Wed, 25 Jul 2018 15:40:00 GMT

Résultats semestriels 2018 portés par
le succès de l'intégration des acquisitions

Croissance organique solide
Augmentation de la marge d'EBITDA dans toutes les géographies
Résultat net courant multiplié par deux
Bon déroulement de l'intégration de Berendsen

Performance financière très solide

  • Croissance organique de +2,7% sur le semestre, en ligne avec l'objectif annuel
  • Marge d'EBITDA pro forma du Groupe en hausse de +125pb à 30,6% et amélioration dans toutes les zones, dont +190pb en Scandinavie, +115pb au Royaume-Uni & Irlande et +280pb en Amérique latine
  • Satisfaction en France : croissance organique de c. +2% et marge en amélioration de +10pb malgré l'impact négatif du CICE
  • Résultat net courant multiplié par deux à 97,0m€ et free cash-flow courant de 66,3m€

L'intégration de Berendsen se déroule de manière très satisfaisante

  • Royaume-Uni : poursuite des ajustements d'effectifs, amélioration des indicateurs opérationnels et de la rentabilité
  • Scandinavie : économies de frais de siège très significatives et premiers tests probants du modèle multi-services d'Elis
  • Allemagne : réorganisation du réseau logistique en cours et initiatives commerciales dans le secteur de la Santé

Poursuite de la croissance externe et rationalisation du portefeuille de services

  • 2 nouvelles acquisitions en Allemagne au 1 er semestre 2018
  • Entrée sur le marché belge du Linge Plat
  • Processus de vente lancé pour l'activité Clinical Solutions, identifiée comme non-stratégique (34m€ de chiffre d'affaires au 1 er semestre)

Confirmation des perspectives 2018

  • Croissance organique du Groupe entre +2,5% et +3,0%
  • Marge d'EBITDA du Groupe d'environ 31,5% et en amélioration dans toutes les zones
  • Investissement de l'ordre de 20% du chiffre d'affaires
  • Ratio dette nette ajustée / EBITDA compris entre 3,1 et 3,2 à fin décembre 2018


Saint-Cloud, le 25 juillet 2018 – Elis, un prestataire multi-services international, qui fournit des solutions de location-entretien d'articles textiles, d'hygiène et de bien-être dans 28 pays en Europe et en Amérique latine, publie ce jour ses résultats pour le premier semestre 2018. Les comptes ont été arrêtés par le Directoire et examinés par le Conseil de Surveillance le 25 juillet 2018. Ils ont par ailleurs fait l'objet d'un examen limité par les commissaires aux comptes.

En commentant les résultats, Xavier Martiré, Président du directoire d'Elis , a déclaré :

  « Elis délivre de solides résultats au 1 er semestre 2018, tirés notamment par l'acquisition de Berendsen. La croissance organique est dynamique. La marge du Groupe pro forma augmente de 125pb à 30,6% et toutes les zones géographiques du Groupe améliorent leur rentabilité, notamment le périmètre Berendsen. Le résultat net courant, quant à lui, double par rapport à l'année dernière et atteint 97 millions d'euros au 1 er semestre.

Dans toutes ses géographies, le Groupe poursuit avec succès sa stratégie. En France, la croissance organique est proche de 2% et la marge augmente légèrement. L'Amérique latine continue d'afficher de très bons résultats avec une croissance organique à 2 chiffres sur le semestre et une amélioration de marge de +280pb. Ces très bons chiffres sont tirés par le Brésil, où l'intégration de Lavebras se déroule très bien. En Europe du Sud, l'activité a ralenti en Hôtellerie en Espagne mais la croissance organique de la région reste bien orientée, et la marge est également en amélioration.

Les progrès opérationnels réalisés dans le cadre de l'intégration de Berendsen sont également remarquables : au Royaume-Uni, les ajustements de structure et les premières mesures industrielles mises en place ont d'ores et déjà généré des gains de productivité très significatifs. La marge de la région augmente de 115pb, et ce malgré l'inflation très marquée de certains postes de coûts. En Scandinavie, la rationalisation des coûts de structure centraux entraîne une forte hausse de la marge et les premiers tests de mise en place du modèle multi-services d'Elis sont très prometteurs. En Europe centrale, des économies ont aussi été réalisées et des optimisations logistiques sont en cours de préparation en Allemagne. La marge de la zone est d'ores et déjà en légère amélioration.

Elis poursuit sa stratégie de consolidation de ses plateformes géographiques avec de nouvelles acquisitions créatrices de valeur en Allemagne et en Belgique, et l'accélération du développement à l'international ces dernières années a largement diversifié notre exposition géographique : la France représente aujourd'hui un tiers du chiffre d'affaires du Groupe, contre 70% il y a 3 ans.

Ces très bons résultats du 1 er semestre nous permettent de confirmer nos objectifs annuels : nous anticipons une croissance organique du chiffre d'affaires du Groupe en 2018 entre +2,5% et +3,0%. Par ailleurs, nous confirmons notre objectif de marge d'EBITDA d'environ 31,5%, avec des améliorations de rentabilité dans toutes nos zones géographiques.

Nous sommes convaincus qu'Elis est aujourd'hui idéalement positionné pour créer de la valeur stratégique et financière, et pour saisir par ailleurs de nouvelles opportunités de croissance.»

Chiffre d'affaires

Au premier semestre 2018, le Groupe a initié un processus de vente pour son activité Clinical Solutions (présente uniquement au Royaume-Uni), et anticipe que cette vente interviendra dans les 12 prochains mois. Les chiffres présentés dans ce communiqué excluent donc l'activité Clinical Solutions (33,7 millions d'euros de chiffres d'affaires au premier semestre 2018).

Chiffre d'affaires publié

(millions EUR)  

T1
2018
T2
 

S1
 

T1
2017
T2
 

S1
 

T1
Var.
T2
 

S1
France242,1263,8505,9237,0257,6494,6+2,2%+2,4%+2,3%
Europe centrale160,8167,9328,764,366,2130,4+150,3%+153,7%+152,0%
Scandinavie / Europe de l'Est121,3119,5240,8– – n/an/an/a
Royaume-Uni & Irlande94,8101,7196,6– – n/an/an/a
Europe du Sud57,869,2126,955,568,3123,8+4,0%+1,2%+2,5%
Amérique latine63,562,0125,538,848,787,5+63,4%+27,4%+43,4%
Autres4,74,99,65,04,49,4-7,3%+12,7%+2,0%
Total 744,8 789,0 1 533,9 400,6 445,2 845,8 +86,0% +77,2% +81,4%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.


Croissance organique du chiffre d'affaires publié

(millions EUR) Croissance organiqueT1 Croissance organique T2 Croissance organique S1
France+1,4%+2,4%+1,9%
Europe centrale-0,3%-1,9%-1,1%
Scandinavie / Europe de l'Estn/an/an/a
Royaume-Uni & Irlanden/an/an/a
Europe du Sud+4,0%+1,2%+2,5%
Amérique latine+18,8%+9,3%+13,5%
Autres-9,7%+0,6%-5,4%
Total +3,1% +2,3% +2,7%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.

Chiffre d'affaires pro forma de l'acquisition de Berendsen

(millions EUR)  

T1
2018
T2
 

S1
 

T1
2017
T2
 

S1
 

T1
Var.
T2
 

S1
France242,1263,8505,9237,0257,6494,6+2,2%+2,4%+2,3%
Europe centrale160,8167,9328,7159,6160,3320,0+0,7%+4,5%+2,6%
Scandinavie / Europe de l'Est121,3119,5240,8122,0118,4240,4-0,6%+0,9%+0,1%
Royaume-Uni & Irlande94,8101,7196,699,6104,7204,3-5,0%-2,9%-3,9%
Europe du Sud57,869,2126,955,568,3123,8+4,0%+1,2%+2,5%
Amérique latine63,562,0125,538,848,787,5+63,4%+27,4%+43,4%
Autres4,74,99,65,14,89,9-9,5%+1,5%-4,1%
Total 744,8 789,0 1 533,9 717,6 762,8 1 480,5 +3,8% +3,3% +3,6%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.

Croissance organique du chiffre d'affaires pro forma de l'acquisition Berendsen

(millions EUR) Croissance organiqueT1 Croissance organique T2 Croissance organique S1
France+1,4%+2,4%+1,9%
Europe centrale+1,1%+0,8%+0,9%
Scandinavie / Europe de l'Est+2,5%+4,1%+3,3%
Royaume-Uni & Irlande-2,8%-1,2%-2,0%
Europe du Sud+4,0%+1,2%+2,5%
Amérique latine+18,8%+9,3%+13,5%
Autres-9,5%+0,6%-5,1%
Total +2,1% +2,1% +2,1%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.

EBITDA (pro forma de l'acquisition de Berendsen)

(millions EUR) S1 2018 S1 2017 Variation
France 171,1 166,9 +2,5%
En % du chiffre d'affaires 33,8% 33,7% +10pb
Europe centrale 98,7 95,1 +3,9%
En % du chiffre d'affaires 29,9%29,5% +35pb
Scandinavie & Europe de l'Est 87,6 82,9 +5,7%
En % du chiffre d'affaires 36,4%34,5% +190pb
Royaume-Uni & Irlande 52,9 52,8 +0.3%
En % du chiffre d'affaires 26,8%25,7% +115pb
Europe du Sud 32,5 30,7 +5,9%
En % du chiffre d'affaires 25,6% 24,8% +80pb
Amérique latine 32,2 20,0 +61,1%
En % du chiffre d'affaires 25,6% 22,8% +280pb
Autres (6,0) (13,3) -55,0%
Total 469,1 435,0 +7,8%
En % du chiffre d'affaires 30,6%29,4% +125pb

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les taux de marge et les variations sont calculés sur la base des valeurs exactes.


France

Au 1 er semestre, la croissance du chiffre d'affaires est de +2,3% en France (+1,9% en organique).
Nous observons une amélioration séquentielle de la croissance organique pour le troisième trimestre consécutif, portée par l'Hôtellerie-Restauration et les Commerces & Services. L'Industrie est également en amélioration séquentielle sur le semestre. La Santé est en repli à la suite de quelques non-renouvellements de contrats. Par ailleurs, les grèves d'avril et de mai n'ont pas eu d'impact significatif sur notre activité.

La marge d'EBITDA est en augmentation de +10pb au 1 er semestre, à 33,8%, malgré l'impact négatif du CICE (environ -30pb). Ceci reflète la stabilisation de l'environnement concurrentiel et la poursuite de l'amélioration de la productivité dans nos usines.

Europe Centrale

Au 1 er semestre, l'Europe Centrale est en croissance organique de +0,9% en pro forma. Sur le périmètre Elis, la croissance organique est en repli de -1,1%. Cette baisse est intégralement due à la base comparable difficile liée à des ventes exceptionnelles de vêtements réalisées en 2017 en Belgique. En Allemagne, le marché du Linge Plat reste difficile en raison de la fragmentation du marché et d'un niveau de prix relativement bas. Le segment du Vêtement de Travail, quant à lui, se porte bien. Les pays comme les Pays-Bas, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie connaissent une excellente dynamique.

La marge d'EBITDA est de 29,9% au 1 er semestre, en augmentation de +35pb. Cette amélioration reflète les économies réalisées sur les coûts de structure, ainsi que les premiers résultats encourageants de la mise en place progressive du modèle multi-services d'Elis, notamment aux Pays-Bas.

Scandinavie / Europe de l'Est

Au 1 er semestre, la dynamique commerciale est très bonne dans la région. La croissance organique du chiffre d'affaires pro forma est de +3,3%.

La marge d'EBITDA de la région est de 36,4%, en augmentation de +190pb au 1 er semestre. Cette augmentation traduit principalement les économies de coûts centraux de Berendsen, qui étaient très largement portés par cette région.

Royaume-Uni et Irlande

Au 1 er semestre, la croissance organique est en baisse de -2,0% en pro forma. La tendance est néanmoins en amélioration sur les 3 derniers trimestres. Au Royaume-Uni, une attention particulière a été portée à la rétention clients, ce qui a permis de limiter les pertes de contrats, et quelques nouvelles signatures ont également été enregistrées. De plus, le marché anglais est solide, avec des prix moyens satisfaisants et une structure concurrentielle saine. Nous n'identifions à ce stade aucun signe de ralentissement lié au Brexit : notre exposition aux secteurs de la Santé et de l'Hôtellerie (au total 70% du chiffre d'affaires du Royaume-Uni) confère une grande résilience à notre activité.

La marge d'EBITDA ressort à 26,8%, en hausse de +115pb au 1 er semestre. Cette bonne performance traduit l'effet positif des premiers ajustements réalisés sur le plan industriel, ainsi que les économies réalisées sur les coûts de structure. Elle est d'autant plus remarquable que le pays fait face à une inflation très marquée sur certains postes de coûts, principalement les salaires (augmentation du salaire minimum de +4,4% en avril 2018 après une hausse de +6,6% en 2017) ainsi que l'énergie. De plus, les économies réalisées sur les coûts centraux de Berendsen n'ont eu que très peu d'impact sur la marge de la zone, ces coûts étant principalement supportés par la Scandinavie.

Europe du Sud

Au 1 er semestre, la croissance du chiffre d'affaires est de +2,5% (intégralement organique). Le ralentissement observé en Espagne au début de l'année se confirme : le secteur de l'Hôtellerie est moins dynamique et les augmentations de prix restent modérées.

La marge d'EBITDA de la région est en amélioration de +80pb au 1 er semestre, à 25,6%. Ceci reflète l'amélioration de la productivité dans la région et le succès de l'intégration d'Indusal en Espagne, avec un niveau de synergies réalisées en ligne avec notre calendrier.

Amérique latine

Au 1 er semestre, la croissance organique du chiffre d'affaires est de +13,5%. L'environnement reste très favorable à l'activité du Groupe, tant sur le plan de la dynamique de prix que du développement commercial. De plus, les grèves des chauffeurs routiers ont eu un léger impact sur notre activité au 2 ème trimestre. Le change a un impact de -16,1% sur le semestre.

La marge d'EBITDA est en hausse de +280pb au 1 er semestre, à 25,6%. Cette augmentation traduit la réussite de l'intégration de Lavebras et les gains de productivité réalisés dans toute la région.

De l'EBITDA au résultat net

(millions EUR) S1 2018 S1 2017 Variation
EBITDA 469,1 244,1 +92,2%
En % du chiffre d'affaires 30,6% 28,9% +170pb
EBIT 192,9 102,3 +88,5%
En % du chiffre d'affaires 12,6% 12,1%+50pb
Résultat opérationnel courant 182,5 96,5 +89,1%
Dotation aux amortissements des relations clientèle(30,9)(24,3) 
Autres produits et charges opérationnels (non courant)(41,6)(11,0) 
Résultat opérationnel 110,0 61,2 +79,8%
Résultat financier(58,2)(26,9) 
Charge d'impôt(23,4)(15,2) 
Résultat net 28,4 19,1 +48,4%
Résultat net consolidé 27,5 19,1 +43,7%
Résultat net courant* 97,0 49,2 +97,3%

Les taux de marge sont calculés sur la base des valeurs exactes
* Un tableau de passage entre résultat net et résultat net courant est présenté dans la partie « Du résultat net au résultat net courant » de ce communiqué.

EBIT

En pourcentage du chiffre d'affaires, l'EBIT est en hausse de +50pb au 1 er semestre.

Résultat opérationnel

Les principaux éléments entre l'EBIT et le résultat opérationnel sont :

  • Les charges sur plans d'actions gratuites correspondent au traitement comptable prévu par la norme IFRS 2.
  • La dotation aux amortissements des relations clientèle relève pour partie d'actifs reconnus en 2007, dont l'amortissement s'achèvera en octobre 2018 et d'actifs reconnus en 2018 dans le cadre de l'acquisition de Lavebras.
  • Les autres produits et charges opérationnels (non courant) correspondent principalement (i) aux coûts de restructuration de Berendsen (c. 12m€), (ii) à d'autres coûts de restructuration (c. 4m€) et (iii) à la partie non provisionnée de compléments de prix payés dans le cadre d'acquisitions réalisées dans le passé (c. 21m€).

Résultat financier

Le résultat financier diminue de -31,3m€ par rapport au 1 er semestre 2017. Cette diminution s'explique principalement par le coût d'émission des obligations émises par Elis (OCEANE pour 11m€ et EMTM pour 8m€) et par les variations de juste valeur des dérivés et autres produits financiers pour 5m€. Le coût moyen de la dette du Groupe est aujourd'hui légèrement supérieur à 2% et environ 81% de la dette est à taux fixe ou couverte.

Résultat net

Le résultat net ressort à 28,4m€ au 1 er semestre. L'augmentation par rapport à 2017 est principalement liée à la consolidation de Berendsen et Lavebras depuis respectivement septembre 2017 et juin 2017.

Du résultat net au résultat net courant

(millions EUR) S1 2018 S1 2017
Résultat net 28,4 19,1
Dotation aux amortissements des relations clientèle (nette de l'effet impôt)21,116,8
– Charge IFRS 2 (nette de l'effet impôt)8,44,7
– Amortissement accéléré des coûts du crédit-relais2,6
– Charges et produits opérationnels non courants36,58,5
– Frais de restructuration liés à l'acquisition de Berendsen (nets de l'effet impôt) 8,6
– Autres frais de restructuration (nets de l'effet impôt) 3,3 3,8
– Frais de transactions (nets de l'effet impôt) 22,5 2,3
– Autres (nets de l'effet impôt) 2,1 2,4
Résultat net courant 97,0 49,2

Le résultat net courant ressort à 97,0m€ au 1 er semestre, il a donc quasiment doublé par rapport au 1 er semestre 2017.

Tableau de flux de trésorerie

(millions EUR) S1 2018 S1 2017
pro forma
Variation
Cash-flow brut 467,4 420,7 +46,7
Variation du besoin en fonds de roulement(46,1)(44,2)  
Investissements (nets)(295,8)(334,8) 
Coût de l'endettement financier net(33,1)(37,5) 
Impôt payé(26,1)(51,5) 
Free cash-flow courant 66,3 (47,4) +113,7
Dividende payé(81,0)(96,8)  
Acquisitions de filiales (nettes) et coûts de transactions(86,8)(396,4)  
Augmentation de capital9,4313,4  
Autres éléments(36,7)(36,2)  
Variation de dette nette (128,8) (263,4) +134,6

Variation du besoin en fonds de roulement

Au 1 er semestre, la variation du besoin de fonds de roulement opérationnel est de -46,1m€ (contre
-44,2m€ au 1 er semestre 2017 en pro forma). Le dernier jour de juin étant tombé un samedi, les encaissements clients ont été impactés dans les pays où les clients paient majoritairement en fin de mois. C'est notamment le cas en France, en Suède, en Espagne et au Danemark. Dans ces 4 seuls pays, 32m€ ont ainsi été encaissés le lundi 2 juillet 2018.

Investissements

Au 1 er semestre, les investissements (hors acquisitions de filiales) du Groupe ressortent à 19,3% du chiffre d'affaires. Le Groupe confirme son objectif d'investissements pour l'année 2018 de l'ordre de 20% du chiffre d'affaires.

Free cash-flow courant

Le free cash-flow courant ressort à 66,3m€, en hausse de +113,7m€ par rapport à l'année précédente (en pro forma). Cette amélioration est liée à la plus forte génération de cash des opérations, aux investissements moins élevés et au montant d'impôts payés inférieur par rapport au 1 er semestre 2017.

Distribution au titre de l'exercice 2017

L'Assemblée Générale des actionnaires qui s'est tenue le 18 mai 2018 a approuvé la distribution de 0,37€ par action au titre de l'exercice 2017. Cette distribution a été effectuée le 31 mai 2018 pour un montant total de 81,0m€.

Acquisitions de filiales et coûts de transaction

Les acquisitions de filiales et coûts de transaction incluent principalement le prix des acquisitions finalisées au 1 er semestre et des compléments de prix en lien avec des acquisitions passées pour environ 26m€.

Autres éléments

Les autres éléments comprennent principalement des coûts de restructuration pour environ 22m€ et des coûts de refinancement pour environ 9m€.


Endettement financier net

La dette nette du Groupe au 30 juin 2018 est de 3 415,4m€ contre 3 286,6m€ au 31 décembre 2017. Le levier d'endettement (Dette nette ajustée / EBITDA pro forma des acquisitions finalisées au cours des 12 derniers mois et après synergies) s'élève à 3,4 fois. Le groupe vise un levier compris entre 3,1 fois et 3,2 fois au 31 décembre 2018.

Définitions financières

  • Les chiffres pro forma considèrent l'hypothèse d'une intégration de Berendsen au 1 er janvier 2018 pour prendre en compte l'effet année pleine.
  • La croissance organique du chiffre d'affaires (produits de l'activité ordinaire) du Groupe est calculée en excluant (i) les effets des changements de périmètre de consolidation des « acquisitions importantes » et des « cessions importantes » (telles que définies dans le Document de Base) réalisées pendant chacune des périodes comparées ainsi que (ii) l'effet de la variation des taux de change.
  • L'EBITDA est défini comme l'EBIT, avant dotations aux amortissements nets de la quote-part de subvention virée au compte de résultat.
  • Le taux de marge est défini comme l'EBITDA divisé par le chiffre d'affaires.
  • L'EBIT est défini comme le bénéfice net (ou la perte nette) avant résultat financier, charge d'impôt, quote-part dans le résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, amortissement des relations clientèle, pertes de valeur sur écarts d'acquisition, autres produits et charges opérationnels, frais financiers divers (services bancaires comptabilisés dans le résultat opérationnel) et charges IFRS 2 (paiements fondés sur des actions).
  • Le Free cash-flow courant est défini comme l'EBITDA moins ces éléments non-cash et diminué de la variation de besoin en fonds de roulement (retraitée des éléments exceptionnels), des achats de linge, des investissements industriels (nets des cessions), de l'impôt payé et des intérêts financiers payés.
  • La notion d'Endettement net financier ajusté utilisée par le Groupe est constituée de la somme des dettes financières non courantes, des dettes financières courantes et de la trésorerie et équivalents de trésorerie ajustée des frais d'émission d'emprunts capitalisés restants à amortir selon la méthode du taux d'intérêt effectif, et du compte courant bloqué de participation.


Répartition géographique

  • France
  • Europe centrale : Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Pologne, Belgique, Autriche, République tchèque, Hongrie, Slovaquie, Luxembourg
  • Scandinavie & Europe de l'Est : Suède, Danemark, Norvège, Finlande, Lettonie, Estonie, Lituanie, Russie
  • Royaume-Uni & Irlande
  • Europe du Sud : Espagne & Andorre, Portugal, Italie
  • Amérique latine : Brésil, Chili, Colombie
  Elis Berendsen
France oui  
Europe centrale oui oui
Allemagneouioui
Pays-Bas oui
Suisseoui 
Pologne oui
Belgiqueouioui
Autriche oui
République tchèqueouioui
Hongrieoui 
Slovaquie oui
Luxembourgoui 
Scandinavie & Europe de l'Est   oui
Suède oui
Danemark oui
Norvège oui
Finlande oui
Lettonie oui
Estonie oui
Lituanie oui
Russie oui
Royaume-Uni & Irlande   oui
Royaume-Uni  oui
Irlande  oui
Europe du Sud oui  
Espagne & Andorreoui 
Portugaloui 
Italieoui 
Amérique latine oui  
Brésiloui 
Chilioui 
Colombieoui 
Entités manufacturières    
Franceoui 
Royaume-Unioui 

Conférence téléphonique / webcast analystes & investisseurs (en anglais)

Intervenants :

Xavier Martiré, Président du Directoire
Louis Guyot, Directeur Administratif et Financier

Date :

Mercredi 25 juillet 2018
18h00, heure de Paris

Présentation :

Une présentation sera mise en ligne à 17h45, heure de Paris, sur le site corporate Elis : http://www.corporate-elis.com/relations-investisseurs

Lien webcast (valable pour le direct et pour le replay) :

https://edge.media-server.com/m6/p/6hj8zpqx
La re-visualisation du webcast sera disponible pendant une période d'un an après l'événement.

Numéros à composer pour suivre la conférence téléphonique en direct

Depuis la France : +33 (0)1 76 77 22 57
Depuis le Royaume Uni : +44 (0)330 336 9411
Depuis les Etats-Unis : +1 323-794-2094
Code : 7079317

Codes pour réécouter la conférence téléphonique

Depuis la France : +33 (0) 1 70 48 00 94
Depuis le Royaume Uni : +44 (0) 207 660 0134
Depuis les Etats-Unis : +1 719-457-0820
Code pour le replay : 7079317

La réécoute de la conférence téléphonique sera disponible pendant une période d'une semaine après l'événement.

Déclarations de nature prévisionnelle

Ce document peut contenir des éléments relatifs aux perspectives du groupe Elis. Ces perspectives sont fondées sur des données, des hypothèses et des estimations considérées comme raisonnables par le groupe Elis à la date du présent document. Ces données et hypothèses sont susceptibles d'évoluer ou d'être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l'environnement économique, financier, concurrentiel, réglementaire et fiscal ou en fonction d'autres facteurs dont le groupe Elis n'aurait pas eu connaissance à la date du présent document. En outre, la matérialisation de certains risques décrits au chapitre 2 « Facteurs de risques, procédures de contrôle et politique d'assurance » du Document de Référence pourrait avoir un impact sur les activités, la situation financière, les résultats ou les perspectives du groupe Elis et donc créer une différence entre les chiffres réels et ceux indiqués par les perspectives présentées dans ce document ou pouvant être déduits de ces perspectives. Par ailleurs, la réalisation des perspectives suppose le succès de la stratégie du groupe Elis. Le groupe Elis ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune garantie quant à la réalisation des perspectives pouvant figurer dans ce document.

Prochaines informations

Chiffre d'affaires du 3 ème trimestre 2018 : 25 octobre 2018 (avant bourse)

Contact

Nicolas Buron , Directeur des Relations Investisseurs – Tél : + 33 (0)1 75 49 98 30 – nicolas.buron@elis.com
Audrey Bourgeois , Relations Investisseurs – Tél : + 33 (0)1 75 49 96 25 – audrey.bourgeois@elis.com

Annexes

Compte de résultat consolidé de la période

En millions d'euros S1 2018 S1 2017
Produits de l'activité ordinaire1 533,9845,8
Coût du linge, des appareils et des autres consommables(255,7)(136,5)
Coûts de traitement(573,4)(334,5)
Coûts de distribution(254,6)(135,0)
Marge brute450,3239,7
Frais de Vente, Généraux et Administratifs(264,5)(141,4)
Corrections de valeur pour pertes sur créances clients et autres créances(3,3)(1,7)
Résultat opérationnel avant autres produits et charges et avant dotation aux amortissements des relations clientèle182,596,5
Dotation aux amortissements des relations clientèle(30,9)(24,3)
Pertes de valeur sur écarts d'acquisition
Autres produits et charges opérationnels(41,6)(11,0)
Résultat opérationnel110,061,2
Résultat financier(58,2)(26,9)
Résultat avant impôt51,834,3
Charge d'impôt(23,4)(15,2)
Quote-part dans le résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence
Résultat des activités poursuivies28,419,1
Résultat des activités abandonnées, net d'impôt(0,9)
Résultat net27,519,1
Attribuables aux :  
  • actionnaires de la société mère
27,718,7
  • participations ne donnant pas le contrôle
(0,2)0,4
Résultat par action / Résultat par action des activités poursuivies (en euros) :
  • de base, revenant aux actionnaires de la société mère
0,13€0,14€
  • dilué, revenant aux actionnaires de la société mère
0,13€0,14€



Bilan consolidé

Actif

En millions d'euros 30 juin 2018 31 décembre 2017
Écarts d'acquisition4 225,54 268,1
Immobilisations incorporelles387,2423,7
Immobilisations corporelles1 779,61 771,8
Autres participations0,20,1
Autres actifs non courants51,624,5
Actifs d'impôt différé44,249,5
Actifs liés aux avantages au personnel39,016,4
TOTAL DES ACTIFS NON COURANTS6 527,36 554,0
Stocks122,4126,4
Actifs sur contrats38,3
Clients et autres débiteurs678,4705,5
Actifs d'impôt exigibles14,118,1
Autres actifs29,530,4
Trésorerie et équivalents de trésorerie382,7416,4
Actifs détenus en vue de la vente79,71,0
TOTAL DES ACTIFS COURANTS1 345,21 297,9
TOTAL ACTIF7 872,57 852,0

Passif

En millions d'euros 30 juin 2018 31 décembre 2017
Capital émis219,9219,4
Primes liées au capital2 944,03 025,7
Réserves sur actions propres(11,0)(0,7)
Autres réserves0,70,7
Résultats accumulés non distribués(98,9)(188,7)
Autres composantes des capitaux propres(210,9)(110,2)
CAPITAUX PROPRES – PART DU GROUPE2 843,82 946,2
PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE8,98,9
CAPITAUX PROPRES2 852,82 955,1
Provisions53,361,0
Passifs liés aux avantages au personnel97,896,6
Emprunts et dettes financières3 149,22 060,9
Passifs d'impôt différés258,5246,2
Autres passifs non courants19,612,6
TOTAL DES PASSIFS NON COURANTS3 578,32 477,3
Provisions – part à moins d'un an11,616,1
Dettes d'impôt exigible16,921,8
Fournisseurs et autres créditeurs267,2277,5
Passifs sur contrats69,5
Autres passifs365,8462,0
Concours bancaires courants et part des emprunts à moins d'un an649,01 642,2
Passifs directement liés aux actifs détenus en vue de la vente61,40,0
TOTAL DES PASSIFS COURANTS1 441,42 419,5
TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES7 872,57 852,0



Tableau des flux de trésorerie consolidés

En millions d'euros S1 2018 S1 2017
FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS A L'ACTIVITÉ  
RÉSULTAT NET CONSOLIDÉ27,519,1
Dotations nettes aux amortissements et provisions302,2164,8
Quote part de subvention virée au compte de résultat(0,1)(0,1)
Paiements en actions6,94,1
Ajustement de l'actualisation de provisions et avantages au personnel0,50,4
Plus et moins-values de cession2,20,5
Autres21,5(0,1)
Dividendes (titres non consolidés)(0,1)(0,0)
CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT APRÈS COÛT DE L'ENDETTEMENT FINANCIER NET ET IMPÔT360,5188,8
Coût de l'endettement financier net56,426,3
Charge d'impôt23,315,2
CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT AVANT COÛT DE L'ENDETTEMENT FINANCIER NET ET IMPÔT440,2230,3
Impôts versés(26,1)(25,4)
Variation des stocks(9,1)(1,4)
Variation des clients, autres débiteurs et actifs sur contrats(60,0)(37,5)
Variation des autres actifs(1,8)(5,1)
Variation des comptes fournisseurs et autres créditeurs(11,7)13,1
Variation des passifs de contrats et autres passifs26,8(7,4)
Variation des autres postes(1,1)(0,1)
Avantages au personnel(0,1)0,3
FLUX NETS DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS PAR L'ACTIVITÉ357,1166,9
FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX INVESTISSEMENTS  
Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations incorporelles(7,5)(6,9)
Encaissements liés aux cessions d'immobilisations incorporelles0,5
Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles(291,2)(157,4)
Encaissements liés aux cessions d'immobilisations corporelles4,0(0,1)
Acquisition de filiales, sous déduction de la trésorerie acquise(56,6)(395,7)
Encaissements liés aux cessions de filiales, sous déduction de la trésorerie cédée1,01,0
Variation des prêts et avances consentis0,4(0,0)
Dividendes reçus des participations associées0,10,0
Subventions d'investissement0,0
FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS D'INVESTISSEMENT(349,1)(559,2)
FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS DE FINANCEMENT  
Augmentation de capital9,4313,4
Actions propres(10,4)1,3
Dividendes mis en paiement au cours de l'exercice  
– versés aux actionnaires de la société mère(81,0)(51,9)
– versés aux minoritaires des sociétés intégrées(0,1)
Variation de l'endettement (1)135,966,5
– Encaissements liés aux nouveaux emprunts1 447,11 124,7
– Remboursement d'emprunts(1 311,2)(1 058,2)
Intérêts financiers nets versés(30,3)(36,4)
Autres flux liés aux opérations de financement(30,0)(0,3)
FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS DE FINANCEMENT(6,4)292,6
VARIATION DE TRÉSORERIE1,5(99,7)
Trésorerie à l'ouverture203,0165,2
Incidence de la variation du cours des devises sur la trésorerie(2,9)(10,4)
TRÉSORERIE A LA CLÔTURE201,655,1
   

(1) Variation nette des lignes de crédit


This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Elis via GlobeNewswire

HUG#2207113

Print Friendly, PDF & Email

Elis – Résultats semestriels 2018 portés par le succès de l’intégration des acquisitions

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |