RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014-2015

Bernin, France, le 19 novembre 2014 – Soitec (Euronext), un leader mondial de la génération et de la production de matériaux semi-conducteurs d’extrêmes performances au coeur des enjeux de l’électronique et de l’énergie, annonce ce jour ses résultats consolidés audités (revue semestrielle limitée) pour les six premiers mois de l’exercice 2014-2015.

Au premier semestre, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’inscrit à 106,0 millions d’euros, en hausse de 16,5 % par rapport aux six premiers mois de l’exercice précédent, en tenant compte d’une baisse défavorable de 1,6 % du taux de change dollar / euro. La perte opérationnelle courante au titre du premier semestre de l’exercice en cours est de 74,4 millions d’euros. Après dépréciation de certains équipements, amortissement accéléré d’actifs, charges de restructuration et frais financiers nets, le résultat net (part du Groupe) au titre du premier semestre ressort en perte de 82,9 millions d’euros contre une perte de 160,0 millions d’euros au premier semestre 2013-2014.

Le flux de trésorerie d’exploitation est positif à 24,6 millions d’euros, principalement en raison des encaissements relatifs au projet de centrale solaire en Afrique du Sud (soit un montant total de 60,0 millions d’euros sur la période).

A fin septembre 2014, la trésorerie disponible du Groupe restait quasiment stable à 43,9 millions d’euros,contre 44,7 millions d’euros à fin mars 2014. La dette financière nette a été sensiblement réduite et ramenée à 135,8 millions d’euros contre 212,2 millions d’euros à fin mars.

Résultats consolidés

(en millions d’euros) S1 2013-2014 S1 2014-2015
Chiffre d’affaires 91,0 106,0
Marge brute (31,4) (29,8)
En pourcentage des ventes (34,5 %) (28,1 %)
Frais de Recherche & Développement (15,3) (19,9)
Frais administratifs et commerciaux (24,2) (21,4)
Frais de développement de projets solaires (1,1) (3,3)
Résultat opérationnel courant / (Perte) (71,9) (74,4)
En pourcentage des ventes (79,0 %) (70,2 %)
Autres charges opérationnelles (69,3)* (9,9)**
Résultat opérationnel / (Perte) (141,2) (84,3)
Résultat financier / (charge) (18,7) 3,5
Impôt sur les bénéfices
Perte nette (Part du Groupe) (160,0) (82,9)
En pourcentage des ventes (175,8 %) (78,2 %)
EBITDA (42,5) (36,8)
En pourcentage des ventes (46,7 %) (34,7 %)
Résultat net par action (1,06) (0,43)

* dont 18,8 millions d’euros pour le segment Électronique et 50,5 millions d’euros pour le segment Énergie solaire
**dont 1,5 million d’euros pour le segment Électronique et 8,4 millions d’euros pour le segment Énergie solaire

Analyse par segment

Le Groupe compte trois segments : Électronique, Énergie solaire et Éclairage. Il a été décidé de comptabiliser les frais des fonctions support Corporate dans le segment « Autres ».


Segment Électronique

(en millions d’euros) S1 2013-2014 S1 2014-2015
Chiffre d’affaires 89,9 69,5
Marge brute 1,6 2,5
En pourcentage des ventes 1,8 % 3,6 %
Frais de Recherche & Développement (5,3) (6,5)
Frais administratifs et commerciaux (10,4) (7,9)
Résultat opérationnel courant / (Perte) (14,1) (12,0)
En pourcentage des ventes (15,7 %) (17,2 %)
Autres charges opérationnelles (18,8) (1,5)
Résultat opérationnel / (Perte) (32,9) (13,5)

Au premier semestre, les ventes liées aux applications numériques étaient en repli de 46,6 % à 18,1 millions d’euros par rapport à la même période de l’exercice précédent. Les autres ventes de la division Électronique ressortent en légère baisse de 1,8 % à 46,7 millions d’euros. Les revenus de licence et les ventes d’équipements s’établissent respectivement à 1,8 million d’euros et 0,7 million d’euros au titre du premier semestre. Les activités AsGA cédées ont représenté 2,3 millions d’euros sur le semestre.

La marge brute publiée passe de 1,6 million d’euros (1,8 % du chiffre d’affaires) au premier semestre 2013-2014 à 2,5 millions d’euros (3,6 % du chiffre d’affaires) au premier semestre 2014-2015 malgré le repli des ventes et le faible taux actuel d’utilisation des capacités.
Les dépenses nettes de recherche et développement ont représenté 6,5 millions d’euros, soit 9,4 % du chiffre d’affaires, contre 5,3 millions d’euros au premier semestre 2013-2014 ou 5,9 % du chiffre d’affaires. Par rapport au premier semestre de l’exercice précédent, les frais administratifs et commerciaux ont reculé de 24 %, à 7,9 millions d’euros.

Le résultat opérationnel courant reste négatif à 12,0 millions d’euros, contre une perte de 14,1 millions d’euros au premier semestre de l’exercice précédent.

Segment Énergie solaire

(en millions d’euros) S1 2013-2014 S1 2014-2015
Chiffre d’affaires 0,7 35,2
Marge brute (33,2) (33,3)
En pourcentage des ventes NS NS
Frais de Recherche & Développement (8,5) (9,1)
Frais administratifs et commerciaux (7,8) (7,8)
Frais de développement de projets solaires (1,1) (3,3)
Résultat opérationnel courant / (Perte) (50,6) (53,5)
En pourcentage des ventes
Autres charges opérationnelles (50,5) (8,4)
Résultat opérationnel / (Perte) (101,1) (61,9)

Le chiffre d’affaires de la division Énergie solaire au titre du premier semestre ressort à 35,2 millions d’euros, dont 24,0 millions d’euros générés par le projet sud-africain. La marge brute comprend 10,6 millions d’euros de provisions pour stocks, plusieurs contrats commerciaux n’ayant pas encore été finalisés. Les efforts de R&D dédiés au développement et à la commercialisation d’une nouvelle génération de cellules solaires à haute efficacité se poursuivent. Soitec devrait annoncer prochainement un nouveau record mondial d’efficacité pour ses cellules solaires à quatre jonctions.
La perte opérationnelle courante est passée de 50,6 millions d’euros à 53,5 millions d’euros. Une charge non courante totale de 14,4 millions d’euros a été comptabilisée au titre de dépréciations d’actifs, mais elle a été compensée en partie par la plus-value réalisée sur l’acquisition d’Optical Technology, la co-entreprise qui avait été créée avec Reflexite Industries et qui produit des lentilles de Fresnel utilisées dans les systèmes photovoltaïques à concentration (CPV) de Soitec.

Segment Éclairage

(en millions d’euros) S1 2013-2014 S1 2014-2015
Chiffre d’affaires 0,4 1,3
Marge brute 1,0
En pourcentage des ventes
Frais de Recherche & Développement (1,3) (4,2)
Frais administratifs et commerciaux (0,7) (1,0)
Résultat opérationnel courant / (Perte) (1,8) (4,2)
En pourcentage des ventes

Le segment Éclairage a été créé lorsque les dépenses de recherche et développement requises pour soutenir le positionnement stratégique du Groupe sur les marchés de l’Éclairage ont atteint un seuil significatif. Les dépenses actuelles sont centrées sur le développement de substrats avancés destinés au marché de l’éclairage à base de diodes électroluminescentes, qui est promis à une forte croissance.
La perte opérationnelle courante a augmenté de 1,8 million d’euros à 4,2 millions d’euros, les aides à la recherche et au développement de l’année dernière ayant représenté 3,9 millions d’euros contre 1,6 million d’euros cette année.

Segment « Autres »

(en millions d’euros) S1 2013-2014 S1 2014-2015
Chiffre d’affaires
Marge brute
En pourcentage des ventes
Frais de Recherche & Développement (0,1)
Frais administratifs et commerciaux (5,3) (4,7)
Résultat opérationnel courant / (Perte) (5,4) (4,7)
En pourcentage des ventes

Le segment « Autres » regroupe les frais des fonctions support Corporate.

Les flux de trésorerie générés par l’activité ont bénéficié d’une variation positive du besoin en fonds de roulement (BFR), liée au projet sud-africain

Au premier semestre, l’EBITDA négatif ressort à – 36,8 millions d’euros au premier semestre, dont – 29,0 millions d’euros au titre de la division Énergie solaire. Le flux de trésorerie des activités d’exploitation est positif à 24,6 millions d’euros, mais il inclut 60,0 millions d’euros d’encaissements au titre du projet sud-africain.

En l’absence d’investissements significatifs, les flux de trésorerie nets alloués à l’investissement ont fortement diminué, passant de 116,0 millions d’euros à 15,0 millions d’euros.

Le Groupe disposait à fin septembre 2014 de 43,9 millions d’euros, après avoir procédé avec succès à une augmentation de capital et au remboursement d’un emprunt convertible. La trésorerie nette ressort à (135,8) millions d’euros contre (212,2) millions d’euros à fin mars 2014.


La technologie FDSOI bénéficie d’une dynamique positive et les activités de la division Energie solaire devraient connaître un rebond à court terme grâce à la montée en puissance du site de San Diego

Les annonces récentes de ST Microelectronics, Samsung Foundry ou Global Foundries concernant les produits à base de FDSOI témoignent d’un contexte favorable aux solutions technologiques de Soitec. Cependant, leur adoption à très grande échelle par des fournisseurs de semi-conducteurs « fabless » reste nécessaire pour permettre au Groupe de dégager des revenus suffisants, soit directement, soit sous forme de revenus de licences.

La visibilité à court terme reste limitée au second semestre de l’exercice en cours et le segment Électronique confirme ses prévisions d’un chiffre d’affaires annuel stable par rapport à l’exercice précédent. La visibilité limitée pour les ventes liées aux applications digitales sera en partie compensée par une adoption toujours soutenue des technologies Soitec destinées aux applications de radiofréquence (RF) et mobilité.

Au second semestre, les prévisions de forte croissance séquentielle du chiffre d’affaires de la division Énergie solaire restent liées à la montée en puissance du site de San Diego et à l’obtention du feu vert déclenchant la mise en oeuvre de l’accord qui a été conclu avec un producteur indépendant d’électricité américain pour une centrale de 150 MW. Après confirmation, cet accord permettra la comptabilisation du chiffre d’affaires correspondant au contrat de fourniture d’équipements devant être signé par la société chargée de la construction de cette centrale (ou EPC : société assurant les services d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction). Comme cela a déjà été indiqué, en l’absence de ce feu vert, les ventes de ce projet ne pourraient pas être comptabilisées dans le chiffre d’affaires du second semestre. Compte tenu du calendrier actuel et d’éventuels changements concernant la date de clôture des transactions, les recettes générées par ce contrat de 150 MW et d’autres projets en cours pourraient être reportées. Ainsi, leur contribution significative au chiffre d’affaires de la division Énergie solaire n’est pas totalement garantie d’ici à la fin de l’exercice en cours. Le Groupe suit attentivement tous les événements susceptibles d’affecter la mise en oeuvre de ses projets ou les dates de mise en service qui y sont stipulées.

Au regard des prévisions de croissance de ses divisions Électronique et Énergie solaire, le Groupe confirme être en mesure d’atteindre son objectif de retour à une marge opérationnelle positive pour l’exercice 2015-2016, fixé dans son programme « Soitec 2015 ».

Le Groupe estime que la marge opérationnelle des résultats consolidés sur l’ensemble de l’exercice 2014-2015 restera négative. Sur la base des prévisions les plus récentes, la trésorerie disponible au cours des douze prochains mois devrait s’améliorer, mais en restant inférieure à 100 millions d’euros. Le Groupe reste attentif aux opportunités pouvant lui permettre d’accroître ses liquidités grâce à une monétisation de ses actifs et d’autres opérations de financement appropriées susceptibles d’accompagner son développement.


Agenda

Le rapport de gestion semestriel sera disponible sur le site internet de Soitec le 24 novembre 2014.
Le chiffre d’affaires du troisième trimestre de l’exercice 2014-2015 sera publié le 19 janvier 2015, après la clôture de la Bourse de Paris.

# # #

À propos de Soitec

Soitec (Euronext Paris) est une entreprise industrielle internationale dont le coeur de métier est la génération et la production de matériaux semi-conducteurs d’extrêmes performances. Ses produits, des substrats pour circuits intégrés (notamment à base de SOI – Silicium On Insulator) et des systèmes photovoltaïques à concentration (CPV), ses technologies Smart Cut(TM), Smart Stacking(TM) et Concentrix(TM) ainsi que son expertise en épitaxie en font un leader mondial. Soitec relève les défis de performance et d’efficacité énergétique pour une large palette d’applications destinées aux marchés de l’informatique, des télécommunications, de l’électronique automobile, de l’éclairage et des centrales solaires à forte capacité. Soitec a aujourd’hui des implantations industrielles et des centres de R&D en France, à Singapour, en Allemagne et aux États-Unis. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Internet www.soitec.com.

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :


Relations Investisseurs
Olivier Brice
+33 (0)4 76 92 93 80
olivier.brice@soitec.com

Contact Presse
Armelle Amilhat
ComCorp
+33 (0)1 58 18 32 47
aamilhat@comcorp.fr


Compte de résultat consolidé

(en milliers d’euros) 30 septembre 2014 30 septembre 2013
Ventes 106 009 90 992
Coût des ventes (135 779) (122 384)
Marge brute (29 770) (31 392)
Frais commerciaux et de marketing (6 415) (8 700)
Frais de recherche et développement (19 876) (15 254)
Frais de lancement de projets de centrales solaires (3 299) (1 136)
Frais généraux et administratifs (15 041) (15 456)
Résultat opérationnel courant (74 401) (71 939)
Autres produits opérationnels 8 132 2 687
Autres charges opérationnelles (18 013) (71 977)
Résultat opérationnel (84 281 (141 230)
Produits financiers 24 647 13 520
Charges financières (21 173) (32 211)
Résultat financier 3 474 (18 691)
Résultat avant impôt (80 807) (159 921)
Impôt (2) (4)
Résultat après impôt (80 809)

Print Friendly, PDF & Email

SOITEC : RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014-2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-11504234-1'); commodo leo. elit. libero. Phasellus dapibus odio sem, consectetur