Une bonne dynamique d'activité
Un redressement de la rentabilité en ligne avec les prévisions
Un endettement maîtrisé
De nouveaux relais de croissance assurés

M€S1 2013S1 2012Variation
CA hors éléments exceptionnels
Eléments exceptionnels Aerostructure*
Chiffre d'affaires
310,4
0,0
310,4
290,3
62,5
352,8
6,9%
 
 
Résultat opérationnel (EBIT)
Marge / EBIT
17,8
5,7%
24,7
7,0%
 
– Résultat financier réalisé
– Résultat financier latent **
Résultat financier
-9,9
-4,8
-14,6
-10,6
-15,3
-25,9
 
Résultat net attribuable au Groupe
Résultat net attribuable au Groupe hors résultat financier latent sur instruments de couverture non dénoués
1,3
2,7
3,5
12,1
 

* facturations non récurrentes de travaux de développement
** Elements non cash

 

M€30/06/201331/12/2012
Endettement net consolidé
Capitaux propres attribuable au Groupe
Capitaux propres attribuables au Groupe nets des effets de juste valeur des instruments de couverture non dénoués
320,1
183,7
192,0
322,6
185,0
190,4

Comptes arrêtés par le Conseil de Surveillance de la société lors de sa réunion du 29 août 2013
Comptes ayant fait l'objet d'une revue limitée par les Commissaires aux Comptes

Une croissance soutenue de l'activité

Au 1er semestre 2013, le chiffre d'affaires du groupe Latécoère s'établit à 310,4 M€, en progression de +6,9% (hors éléments exceptionnels) par rapport à la même période de 2012. A taux de change constant, la croissance organique ressort à +7,6%.

Le Groupe rappelle qu'au cours du 1er trimestre 2012, une facturation non récurrente de travaux de développement avait été comptabilisée pour un montant de 62,5 M€.

Les activités de services contribuent fortement à la progression de l'activité aussi bien dans l'Aérostructure (+13,1%) qu'au sein des Systèmes d'interconnexion, et ce, dans un contexte de rythme soutenu des cadences de production.

L'évolution de l'activité au premier semestre 2013 est cohérente avec la croissance globale attendue autour de 5% sur l'exercice, annoncée par le Groupe le 27 mars dernier.

Un redressement de la rentabilité opérationnelle en ligne avec les prévisions

Le résultat opérationnel (EBIT) qui s'établit à 17,8 M€ ressort à 5,7 % du CA consolidé, en ligne avec les perspectives communiquées le 27 mars 2013. La rentabilité opérationnelle s'est améliorée de 1,3 % par rapport à l'exercice 2012 ce qui confirme le redressement annoncé consécutivement à la résolution de la crise tunisienne.

Le résultat financier réalisé s'établit à -9,9 M€ versus -10,6 M€ sur le 1er semestre 2012. Le taux d'intérêt moyen global supporté ressort en baisse de ~100 bp à 4,4 %, principalement du fait de l'évolution des taux.

Une exposition au risque $ couverte à fin avril 2015

Le Groupe rappelle qu'il conduit une politique de couverture de son exposition industrielle au risque $ US visant à défendre dans la durée un cours €/$ budget de 1,35.

Le Groupe met exclusivement en œuvre des instruments avec des positions en risque fermées (cours au pire défini) lui permettant de bénéficier partiellement d'une revalorisation éventuelle de la devise américaine (tunnels d'options). Cette stratégie lui a permis de réaliser son exposition sur le 1er semestre 2013 à un cours €/$ moyen de 1,339 versus un spot moyen sur la période de 1,319.

Le résultat financier latent s'établit à -4,8 M€ versus -15,3 M€ au 30 juin 2012 dans un contexte de renforcement de la devise US dont le cours spot €/$ ressort à la clôture à 1,3080, contre un cours spot €/$ de 1,2590 au 30 juin 2012.

Le Groupe rappelle que le résultat financier latent est sans impact sur la trésorerie présente et future de l'entreprise dès lors que les instruments mis en œuvre seront effectivement dénoués dans leurs relations de couverture.

Le résultat net attribuable au Groupe s'établit en conséquence à +1,3 M€.

Un endettement net maîtrisé à 320 M€, en baisse de -2,5 M€ sur le 1er semestre 2013

L'EBITDA Economique[1] ressort à 9,1 M€ au 1er semestre 2013 versus 6,6 M€ au 1er semestre 2012 (hors éléments exceptionnels liés à des facturations non récurrentes de travaux de développement).

Le besoin en fonds de roulement d'exploitation diminue de 15,3 M€ sur la période grâce notamment à la maîtrise du crédit client et à la mobilisation de créances nées ou à naître sur l'Etat.

Les investissements industriels nets ont été contenus à 8,9 M€ principalement consacrés aux outils de production et aux systèmes d'information.

Dans ces conditions et après prise en compte du résultat financier réalisé (-9,9 M€), des autres besoins (-0,2 M€), l'endettement net consolidé ressort à 320,1 M€ au 30 juin 2013 en diminution de 2,5 M€ par rapport au 31 décembre 2012.

Cette évolution maîtrisée en regard de la prévision communiquée par le Groupe le 27 mars 2013 tablant sur une hausse temporaire de la dette financière nette d'environ 20 M€ sur l'exercice, conforte la perspective annoncée de reprise du mouvement de désendettement à compter de l'exercice 2014.

Un bon renouvellement du portefeuille de commandes qui s'établit à 3,7 années de chiffre d'affaires

Au 30 juin 2013 et sur la base d'une parité €/$ de 1,35, le portefeuille de commandes, qui ne prend en compte que les commandes fermes des avionneurs, atteint 2,24 milliards d'Euros en croissance de +6,1% sur le 1er semestre. Il représente 3,7 années de chiffre d'affaires.

La dynamique du carnet de commandes illustre la pertinence des choix de programmes sur lesquels le Groupe est positionné (avions commerciaux, régionaux et d'affaires) qui ont globalement enregistré d'excellentes prises de commandes sur ce 1er semestre ; elle reflète en outre l'essor des deux activités Aérostructure et Systèmes d'interconnexion dans les domaines du design et du manufacturing services, développées dans une approche « end to end » de la relation client.

De nouveaux relais de croissance assurés par la conclusion de marchés significatifs sur les activités cœur de métier

Le groupe Latécoère a connu depuis le début de l'exercice une forte dynamique en matière de business développement en se positionnant avec succès sur des nouveaux marchés correspondant à ses compétences cœur de métier.

A horizon court terme, le Groupe a notamment conclu des marchés d'outillages avec Airbus en relation avec la nouvelle ligne d'assemblage A320 aux Etats-Unis et les évolutions du programme A350.

Sur un horizon à plus long terme, le Groupe a été sélectionné par Embraer pour le développement et la production de l'ensemble des portes du programme E-Jet E2 annoncé à l'occasion du Salon du Bourget. Ce nouveau contrat valorisé à environ 1 milliard de dollars sur toute la durée du programme, inclut également une fonction support service auprès des opérateurs. Cette attribution conforte la reconnaissance du Groupe comme un des principaux acteurs en capacité de concevoir, développer et produire des portes de nouvelle génération (voir communiqué de presse du 2 septembre 2013).

[1] L'EBITDA Economique désigne au niveau des comptes consolidés le résultat opérationnel (EBIT) avant (i) l'impact des variations d'En-cours « Non Recurring » nets de provision et (ii) les dotations aux amortissements et pertes de valeur, les dotations nettes aux provisions, les dépréciations nettes d'actifs circulants hors En-cours « Non Recurring ».

 A propos de Latécoère

Groupe international partenaire de « rang 1 » des grands avionneurs mondiaux (Airbus, Embraer, Dassault, Boeing, Bombardier), Latécoère intervient dans tous les segments de l'aéronautique (avions commerciaux, régionaux, d'affaires et militaires), dans trois domaines d'activités :

Aérostructure Industrie (60% du CA) : tronçons de fuselage et portes.

Aérostructure Services (13% du CA) : études, calcul et définition de produits industriels – conception, réalisation et maintenance d'outillages et machines spéciales.

Systèmes d'interconnexion (27% du CA) : câblage, meubles électriques et équipements embarqués.

Le Groupe employait au 31 décembre 2012, 4 288 personnes dans 10 pays différents.

Son chiffre d'affaires consolidé pour 2012 est de 643,6 M€ et le portefeuille de commandes, sur la base d'une parité €/$ de 1,35, s'élève à 2,24 Mds € au 30 juin 2013.

Latécoère, société anonyme au capital de 18 650 132 € divisé en 9 325 066 actions d'un nominal de 2 €, est cotée sur Euronext Paris – Compartiment C.

Codes ISIN : FR0000032278 – Reuters : LAEP.PA – Bloomberg : LAT.FP

GROUPE LATECOEREACTUS FINANCE
Bertrand Parmentier / Président du Directoire
Tél. : 05 61 58 77 00
bertrand.parmentier@latecoere.fr
Corinne Puissant / Relations Investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 57 – cpuissant@actus.fr
Anne-Catherine Bonjour / Relations Presse
Tel. : 01 53 67 36 93 – acbonjour@actus.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-33277-latecoere-resultats-t2-2013-fr-v2013_09_3_vdef.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Chiffre d'affaires caoutchouc : 168 M€, en recul de 4%

Progression de 21% des tonnages vendus

Courbevoie, le 14 août 2013
 

En M€ 20122013Variation
1er trimestreChiffre d'affaires total88,396,79,6%
 dont caoutchouc84,784,70,1%
2ème trimestreChiffre d'affaires total95,093,2-1,8%
 dont caoutchouc90,183,0-7,8%
TotalChiffre d'affaires total183,2190,03,7%
 dont caoutchouc174,8167,7-4,0%

Contexte de marché : retournement du cycle

Le 2ème trimestre 2013 a été marqué par la baisse sensible des cours, amorcée dés le mois de mars. Ainsi, le cours moyen du 2nd trimestre s'établit à 2,39 $/kg (1,83 €/kg) contre 3,42 $/kg (2,64 €/kg ) au 2nd trimestre 2012, en recul de 31%.

Activité du 2ème trimestre 2013 : augmentation des tonnages vendus +25,4%,

Evolution des tonnages vendus/prix unitaire

tonnage/pu 20122013Variation
1er trimestreTonnage31 95737 50217,35%
 PU2,652,26-14,73%
2ème trimestreTonnage31 46639 47325,45%
 PU2,862,10-26,51%
TotalTonnage63 42376 97521,37%
 PU2,762,18-20,90%

Sur le 2ème trimestre 2013, le Groupe a vendu 39,5 milliers de tonnes de caoutchouc contre 31,5 milliers de tonnes l'année précédente, soit une progression de +25%. Le prix de vente, en recul de 26,5%, reflète la baisse des cours du caoutchouc.

Activité du 1er semestre : chiffre d'affaires caoutchouc : 168 M€
Sur cette première période de l'exercice 2013, les tonnages vendus s'élèvent à 77 milliers de tonnes (63 milliers de tonnes au 1er semestre 2012) en progression de 21%.

Cette performance a été soutenue par une production propre en croissance (+3%), le dynamisme des achats aux planteurs indépendants (+12%), et au travers de l'activité d'usinage avec le déstockage de 16,6 milliers de tonnes de matière première.

Ainsi, le chiffre d'affaires caoutchouc du 1er semestre ressort à 168 M€, contre 175 M€ au 1er semestre 2012, avec un prix de vente en baisse de 21%.

Point sur le développement de l'activité au Liberia
La filiale CRC, relais de croissance très important pour le futur, poursuit son développement à un rythme toutefois moins rapide que prévu initialement. CRC bénéficie désormais de la montée en puissance de son usine mise en service depuis la fin de l'année 2012.

Détenu à 100% par SIPH, CRC finance son développement grâce aux avances de son actionnaire, qui représentent 42 millions US$ depuis son origine. Par ailleurs, le Groupe a décidé de déprécier sa filiale à hauteur de 1 M€ afin de tenir compte de la baisse des cours et des différentes évolutions sur le programme de déploiement de son activité au Libéria.

L'impact des investissements et du programme de planting menés activement par le Groupe aura un effet positif sur la production du Groupe à long terme compte tenu du cycle naturel de maturité de l'hévéa (qui commence à produire 7 ans après sa plantation). 
 

Résultat net semestriel attendu en perte.
Le retournement du cycle du marché du caoutchouc à la baisse a conduit le Groupe, en application de la norme IAS 41 sur les plantations, à procéder à un ajustement significatif de la juste valeur de ses actifs biologiques, ce qui aura un impact négatif sur le résultat semestriel 2013 de l'ordre de 17 M€, avant impôt, (contre un profit avant impôt de 8,8 M€ au 30 juin 2012), sans aucune incidence sur la trésorerie.

Principalement en raison de cet ajustement, mais aussi du projet CRC, le résultat net semestriel de SIPH se traduira par une perte estimée autour de 15 M€.

La situation financière de la société reste très saine avec une trésorerie nette de dettes proche de zéro et ce, après paiement de 20 M€ de dividendes aux actionnaires du Groupe.

Tendances actuelles et perspectives
La crise économique récente continue de peser sur la marché du caoutchouc en raison d'une réduction de la demande des pays développés et d'un ralentissement de la croissance en Chine, pays qui représente désormais plus de ⅓ de la consommation mondiale contre ¼ il y a dix ans. En juillet, le cours moyen s'est établit à 2,24 $/kg (1,71 €).

Le Groupe rappelle l'effet saisonnalité de l'activité de SIPH qui se répartie pour 40% environ au 1er semestre et 60% sur la 2ème partie de l'année.

Dans ce contexte, SIPH poursuit sont objectif de production annuelle 2013 de 160 milliers de tonnes de caoutchouc.

Le programme d'investissement sur 2013, prévu initialement à 60 M€, a été aménagé et devrait porter sur 50 à 55 M€. Si le bas de cycle actuel devait se poursuivre, les équilibres financiers envisagés porteraient en priorité sur de nouvelles ressources d'emprunt, la capacité d'endettement du Groupe restant intacte.

Recevez gratuitement toute l'information financière de SIPH par e-mail en vous inscrivant sur :

www.actus-finance.com

Code Valeur Euronext : SIPH – Code ISIN : FR 0000036857 – Nombre d'actions : 5 060 790

Au sujet de SIPH

La Société Internationale de Plantations d'Hévéas est spécialisée dans la production, l'usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel. SIPH exploite quarante milles hectares d'hévéas matures, et vise aujourd'hui une capacité de production de 160 000 tonnes répartie sur 4 pays (Côte d'Ivoire, Ghana, Nigéria et Libéria). Le latex traité est issu de l'exploitation des plantations d'hévéas de SIPH et d'achats effectués auprès de planteurs indépendants. SIPH commercialise sa production, principalement réservée à l'activité pneumatique, sur le marché international. Pour plus d'informations, visitez le site web :
www.siph.com.

Contacts SIPH
Frédérique Varennes, Secrétaire Général, Tél : +33 (0)1 41 16 28 51
 

Contacts ACTUS FINANCE
Anne Pauline Petureaux, Relations Analystes – Investisseurs, Tél : +33 (0)1 53 67 35 74
Jean-Michel Marmillon, Relations presse, Tél : +33 (0)1 77 35 04 37
 


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-33140-siph-t2-2013-vdef.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

1er semestre 2013 :

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |