir et d'Iracoubo Sud détenus par Auplata. Cet accord prévoit deux phases d'exploration avec des dépenses engagées par Newmont pouvant aller jusqu'à 12 M $USD. A ce jour, cet accord reste soumis à la réalisation de différentes conditions suspensives, et notamment à l'accord du Ministère chargé des Mines, qui dispose d'un délai d'instruction jusqu'au 4 avril 2015.

Enfin, poursuivant sa stratégie d'accroissement de son patrimoine minier et d'optimisation de sa valorisation, Auplata annonce l'obtention de permis de recherches minières d'une superficie de 200 km² dans le sud-ouest de l'Espagne, dans la province de Badajoz. Des indices encourageants de présence de métaux précieux (or et argent) et d'autres métaux (zinc, plomb, cuivre) ont été découverts, et des travaux complémentaires d'exploration vont être initiés.

 

 


Auplata en bref
Auplata est le premier producteur d'or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également actionnaire de la société canadienne d'exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

Le capital social d'Auplata est composé de 30 371 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN : FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

Pour plus d'information sur la société Auplata : www.auplata.fr.


Contacts :

ACTUS FINANCE

Mathieu OmnesRelations investisseurs01 53 67 36 92
Nicolas BouchezRelations presse01 53 67 36 74

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39081-AUPLATA_CP_RESULTATS2014_11032015_VF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

2014 : une année charnière pour Genticel

Genticel (Euronext Paris & Bruxelles : FR00011790542 – GTCL), société française de biotechnologie, spécialisée dans le développement de vaccins thérapeutiques, fait le point sur son activité et ses résultats financiers de l'année 2014, exercice clos au 31 décembre 2014.

Principaux éléments opérationnels et corporate

  • Inclusion de la première patiente de l'étude de Phase 2 de ProCervix le 30 janvier 2014 ; Fin du processus de recrutement (239 patientes) le 10 novembre 2014, avec 4 mois d'avance sur le planning initial ;
  • Première réunion du Comité de Surveillance et de Suivi de l'essai (DSMB) le 1er juillet 2014 qui a validé, sans changement, la poursuite de l'essai de Phase 2 de ProCervix ;
  • Progression satisfaisante du développement préclinique du Multivalent HPV, deuxième candidat vaccin thérapeutique ;
  • Obtention de 5 nouveaux brevets aux Etats-Unis et en Asie au cours du 1er semestre 2014 ;
  • Renforcement de l'équipe de direction avec le recrutement du Dr Sophie Olivier, en tant que Directeur Médical ;
  • Nomination de Mme Mary Tanner en qualité de nouveau membre indépendant du Conseil de Surveillance ;
  • Obtention du Prix Biotech d'Avenir du Deloitte Technology Fast 50 pour la région Sud-Ouest en 2014.

Evènements post-clôture

  • Obtention le 22 janvier 2015 du deuxième avis positif du DSMB pour la poursuite de l'essai de Phase 2 de ProCervix ;
  • Signature d'un accord de licence avec Serum Institute of India le 2 février 2015 pour l'évaluation de la plateforme Vaxiclase en vue de développer des vaccins multivalents contenant des antigènes contre la coqueluche (57 M USD en upfront et redevances à un chiffre sur les ventes nettes).

Principales étapes à venir

  • Obtention de l'autorisation de la FDA pour une étude de Phase 1 aux Etats-Unis (1er semestre 2015) ;
  • Démarrage de l'essai de Phase 1 de ProCervix aux Etats-Unis et recrutement du premier patient (2ème semestre 2015) ;
  • Preuve de concept préclinique du Multivalent HPV (1er semestre 2015).

Principaux éléments financiers

  • Le 24 janvier, exercice de 1 046 876 Bons de Souscription d'Actions (BSA) donnant droit à 1 046 876 actions pour un montant total, prime d'émission comprise, de 4,2 M€ ;
  • Le 7 mars, émission d'obligations convertibles (« OC ») représentant un emprunt total de 2,5 M€ qui ont été converties en 310 328 actions au prix de 7,90 € par action ;
  • Le 4 avril, succès de l'introduction en bourse sur Euronext Bruxelles & Paris (offre sursouscrite 1,8 fois) avec une levée de fonds de 34,7 M€ ;
  • L'activité opérationnelle a consommé 9,8 M€ de trésorerie sur la période en concordance avec les prévisions ;
  • Situation financière robuste au 31 décembre 2014 : 32,8 M€ de trésorerie et placements financiers.

Commentant les résultats 2014, Benedikt Timmerman, Président du Directoire de Genticel, a déclaré :

« 2014 a été une année charnière pour Genticel. ProCervix, notre premier candidat vaccin thérapeutique, est entré en Phase 2 en début d'année et nous avons pu terminer le recrutement de 239 patientes en novembre, bien en avance sur le planning initial. C'est également réconfortant de constater que le DSMB, qui a évalué les données de tolérance disponibles, a autorisé, par deux fois, la poursuite de l'essai selon le protocole. Sur le plan financier, le succès de notre introduction en bourse nous a permis de lever près de 35,0 M€. Cette étape majeure dans l'évolution de Genticel accroît notre visibilité auprès de nos partenaires actuels et futurs.
Les moyens financiers dont nous disposons désormais nous permettent de mener activement le développement de notre portefeuille de vaccins thérapeutiques destinés à éliminer, à un stade précoce, le virus du papillome humain (HPV), agent responsable du cancer du col de l'utérus.

En début d'année 2015, nous avons conclu un partenariat avec Serum Institute of India, le plus important producteur pharmaceutique de doses de vaccin dans le monde. Cet accord nous permet d'explorer un tout nouveau domaine d'application de Vaxiclase, qui complète notre cœur d'activité dans le domaine du virus HPV et de bénéficier de toutes les améliorations de production que Serum Institute of India pourrait apporter à notre plateforme Vaxiclase. Compte tenu de l'expertise et des résultats de Serum Institute dans le domaine de la production de vaccins à grande échelle, cet accord représente une importante valeur stratégique pour Genticel. Par ailleurs,
Genticel pourra percevoir jusqu'à 57 M USD de paiements initiaux et d'étapes sur le développement et les ventes, ainsi que des redevances à un chiffre sur les ventes nettes.
»

  • Éléments opérationnels

En 2014, avec le lancement de l'essai clinique de Phase 2 de ProCervix, Genticel a franchi un grand nombre d'étapes clés quant au développement produit. Ce vaccin thérapeutique s'adresse aux femmes déjà infectées par le virus HPV 16 et/ou 18 avant l'apparition de lésions de haut grade ou de lésions cancéreuses. C'est le premier vaccin thérapeutique répondant au besoin médical de cette population à haut risque, les vaccins HPV préventifs n'étant efficaces que pour les femmes non encore infectées.
L'essai de Phase 2 multicentrique a pour objet d'évaluer l'efficacité de ProCervix en matière de clairance virale. Le protocole avait préalablement reçu un avis scientifique favorable de l'Agence Européenne du Médicament (EMA). Les 39 sites d'investigation, répartis dans 7 pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Finlande, France, Pays-Bas et Royaume-Uni), participent activement à cet essai clinique.

La première patiente a été traitée le 30 janvier 2014 et 8 mois plus tard, soit le 10 novembre 2014, le recrutement des 239 patientes pour cet essai de Phase 2 était achevé, en avance sur les prévisions.

Par ailleurs, le Comité de Surveillance et de Suivi de l'essai (DSMB), qui réunit un groupe d'experts indépendants qui revoit tous les six mois les données de tolérance issues de l'étude, a recommandé, lors de ses réunions du 1er juillet 2014 et du 22 janvier 2015, la poursuite de l'essai sans changement.

Genticel développe un deuxième candidat vaccin thérapeutique, Multivalent HPV, qui cible 6 types de virus HPV parmi les plus importants, dont HPV 16 & 18, pouvant aboutir au développement d'un cancer du col de l`utérus. Les premiers résultats précliniques obtenus en 2014 sont très encourageants. Genticel est parvenu à fournir la preuve de concept pharmacologique démontrant que la technologie Vaxiclase permet une délivrance simultanée de plusieurs antigènes de différents types de HPV oncogènes.

De plus, durant l'année, Genticel s'est vu délivrer 5 nouveaux brevets qui renforcent le portefeuille de propriété intellectuelle des produits de la société. Ces brevets incluent notamment des revendications qui protègent ProCervix, candidat vaccin thérapeutique de Genticel, ainsi que des revendications concernant le produit en développement Multivalent HPV de Genticel.

Grâce à ces nouveaux brevets, Genticel ajoute de nouvelles strates au portefeuille de propriété intellectuelle qui protège ProCervix dans plusieurs marchés clés, émergents ou matures : les Etats-Unis, l'Europe, le Japon, la Corée du Sud et l'Inde.

Enfin, en novembre 2014, la société a remporté le Prix Régional « Biotech d'Avenir 2014 » du Deloitte Technology Fast 50, le palmarès de référence pour les entreprises technologiques en France.

Le jury régional du Technology Fast 50 a choisi de récompenser Genticel pour son excellente performance lors de l'augmentation de capital réalisée en 2013 et qui a précédé l'introduction en bourse de la société en avril 2014 ; de fait, Genticel a réalisé en 2013 une levée de fonds de 18,2 M€, l'une des plus importantes dans les sciences de la vie en Europe cette année-là (hors sociétés cotées).

  • Éléments Corporate

Pour mener le développement clinique de son pipeline, et en particulier l'essai de Phase 2 de ProCervix, Genticel a renforcé son équipe de direction avec le recrutement le 3 mars 2014 du Dr Sophie Olivier au poste de Directeur Médical. Son expertise de plus de 20 années dans les domaines de la gynécologie obstétrique (Marseille), des programmes cliniques en santé des femmes, de vaccins (Wyeth, France et USA) et des affaires réglementaires (Agence Européenne du Médicament – EMA au Royaume-Uni), sont de précieux atouts pour la société. La vaste expérience de Sophie Olivier dans ces différents domaines correspond parfaitement aux programmes de développement clinique de Genticel en cours notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Le 11 septembre 2014, Genticel a également nommé Mme Mary Tanner en qualité de nouveau membre indépendant du Conseil de Surveillance et Présidente du Comité d'Audit. Mary Tanner remplace Amundi Private Equity Fund, démissionnaire du Conseil.

Mary Tanner compte plus de 25 ans d'expérience au sein des industries de la santé. Elle a développé une forte expertise dans le secteur pharmaceutique, les biotechnologies, le diagnostic, les dispositifs médicaux et les services de soins. Sa grande expérience nous sera utile auprès des investisseurs et des industriels américains et dans le cadre de la préparation du premier essai clinique de ProCervix aux Etats-Unis. Par ailleurs, notre Comité d'Audit, dont elle a accepté la présidence, bénéficiera de son expertise financière et de ses connaissances en matière de contrôle interne et de reporting.

  • Principales étapes à venir

Au cours du 1er semestre 2015, Genticel envisage de soumettre le dossier de ProCervix à la Food and Drug Administration (FDA) en vue d'obtenir l'autorisation (Investigational New Drug, « IND ») permettant de réaliser une étude de Phase 1 aux Etats-Unis. Les femmes de plus de 50 ans n'ayant pas encore fait l'objet d'étude clinique avec ProCervix, Genticel souhaite ainsi évaluer la tolérance de son produit auprès de cette cible. Ce sera également l'occasion de recueillir l'avis de la FDA sur ProCervix et son plan de développement clinique, et d'avoir suffisamment de temps avant le démarrage de la Phase 3 pour satisfaire aux éventuelles exigences réglementaires américaines spécifiques.
Genticel prévoit d'initier le recrutement de cette Phase 1 au cours du 2ème semestre 2015.

Après avoir démontré en 2014 que la technologie Vaxiclase permet une délivrance simultanée de plusieurs antigènes de différents types de HPV oncogènes, Genticel envisage d'obtenir en 2015 la preuve de concept d'efficacité préclinique pour le candidat vaccin thérapeutique Multivalent HPV.

  • Eléments financiers 2014 (voir en annexe pour informations détaillées)

Compte d'exploitation
Au 31 décembre 2014, Genticel enregistre une perte opérationnelle de 10,8 M€ contre une perte de 6,0 M€ en 2013. Cette évolution est conforme aux attentes et reflète :

  • une hausse des investissements en Recherche & Développement (10,8 M€ versus 6,9 M€), essentiellement liée à la mise en place, puis au démarrage de l'essai de Phase 2 de ProCervix, ayant générés d'importants coûts. Néanmoins, une large partie de ces coûts n'est pas récurrente. L'accélération de la phase de recrutement des patientes a donné lieu à des provisions significatives (824 K€) au 31 décembre 2014, pour des factures non encore reçues des centres d'investigation, ce qui améliore temporairement notre besoin en fonds de roulement ;
  • la hausse de ces dépenses sur la période (+56%) s'accompagne d'une plus faible augmentation du Crédits d'Impôts Recherche (CIR), qui s'élève à 2,6 M€ en 2014 contre 1,8 M€ en 2013 (+37%). Cette différence est due à des remboursements moins importants des avances remboursables en 2014 qu'en 2013 et à un prestataire de services de l'étude de Phase 2 de ProCervix n'ayant pas vu son accréditation CIR renouvelée en 2014 ;
  • une augmentation des frais généraux de 1,3 M€ à 2,8 M€ en 2014, due pour moitié aux frais relatifs à l'introduction en bourse et à des frais de personnel non récurrents.

Après prise en compte des éléments financiers, la perte nette en 2014 ressort à 10,7 M€, parfaitement en ligne avec les attentes de la société.

Bilan et trésorerie au 31 décembre 2014
En comparaison des 3,8 M€ détenus sous forme de trésorerie au 31 décembre 2013, la société a clôturé l'année 2014 avec un niveau de trésorerie et de placements financiers solides qui s'élève à 32,8 M€, comprenant 10,1 M€ d'actifs financiers non courants, 12,5 M€ d'actifs financiers courants et 10,2 M€ de trésorerie et équivalents de trésorerie.

Cette évolution s'explique, entre autres, par :

  • l'émission d'un emprunt obligataire convertible d'un montant 2,4 M€ (mars 2014), qui a été converti au cours de l'année en 310 328 actions au prix unitaire de 7,90 € ;
  • diverses augmentations de capital pour un montant net total de 35,9 M€, (4,2 M€ résultant de l'exercice de 1 046 876 Bons de Souscription d'Actions (janvier 2014) et 31,7 M€ dans le cadre de l'introduction en bourse) ;
  • le versement de 200 K€ au titre d'un contrat de liquidité administré par Oddo Corporate Finance ;
  • une consommation de trésorerie liée à l'exploitation de 9,8 M€, conforme aux anticipations de la société.

Calendrier financier 2015
Les publications auront lieu après la clôture du marché Euronext.

28 avril 2015Activité et trésorerie du 1er trimestre 2015
11 juin 2015Assemblée Générale Annuelle
28 juillet 2015Activité et trésorerie du 2ème trimestre 2015
21 septembre 2015Résultats du 1er semestre 2015
28 octobre 2015Activité et trésorerie du 3ème trimestre 2015

Genticel participera à différentes rencontres investisseurs au cours des prochains mois :

19 mars 2015KBC Securities Healthcare Conference – Bruxelles
21 mars 2015Bolero's Biotech Retail Event, associated with FlandersBio – Louvain
25 avril 2015VFB Investor Happening – Bruxelles

À propos de Genticel
Genticel est une société biopharmaceutique française, spécialisée dans le développement de vaccins thérapeutiques destinés à éliminer à un stade précoce le virus du papillome humain (HPV), agent responsable du cancer du col de l'utérus.

ProCervix, le candidat vaccin thérapeutique le plus avancé de Genticel, est actuellement en essai clinique de Phase 2. ProCervix est conçu pour induire l'élimination des cellules infectées par le virus HPV de types 16 et/ou 18 du col de l'utérus. La société dispose également d'une plateforme technologique, Vaxiclase, idéalement adaptée pour la mise au point d'immunothérapies contre de multiples pathologies infectieuses ou cancéreuses. Cette plateforme est utilisée dans le développement d'un deuxième candidat vaccin thérapeutique, actuellement en phase de développement préclinique, qui cible les 6 souches HPV les plus pertinentes en termes d'épidémiologie mondiale.

Genticel est basée à Paris et Toulouse et s'est vue décerner le Prix Biotech d'Avenir du Deloitte Technology Fast 50 pour la région Sud-Ouest en 2014.

Les actions Genticel sont cotées depuis le 4 avril 2014 sur les marchés réglementés d'Euronext à Paris et à Bruxelles.

Plus d'informations sur www.genticel.com
 

CONTACT GENTICELContact investisseurs USCONTACT INVESTISSEURSCONTACT PRESSE
Benedikt Timmerman 
Président du Directoire
investors@genticel.com
Brian Stollar
Tel.: +1 (212) 915 2577
bstollar@lifesciadvisors.com
 
Corinne Puissant
Tel.: +33 (0)1 53 67 36 77
cpuissant@actus.fr
 
Alexandra Prisa 
Tel.: +33 (0)1 53 67 36 90
aprisa@actus.fr
 

Ce communiqué de presse contient des indications sur les objectifs, ainsi que les axes de développement de la Société. Ces indications sont parfois identifiées par l'utilisation du futur, du conditionnel et de termes à caractère prospectif tels que ≪ s'attendre à ≫, ≪ pouvoir ≫, ≪ estimer ≫, ≪ avoir l'intention de ≫, ≪ envisager de ≫, ≪anticiper ≫, ainsi que d'autres termes similaires. Ces données sont sujettes à des risques et des aléas pouvant se traduire, ultérieurement, par des données réelles substantiellement différentes.
Ces objectifs et axes de développement ne sont pas des données historiques et ne doivent pas être interprétées comme des garanties que les faits et données énoncés se produiront, que les hypothèses seront vérifiées ou que les objectifs seront atteints. Par nature, ces objectifs pourraient ne pas être réalisés et les déclarations ou informations figurant dans ce communiqué de presse pourraient se révéler erronées, sans que la Société, ses conseils et leurs représentants se trouvent soumis de quelque manière que ce soit à une obligation de mise à jour, sous réserve de la réglementation applicable.

ANNEXE : Informations financières détaillées
Les données détaillées présentées ci-après ont été préparées selon les normes IFRS. Ces informations sont extraites de l'ensemble des informations financières qui seront publiées avec le document de référence 2014, une fois que celui-ci aura été approuvé par l'AMF.

Les comptes annuels présentés en normes IFRS ont été audités par les cabinets Grant Thornton et Sygnatures.

GENTICEL 31/12/2014 31/12/2013
Compte de résultat 12 mois 12 mois
   
Chiffre d'affaires  
Coûts des ventes  
Marge brute  
Frais de recherche et développement net    
Frais de recherche et développement (10 793 686) (6 909 959)
Subvention 2 785 172 2 297 626
Frais généraux et administratifs (2 762 754) (1 458 825)
Autres produits 6 22 635
Autres charges  
Résultat opérationnel (10 771 263) (6 048 524)
Charges financières (85 167) 64 615
Produits financiers 189 882 21 180
Résultat avant impôts (10 666 547) (5 962 728)
     
Résultat net (10 666 547) (5 962 728)
     
Part du Groupe (10 666 547) (5 962 728)
Intérêts ne conférant pas le contrôle  
     
Résultat par action 31/12/2014 31/12/2013
     
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation  13 801 002 9 435 632
Résultat de base par action (€/action)  (0,77)  (0,63)
Résultat dilué par action (€/action)  (0,77)  (0,63)
     
  31/12/2014 31/12/2013
GENTICEL – IFRS 12 mois 12 mois
Etat du Résultat Global  
Bénéfice de l'exercice (10 666 547)  (5 962 728)
Ecarts actuariels (82 027) 48 512
Eléments non recyclables en résultat (82 027) 48 512
Ecarts de conversion  
Eléments recyclables en résultat  
Autres éléments du résultat global (net d'impôts) (82 027) 48 512
Résultat Global (10 748 574) (5 914 216)
Part du Groupe (10 748 574) (5 914 216)
Intérêts ne conférant pas le contrôle  

 

GENTICEL 31/12/2014 31/12/2013
Etat de situation financière  
ACTIF    
     
Immobilisations incorporelles 19 131 26 776
Immobilisations corporelles 94 863 49 268
Autres actifs financiers non courants 10 189 293 9 169
Total actifs non courants 10 303 287 85 213
     
Stocks 31 469 44 415
Autres créances 3 021 235 2 551 655
Actifs financiers courants 12 557 243 
Trésorerie et équivalents de trésorerie 10 170 051 3 839 047
Total actifs courants 25 779 998 6 435 117
     
Total Actif 36 083 284 6 520 330
     
PASSIF    
Capitaux propres    
Capital 1 544 024 969 434
Primes d'émission et d'apport 48 112 032 11 219 831
Autres éléments du Résultat global  (117 555) (35 528)
Réserves – part du groupe  (8 377 776)  (4 168 932)
Résultat – part du groupe  (10 666 547)  (5 962 728)
Capitaux propres, part du Groupe 30 494 177 2 022 076
Intérêts ne conférant pas le contrôle  
     
Total des capitaux propres 30 494 177 2 022 076
     
Passifs non courants    
Engagements envers le personnel 379 718 251 015
Dettes financières non courantes 1 645 793 1 430 768
Passifs non courants 2 025 510 1 681 783
     
Passifs courants    
Dettes financières courantes 511 841 283 293
Dettes fournisseurs et comptes rattachés 2 266 675 1 922 035
Dettes fiscales et sociales 784 358 591 971
Autres créditeurs et dettes diverses 723 19 172
Passifs courants 3 563 597 2 816 471
     
Total Passif 36 083 284 6 520 330

 

GENTICEL – IFRS 31/12/2014 31/12/2013
Tableau des flux de trésorerie  € 
     
Flux de trésorerie générés par les activités opérationnelles    
Résultat net des activités poursuivies  (10 666 547)  (5 962 728)
Résultat net des activités abandonnées  
Résultat net  (10 666 547)  (5 962 728)
(-) Elimination des amortissements des immobilisations incorporelles  (7 645)  (6 176)
(-) Elimination des amortissements des immobilisations corporelles (27 606) (43 000)
(-) Dotations provisions (46 676) (52 569)
(-) Charge liée aux paiements fondés sur des actions  (924 637) (66 014)
(-) Subvention virée au résultat (1) 128 532 367 207
(-) intérêts capitalisés (27 374) (52 536)
(+) intérêts sur comptes de placement 132 897  
(-) variation de la prime de non conversion  189 930
(-) Désactualisation des avances (2 044) (38 264)
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement financier net et impôts (9 891 995) (6 261 306)
(-) Variation du besoin en fonds de roulement (nette des dépréciations de créances clients et stocks)  (44 534)  (288 848)
     
Flux de trésorerie générés par l'exploitation  (9 847 462) (5 972 458)
     
Flux de trésorerie générés par l'investissement    
Acquisition d'immobilisations incorporelles   (6 326)
Acquisition d'immobilisations corporelles (73 201)  (4 956)
Souscription de dépôts à terme classés en autres actifs financiers courants & non courants  (17 500 000) 
Souscription d'un contrat de capitalisation classé en autres actifs financiers non courants  (5 000 000)  
Autres flux d'investissements  
Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement  (22 573 201) (11 282)
     
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement    
Augmentation de capital nette des conversions en actions des obligations 38 858 170 5 957 381
Souscription de BSA & BSPCE 43 621 47
Frais relatifs à l'augmentation de capital  (2 944 403) (57 100)
Encaissement d'avances et de subventions conditionnées (1) 830 874 805 420
Emission d'emprunt obligataire convertible en actions 2 451 628 2 074 878
Remboursements d'emprunts et d'avances conditionnées  (288 240) (513 733)
Autres flux de financement (variation du contrat de liquidité)  (200 000) 
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 38 751 650 8 266 892
     
Augmentation (Diminution de la trésorerie) 6 330 987 2 283 152
     
Trésorerie et équivalent de trésorerie à l'ouverture (y compris concours bancaires courants) 3 838 953 1 555 801
Trésorerie et équivalent de trésorerie à la clôture (y compris concours bancaires courants) 10 169 940 3 838 953
     
Augmentation (Diminution de la trésorerie) 6 330 987 2 283 152
     
  31/12/2014 31/12/2013
Trésorerie et équivalent de trésorerie 10 170 051 3 839 047
Concours bancaires courants (111) (94)
Trésorerie et équivalent de trésorerie à la clôture (y compris concours bancaires courants) 10 169 940 3 838 953

(1) Les subventions reçues dans le cadre du projet Magenta (129 K€ en 2014, 367 K€ en 2013) ne sont pas incluses dans la section « capacité d'autofinancement » mais présentées dans la section « Flux de trésorerie liés aux opérations de financement »
 


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-38958-150302_Genticel-Annual-Accounts-2014-_-PR-VF_DEF.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Evry le 16 février 2015

Les revenus locatifs progressent de +7,8 % sur un an,
le résultat net de +5,4 % et le cashflow de +3,9 %

 

CHIFFRES CLES En milliers d'euros En euros par action(1)
(base totalement diluée en 2014)
 2013 (2)2014Var 2013 (2)2014Var
Revenus locatifs bruts 12 94613 961+ 7,8% 8,798,27– 6,0%
– Charges immobilières -663-705+ 6,4% -0,45-0,42– 7,2%
– Charges d'exploitation -1 772-1 861+ 5,0% -1,20-1,10– 8,4%
– Dotations nettes / amort. et prov. -4 183-4 496+ 7,5% -2,84-2,66– 6,3%
– Charges financières nettes -2 421-3 293+ 36,0% -1,63-1,57– 3,5%
– Impôt sur résultat courant -2-5N/S 0,00-0,01N/S
Résultat courant après impôt 3 9063 602– 7,8% 2,672,51– 6,1%
Plus-values sur cessions 3801 064+ 180,1% 0,260,63+ 144,3%
Dépréciations d'actifs et autres -161-320+ 98,8% -0,11-0,19+ 73,3%
Résultat net 4 1254 346+ 5,4% 2,822,95+ 4,6%
Cashflow courant (3) 8 0468 359+ 3,9% 5,485,24– 4,4%

(1) nombre moyen d'actions dilué en circulation sur l'exercice
(2) l'exercice 2013 est impacté par les frais non récurrents de l'émission d'OCEANE réalisée en décembre 2013 (256 K€)
(3) correspond à la capacité d'autofinancement dégagée sur l'exercice
N/S : non significatif

Suite au succès de l'émission d'OCEANE réalisée en décembre 2013 (14,2 M€), SELECTIRENTE a engagé en 2014 un important programme d'investissements sur son cœur de cible, les commerces de centre-ville sur des emplacements de qualité majoritairement à Paris. Ce développement permet à SELECTIRENTE d'afficher des revenus locatifs bruts de 14,0 M€ en 2014, en hausse de +7,8 % par rapport à l'exercice précédent, tout en accélérant le recentrage de son patrimoine sur d'excellents emplacements de centre-ville (près de 80% du patrimoine est constitué de commerces de centre-ville et près de 40% des actifs sont situés à Paris).

Le cashflow courant progresse de + 3,9 % sur un an et le résultat net de +5,4% à la faveur de quelques arbitrages générateurs de fortes plus-values de cession.

Après prise en compte de l'effet dilutif des obligations convertibles, les revenus par action fléchissent légèrement en raison du calendrier de cette levée de capitaux intervenue le 17 décembre 2013. Les investissements correspondant à cette levée de fonds ont, en effet, été réalisés progressivement tout au long de l'année 2014, et ne produiront leur plein effet qu'en 2015. A l'inverse, les intérêts de l'emprunt obligataire ont pesés pleinement dès fin 2013 et tout au long de l'exercice 2014.

Progression de +2,8 % de l'ANR par action1 totalement dilué
 

Le patrimoine réévalué de SELECTIRENTE s'établit à 207,4 M€ hors droits au 31 décembre 2014 contre 177,5 M€ un an auparavant, soit une hausse de +16,8 %. Les valeurs d'expertises restent quasiment stables (+0,2 % à périmètre constant). A fin 2014, les taux de capitalisation induits par ces expertises restent prudents malgré le contexte actuel de forte concurrence sur l'investissement en murs de commerce. Ils ressortent à 6,2 % pour les commerces de centre-ville et 9,0 % pour les magasins de périphérie, soit un taux de capitalisation moyen de 6,8 % (hors droits) pour l'ensemble du patrimoine contre 7,2 % à fin 2013.

L'actif net réévalué par action1 totalement dilué ressort à 77,78 € droits inclus contre 75,64 € au 31 décembre 2013, soit une hausse de +2,8 %, traduisant la capacité de SELECTIRENTE à créer de la valeur dans un environnement économique difficile. L'actif net réévalué par action1 totalement dilué et hors droits ressort à 69,71 € contre 68,93 € au 31 décembre 2013.

(1) Actif net réévalué corrigé de l'impact de la dilution des obligations convertibles émises le 17 décembre 2013. Sur une base non diluée, l'ANR par action droits inclus au 31 décembre 2014 s'élève à 80,08 € (contre 77,58 € à fin 2013) et l'ANR par action hors droits s'élève à 70,75 € (contre 69,84 € à fin 2013).

Baisse du coût moyen de la dette bancaire à 3,21%
 

Au 31 décembre 2014, la dette bancaire (89,7 M€) rapportée au patrimoine réévalué présente un ratio Loan to Value de 43,3 % (50,5 % en ajoutant l'OCEANE) contre 42,5 % au 31 décembre 2013. Le capital restant dû au 31 décembre 2014 représente environ 12 fois le cashflow courant dégagé au cours de l'exercice.

Le coût moyen de la dette bancaire diminue à 3,21 % en moyenne sur l'exercice 2014 (contre 3,39 % en 2013), et le taux d'intérêt instantané ressort à 3,13 % au 31 décembre 2014. La part des emprunts bancaires à taux variable non couverts par des swaps de taux est de 36,1 % (ramenée à 25,1 % après prise en compte des caps de taux et 21,5 % après prise en compte de l'OCEANE).

La dette bancaire de SELECTIRENTE, sans covenant financier sur la Société, est composée à 88% d'emprunts amortissables et présente une durée de vie résiduelle moyenne longue (près de 10 ans).

Progression de +5,8 % du dividende par action
 

Un dividende de 2,75 € par action sera proposé à la prochaine Assemblée Générale, en hausse de +5,8 % par rapport à celui de l'an passé (2,60 €).

Perspectives 2015
 

SELECTIRENTE entend profiter en 2015 de l'effet plein des investissements de l'exercice 2014 et d'un coût de la dette encore optimisé par des opérations de refinancement toujours très favorables. La Société est confiante dans sa capacité à générer des performances à nouveau en progression en 2015.

Une réunion de présentation des résultats se tiendra le 24 mars 2015.

L'Assemblée Générale de SELECTIRENTE se tiendra le 27 mai 2015.

Composition du patrimoine immobilier à fin 2014 : 200 millions d'euros – 380 murs de commerces
 

Pour rappel, le patrimoine immobilier direct de SELECTIRENTE, constitué de 380 murs de commerces, s'élève à 200 millions d'euros à fin décembre 2014. Il est principalement constitué de commerces de centre-ville à Paris et en région parisienne, et se décompose de la manière suivante :
 

Répartition du patrimoine
immobilier par type d'actif
 Répartition géographique
du patrimoine immobilier
Commerces de centre-ville et milieu urbain : 78,1% Paris : 38,7%
Moyennes surfaces de périphérie : 14,0% Région parisienne : 22,1%
Commerces de ventes aux professionnels : 6,1% Province : 35,6%
Galeries et centres commerciaux : 1,8% Etranger (Belgique) : 3,5%

Contacts :
SELECTIRENTE
Jean-Marc PETER
Directeur Général SOFIDY

Tél. 01 69 87 02
 


www.selectirente.com

Eurolist C d'Euronext Paris
Code ISIN : FR0004175842
Mnémonique SELER


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-38845-Communique-Resultats-2014.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Résultats annuels 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |