Résultats d’Airbus Group en hausse pour les neuf premiers mois de 2014

  • Cette performance financière reflète une progression opérationnelle, les prévisions sont confirmées
  • Le chiffre d’affaires progresse de 4 %, à 40,5 milliards d’euros
  • L’EBIT* avant éléments non récurrents est en hausse de 12 % pour atteindre 2,6 milliards d’euros
  • Le résultat net augmente de 16 %, s’élevant à 1,4 milliard d’euros
  • Le flux de trésorerie disponible avant acquisitions est positif au troisième trimestre 2014


Amsterdam, 14 novembre 2014 – Airbus Group (symbole boursier : AIR) a annoncé une hausse de ses résultats sur les neuf premiers mois de l’année 2014, soutenue par une amélioration de la performance opérationnelle dans l’ensemble de l’entreprise.

La demande de produits du Groupe reste forte dans l’ensemble avec un ratio commandes nettes/livraisons pour Commercial Aircraft qui atteint déjà l’objectif pour l’année entière, à un niveau supérieur à 1 fin septembre et le maintien d’un bon dynamisme dans la défense et l’espace. Les prises de commandes(2) du Groupe ont atteint 78,7 milliards d’euros sur les neuf premiers mois 2014 (9M 2013 : 137,0 milliards d’euros(1)), et la valeur du carnet de commandes(2) s’élève à 765,4 milliards d’euros au 30 septembre 2014 (fin 2013 : 680,6 milliards d’euros(1)). Airbus a reçu 791 commandes nettes d’avions commerciaux (9M 2013 : 1 062 commandes nettes(1)).
Les prises de commandes chez Airbus Helicopters ont porté sur 208 unités (9M 2013 : 276 unités), dont 19 appareils Super Puma. Les prises de commandes chez Airbus Defence and Space ont augmenté de 16 %, alimentées par une demande soutenue d’appareils de transport légers
et moyens et par les contrats conclus au troisième trimestre dont trois satellites de télécommunications.

« L’amélioration de la performance opérationnelle a conduit à une hausse du chiffre d’affaires et de la rentabilité au cours des neuf premiers mois 2014. Nous avons ainsi atteint des objectifs opérationnels clés comme la certification de l’A350 et le premier vol de l’A320neo tout en améliorant globalement notre trésorerie » a déclaré Tom Enders, CEO d’Airbus Group. « Il ne faut pas moins garder à l’esprit que de nombreux défis nous attendent toujours, notamment la transition vers l’A330neo et la montée en puissance des programmes A350 et A400M qui nécessitent encore une vigilance soutenue de notre part. »

Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 4 % pour s’établir à 40,5 milliards d’euros
(9M 2013 : 38,9 milliards d’euros(1)). Le chiffre d’affaires de la Division Commercial Aircraft
a gagné 5,5 %, grâce à un mix favorable des livraisons avec 21 A380 livrés contre 14 livraisons pour les neuf premiers mois de 2013 et de 443 appareils livrés au total (9M 2013 :
445 livraisons). Le chiffre d’affaires de la Division Helicopters a augmenté de 3 % avec
295 livraisons (9M 2013 : 312 livraisons), dont le premier EC145 T2. Le chiffre d’affaires de Defence and Space est resté stable avec deux lancements réussis d’Ariane 5 au troisième trimestre et un autre en Octobre. Mi-Novembre, le module Philae de la sonde Rosetta a réussi
à se poser sur une comète pour la première fois dans l’histoire.

L‘EBIT* avant éléments non récurrents du Groupe est un indicateur de la marge commerciale sous-jacente, excluant les charges ou bénéfices non récurrents significatifs induits par les variations des provisions relatives aux programmes et restructurations ou les effets de change. Il s’est amélioré pour atteindre 2 590 millions d’euros (9M 2013 : 2 320 millions d’euros(1)). L’EBIT* avant éléments non récurrents de Commercial Aircraft a atteint 1 780 millions d’euros (9M 2013 : 1 712 millions d’euros(1)), grâce à l’amélioration des opérations, notamment les progrès vers le point d’équilibre du programme A380 et l’évolution favorable des couvertures arrivant à échéance sur le dollar US, et ce malgré une augmentation des frais de recherche et développement et des coûts connexes sur l’A350 XWB.
L’EBIT* avant éléments non récurrents de Helicopters a été de 241 millions d’euros (9M 2013 : 217 millions d’euros) reflétant la reprise des activités Super Puma.
L’EBIT* avant éléments non récurrents pour Defence and Space a été de 370 millions d’euros (9M 2013 : 356 millions d’euros(1)). L’EBIT* du siège/éliminations/autres éléments est en hausse à 199 millions d’euros (9M 2013 : 35 millions d’euros), incluant la vente de l’immeuble du siège à Paris au premier semestre 2014. La marge opérationnelle de l’EBIT* avant éléments non récurrents du Groupe a été de 6,4 % (9M 2013 : 6,0 %(1)).

Avec l’obtention de la Certification de Type de l’EASA et de la FAA, le programme A350 XWB est sur la bonne voie pour une entrée en service d’ici la fin d’année. Le Groupe continue de travailler à la montée en puissance de sa production en centrant son action sur la maturité et la convergence des coûts récurrents. L’A320neo a fait son premier vol au troisième trimestre, conformément au calendrier de lancement initial. Son entrée en service est prévue pour le dernier trimestre 2015. Du côté d’Helicopters, l’EC175 progresse vers une entrée en service prévue au dernier trimestre 2014. Le plan de restructuration de Defence and Space se poursuit à un bon rythme et les conclusions de la refonte du portefeuille ont été annoncées en septembre. Les cessions d’activités qui en découleront sont en préparation. La montée en puissance industrielle du programme A400M continue et entre dans une phase d’amélioration progressive de ses capacités militaires, mais avec quelques retards. La séquence des améliorations progressives et des livraisons est en cours de négociation avec les clients et les coûts, risques et mesures correctives est en phase d’évaluation. Un droit de résiliation est contractuellement exerçable à compter du 1er novembre 2014. Toutefois, la Direction estime que l’exercice de ce droit est fort improbable. Quatre appareils ont été livrés cette année,
les premières livraisons à destination du Royaume-Uni et de l’Allemagne étant en cours de préparation.

L’EBIT* reporté*(3) a augmenté de 21 %, à 2 583 millions d’euros (9M 2013 : 2 131 millions d’euros(1)) avec des éléments non récurrents limités à une charge de 7 millions d’euros liée à l’écart de paiement avant livraison en dollars et aux réévaluations bilancielles. Le résultat financier s’établit -612 millions d’euros (9M 2013 : -435 millions d’euros(1)), tandis que le résultat net(4) a augmenté à 1 399 millions d’euros (9M 2013 : 1 203 millions d’euros(1)), soit un bénéfice par action (BPA) de 1,79 euro (BPA 9M 2013 : 1,51 euro(1)). Le résultat net et le BPA reflètent également des effets de change défavorables, atteignant -178 millions d’euros avant impôts, en particulier au troisième trimestre. Les dépenses de R&D autofinancées du Groupe ont atteint
un total de 2 376 millions d’euros (9M 2013 : 2 152 millions d’euros(1)). Le flux de trésorerie disponible avant acquisitions s’est fortement amélioré à -2 090 millions d’euros (9M 2013 :
-4 749 millions d’euros(1)). Cette amélioration s’explique par une maîtrise rigoureuse de la trésorerie tout en poursuivant les investissements dans les programmes de production et de développement. Le flux de trésorerie disponible avant acquisitions est ressorti à un niveau positif au troisième trimestre, à 180 millions d’euros (T3 2013 : -686 millions d’euros)(1). La position de trésorerie nette au 30 septembre 2014 s’est établie à 5,3 milliards d’euros (fin 2013 : 8,5 milliards d’euros(1)), après prise en compte de 587 millions d’euros au titre du paiement du dividende 2013
et de 349 millions d’euros de cotisations versées au régime de retraites. La position de trésorerie brute est de 12,4 milliards d’euros au 30 septembre 2014.

Perspectives

Pour établir ses perspectives en 2014, Airbus Group table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure. En 2014, le nombre des livraisons d’Airbus sera similaire à celui de 2013, en tenant compte de la première livraison de l’A350 XWB. Le nombre de commandes nettes d’avions commerciaux sera supérieur aux livraisons. Sur la base d’un taux de change de 1 EUR pour 1,35 USD, le chiffre d’affaires d’Airbus Group devrait être stable par rapport à 2013(5).
En se référant à l’EBIT* avant éléments non récurrents, Airbus Group table sur une croissance modérée de sa rentabilité opérationnelle en 2014(5).
L’objectif de rentabilité en 2015 de 7 à 8 %(6) reste inchangé avant développement de l’A330neo, dont l’impact net est estimé à environ -70 points de base. La performance de l’EBIT* et du bénéfice par action* d’Airbus Group dépendra de la capacité du Groupe à limiter les charges non récurrentes. À l’avenir, selon les hypothèses actuelles, les futurs éléments non-récurrents devraient se limiter aux charges éventuelles liées au programme A350 XWB et aux effets de change sur l’écart de paiement avant livraison et les réévaluations bilancielles. Le programme A350 XWB demeure très ambitieux. Toute modification du calendrier et des hypothèses de coûts pourrait avoir un impact de plus en plus élevé sur les provisions.
Pour le programme A400M, l’évolution négative des coûts et des risques, principalement générée par les défis que représentent les fonctionnalités militaires, les retards dans l’acceptation de l’appareil, la montée en cadence industrielle ainsi que les mesures correctives sont en phase d’évaluation qui sera finalisée lors des résultats 2014.
Airbus Group vise un flux de trésorerie disponible avant acquisitions équilibré en 2014.

* Airbus Group utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur-clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne des éléments comme les dotations aux amortissements des ajustements à la juste valeur se rapportant à la fusion d’EADS, à la création de la société Airbus intégrée et à la création de MBDA, ainsi que les dépréciations constatées en résultat sur les écarts d’acquisition générés à l’occasion de ces transactions.

Airbus Group

Airbus Group est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2013, le Groupe – qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters – a dégagé un chiffre d’affaires de 57,6 milliards d’euros (retraité) avec un effectif d’environ 138 000 personnes (retraité).

Airbus Group Investor Relations contacts:

Philippe BALDUCCHI tel. +33 5 82 05 57 57 philippe.balducchi@airbus.com
Julie KITCHER tel. +33 5 82 05 53 01 julie.kitcher@airbus.com
Christopher HIGGINS tel. +33 5 61 93 33 50 christopher.higgins@airbus.com

Airbus Group – Résultats des neuf premiers mois 2014
(en euros)

Airbus Group 9M 2014 9M 2013(1) Variation
Chiffre d’affaires, en millions 40 497 38 947 +4 %
dont activités de défense, en millions 6 917 6 920 0 %
EBITDA(7), en millions 4 022 3 440 +17 %
EBIT(3) avant éléments non récurrents, en millions 2 590 2 320 +12 %
EBIT(3), en millions 2 583 2 131 +21 %
Frais de recherche et développement,
en millions
2 376 2 152 +10 %
Résultat net(4), en millions 1 399 1 203 +16 %
Bénéfice par action (BPA)(4) 1,79 1,51 +19 %
Flux de trésorerie disponible, en millions – 2 120 – 4 764
Flux de trésorerie disponible
avant acquisitions
, en millions
– 2 090 – 4 749
Flux de trésorerie disponible
avant financements-clients
, en millions
– 2 191 – 4 346
Prises de commandes(2), en millions 78 696 136 967 -43%
Airbus Group 30 sept. 2014 31 déc.
2013(1)
Variation
Carnet de commandes(2), en millions 765 350 680 560 +12 %
dont activités de défense, en millions 42 215 42 630 -1 %
Position de trésorerie nette, en millions 5 346 8 454 -37 %
Effectif 139 248 138 404 +1 %

Merci de vous reporter en page 9 pour les notes de bas de page.

par Division Chiffre d’affaires EBIT(3)
(en millions d’euros) 9M 2014 9M 2013(1) Variation 9M 2014 9M 2013(1) Variation
Airbus 28 820 27 328 +5 % 1 773 1 523 +16 %
Airbus Helicopters 4 260 4 132 +3 % 241 217 +11 %
Airbus Defence and Space 8 197 8 382 -2 % 370 356 +4 %
Siège social / Éliminations / Autres – 780 – 895 199 35
Total 40 497 38 947 +4 % 2 583 2 131 +21 %
par Division Prises de commandes(2) Carnet de commandes(2)
(en millions d’euros) 9M 2014 9M 2013(1) Variation 30 sept. 2014 31 déc.
2013(1)
Variation
Airbus 68 479 125 964 -46 % 711 825 625 595 +14 %
Airbus Helicopters 3 281 4 177 -21 % 11 440 12 420 -8 %
Airbus Defence and Space 8 227 7 120 +16 % 43 647 43 208 +1 %
Siège social / Éliminations / Autres – 1 291 – 294 – 1 562 – 663
Total 78 696 136 967 -43 % 765 350 680 560 +12 %

Merci de vous reporter en page 9 pour les notes de bas de page.

Airbus Group – Résultats du troisième trimestre (T3) 2014

Airbus Group T3 2014 T3 2013(1) Variation
Chiffre d’affaires, en millions 13 297 13 277 0 %
EBIT avant éléments non récurrents, en millions 821 706 +16 %
EBIT(3), en millions 744 653 +14 %
Résultat net(4), en millions 264 445 -41 %
Bénéfice par action (BPA)(4) 0,34 0,56 -39 %
par Division Chiffre d’affaires EBIT(3)
(en millions d’euros) T3 2014 T3 2013(1) Variation T3 2014 T3 2013(1) Variation
Airbus 9 391 9 226 +2 % 416 428 -3 %
Airbus Helicopters 1 459 1 548 -6 % 91 89 +2 %
Airbus Defence and Space 2 681 2 818 -5 % 147 140 +5 %
Siège social / Éliminations / Autres – 234 – 315 90 – 4
Total 13 297 13 277 0 % 744 653 +14 %

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2014 est resté stable par rapport au troisième trimestre 2013.

L’EBIT* du T3 a enregistré une hausse de 14 %, à 744 millions d’euros, porté par la performance du Siège social dont une contribution plus favorable de Dassault Aviation.
Le résultat net du troisième trimestre 2014 a été impacté par des revalorisations de change négatives sur les engagements en dollars US.

Notes de bas de page :

1) Les chiffres de l’exercice 2013 ont été retraités afin de refléter l’application des normes IFRS 10 et 11. Chaque fois que cela est nécessaire, les chiffres des divisions sont également retraités afin de refléter la nouvelle structure du Groupe depuis le 1er janvier 2014.

2) Les contributions des activités avions commerciaux aux prises de commandes et au carnet de commandes s’entendent sur la base des prix catalogue.

3) Résultat opérationnel avant intérêts et impôts, écarts d’acquisition et éléments exceptionnels.

4) Airbus Group continue d’employer le terme « résultat net ». Celui-ci est identique au bénéfice pour la période imputable aux propriétaires de la société mère, selon les normes IFRS.

5) Par rapport aux chiffres reportés de 2013 (avant retraitements au titre de la norme IFRS 11).

6) Taux de rentabilité opérationnelle de l’EBIT avant éléments non récurrents intégrant l’effet dilutif de l’A350 XWB avec un taux de change ?/$ de 1,35.

7) Résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissements et éléments exceptionnels.

Mentions de préservation :

Certaines des déclarations contenues dans le présent communiqué de presse ne correspondent pas à des faits, mais à des prévisions ou à des estimations fondées sur l’opinion des dirigeants. Ces déclarations prévisionnelles reflètent les points de vue et les hypothèses d’Airbus Group à la date de ce document et supposent certains risques et incertitudes, susceptibles d’induire d’importantes différences entre les résultats, performances ou événements réels et ceux anticipés dans ces déclarations.

Dans le cadre du présent communiqué, les termes « anticiper », « estimer », « prévoir », « pouvoir », « projeter » et autres expressions similaires ne sont employés que pour formuler des prévisions.

Ces informations prévisionnelles reposent sur un certain nombre d’hypothèses, parmi lesquelles : la demande de produits et services d’Airbus Group, la taille des marchés actuels et futurs desdits produits et services, les performances internes, le financement-clients, les performances des clients, fournisseurs et sous-traitants, les négociations de contrats ou le succès de certaines campagnes de vente en cours.

Ces informations prévisionnelles ne sont assorties d’aucune certitude et les résultats et tendances effectifs futurs sont susceptibles de varier de manière significative, en fonction de certains facteurs, parmi lesquels : conditions macroéconomiques, conditions de travail (notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie) ; risques juridiques, financiers et gouvernementaux inhérents aux transactions internationales ; caractère cyclique de certaines activités d’Airbus Group ; volatilité du marché de certains produits et services ; risques liés aux performances des produits ; conflits du travail ; facteurs susceptibles de conduire à des perturbations importantes et durables dans le secteur du transport aérien mondial ; résultats des processus politiques et juridiques engagés, et notamment des incertitudes entourant le financement de certains programmes par les États ; consolidation industrielle des concurrents dans le secteur aérospatial ; coût de développement et succès commercial des nouveaux produits ; fluctuation des taux de change et des taux d’intérêt ; fluctuations entre l’euro et le dollar américain et d’autres devises ; litiges en justice et autres risques et incertitudes économiques, politiques et technologiques. Le « Document d’Enregistrement » de la Société daté du 4 avril 2014 contient des informations complémentaires relatives à ces différents facteurs. Pour plus d’informations, voir www.airbusgroup.com.


This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: EADS via Globenewswire
HUG#1871402

Print Friendly, PDF & Email

Résultats d’Airbus Group en hausse pour les neuf premiers mois de 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |