21 novembre 2014

Résultats au 30 septembre 2014 (1er semestre de l’exercice)

Les ventes produits sont en recul sur le premier semestre (-23,9 % en organique), le ralentissement général du marché du luxe ayant entrainé un fort déstockage chez la plupart de nos clients distributeurs, combiné à un décalage du lancement des nouveautés après l’été.
Les ventes du mois de septembre sont revenues au niveau de 2013.
En dépit de frais généraux sous contrôle (impact +2,3 m? sur le semestre), la baisse d’activité entraîne une chute du résultat opérationnel qui s’établit à -3,2 m? sur la période.
Le résultat net au 30 septembre 2014 ressort à -3,8 m? contre -0,6 m? au 30 septembre 2013.

CHIFFRE D’AFFAIRES

en millions d’euros Trimestre 2 Variation Semestre 1 Variation
30/09/2014 Totale Organique Effet de change 30/09/2014 Totale Organique Effet de change
France 1,9 -24,1% -24,1% 0,0% 3,8 -29,3% -29,3% 0,0%
Europe excl. France distrib. contrôlée 1,5 -38,1% -38,9% 0,7% 3,0 -35,9% -36,5% 0,5%
Asie distribution contrôlée 5,6 -12,1% -10,1% -2,0% 10,6 -21,3% -19,6% -1,7%
Total distribution contrôlée 9,1 -20,4% -19,5% -0,9% 17,4 -26,0% -25,2% -0,9%
Agents & Distributeurs 4,8 -14,4% -14,3% -0,1% 8,6 -21,4% -21,2% -0,2%
Total Produits 13,9 -18,4% -17,8% -0,7% 26,0 -24,6% -23,9% -0,6%


en millions d’euros Trimestre 2 Variation Semestre 1 Variation
30/09/2014 Totale Organique Effet de change 30/09/2014 Totale Organique Effet de change
Briquet & Stylos 7,7 -22,5% -21,7% -0,8% 14,8 -26,0% -25,2% -0,8%
Maroquinerie, accessoires & PAP 6,2 -12,7% -12,3% -0,4% 11,2 -22,5% -22,1% -0,4%
Total Ventes produits 13,9 -18,4% -17,8% -0,7% 26,0 -24,6% -23,9% -0,6%

Par rapport à l’exercice précédent, le chiffre d’affaires Produits du groupe recule de 24,6 % sur le 1er semestre, avec un effet de change légèrement négatif (-0,6 %), dû essentiellement aux monnaies asiatiques.

Le retard enregistré sur l’année précédente est moins important au deuxième trimestre avec un net rétablissement sur le mois de septembre, dont les ventes sont revenues au niveau de 2013, dopées par les lancements de produits nouveaux et des éditions limitées (White Knight et Armors of Tomorrow).

Pour la Distribution contrôlée, le recul est important en Europe de l’Ouest (-35,9%), qui subit le marasme persistant du marché italien (-44,8%). La France, à -29,3%, a été pénalisée par la faiblesse des ventes sur le réseau grossistes et la distribution en propre. Les filiales asiatiques (variation organique -19,6 % sur le semestre) ont été moins pénalisées au second trimestre (C.A. en baisse de 10,1% en organique).

Sur le mois de septembre 2014, un rattrapage s’est amorcé, la France, l’Europe de l’Ouest hors Italie et la Chine ayant retrouvé un niveau de ventes égal ou supérieur à l’année dernière.

Sur les réseaux Agents et Distributeurs, le recul atteint 21,4% sur le semestre, avec des situations contrastées selon les pays.

Certains marchés Export ont mieux résisté : Corée (+19,7%), Moyen Orient (-5,7%). A l’inverse, les USA (-53,7%, changement de distributeur en cours) et la Russie (-73,7%, décalage dans les expéditions) sont très en dessous de l’année 2013.
En septembre, le chiffre d’affaires Export tous pays confondus (hors Corée) s’est situé à 98% du niveau de l’année dernière, grâce notamment à une reprise des ventes sur la Russie (+30% sur le mois).

Les 2 grandes lignes de produits ont connu des taux de variation similaires sur le semestre, alors qu’au deuxième trimestre, l’activité Briquets & Stylos a moins bien résisté que la Maroquinerie et le Prêt à porter / Accessoires (variation organique de -12,3% avec notamment reprise des ventes de Maroquinerie sur les marchés d’Europe de l’Est et en Corée).

RESULTATS

(en millions d’euros) TRIMESTRE 2 SEMESTRE 1
Consolidé 30/09/2014 30/09/2013 Variation 30/09/2014 30/09/2013 Variation
Ventes 13,9 17,1 -18,7% 26,0 34,5 -24,6%
Marge Brute 6,9 8,8 -21,6% 12,5 17,5 -28,6%
% ventes 49,6% 51,5% -1,9 pt 48,1% 50,7% -2,6 pt
Frais généraux -8,9 -9,5 -6,3% -16,9 -19,2 -10,4%
Résultat opérationnel (ex Royalties) -2,0 -0,8 -1,2 -4,4 -1,7 -2,7
Royalties 1,3 2,0 -0,7

2,3 3,1 -0,8
Autres produits & charges -1,0 0,2 -1,2 -1,1 -0,6 -0,5
Résultat Opérationnel -1,6 1,4 -3,1 -3,2 0,8 -4,0
Résultat financier -0.4 -0,5 0,1 -0,5 -1,2 0,7
Impôts 0,0 -0,1 0.1 -0,1 -0,2 0,1
Résultat net -2,1 0,8 -2,9 -3,8 -0,6 -3,2
Endettement financier net 5,7 24,0 -18,3

Sur le deuxième trimestre, la baisse du chiffre d’affaires est moindre (-18,4%) grâce au mois de septembre, mais la marge brute baisse en valeur de -1,9 m? par rapport à l’année dernière. Les frais généraux restent inférieurs à l’année précédente (impact résultat +0,6 m?); A -1,7 m?, le résultat opérationnel se dégrade de -3,1 m? avec un solde négatif d’autres produits et charges (dépréciation de goodwill et coûts de restructuration).

Le résultat net ressort à -2,1 m? (variation de -2,9 m? par rapport au même trimestre de l’année dernière).

Au cumul du premier semestre, le recul du chiffre d’affaires entraîne une perte de marge brute de -5 m? par rapport au 1er semestre 2013. Les frais généraux restent sous contrôle (impact résultat favorable +2,3 m?); les autres produits et charges sont grevés par les coûts de restructuration de l’usine de Faverges, ainsi que par la dépréciation du solde de l’écart d’acquisition de la filiale espagnole (-0,3 m?). L’écart sur les royalties provient de la baisse du chiffre d’affaires du licencié Bonwood en Asie.

Le résultat financier est négatif sur le semestre (-0,5 m?) ; les frais financiers sont restés mesurés (-0,2 m?), mais les impacts de change sont défavorables sur la période (-0,3 m?).

Au global, le résultat net est négatif à -3,8 m?, contre -0,6 m? au premier semestre de l’exercice 2013/2014.

Perspectives
Les lancement de produits nouveaux intervenus à la fin de l’été et la reprise de certains marchés Export ont permis au chiffre d’affaires consolidé de revenir au niveau de l’année 2013, sur les mois de septembre et octobre. Un plan d’actions commerciales est déployé sur les principaux marchés pour consolider cette tendance.

ENDETTEMENT FINANCIER NET
L’endettement financier net ressort à 5,7 m?, contre 24,0 m? à fin septembre 2013 et 5,1 m? au début de l’exercice.

La baisse de l’endettement et des frais financiers est due à deux facteurs principaux :

  1. La conversion en actions nouvelles ST Dupont SA de l’OCEANE émise en 2009, réalisée par D&D International et la majorité des autres porteurs d’obligations. Cette conversion est intervenue entre Décembre 2013 et Mars 2014, pour un montant de 14.7 m?.
  2. La mise en place à fin juillet 2014 chez ST Dupont SA d’un accord de financement structuré avec cinq banques comprenant : un prêt moyen terme de 7 m? amortissable sur 5 ans, une ligne de crédit revolving confirmée à 3 ans (montants respectifs de 7 m? pour le 1er semestre / 3,5 m? pour le second semestre de chaque année), et des lignes de capex affectées à l’achat de fonds de commerce pour un total de 4 m?. Parallèlement à cet accord, la Banque Publique d’Investissement a accordé un crédit moyen terme sur 7 ans avec 2 ans de différé d’amortissement, pour un montant de 2 m?. Ces crédits moyen terme ont remplacé les lignes de crédit court terme bilatérales mises en place précédemment avec 7 banques, dont 4 ont participé au nouveau financement, et ont permis de diminuer de 3 m? l’encours auprès du factor.

Le groupe bénéficie maintenant d’une structure financière solide lui permettant de faire face aux aléas de la conjoncture et d’investir pour l’avenir.


COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS RESUMES

Compte de résultat consolidé

(En milliers d’euros) 30/09/2014 30/09/2013
Chiffre d’affaires net « produits » 26 026 34 496
Coûts des ventes (13 561) (16 992)
Marge brute 12 465 17 503
Frais de communication (1 307) (2 370)
Frais commerciaux (9 011) (9 495)
Frais généraux et administratifs (6 603) (7 344)
Résultat opérationnel courant (hors royalties) (4 456) (1 705)
Royalties 2 346 3 097
Autres charges (843) (720)
Autres produits 46 120
Perte de valeur sur actifs (IAS 36) (292)
Résultat opérationnel (3 199) 792
Produits de trésorerie et d’équivalents de trésorerie 14 11
Coût de l’endettement financier brut (124) (951)
Coût de l’endettement financier net (111) (940)
Autres produits et charges financiers (344) (272)
Résultat avant Impôt (3 653) (420)
Charges d’impôt sur le résultat (147) (190)
Résultat net (3 799) (610)
Résultat net par action (en euros) (0,008) 0,001
Résultat net dilué par action (en euros) (0,008) 0,000


Bilan Consolidé

ACTIF
(En milliers d’euros) 30/09/2014 31/03/2014
Actif non courant
Ecarts d’acquisition (nets) 3 211 3 234
Immobilisations incorporelles (nettes) 499 543
Immobilisations corporelles (nettes) 15 770 16 677
Actifs financiers 1 339 1 223
Participations dans les entreprises associées 7 7
Impôts différés 435 537
Total de l’actif non courant 21 262 22 221
Actif courant
Stocks et en-cours 23 393 21 486
Créances clients 12 535 16 240
Autres créances 5 315 4 156
Impôts courants 449 414
Trésorerie et équivalents de trésorerie 5 979 5 645
Total de l’actif courant 47 672 47 941
Total de l’actif 68 933 70 162
PASSIF
(En milliers d’euros) 30/09/2014 31/03/2014
Capitaux propres- part du Groupe
Capital 26 214 26 214
Prime d’émission, de fusion et d’apport 9 286 9 286
Réserves 1 097 -4 124
Réserves de conversion -54 -1 126
Résultat net- Part du Groupe -3 799 3 062
Total capitaux propres- part du groupe 32 745 37 294
Total capitaux propres- part des minoritaires
Dettes non courantes
Emprunts et dettes financières 7 332 6
Emprunts sur location financement (à plus d’un an) 81 647
Impôts différés 0 136
Provisions pour engagements de retraite et autres avantages 6 161 6 318
Total des dettes non courantes 13 573 7 107
Dettes courantes
Fournisseurs 9 228 5 567
Autres dettes 7 528 7 787
Impôts courants 208 411
Provisions pour risques et charges 1 405 1 911
Emprunts et dettes financières 3 442 9 700
Emprunts sur location financements (moins d’1 an) 804 385
Total des dettes courantes 22 615 25 761
Total du Passif 68 933 70 162

Endettement financier net

Print Friendly, PDF & Email

S.T.DUPONT : RESULTAT AU 30 SEPTEMBRE 2014 (1er semestre de l’exercice)

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Curabitur venenatis libero sem, mi, ut Lorem dapibus