Le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane et le CEO de
Casablanca Finance City, Saïd Ibrahimi, ont procédé aujourd?hui à
l?ouverture des travaux des Casablanca Arbitration Days, organisés sous
les auspices du Casablanca Finance City Authority (CFCA) et par
le Casablanca International Mediation & Arbitration Centre (CIMAC).

A view from Casablanca Arbitration days (Photo:Business Wire)

A view from Casablanca Arbitration days (Photo:Business Wire)

Placée sous le Patronage du roi Mohammed VI, cette première édition du
cycle de conférence internationale sur l?arbitrage se tient à partir
d?aujourd?hui au Hyatt Casablanca, en présence d?un aéropage de
personnalités mondiales de l?arbitrage, et d?avocats d?affaires
internationaux de premier plan.

Lancés par le CFCA, les « Casablanca Arbitration Days » sont soutenus
par les plus importantes institutions d’arbitrage au monde telles que
l?International Bar Association (IBA), la Chambre de Commerce
Internationale (ICC), l’International Centre for Dispute
Resolution (ICDR), la London Court of International Arbitration (LCIA),
le Singapore International Arbitration Centre (SIAC), le Hong
Kong International Arbitration Centre (HKIAC) ainsi que de
prestigieuses publications comme Transnational Dispute Management
Network, Wolters Kluwers et LexisNexis.

D’éminents arbitres et praticiens venus de tous les continents ont eu
l?occasion de débattre sur des sujets brûlants et stimulants autour de
l’actualité de l’arbitrage et notamment de l’arbitrage africain, avec
comme trame : « Casablanca, place émergente de l’arbitrage en Afrique et
dans les différends Sud-Sud ».

Cette première édition entend marquer le lancement par le CFCA du
Casablanca International Mediation & Arbitration Centre (CIMAC), nouveau
centre de médiation et d?arbitrage dédié aux litiges commerciaux et
ambitionnant de faire l’interface entre l’Afrique et le reste du monde.

Casablanca veut en effet résolument s’inscrire comme une place
incontournable de l?arbitrage sur le continent africain. La présence de
l?ensemble des principales institutions internationales de l?arbitrage
constitue d’ailleurs un gage de confiance dans l?attractivité du Maroc.
Le pays se veut résolument ouvert aux investisseurs étrangers et
impliqué dans les échanges et investissements internationaux. Le CIMAC,
grâce notamment au CFCA, s’efforcera donc de conquérir sa place dans
l’arbitrage international d’aujourd’hui et de demain.

Pour de plus amples informations : http://www.casablancaarbitrationdays.com/

Print Friendly, PDF & Email

Sécurité juridique : ouverture des journées internationales de l’arbitrage à Casablanca

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |