Une recherche menée par Tata
Communications
, un fournisseur de premier plan d’un « Nouveau Monde
de communications » ? A New World of Communications?, montre que les
organisations comptant 500 employés et plus croient que l’informatique
en nuage rapporte des avantages tangibles. Selon 85 % de ces
organisations, le nuage se montre à la hauteur des attentes tandis que
23 % déclarent qu’il les surpasse.

D’après l’enquête mondiale, ce déluge d’opinions favorables provient
d’entreprises qui tirent des avantages tangibles de l’utilisation de
services infonuagiques : 83 % des entreprises croient qu’elles en tirent
des avantages auxquels elles ne s’attendaient pas. Les avantages les
plus souvent cités par les personnes interrogées ont été les suivants :
une productivité accrue (69 %), un meilleur accès aux données (65 %) et
des réductions de frais (63 %).

Les résultats indiquent aussi que d’ici 2024 le stockage à l’extérieur
de l’entreprise aura dépassé le stockage sur place, les entreprises
prévoyant que 58 % du traitement et du stockage de données en moyenne se
fera dans le nuage dans dix ans comparativement à 28 % actuellement.
Quand on leur demande quelle part de leur provision informatique serait
stockée sur un nuage privé d’ici 2024, les personnes interrogées
répondent 52 % en moyenne, ce qui met en évidence la préférence pour le
stockage sur un nuage privé. Toutefois, 94 % des personnes interrogées
disent qu’elles seraient plus susceptibles d’adopter un modèle hybride
d?informatique en nuage si les connexions avec le nuage public étaient
plus prévisibles.

En outre, la recherche suggère que les entreprises tirent des avantages
concurrentiels des déploiements de l?infonuagique. Près de deux tiers
(65 %) des personnes interrogées disent que l’utilisation du nuage a
mené à un accès plus rapide à la technologie. Eu égard à la
simplification des processus opérationnels, plus de deux tiers (67 %)
des personnes interrogées ont remarqué une réduction des délais de
livraison au profit de leurs clients et partenaires. Pour 54 % des
personnes interrogées, le délai de livraison de nouveaux services dans
de nouveaux marchés ou territoires a été réduit.

Julie Woods-Moss, directeur du marketing et directrice générale des
activités de prochaine génération chez Tata Communications, déclare : «
Cette recherche indépendante montre que le nuage ne fait plus que
susciter des attentes, les entreprises du monde entier en sont à l’étape
de l’adoption. Il s’agit maintenant d’un investissement stratégique et
d’un ?différenciateur? concurrentiel. Par conséquent, le réseau qui
permet d’adopter le nuage est critique, et de nouveaux services comme
notre plateforme
réseau et écosystème de partenaires IZO?
sont essentiels lorsqu’il
s’agit de faciliter l’adoption du modèle infonuagique qui répond le
mieux aux besoins des entreprises, que le nuage soit privé, public ou
hybride. »

Actuellement, plus de 24 % des circuits Internet du monde passent par le
réseau de Tata Communications, lequel est le
plus grand réseau de câbles sous-marins détenu en propriété exclusive
dans le monde
. Le réseau IP de niveau 1 de Tata Communications offre
des services de connectivité de base à plus de 240 pays et territoires
raccordés par 400 points de présence, de même que différents centres de
données et d’hébergement en colocation à travers le monde totalisant
près d’un million de pieds carrés.

L’écosystème de la plateforme réseau IZO? de Tata Communications
consiste de plus de 20 fournisseurs de services desservant des pays qui
cumulent 85 % du PIB mondial. Il couvre également trois des plus
importantes plateformes infonuagiques, dont Microsoft Azure et Google
Cloud Platform, et plus de 50 centres de données à travers le monde. Le
réseau IZO? offre la plateforme la plus complète sur le marché pour
faciliter l’adoption de l’informatique en nuage.

Cliquez sur www.tatacommunications.com/cloud
pour lire le rapport.

Regardez notre vidéo pour vérifier que le nuage a répondu aux
attentes :
http://youtu.be/_DJSizMWYDk

Fin

À propos de l?enquête

Tata Communications a mené un sondage en ligne comprenant 36 questions.
Mille personnes ont répondu au sondage. Elles provenaient des huit pays
suivants : Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis, Singapour, Hong
Kong, Chine et Inde. Chacun des huit pays compte 13 % des personnes
interrogées. Les organisations pour lesquelles travaillent les personnes
interrogées se répartissent comme suit en fonction du nombre d’employés
: 500-1000 : 25 %, 1001-3000 : 30 %, 3001-5000 : 30 %, plus de 5000 : 15
%. Les organisations pour lesquelles travaillent les personnes
interrogées se répartissent comme suit en fonction du secteur d’activité
: informatique : 28 %, fabrication et production : 19 %, services
financiers : 17 %, vente au détail, distribution et transport : 11 %,
construction et immobilier : 4 %, services commerciaux et professionnels
: 4 %, soins de santé (secteur privé) : 3 %, énergie, pétrole et gaz et
services publics : 3 %, produits chimiques : 3 %, télécommunications : 2
%, divertissement et médias : 2 %, éducation (secteur privé) : 1 %,
services aux consommateurs : 1 %, exploitation minière : 1 %,
agriculture : 0,4 %, autres secteurs commerciaux : 1 % (aérospatiale,
ingénierie, logistique, pharmaceutique).

À propos de Tata Communications

Tata Communications Limited (numéro d’identité de l’entreprise :
L64200MH1986PLC039266), de concert avec ses sociétés affiliées (Tata
Communications), est un fournisseur mondial de premier plan d’un «
Nouveau Monde de communications » ? A New World of Communications?.
Détenant une position de meneur dans les marchés émergents, Tata
Communications tire parti des capacités de ses solutions évoluées et de
son expertise du domaine dans toute l’étendue de son réseau mondial et
panindien pour fournir des solutions gérées aux multinationales, aux
fournisseurs de services et aux consommateurs indiens.

Le réseau mondial de Tata Communications comprend un des réseaux de
câbles sous-marins les plus grands et les plus évolués qui soient ainsi
qu’un réseau IP de niveau 1 raccordé à plus de 240 pays et territoires
par 400 points de présence, de même que différents centres de données et
d’hébergement en colocation à travers le monde totalisant près d’un
million de pieds carrés.

La profondeur et l’ampleur de la portée de Tata Communications dans les
marchés émergents sont illustrées par son leadership dans les services
de données auprès des grandes sociétés indiennes et son leadership
international dans les services téléphoniques.

Tata Communications Limited est cotée à la bourse de Bombay et à la
bourse nationale indienne.

http://www.tatacommunications.com

Énoncés prospectifs et mises en garde

Certains mots et certains énoncés figurant dans le présent communiqué de
presse concernant Tata Communications et ses perspectives, et d’autres
énoncés, notamment ceux qui concernent les prévisions relatives à la
situation financière, à la stratégie commerciale et au développement des
activités de Tata Communications ainsi que la situation économique
générale en Inde sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs
comportent des risques connus et inconnus et des incertitudes, et sont
susceptibles d’être influencés par d’autres facteurs, notamment de
nature financière, réglementaire et environnementale, et des facteurs
liés aux prévisions concernant la croissance de l’industrie et les
tendances, lesquels peuvent faire en sorte que le rendement, les
réalisations et les résultats réels de Tata Communications, ou les
résultats de l’industrie, s’écartent sensiblement de ceux qui sont
exprimés ou indiqués par les énoncés prospectifs. Les importants
facteurs pouvant faire en sorte que le rendement, les réalisations et
les résultats réels s’écartent de tels énoncés prospectifs de manière
notable comprennent, entre autres, l’incapacité à accroître le volume du
trafic sur le réseau de Tata Communications ; l’incapacité à développer
de nouveaux produits et services qui répondent aux demandes des clients
et permettent de dégager des marges acceptables ; l’incapacité à réussir
les essais commerciaux de nouveaux systèmes de technologies et
d’information à l’appui de nouveaux produits et services, y compris des
services de transmission de la voix ; l’incapacité à stabiliser ou à
réduire le rythme de compression des prix pour certains des services de
communication de l’entreprise ; l’incapacité à intégrer les acquisitions
stratégiques et les modifications apportées aux politiques
gouvernementales et à la réglementation en Inde, en particulier les
modifications relatives à l’administration de l’industrie de Tata
Communications ; et, en général, les conditions économiques,
commerciales et de crédit en Inde. Les autres facteurs pouvant faire en
sorte que le rendement, les réalisations et les résultats réels
s’écartent de ceux qui sont indiqués par les énoncés prospectifs, dont
plusieurs sont indépendants de la volonté de Tata Communications,
comprennent, sans toutefois s?y limiter, les facteurs de risque
présentés dans les rapports annuels de Tata Communications Limited. Les
rapports annuels de Tata Communications Limited sont affichés sur le
site www.tatacommunications.com.
Tata Communications n’est pas tenue de mettre à jour ou de réviser ses
énoncés prospectifs et n’endosse aucune obligation à cet égard.

About Vanson Bourne

Vanson Bourne s’est donnée pour mission de fournir des services
d’information aux sociétés informatiques, leur permettant de s’orienter
tout au long du cycle de commercialisation. Constituée en société en
1999, Vanson Bourne est un cabinet-conseil spécialisé dans les études de
marché dans le secteur de l’informatique permettant à sa clientèle
d’entreprendre des projets rigoureux menés par des professionnels du
marketing très expérimentés.

@tata_comm
|
http://tatacommunications-newworld.com
|
www.youtube.com/tatacomms

© 2015, Tata Communications. Tous droits réservés. TATA COMMUNICATIONS
et TATA sont des marques de commerce de Tata Sons Limited dans certains
pays.

IZO? est une marque de commerce de Tata Communications dans certains
pays. Toutes les autres marques de commerce appartiennent à leurs
propriétaires respectifs.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

Selon 85 % des entreprises, le nuage se montre à la hauteur des attentes

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |