Regulatory News:

Ipsen (Euronext : IPN; ADR: IPSEY) a annoncé aujourd?hui l?inauguration
de son nouveau centre de R&D, à Cambridge (Etats-Unis ? MA) Ipsen
Bioscience. Cambridge est reconnu comme l?un des importants clusters
pour la recherche et l?innovation biomédicale aux Etats-Unis. La
décision stratégique d’Ipsen d’investir davantage dans le site d?Ipsen
Bioscience à Cambridge est un élément important de sa stratégie d?« open
innovation » et de sa volonté d?étendre ses partenariats avec les
communautés biotechnologiques, médicales et scientifiques américaines.

Pour célébrer l?inauguration du centre Ipsen Bioscience, Ipsen organise
un symposium scientifique sur le thème « Connecting with creativity ».
Plusieurs lauréats du Prix Nobel et des personnalités emblématiques du
monde de la recherche et de la science vont participer à ce symposium
scientifique. Son Excellence, Gérard Araud, Ambassadeur de France aux
Etats-Unis va participer aux cérémonies inaugurales.

« Cambridge est un centre majeur mondial pour la recherche et le
développement en médecine et notre présence ici va nous permettre de
tirer tout le potentiel des expertises et des ressources en matière
d?innovation du Massachusetts »
a déclaré Marc de Garidel,
Président-Directeur général d?Ipsen
. « L?inauguration du site
Ipsen Bioscience aujourd?hui est l?occasion de réunir de
grands
savants dans un symposium scientifique sur la créativité et
l’innovation. Je tiens à les remercier pour leur présence, ainsi que nos
collègues et collaborateurs pour leur soutien continu à la recherche
scientifique, dont l?objectif ultime est l?amélioration de la santé
humaine, tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde. »

L?Ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard Araud a ajouté :
« La santé et le bien-être constituent une filière dans laquelle les
entreprises françaises excellent. Les Etats-Unis d?Amérique étant dans
ce domaine à la fois le premier marché mondial et un pôle de recherche
majeur, il est donc capital que les industriels français y soient
présents et conquérants. C?est particulièrement vrai de la région de
Boston, qui, avec ses universités prestigieuses, ses grands hôpitaux et
un nombre croissant de grands groupes pharmaceutiques et de start-ups
innovantes, a su devenir l?épicentre des nouveaux développements dans
les biotechnologies. C?est pourquoi l?installation par Ipsen d?un
nouveau centre de recherche et développement pour les Etats-Unis à
Kendall Square, au c?ur même de l?écosystème d?innovation de
Boston/Cambridge, constitue un signal important. Il permettra à Ipsen à
la fois de bénéficier de cet environnement dynamique et de créer des
ponts avec les centres d?excellence dont il dispose en France pour la
recherche dans les sciences de la vie. »

?Nous sommes très heureux de célébrer l?expansion d?Ipsen et
l?ouverture d?un nouveau site à Kendal Square, a déclaré
Susan
Windham-Bannister, Ph.D., President & CEO of the Massachusetts Life
Sciences Center
. ?Le secteur des sciences de la vie est vital
pour l?économie de notre Etat mais surtout il permet au Massachusetts
d?apporter une contribution significative à la qualité de vie de la
société. Nous nous réjouissons qu?Ipsen ait choisi d?élargir sa présence
dans les sciences du vivant du Massachusetts et attendons beaucoup de ce
partenariat au long cours avec cette entreprise.?

?Nous sommes ravis d?accueillir le nouveau centre de R&D d?Ipsen à
Cambridge et de leur décision d?installer un tel site plein d?avenir
dans le Massachusetts.? a déclaré
Robert K. Coughlin,
Président-Directeur Général de MassBio
, l?association
professionnelle en sciences de la vie. « Nous savons que les
entreprises internationales qui souhaitent se développer aux Etats-Unis
ne pourront trouver un tel environnement collaboratif, divers et
concentré dans le domaine des sciences de la vie nulle part ailleurs. »

A propos du symposium scientifique

Le symposium scientifique « Connecting with Creativity »
rassemble des chercheurs d?origines très diverses afin d?ouvrir le débat
sur la créativité, à l?image de ce que doit être la science : un système
ouvert sur le monde, en quête d?investigations et non un ensemble
d?hypothèses achevées. Cette créativité n?est pas simplement un mot mais
aussi un objet d?étude pour les sciences historiques et cognitives.
C?est également une réalité dont témoignent les grandes découvertes de
notre temps.

Sont ainsi présents :

  • Steven Shapin (Harvard University) spécialiste de l?histoire des
    révolutions scientifiques, Antonio Damasio (directeur du Brain and
    Creativity Institute
    de l?University of Southern California)
    et Steven Pinker (professeur à Harvard University), éminents
    spécialistes des sciences cognitives, auteurs de best-sellers en et de
    travaux de recherche pionniers.
  • Les prix Nobel Michael Bishop (University of California, San
    Francisco) découvreur des oncogènes et Phillip Sharp (MIT) découvreur
    de l?épissage alternatif des cellules eucaryotes,
  • Robert Langer (MIT), Professeur à l?Institut David H. Koch et
    considéré comme le plus prestigieux des bio-ingénieurs de l?histoire.
    Les brevets du Dr Langer ont été pris en licence ou sous-licenciés par
    plus de 300 sociétés de dispositifs médicaux, de biotechnologie,
    chimiques ou pharmaceutiques.
  • David Edwards (Harvard University) qui s?est illustré en tant
    qu?inventeur dans de nombreux domaines. On lui doit également la
    création du « Le Laboratoire », à Paris et à Cambridge (MA).
  • Deux autres chercheurs prestigieux présideront les sessions :

    • Fred Gage, Professeur au Salk Institute, l?un des
      chercheurs les plus prestigieux au monde en neurosciences
    • Robert Weinberg (MIT) reconnu pour ses recherches dans le domaine
      des oncogènes et la génétique des cancers humains.

Un résumé des présentations et les biographies des orateurs et des
Présidents de séance sont disponibles dans l?Abstract book accessible
sur www.ipsen.com.

A propos d?Ipsen aux Etats-Unis

Ipsen a décidé d?installer son nouveau centre de R&D, Ipsen Bioscience,
à Cambridge, pour être au c?ur du premier cluster le plus innovant des
biotech des Etats-Unis. Cambridge regroupe en effet des institutions
académiques d?excellence (Harvard University, Massachusetts Institute of
Technology?), des hôpitaux prestigieux (Massachusetts General Hospital,
Brigham & Women Hospital…), des acteurs majeurs du secteur et des
biotechnologies, des start-ups, et plusieurs partenaires d?Ipsen (par
ex., Rhythm, Radius?).

Ipsen Bioscience développe des médicaments à base de peptides hautement
différenciés, qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits, en
endocrinologie et en oncologie. Ces travaux s?appuient sur les
expertises d?Ipsen en toxines et peptides, notamment dans la découverte
de solutions innovantes pour des maladies invalidantes. Ipsen est l?une
des seules sociétés capable de produire et de contrôler le développement
d?inhibiteurs de sécrétion sélectifs et à poursuivre la recherche autour
du potentiel des peptides dans la modulation des interactions
intracellulaires protéines-protéines. Le Groupe dispose d?une équipe de
recherche clinique et de développement, qui a pour mission de coordonner
et réaliser la recherche clinique en Amérique du Nord. Ipsen souhaite
construire des partenariats solides avec des centres universitaires, des
biotechs ou des groupes pharmaceutiques pour avancer de nouvelles
solutions thérapeutiques. Bien que l?«open innovation » ne soit pas un
concept nouveau chez Ipsen, l?installation à Cambridge renforce ses
capacités d?expansion au service des patients.

En plus de son centre de recherche à la pointe de l?innovation, Ipsen
dispose d?opérations commerciales en Amérique du Nord, avec sa filiale
Ipsen Biopharmaceuticals, dont les bureaux sont situés à Basking Ridge,
New Jersey et à Toronto, Ontario, Canada. Ipsen Biopharmaceuticals se
concentre sur la commercialisation et le soutien médical et clinique de
ses produits clés dans les domaines de l’oncologie, de la neurologie et
l’endocrinologie. La mission d?Ipsen Biopharmaceuticals est de
développer et commercialiser des thérapies innovantes pour traiter les
maladies graves et donner de l’espoir aux patients, à leurs familles et
aux professionnels de de santé. La société a pour objectif de poursuivre
sa transformation pour être parmi les entreprises biopharmaceutiques les
plus performantes aux États-Unis et au Canada. En 2014, les ventes
d?Ipsen aux Etats-Unis (5ème pays pour le Groupe) se sont
élevées à ? 79,2 millions, soit une augmentation de 23,7 % à taux de
change constant par rapport à 2013, s?appuyant sur une forte croissance
des volumes de ses produits clés. En 2014, les ventes en Amérique du
Nord ont représenté 6,2 % des ventes totales du groupe par rapport à 5,2
% en 2013.

A propos d?Ipsen

Ipsen est un groupe mondial biotechnologique de spécialité qui a affiché
en 2014 un chiffre d?affaires supérieur à 1,2 milliard d?euros. Ipsen
commerciale plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une
présence commerciale directe dans 30 pays. L?ambition d?Ipsen est de
devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Sa
stratégie de développement s?appuie sur 3 franchises : neurologie,
endocrinologie et urologie-oncologie. L?engagement d?Ipsen en oncologie
est illustré par son portefeuille en croissance de thérapies clés visant
à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de
la vessie ou de tumeurs neuro-endocrines. Ipsen bénéficie également
d?une présence significative en médecine générale. Par ailleurs, le
Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d’Ipsen est
focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes
en peptides et en toxines situées au c?ur des clusters mondiaux de la
recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis, France ;
Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2014, les dépenses de R&D ont
atteint près de 187 millions d?euros, soit environ 15% du chiffre
d?affaires. Le Groupe rassemble près de 4 500 collaborateurs dans le
monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d?Euronext
Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au
SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF
120. Ipsen a mis en place un programme d?American Depositary Receipt
(ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d?Ipsen se négocient de gré à gré
aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d’Ipsen est www.ipsen.com.

Avertissement Ipsen

Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette
présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de
la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus
ou non, et d’éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence
significative entre les résultats, performances ou événements effectifs
et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires
pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs
financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques
raisonnables, provenant de l?information disponible à ce jour.
L’utilisation des termes  » croit « ,  » envisage  » et  » prévoit  » ou
d’expressions similaires a pour but d’identifier des déclarations
prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements
futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus,
les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors
d?éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient
venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur
des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe
et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à
l?avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas
exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient
s?avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la
matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu?un
nouveau produit peut paraître prometteur au cours d?une phase
préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n?être
jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux,
notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe
doit faire face ou est susceptible d?avoir à faire face à la concurrence
des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts
de marché. En outre, le processus de recherche et développement comprend
plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que
le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu?il soit
conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel
il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être
certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré
cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou
que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer
le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être
garanti qu’un produit recevra les homologations nécessaires ou qu’il
atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être
sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations
prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s’avèrent inexactes ou
si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques
et incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter, la situation
générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques
généraux, y compris les fluctuations du taux d’intérêt et du taux de
change ; l’incidence de la réglementation de l’industrie pharmaceutique
et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances
mondiales à l’égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de
santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les
brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au
développement de nouveaux produits, notamment l’obtention d’une
homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les
futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ;
l’instabilité financière de l’économie internationale et le risque
souverain ; la dépendance à l’égard de l’efficacité des brevets du
Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le
risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des
recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties
pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui
pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces
partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un
impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats
financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront
leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure
de bénéficier de ces accords. Une défaillance d?un de ses partenaires
pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations
pourraient avoir un impact négatif sur l?activité du Groupe, sa
situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions
légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour
ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le
présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient
sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels
ces déclarations sont basées. L’activité du Groupe est soumise à des
facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d’information
enregistrés auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Print Friendly, PDF & Email

Ipsen inaugure son nouveau centre de R&D à Cambridge, au cœur de l’un des clusters les plus importants pour la recherche et l’innovation biomédicale aux Etats-Unis, et poursuit ainsi son expansion américaine

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |