Regulatory News:

Vivendi (Paris:VIV):

Note : ce communiqué présente des résultats consolidés
non audités établis selon les normes IFRS, arrêtés par le
Directoire de Vivendi le 7 novembre 2014.

Chiffres clefs des neuf premiers mois de 20141

Variation par rapport à la même période de 2013

Variation à périmètre et change constants par rapport à la même
période de 20132

  • Chiffre d?affaires
7 118 M? – 2,4% -1,1 %
  • Résultat opérationnel (EBIT)
674 M? + 34,0 %
  • Résultat net, part du groupe
2 752 M? + 95,0 %
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA)3

765 M?

– 2,5 %

+ 2,6 %

  • Résultat net ajusté4

442 M? + 46,6 %
  • Cash Flow des Opérations (CFFO)
443 M? + 4,0 %
  • Dette financière nette
8,4 Md? vs 16,4 Md? à fin sept. 2013

Vivendi a dégagé des résultats satisfaisants au cours des neuf premiers
mois de 2014. Le résultat opérationnel ajusté s?est élevé à 765 millions
d?euros, en hausse de 2,6 % à taux de change et périmètre constants,
essentiellement grâce au résultat dégagé par Universal Music Group
(UMG). Groupe Canal+ a vu ses résultats soutenus par ses activités à
l?international ; en France, Canalplay, son offre de vidéo à la demande
par abonnement, accélérait sa croissance.

Le résultat net a fortement augmenté principalement grâce aux
remboursements d?emprunts réalisés depuis douze mois. En outre,
l?application de la norme IFRS 5 a conduit à une très forte progression
des résultats des activités cédées ou en cours de cession parce qu?elle
ne tient pas compte des amortissements pour 2014.

Vivendi poursuit activement son travail de transformation en un groupe
industriel intégré dans les contenus et dans les médias.

Vivendi réduit sa présence dans les télécoms. La réalisation de
l?opération de rapprochement entre SFR et Altice/Numericable Group
devrait intervenir le 27 novembre à la suite de l?autorisation accordée
par l?Autorité de la Concurrence, le 27 octobre. Par ailleurs, la
finalisation de l?acquisition de GVT par Telefonica à la suite de
l?accord conclu le 18 septembre devrait avoir lieu au cours du deuxième
trimestre 2015.

Vivendi conforte par ailleurs sa présence dans les médias et les
contenus, à l?exemple du lancement fin octobre par Groupe Canal+ d?une
nouvelle chaîne 100 % africaine dans une vingtaine de pays du continent.

Commentaires des principaux indicateurs financiers consolidés1

A/ Analyse de l?évolution du compte de résultat consolidé

Compte tenu de l?application de la norme IFRS 5, GVT (à compter de
troisième trimestre 2014), SFR (à compter du premier trimestre 2014)
ainsi que Maroc Telecom et Activision Blizzard (à compter du deuxième
trimestre 2013) sont présentés comme des activités cédées ou en cours de
cession. En outre, Vivendi a déconsolidé le groupe Maroc Telecom et
Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai 2014 et du
11 octobre 2013, dates de leur cession effective par Vivendi. De ce
fait, ni GVT, ni SFR, ni Maroc Telecom, ni Activision Blizzard ne sont
inclus dans le chiffre d?affaires et le résultat opérationnel. Leurs
contributions respectives au résultat net, part du groupe, de Vivendi,
de même que les plus-values réalisées, sont classées dans le « résultat
net des activités cédées ou en cours de cession ».

Le chiffre d?affaires consolidé s?élève à 7 118 millions d?euros,
contre 7 293 millions d?euros au cours des neuf premiers mois de 2013
(-2,4 % et -1,1 % à taux de change et périmètre constants). Le chiffre
d?affaires a été impacté à hauteur de 101 millions d?euros par
l?appréciation de l?euro principalement face au dollar américain et au
yen.

Le résultat opérationnel s?élève à 674 millions d?euros, contre
503 millions d?euros au cours des neuf premiers mois de 2013 (+ 34,0 %).

Le résultat net, part du groupe est un bénéfice de
2 752 millions d?euros (2,05 euros par action), contre un bénéfice de
1 411 millions d?euros au cours des neuf premiers mois de 2013
(1,06 euro par action), soit une augmentation de 1 341 millions d?euros
(+95,0 %), respectivement 119 millions d?euros au titre des activités
poursuivies et 1 222 millions d?euros au titre des activités cédées ou
en cours de cession :

  • Le résultat net, part du groupe, des activités poursuivies (Groupe
    Canal+, UMG et le Siège) s?élève à 378 millions d?euros, en
    progression de 119 millions d?euros par rapport aux neuf premiers mois
    de 2013. Cette évolution est essentiellement liée à l?amélioration du
    coût du financement (136 millions d?euros) ainsi qu?à la plus-value de
    cession de Beats par UMG (179 millions d?euros), partiellement
    compensées par l?augmentation de la charge d?impôt sur les résultats
    (243 millions d?euros).
  • Le résultat net, part du groupe, des activités cédées ou en cours de
    cession, s?élève à 2 374 millions d?euros, en augmentation de
    1 222 millions d?euros par rapport aux neuf premiers mois de 2013. Ce
    résultat comprend notamment la plus-value de cession de Maroc Telecom
    (786 millions d?euros) ainsi que la réévaluation au cours de bourse de
    la participation résiduelle dans Activision Blizzard (222 millions
    d’euros).

B/ Analyse de l?évolution du compte de résultat ajusté

Compte tenu de l?application de la norme IFRS 5 à Activision
Blizzard, Maroc Telecom, GVT et SFR, le compte de résultat ajusté
présente les résultats de Groupe Canal+, UMG et les autres activités du
Groupe ainsi que les coûts de la société-mère.

Le résultat opérationnel ajusté s?élève à 765 millions d?euros,
contre 784 millions d?euros au cours des neuf premiers mois de 2013, en
progression de 2,6 % à taux de change et périmètre constants. A
périmètre et taux de change réels, la baisse est limitée à 2,5 % malgré
l?appréciation de l?euro. A taux de change constant, la hausse du
résultat opérationnel ajusté d?UMG fait plus que compenser la baisse de
celui de Groupe Canal+.

Le coût du financement s?élève à 65 millions d?euros, en
amélioration de 136 millions d?euros (-67,7 %). Les intérêts sur
emprunts s?établissent à 224 millions d?euros, contre 385 millions
d?euros au cours des neuf premiers mois de 2013. Cette diminution
s?explique par celle de l?encours moyen des emprunts à 11,3 milliards
d?euros (contre 16,4 milliards d?euros au cours des neuf premiers mois
de 2013) et par la baisse du taux d?intérêt moyen des emprunts à 2,66 %
(contre 3,13 % au cours des neuf premiers mois de 2013).

L’impôt est une charge nette de 196 millions d’euros, en
augmentation de 11 millions d?euros (+5,7 %). Le taux effectif de
l?impôt dans le résultat net ajusté des neuf premiers mois de 2014
s?établit à 27,9 % (contre 30,7 % à la même période de 2013).

La part du résultat net ajusté revenant aux intérêts minoritaires s?élève
à 53 millions d?euros, contre 113 millions d?euros au cours des neuf
premiers mois de 2013, en diminution de 60 millions d?euros à la suite
de l?acquisition des intérêts minoritaires dans Groupe Canal+ en
novembre 2013.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 442 millions d?euros
(0,33 euro par action), contre 301 millions d?euros en 2013 (0,23 euro
par action), en augmentation de 46,6 %.

C/ Analyse de l?évolution de l?endettement

L?endettement financier net, en normes IFRS, s?élève à 8,4
milliards d?euros, contre 16,4 milliards d?euros au 30 septembre 2013, à
la suite des cessions d?Activision Blizzard et de Maroc Telecom.
L?endettement financier net représente environ 40 % des fonds propres.

Commentaires sur les activités de Vivendi

Groupe Canal+

Le chiffre d?affaires de Groupe Canal+ s?élève à 3 967 millions d?euros,
en augmentation de 2,8 % par rapport aux neuf premiers mois de 2013
(+0,5 % à taux de change et périmètre constants).

Groupe Canal+ affiche un portefeuille global de 14,8 millions
d’abonnements, en progression de 605 000 en un an. Cette évolution
s?appuie notamment sur de solides performances en Afrique et au Vietnam,
ainsi que sur la croissance en France métropolitaine de son offre
illimitée de vidéo à la demande par abonnement Canalplay qui comptait
plus de 520 000 abonnés au 30 septembre. Ces bonnes orientations
permettent une croissance de l?activité de télévision payante de Groupe
Canal+, malgré la hausse du taux de TVA en France métropolitaine (de 7 %
à 10 %) au 1er janvier 2014.

En France, le chiffre d?affaires de la télévision gratuite augmente
également, soutenu par la hausse des audiences de D8, qui confirme son
statut de leader de la télévision numérique terrestre.

Le chiffre d?affaires de Studiocanal progresse de manière significative
grâce notamment aux bonnes performances des activités de distribution en
salles et de ventes de droits (télévision et vidéo à la demande par
abonnement), ainsi qu?à l?intégration de Red, la société britannique de
production de séries TV.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de Groupe Canal+ s?établit à 626
millions d?euros, contre 647 millions d’euros au cours des neuf premiers
mois de 2013. Cet écart s’explique principalement par la hausse des
coûts de programme et par l?impact de l?augmentation de la TVA en
France, partiellement compensés par les bons résultats dans les autres
pays.

Le 24 octobre, Groupe Canal+ a lancé A+, une nouvelle chaîne 100 %
africaine. Elle est diffusée dans plus de 20 pays d?Afrique de l?Ouest
et centrale à travers le bouquet Canalsat. Pour renforcer ses activités
dans la région, Canal+ Overseas a annoncé une prise de participation
majoritaire dans le capital de Thema, société spécialisée dans la
distribution de chaînes de télévision généralistes, thématiques et
ethniques en France et à l?international. Thema édite notamment la
chaîne de fiction africaine Nollywood TV.

Approchés récemment par divers investisseurs industriels et financiers,
Groupe Canal+ et le groupe ITI ont décidé d?un commun accord d?examiner
leurs options stratégiques concernant leur participation de 51 % dans le
groupe TVN.

Universal Music Group

Le chiffre d?affaires d?Universal Music Group (UMG) s?établit à 3 097
millions d?euros, en baisse de 5,8 % à taux de change constant (-8,9 % à
taux de change réel) par rapport aux neuf premiers mois de 2013. En
excluant l?impact de Parlophone Label Group (cédé en 2013 dans le cadre
de l?acquisition d?EMI Recorded Music) et à taux de change constant, le
chiffre d?affaires d?UMG baisse de 3,5 % par rapport aux neuf premiers
mois de 2013, en raison de la rapide transformation du marché de la
musique enregistrée.

Les ventes numériques dans la musique enregistrée sont stables à taux de
change et périmètre constants par rapport aux neuf premiers mois de
2013. La hausse significative des revenus liés aux abonnements et au
streaming a compensé la baisse des ventes des téléchargements
numériques. Cependant, le chiffre d?affaires total de la musique
enregistrée est en repli en raison de la baisse continue des ventes
physiques.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée des neuf premiers
mois de 2014, figurent la bande originale du film Disney « La Reine des
Neiges », les sorties de Sam Smith, Ariana Grande et 5 Seconds Of
Summer, ainsi que les titres de Katy Perry et Lorde.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d?UMG s?élève à 274 millions
d?euros, en hausse de 11,3 % à taux de change constant (+7,6 % à taux de
change réel) par rapport aux neuf premiers mois de 2013, et en
progression de 29,1 % en excluant la contribution en 2013 de Parlophone
Label Group, qui a été cédé. Cette bonne performance, qui s?explique par
des économies de frais généraux et par des coûts de restructuration et
d?intégration plus faibles, a été partiellement atténuée par la baisse
du chiffre d?affaires.

Activité en cours de cession : SFR

Le chiffre d?affaires de SFR s?établit à 7 396 millions d?euros, en
baisse de 4,2 % en base comparable (-2,9 %5 en base réelle)
par rapport aux neuf premiers mois de 2013. Le recul du chiffre
d?affaires ralentit : en base comparable, il s?établit à -3,2 % au
troisième trimestre 2014, contre -4,7 % au premier semestre 2014.

A fin septembre 2014, le parc total de clients mobiles de SFR s’élève à
21,414 millions, en hausse de 1,3%6 par rapport à fin
septembre 2013. Le parc total d?abonnés mobiles s?élève à 18,314
millions, soit 85,5 % du parc total de clients mobiles. Le parc des
clients résidentiels abonnés à l?Internet haut débit progresse de 14 000
clients sur les neuf premiers mois de septembre 2014, à 5,271 millions.

Le chiffre d?affaires de l?activité Grand Public7 s?inscrit à
4 831 millions d?euros, en repli de 6,3 % par rapport aux neuf premiers
mois de 2013.

Sur le marché du Grand Public Mobile7, le parc d?abonnés
recule de 66 000 abonnés au cours des neuf premiers mois de 2014. Au 30
septembre 2014, le parc d’abonnés mobiles Grand Public totalise 11,315
millions de clients, en hausse de 0,8 %6,7 par rapport à fin
septembre 2013. Le parc total de clients mobiles Grand Public (abonnés
et prépayés) de SFR s’élève à 14,182 millions.

Sur le marché du Grand Public Fixe7, le parc des clients
résidentiels en France métropolitaine abonnés à l?Internet haut débit
s?élève à 5,217 millions à fin septembre 2014, en progression de 8 000
par rapport à fin 2013. Au sein du parc de clients abonnés à l?Internet
haut débit7, le parc fibre s?établit à 249 000 abonnés.

L?offre «Multi-Packs de SFR» enregistre une croissance de 328 000
clients par rapport à fin septembre 2013 et s?établit à 2,576 millions
de clients, soit 49,4 % du parc haut débit.

Dans un contexte macro-économique difficile, le chiffre d?affaires de
l?activité Entreprises8 s?établit à 1 349 millions d?euros,
en baisse de 6,7 % en base comparable (+0,6 %5 en base
réelle) par rapport aux neuf premiers mois de 2013.

Le chiffre d?affaires de l?activité Opérateurs et autres9
progresse de 8,7 % par rapport à fin septembre 2013, à 1 217 millions
d?euros, principalement grâce à la croissance de l?activité des
opérateurs.

Hors éléments non-récurrents10, le résultat opérationnel
ajusté avant amortissements (EBITDA) de SFR atteint 1 975 millions
d?euros, en recul de 10,3 % par rapport à fin septembre 2013. Y compris
éléments non-récurrents, il s?établit à 1 779 millions d?euros.

Activité en cours de cession : GVT

Le chiffre d?affaires de GVT s?élève à 1 307 millions d?euros, en hausse
de 12,7 % à taux de change constant par rapport aux neuf premiers mois
de 2013. Cette performance est portée par la croissance continue du c?ur
de métier (activité Grand Public et PME), en progression de 14,1 % à
taux de change constant en un an, dont une hausse de 59,9 % pour la
télévision payante. Ce dernier service représente 13,7 % du chiffre
d?affaires total de GVT et compte 814 511 abonnés, en croissance de 43,8
% par rapport à fin septembre 2013.

GVT poursuit son expansion au Brésil de façon maîtrisée et ciblée en
lançant ses services dans trois nouvelles villes au troisième trimestre
2014. Il opère maintenant dans 156 villes, contre 149 au 30 septembre
2013.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) de GVT
s?élève à 516 millions d?euros, en hausse de 8,7 % à taux de change
constant par rapport aux neuf premiers mois de 2013. Sa marge d?EBITDA
s?élève à 39,5 % (41,7 % pour les seules activités Télécoms), soit le
niveau le plus élevé enregistré par les opérateurs télécoms au Brésil.

En septembre, le haut débit de GVT a été reconnu comme le service
offrant le meilleur rapport qualité-prix de l?ensemble des opérateurs
télécoms du Brésil par une étude de CVA (CustomerValueAdded). Par
ailleurs, en octobre et pour la sixième fois, GVT a été élu l’une des
meilleures entreprises dans laquelle travailler par Voce SA / Exame
Magazine, le principal journal financier au Brésil.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport
financier et états financiers condensés non audités des neuf premiers
mois 2014 » qui sera mis en ligne sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi

Vivendi regroupe plusieurs entreprises leaders dans les contenus et
les médias. Groupe Canal+ est le numéro un français de la télévision
payante, présent également en Afrique, en Pologne et au Vietnam ; sa
filiale Studiocanal est un acteur européen de premier plan en matière de
production, d?acquisition, de distribution et de ventes internationales
de films et de séries TV. Universal Music Group est le numéro un mondial
de la musique. Par ailleurs, Vivendi contrôle actuellement SFR, le
premier opérateur alternatif en France, et GVT, un groupe de très haut
débit fixe, de téléphonie fixe et de télévision payante au Brésil.
www.vivendi.com

Avertissement Important

Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient
des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux
résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux
perspectives de Vivendi ainsi qu’à l’impact de certaines opérations.
Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur
des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties
quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs
peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison
d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont
hors de notre contrôle, notamment les risques liés à l’obtention de
l’accord d’autorités de la concurrence et des autres autorités
réglementaires ainsi que toutes les autres autorisations qui pourraient
être requises dans le cadre de certaines opérations et les risques
décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l’Autorité des
Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre
site (
www.vivendi.com).
Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent
obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de
l’Autorité des Marchés Financiers (
www.amf-france.org)
ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse
contient des informations prospectives qui ne peuvent s’apprécier qu’au
jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter,
mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d?une
information nouvelle, d?un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme
d?American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout
programme d?ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n?a
aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline
toute responsabilité concernant un tel programme.

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS (en anglais avec
traduction française)

Intervenant : Hervé Philippe
Membre du Directoire et
Directeur Financier

Date : Vendredi 14 novembre 2014
Présentation à 18h00 heure
de Paris ? 17h00 heure de Londres ? 12h00 heure de New York

Les journalistes peuvent seulement écouter la conférence.

Internet : La conférence pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com
(audiocast)

Numéros à composer pour suivre la conférence EN DIRECT

Depuis la France : +33 (0) 176 77 22 25
– Depuis le Royaume
Uni : +44 (0) 203 427 19 12
– Depuis les Etats-Unis :
+1 646 254 3365

Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) :
120 37 63
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction
simultanée (français) : 610 27 77

Codes pour suivre la conférence EN REPLAY
– Depuis la
France : +33 (0)1 74 20 28 00
– Depuis le Royaume Uni : +44
(0) 203 427 05 98
– Depuis les Etats-Unis : +1347 366 95 65

Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) :
120 37 63
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction
simultanée (français) : 610 27 77

Sur notre site www.vivendi.com
seront disponibles les numéros pour le service de ré-écoute (14 jours),
un service de web cast audio et les « slides » de la présentation.

1 Compte tenu de l?application de la norme IFRS 5, GVT (à
compter du troisième trimestre 2014), SFR (à compter du 1er trimestre
2014) ainsi que le groupe Maroc Telecom et Activision Blizzard (à
compter du 2ème trimestre 2013) sont présentés comme des activités
cédées ou en cours de cession. En outre, Vivendi a déconsolidé le groupe
Maroc Telecom et Activision Blizzard respectivement à compter du 14 mai
2014 et du 11 octobre 2013, dates de leur cession effective par Vivendi.
De ce fait, ni GVT ni SFR, ni le groupe Maroc Telecom, ni Activision
Blizzard ne sont inclus dans le chiffre d?affaires, le résultat
opérationnel (EBIT), le résultat opérationnel ajusté, le CFFO et le
résultat net ajusté. Leurs contributions respectives au résultat net,
part du groupe, de Vivendi, de même que les plus-values réalisées, sont
classées dans le « résultat net des activités cédées ou en cours de
cession », exclu du résultat net ajusté.

2 Le
périmètre constant permet de retraiter les mouvements de périmètre
suivants :

chez Groupe Canal+ : il exclut les impacts en
2014 des acquisitions de Red Production Company (5 décembre 2013) et de
Mediaserv (13 février 2014) ;

chez UMG : il exclut les
impacts en 2013 de l?exploitation du catalogue Parlophone Label Group.

3
Pour plus d?informations sur le résultat opérationnel ajusté,
voir annexe II.

4 Pour la réconciliation
du résultat net, part du groupe, au résultat net ajusté, voir annexe V.

5
Intégrant le chiffre d?affaires de Telindus à partir du 1er mai 2014.
En base comparable 2013, le chiffre d?affaires de SFR exclut celui de
Telindus.

6 Le parc final des neuf premiers mois
de 2013 exclut 92 000 lignes inactives suite à une purge technique
réalisée au quatrième trimestre 2013.

7 Marché
métropolitain, toutes marques confondues.

8 Marché
métropolitain, marques SFR Business Team et Telindus.

9
Comprend notamment les activités Opérateurs, SRR (filiale de SFR à La
Réunion) ainsi que l?élimination des flux intragroupes.

10
Une charge de 196 millions d?euros a été comptabilisée dans les neuf
premiers mois de 2014 liée aux évolutions de relations contentieuses.
Ces évolutions portent notamment sur certains litiges décrits dans les
états financiers 2013.

ANNEXE I
VIVENDI
COMPTE DE RESULTAT
CONSOLIDE

(IFRS, non audité)

3e trimestre 2014

3e trimestre 2013

% de variation

Cumulé 9 mois 2014

Cumulé 9 mois 2013

% de variation

2 412 2 432 – 0,9% Chiffre d’affaires 7 118 7 293 – 2,4%
(1 401) (1 401) Coût des ventes (4 243) (4 267)
1 011 1 031 – 2,0% Marge brute 2 875 3 026 – 5,0%
(669) (698) Charges administratives et commerciales hors amortissements des
actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises
(2 022) (2 142)
(32) (38) Charges de restructuration et autres charges et produits
opérationnels
(88) (100)
(85) (89) Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises
(251) (265)
Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements
d’entreprises
(5)
179 7 Autres produits 182 35
(9) (10) Autres charges (22) (46)
395 203 + 94,7% Résultat opérationnel (EBIT) 674 503 + 34,0%
(10) 2 Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (12) (4)
(32) (64) Coût du financement (65) (201)
(5) Produits perçus des investissements financiers 3 20
4 3 Autres produits financiers 16 10
(13) (23) Autres charges financières (49) (61)
344 116 x 3,0 Résultat des activités avant impôt 567 267 x 2,1
(23) (47) Impôt sur les résultats (143) 100
321 69 x 4,7 Résultat net des activités poursuivies 424 367 + 15,6%
535 527 Résultat net des activités cédées ou en cours de cession 2 599 1 760
856 596 + 43,5% Résultat net 3 023 2 127 + 42,1%
(17) (220) Intérêts minoritaires (271) (716)
839 376 x 2,2 Résultat net, part du groupe 2 752 1 411 + 95,0%
309 31 x 9,9 dont résultat net des activités poursuivies, part du groupe 378 259 + 45,6%

Print Friendly, PDF & Email

Vivendi : résultats des neuf premiers mois conformes aux prévisions

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
ipsum neque. elit. consequat. id, non dolor adipiscing