La France se classe en 4ème position des pays européens les plus touchés par ces attaques.

Rueil-Malmaison – 09 août 2013

Kaspersky Lab publie ses derniers chiffres concernant le nombre d’attaques dans l’univers des jeux vidéo. A ce jour, 4,4 millions de programmes malveillants ciblant les Gamers[1] ont été recensés. Ce chiffre est bien plus élevé qu’en 2012 ; année au cours de laquelle ont été dénombrés déjà 3,3 millions de malwares ciblant les jeux vidéo[1].
En outre, l’appât du gain semble la motivation principale des cybercriminels, via le vol des données contenues sur les comptes des joueurs ainsi que celui de leurs objets virtuels, dont la valeur peut atteindre plusieurs milliers d’euros pour certains.

Kaspersky Lab a dressé le top 10 des pays européens les plus touchés par les tentatives d’attaques survenues entre janvier et juin 2013 :

  • l’Espagne arrive en première position avec 94 700 attaques annuelles,
  • Pologne (85 000)
  • Italie (52 200)
  • La France se trouve en 4ème position avec 29 300 attaques ciblées recensées
  • l’Allemagne (18 300 attaques), puis l’Ukraine, la Grèce, la Roumanie, le Portugal et la Serbie.

Au niveau mondial, une augmentation de cyber-attaques visant des joueurs de jeux vidéo en particulier a également été identifiée. Au premier semestre 2013, plus de deux millions d’attaques contre des joueurs dans le monde ont été dénombrées, soit environ 11 500 attaques par jour alors que ce nombre atteignait 7 000[1]en 2012.

« Les gamers continuent d’être une cible lucrative pour les cybercriminels. L’utilisation croissante d’argent réel pour acheter des objets virtuels leur permet des rendements élevés », déclare Nicolas Brulez, Principal Malware Researcher chez Kaspersky Lab. « En plus des attaques de malwares, le phishing est également aussi très présent et s’est adapté aux codes du jeux vidéo. Nous observons d’ailleurs depuis quelques années des exemples particulièrement convaincants en ce qui concerne l’écriture mais aussi en matière de mise en page et de graphisme. »

Même si le nombre d’attaques visant les gamers augmente, il est possible de s’en prémunir en suivant des règles de sécurité élémentaires. Kaspersky Internet Security[2] propose ainsi un mode gaming dans lequel le joueur peut s’aventurer dans le monde virtuel sans limitation et en toute sécurité.

Pour plus d’information, Kaspersky Lab sera présent au salon international Gamescon à Cologne en Allemagne du 21 au 22 août, dans le stand Rheinsaal Sektion 5/6, Congress Centre North. Kaspersky Lab animera une table ronde sur le thème « L’industrie du jeu vidéo assiégée ». Christian Funk, Senior Virus Analyst, Global Research & Analysis Team de Kaspersky Lab sera également présent pour répondre à vos questions si vous le souhaitez.

[1] D’après une analyse des chiffres du réseau réseau Kaspersky Security Network
* Ces données ont été recueillies en toute confidentialité avec l’accord des participants du réseau Kaspersky Security Network (KSN), qui réunit des millions d’utilisateurs des produits de Kaspersky Lab à travers le monde. KSN collecte automatiquement des informations sur les tentatives d’infection, de téléchargement et de lancement de programmes suspects sur les ordinateurs des utilisateurs. Ces informations sont ensuite utilisées aux fins d’analyse par les serveurs centraux de Kaspersky Lab.
[2] http://www.kaspersky.com/fr/internet-security

À propos de Kaspersky Lab
Kaspersky Lab est le plus grand fournisseur privé de solutions de sécurité informatique dans le monde. La société est classée parmi les 4 premiers fournisseurs de solutions de sécurité informatique pour les particuliers* à l’échelle mondiale. Tout au long de ces 15 années d’existence, Kaspersky Lab n’a cessé d’innover et propose aujourd’hui des solutions de sécurité de pointe à destination des grands comptes, PME/TPE et des particuliers. Le groupe Kaspersky Lab est présent dans près de 200 pays et territoires, offrant une protection à plus de 300 millions d’utilisateurs à travers le monde. Site Web : http://www.kaspersky.com/fr/

* La société a été classée quatrième dans le classement IDC Worldwide Endpoint Security Revenue by Vendor, 2011. Ce classement a été publié dans le rapport IDC « Worldwide Endpoint Security 2012-2016 Forecast & Vendor Shares 2011 » (IDC #235930, juillet 2012). Le rapport classe les éditeurs de logiciels selon les revenus des ventes de solutions de sécurité en 2011.

Pour en savoir plus : www.kaspersky.com/fr/
Pour plus d’informations sur l’actualité virale : http://www.securelist.com
Salle de presse virtuelle Kaspersky Lab : http://newsroom.kaspersky.eu/fr/

Contacts presse :
Agence onechocolate
Edouard Fleuriau Chateau / Morgane Rybka
edouardfc@onechocolatecomms.fr
morganer@onechocolatecomms.fr
Tél. +33 1 41 3 75 16/06

© 2013 Kaspersky Lab. Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. Les seules garanties associées aux produits et services Kaspersky Lab figurent dans les clauses de garantie qui accompagnent lesdits produits et services. Le présent document ne peut être interprété en aucune façon comme constituant une garantie supplémentaire. Kaspersky Lab décline toute responsabilité liée à des erreurs ou omissions d’ordre technique ou éditorial pouvant exister dans ce document.


This announcement is distributed by Thomson Reuters on behalf of Thomson Reuters clients.

The owner of this announcement warrants that:
(i) the releases contained herein are protected by copyright and other applicable laws; and
(ii) they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the
information contained therein.

Source: Kaspersky via Thomson Reuters ONE

HUG#1722216

Print Friendly, PDF & Email

Les gamers français visés par 29 300 attaques par an selon Kaspersky Lab

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |