Information financière du 12 mai 2016



* Niveau de diligence des commissaires aux comptes : les procédures d'audit sont effectuées et le rapport d'audit relatif à la certification est en cours d'élaboration.

(1) Période allant du 1 er mars 2014 au 28 février 2015
(2) Période allant du 1 er mars 2015 au 29 février 2016
(3) Chiffre d'affaires diminué des achats consommés  
(4) Résultat opérationnel courant retraité des dotations nettes (amortissements et provisions)
(5) Retraitement et correction détaillés ci-après
(6) Exercice 2015/2016 vs. Exercice 2014/2015 retraité et corrigé

L'information comparative des comptes de l'exercice 2015/2016 (présentée dans la colonne « Exercice 2014/2015 Retraité et corrigé») a été retraitée et corrigée, par rapport à l'information des comptes publiés le 4 mai 2015 (présentée dans la colonne «  Exercice 2014/2015 Publié  »), pour tenir compte de :

  • la comptabilisation d'une correction d'erreur concernant les écarts de change des dettes fournisseurs en devises venant d'être identifiée lors de l'arrêté des comptes 2015/2016, et relative aux comptes de l'exercice précédent 2014/2015 publiés, pour une valeur de 6,5 millions d'euros, comptabilisée en produits (écarts de conversion passifs) au lieu de charges (écarts de conversion actifs).  Le résultat opérationnel au 28 février 2015 a donc été majoré de 13,0 millions d'euros avant impôt, soit un impact de 8,7 millions d'euros sur le résultat net (et donc sur les capitaux propres au 28 février 2015). En application de la norme IAS 8, l'impact de cette correction a été comptabilisé de façon rétrospective dans les comptes IFRS 2015/1016 en retraitant l'information comparative présentée. L'état de la situation financière et l'état du résultat global présentés dans les comptes consolidés au 29 février 2016 sont retraités en conséquence.

[Il est à noter que la correction évoquée ci-dessus a également impacté les comptes semestriels du groupe au 31 août 2015 (période allant du 1 er mars 2015 au 31 août 2015) pour un montant 9,3 millions d'euros avant impôt, et de 6,2 millions d'euros sur le résultat net. En application de la norme IAS 8, l'impact de cette correction sera comptabilisé de façon rétrospective dans les comptes IFRS au 31 août 2016 en retraitant l'information comparative présentée : les achats consommés, la marge brute, l'excédent d'exploitation courant, le résultat opérationnel courant et le résultat opérationnel publiés au 31 août 2015 seront donc corrigés à la baisse de 9,3 millions d'euros, et le résultat net des activités poursuivies ainsi que le résultat net part du groupe publiés au 31 août 2015 seront donc corrigés à la baisse de 6,2 millions d'euros].
Pour éviter qu'une telle erreur, concernant un process comptable bien circonscrit au niveau de la seule entité juridique Orchestra-Prémaman SA,  se reproduise, la Direction Générale du groupe a mis en place :

  • une nouvelle procédure de détermination des taux de change à utiliser par les équipes comptables,
  • un contrôle par la Direction Trésorerie Groupe à chaque clôture des opérations de conversion réalisées par la Direction Comptable France,
  • un reporting régulier sur les risques de change, les opérations de couverture, l'impact de l'évolution des devises sur la marge et le résultat financier du groupe, à l'attention du Conseil d'Administration et/ou du Comité d'Audit.
     
  • l'application de la norme IFRS  5 relative aux activités non poursuivies qui impose de présenter sur une ligne distincte le résultat des activités non poursuivies pour toutes les périodes présentées. Ce plan de fermetures a concerné, en Belgique, les magasins de petite surface situés en centre-ville et en très proche périphérie (sorties de ville), qui, du fait de leur surface insuffisante et de leur zone d'implantation, ne correspondent plus au modèle économique du Groupe basé sur un parc de magasins localisés en périphérie dans des retail parks.
     
  • l'application rétrospective de l'interprétation IFRIC 21 (comptabilisation des taxes, autres que les impôts sur les résultats ou les cotisations sociales) avec un impact non significatif (4 milliers d'euros sur le résultat net)

      

Sauf indication contraire, dans tous les commentaires ci-après :
– la notion d'exercice précédent correspond aux comptes 2014/2015 retraités et corrigés,
– les montants sont exprimés en millions d'euros (M€).

ACTIVITE DU GROUPE

Les montants des chiffres d'affaires consolidés définitifs ci-dessus diffèrent des chiffres d'affaires consolidés provisoires, communiqués le 11 mars 2016, du fait d'ajustement du périmètre des activités non poursuivies ; rappel des chiffres provisoires : 483,7 millions d'euros pour l'exercice 2014/2015 et 562,5 millions d'euros pour l'exercice 2015/2016.

Au cours de l'exercice, le Groupe Orchestra-Prémaman a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 559,6 M€, en progression de 17,0% par rapport à l'exercice précédent.

Cette croissance est principalement liée à l'augmentation du nombre de points de vente sous enseigne Orchestra exploités en succursale et en commission-affiliation (548 au 29 février 2016 contre 523 au 28 février 2015, hors magasins classés en Activités non poursuivies).

Elle est également le fruit de la montée en puissance de l'activité puériculture qui, après une première phase de démarrage, progresse très fortement de 80,2% par rapport à l'année précédente et enregistre un chiffre d'affaires de 73,1 M€ cette année.

L'activité est également portée par l'arrivée en régime de croisière des premiers magasins Grand Format (magasins « mixtes et mégastores » de plus de 800 m²) ouverts par le Groupe dans les zones péri-urbaines périphériques depuis 2013 et regroupant sous un même toit le vêtement pour enfants, la maternité et la puériculture. Le chiffre d'affaires réalisé par ces magasins s'établit pour l'exercice 2015/2016 à 175,6 M€, en progression de 79,5% par rapport à l'exercice précédent. Le parc de magasins textile (300 à 500 m²) a quant à lui réalisé un chiffre d'affaires de 362,4 M€ en 2015/2016, en progression de 1,1% par rapport à l'exercice précédent, et représente 67,3% du chiffre d'affaires consolidé succursales et commissions-affiliations.

L'activité enregistre une croissance de 9,6% en France (où le Groupe a réalisé 64,6% de son chiffre d'affaires) et de 33,6% à l'international (dont 70,0 M€ au Belux, où le parc de magasins est désormais stabilisé et entièrement restructuré, ce qui représente une progression de 85,9% par rapport à l'exercice précédent).
L'activité commission-affiliation est en hausse de 14,1% et celle des succursales progresse de 22,4%. Ces deux canaux de distribution principaux représentent 95,7% du chiffre d'affaires consolidé.

Durant cet exercice, le Groupe a enregistré environ 1,7 million de porteurs de cartes Club, en hausse de 7,0% par rapport à l'exercice précédent. Le Groupe continue de réaliser près de 92% de son chiffre d'affaires auprès des clients membres du Club.

Le digital est en croissance sur l'année avec une progression du chiffre d'affaires de 6,4% et reste ainsi le premier magasin du Groupe. Au cours de l'exercice, le Groupe a ouvert des sites marchands au Belux, en Espagne et en Grèce.

PARC DE MAGASINS

Au total sur l'exercice 2015/2016, le parc de magasins (en succursales et commission-affiliations) a progressé de 25 unités et d'environ 47.000 m², en ligne avec la moyenne des années précédentes. Les magasins Grand format (mixtes et mégastores) représentent désormais 42,4% de la surface commerciale du parc et un total de 91 magasins. Le Groupe dispose encore de gisements de croissance importants sur ses marchés afin de mettre en oeuvre sa stratégie de développement de magasins Grand Format regroupant sous un même toit le vêtement pour enfants, la maternité et la puériculture.

Durant l'exercice 2015/2016, le Groupe a également poursuivi sa politique active d'optimisation de son parc de magasins en procédant à la fermeture de 34 magasins (hors activités non poursuivies). Il s'agit essentiellement de magasins textile fermés au profit de l'ouverture de magasins Grand Format (mixtes et mégastores) situés dans la même zone de chalandise. Le Groupe a également procédé, en ligne avec sa politique de gestion rigoureuse, à la fermeture d'un petit nombre de magasins textile qui étaient en dehors du standard d'exploitation du Groupe et dont la rentabilité n'était pas en ligne avec ses objectifs.

RESULTATS CONSOLIDES

La marge brute représente 52,7% du chiffre d'affaires consolidé contre 53,7% l'exercice précédent, sous l'effet de l'évolution du mix produits (montée en puissance de la puériculture, moins margée que le textile)  et d'un effet de change eurodollar sur les prix d'achats des produits textiles moins favorable.

L'excédent brut d'exploitation courant passe de 48,7 M€ à 50,6 M€ au 29 février 2016 ; il représente 9% du chiffre d'affaires contre 10,2% l'exercice précédent ; l'exercice clos le 29 février 2016 enregistre notamment des charges supplémentaires en termes de :
– dépenses de publicité et de communication pour développer la notoriété de l'enseigne et de ses nouveaux concepts de magasin, en France et en Belgique, aux niveaux national et local,
– coûts logistiques du fait de la mise en service d'un nouvel entrepôt dans le Nord de la France pour faire face à la forte croissance de l'activité.

Sous l'effet de dotations en hausse de 26,3% sur l'exercice (principalement amortissements sur investissements) le résultat opérationnel courant s'établit à 18,8 M€ (3,4% du chiffre d'affaires) contre 23,5 M€ au 28 février 2015 (4,9% du chiffre d'affaires).

Le poste « Autres produits et charges opérationnels »  passe de 19,4 M€ à 14,4 M€ au 29 février 2016.
Au 28 février 2015, il avait enregistré principalement le badwill de 21,9 M€ lié à l'acquisition de Home Market.
Au 29 février 2016, il enregistre :
– des plus-values sur les cessions d'actifs intervenues en février 2016 (cession d'un bloc de participations minoritaires au sein de sociétés de production industrielle textile de la zone Océan Indien, cession de succursales à des franchisés et cession d'immeubles en Belgique) pour un montant net de 19,0 M€,
– des charges concernant principalement des dépréciations et sorties d'actifs (1,3 M€), des honoraires et frais relatifs à des projets de croissance externe non réalisés (1,1 M€), des surcoûts logistiques (0,7 M€) et des litiges commerciaux (0,5 M€).

Le résultat opérationnel s'établit ainsi à 33,2 M€ (5,9% du chiffre d'affaires) contre 42,9 M€ (9% du chiffre d'affaires) au 28 février 2015.

Le résultat financier affiche une charge nette de 3,2 M€ (contre 7,8 M€ l'exercice précédent) ; il enregistre :
– une augmentation du coût de l'endettement financier qui passe de 5,4 M€ à 6,9 M€, résultant à la fois d'un niveau d'endettement moyen plus élevé, et d'une hausse du coût financier de la dette du fait de l'allongement de sa maturité (emprunts obligataires 6 et 7 ans),
– un impact positif de la juste valeur des dérivés de couverture (2,4 M€) ainsi qu'une plus-value nette sur cession d'autres actifs financiers (1,4 M€).

Le résultat net des activités non poursuivies est une perte de 5,6 M€ (contre une perte de 7,9 M€ l'année dernière). Il correspond pour l'essentiel à l'impact de la fin des activités de Home Market et à l'impact du plan de fermeture des magasins belges. 

Le résultat net consolidé part du Groupe s'établit à 20,8 M€ (3,7% du chiffre d'affaires) contre 22,1 M€  au 28 février 2015 (4,6% du chiffre d'affaires).

ELEMENTS BILANTIELS

La croissance du Groupe a été particulièrement dynamique sur l'exercice 2015/2016 avec la création nette d'environ 47.000 m² de  surfaces de ventes additionnelles en France et à l'Etranger.

Les investissements réalisés sur l'exercice s'élèvent à 75,0 M€ (nets des produits de cessions et des variations de périmètre, ils s'élèvent à 41,9 M€) ; principalement :

  • 19,7 M€ au titre des immobilisations incorporelles (frais de développement 9,1 M€, droits au bail et fonds de commerce 2,1 M€, licences et logiciels 1,8 M€, et projets informatiques structurants en cours 6,4 M€),
  •  37,4 M€ au titre des immobilisations corporelles (principalement nouveaux magasins et rénovations),
  • 16,4 M€ au titre des actions Destination Maternity Corporation.

La croissance du stock résultant de l'évolution du parc, et de la montée en puissance de l'activité puériculture a été contenue, puisque le stock (net de provisions) s'établit à 217,5 M€ au 29 février 2016 contre 212 M€ au 28 février 2015.

Les capitaux propres consolidés du Groupe, impactés par les variations des instruments de couverture de change, s'établissent à 111,7 M€ au 29 février 2016 et représentent 20% du total bilan.

La dette financière nette consolidée au 29 février 2016 s'élève à 142,6 M€ (contre 124,4 M€ au 28 février 2015) ; elle est principalement constituée :

  • des émissions obligataires d'un total de 100 M€ (20 M€ à échéance 2020, 41,5 M€ à échéance 2021 et 38,5 M€ à échéance 2022)
  • des tirages du crédit syndiqué à hauteur de 61,8 M€ (lignes amortissables et crédit revolving, à échéance 2019)
  • de financements bilatéraux (incluant les comptes courants des parties liées) d'un montant de 21,1 M€
  • de trésorerie et équivalents de trésorerie, et d'autres actifs financiers d'un montant de 39,3 M€, incluant 16,4 M€ d'actions Destination Maternity Corporation qui ont fait l'objet d'une cession postérieurement à la clôture.

PERSPECTIVES

Le Groupe Orchestra-Prémaman, fort de sa bonne résilience dans un environnement défavorable et des résultats encourageants de ses nouveaux formats de magasins, confirme ses ambitions fortes et raisonnées à moyen terme (communiqué du 11 Mars dernier) et confirme ses objectifs d'atteinte à l'horizon 2019 d'un chiffre d'affaires de l'ordre de 1 milliard d'euros et d'une marge d'EBE Courant (Excédent Brut d'Exploitation Courant rapporté au chiffre d'affaires) comprise entre 9 et 10%.

DIVIDENDE – CONVOCATION DE L'ASSEMBLEE GENERALE

Le Conseil d'Administration qui s'est tenu le 12 mai 2016 a décidé de convoquer pour le 29 juillet 2016 l'Assemblée Générale Annuelle qui approuvera les comptes clos le 29 février 2016. Il n'est pas prévu de distribution de dividendes.

Prochain communiqué  :

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2016/2017, le 30 juin 2016 après clôture de la bourse.

 

 

Contacts  :

ACTIFIN – Stéphane RUIZ

01 56 88 11 15

sruiz@actifin.fr

 


ORCHESTRA-PREMAMAN
Société anonyme au capital de 19.203.558 €
Siège social : 200 avenue des Tamaris, Zac Saint Antoine, 34130 Saint-Aunès.
398 471 565 R.C.S. MONTPELLIER



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Orchestra Prémaman via GlobeNewswire

HUG#2012635

Print Friendly

CORRECTION:CP Orchestra Prémaman : Résultats de l’exercice 2015-2016