L’ambassadeur israélien, Yakov Hadas-Handelsman, visite l’Institut
Fraunhofer SIT à Darmstadt. Les activités de recherche
germano-israéliennes ont pour objectif d’améliorer la sécurité sur
Internet, les infrastructures critiques, les systèmes cyberphysiques,
l’informatique dans le nuage, les grands volumes de données et les
logiciels commerciaux. Les acteurs clés se réuniront pour l’atelier
consacré à l’innovation dans le domaine de la cybersécurité, qui se
tiendra fin juin à Tel Aviv.

Israël, le pays champion de la cybersécurité, s’associe à la plus
importante organisation européenne du domaine de la recherche
scientifique appliquée. Ce partenariat vient d’être annoncé aux cadres
d’entreprise et décideurs politiques, réunis lors de la réception de
l’ambassadeur israélien Yakov Hadas-Handelsman à Darmstadt.
L’ambassadeur a visité l’Institut Fraunhofer de technologie sécurisée de
l’information (SIT) pour discuter du nouveau partenariat de recherche
sur la cybersécurité, conclu entre l’Institut et Israël. L’Institut
Fraunhofer SIT établira, en Israël, un centre d’innovation sur la
cybersécurité, en collaboration avec des institutions de recherche
universitaires israéliennes majeures. L’objectif principal de ces
activités de recherche communes est de combler l’écart existant en
matière d’innovation et d’accélérer le développement de logiciels, de
systèmes et de services sécurisés. L’industrie israélienne des TI tirera
principalement profit de la recherche appliquée de l’Institut
Fraunhofer, qui facilitera le développement de produits de sécurité à
des fins d’utilisation civile. Les premiers projets seront discutés par
des leaders d’opinion de l’industrie, du gouvernement et du milieu de la
recherche allemand et israélien, lors d’un atelier, qui se tiendra le 30
juin à Tel Aviv. Cet atelier, organisé par l’Institut Fraunhofer SIT en
collaboration avec le Ministère israélien des Affaires étrangères (MFA)
et la Chambre de Commerce allemande AHK, s’inscrit dans le cadre des
activités « Fabriqué en Allemagne » qui célèbrent les 50 années de
relations diplomatiques entre Israël et l’Allemagne. Il sera inauguré
par le ministre fédéral des Affaires économiques et de l’Energie, Sigmar
Gabriel. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.sit.fraunhofer.de/cybersecurityworkshop/
.

Le Bundestag vient tout juste d’être frappé par une cyberattaque et,
selon le tout dernier rapport du Bureau fédéral allemand pour la
sécurité de l’information (BSI), ce type d’attaque ciblée représente une
menace quotidienne pour les entreprises et les institutions publiques.
Selon ce rapport, les cyberattaques ciblent les structures fondamentales
de l’Internet et tirent parti de la protection insuffisante des
installations industrielles, des entreprises et des infrastructures
critiques. La collaboration de recherche initiée entre l’Institut
Fraunhofer SIT et Israël relève ces défis. L’Institut va s’associer avec
Israël, généralement considéré comme le pays possédant l’expérience la
plus approfondie et une main d’oeuvre particulièrement bien formée dans
ce secteur, ainsi que l’une des plus vastes capacités d’innovation au
monde.

La collaboration dans le domaine de la recherche sur la cybersécurité,
débutée entre l’Institut Fraunhofer SIT et Israël, vise à créer un
réseau d’excellence, ainsi qu’à produire de nouvelles idées novatrices
en matière de cybersécurité. Par le biais de l’Institut Fraunhofer SIT,
les entreprises allemandes seront en mesure d’exploiter la scène des
fondateurs israéliens, hautement novatrice, et les entreprises
israéliennes tireront profit des résultats excellents de la recherche
appliquée de l’Institut et de son expérience approfondie dans la
recherche fructueuse sur la cybersécurité appliquée, ainsi que le
développement et la formation connexes. Le futur centre fournira aux
industries allemande et israélienne une capacité de recherche dynamique
et une plate-forme expérimentale de cybersécurité. Le centre devrait
devenir le pôle de la recherche en cybersécurité des industries
israélienne et allemande.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

Création d'une plate-forme germano-israélienne de recherche sur la cybersécurité défensive à l'Institut Fraunhofer SIT

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |