La société Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) a annoncé aujourd?hui un
chiffre d?affaires de 225,6 millions USD pour les trois mois clos le
31 mars 2014, par rapport à un chiffre d?affaires de 200,5 millions USD
pour le quatrième trimestre 2013 et de 175,0 millions USD pour le
premier trimestre 2013.

Le résultat net au premier trimestre 2014 était de 22,2 millions USD,
soit un bénéfice par action diluée de 0,10 USD. Le résultat net au
premier trimestre 2013 était de 15,1 millions USD, soit un bénéfice par
action diluée de 0,07 USD.

Le président-directeur général Chris Beckett a déclaré : « Nous avons
produit notre cinquième trimestre de suite de progression du chiffre
d?affaires. Le flux de trésorerie provenant de l?exploitation a atteint
un nouveau record et le BAIIA a passé la barre des 100 millions USD pour
la première fois. Malgré cela, des améliorations sont possibles. Au
cours du premier trimestre, le démarrage des opérations avec le Pacific
Khamsin
a présenté des difficultés plus importantes que prévu et a
fait baisser le chiffre d?affaires et le BAIIA. »

En ce qui concerne le marché des navires de forage en eau
ultra-profonde, M. Beckett a ajouté : « Au premier trimestre, nous avons
constaté une augmentation du nombre d?appels d?offres comparé au
trimestre précédent ; mais cette augmentation ne s?est pas encore
traduite en signatures de contrats. Bien qu?il n?y ait que quelques
appareils de forage en eau ultra-profonde hautes spécifications
modernes, nous pensons que le marché restera difficile en 2014. Il y a
de nombreux anciens appareils de forage cinquième génération, ce qui
selon nous produira une concurrence à plus bas prix sur certains projets.

« Dans le but de minimiser l?impact de ces unités aux spécifications
inférieures sur nos taux journaliers, nous nous concentrons sur des
opportunités de contrats portant sur les appareils de forage les plus
récents et aux spécifications les plus élevées. Nous sommes heureux
d?avoir prolongé le contrat du Pacific Scirocco jusqu?en 2017 et
les discussions pour prolonger celui du Pacific Mistral sont en
cours. Nous sommes par ailleurs toujours persuadés que nous signerons un
contrat pour le Pacific Meltem avant sa livraison. »

Commentaires sur les résultats financiers et
d?exploitation au premier trimestre 2014

Le chiffre d?affaires des contrats de forage au premier trimestre 2014
s?est élevé à 225,6 millions USD, montant incluant 28,0 millions USD
d?amortissement du chiffre d?affaires reporté, par rapport à un chiffre
d?affaires des contrats de forage de 200,5 millions USD au quatrième
trimestre 2013, montant qui incluait 20,2 millions USD d?amortissement
du chiffre d?affaires reporté. Au cours des trois mois clos le 31 mars
2014, notre flotte de cinq navires de forage en exploitation a réalisé
une performance de chiffre d?affaires moyenne(b) de 82,7 %,
par rapport à 95,6 % au trimestre précédent. La baisse de la performance
de chiffre d?affaires est due principalement à une performance de
chiffre d?affaires plus basse que prévu durant le rodage du Pacific
Khamsin
, ce qui a fait baisser notre performance de chiffre
d?affaires de plus de 10 %. La performance de chiffre d?affaires pour le
trimestre a également subi un impact défavorable quand le Pacific
Scirocco
a dû être exporté et réimporté au Nigeria.

Les dépenses des contrats de forage pour le premier trimestre 2014
étaient de 111,0 millions USD, contre 90,6 millions USD au quatrième
trimestre 2014. Les dépenses des contrats de forage pour le premier
trimestre 2014 incluaient 13,2 millions USD d?amortissement de coûts
reportés, 6,7 millions USD de frais remboursables, et 8,4 millions USD
de coûts de support à terre et autres coûts de cette nature.
L?amortissement des coûts reportés a augmenté par rapport au trimestre
précédent du fait de la constatation d?un trimestre complet de coûts
pour le Pacific Khamsin. Les coûts de support à terre et autres
coûts de cette nature ont augmenté d?environ 1,1 million USD comparé au
quatrième trimestre 2013, suite à des coûts marginaux de support d?un
troisième navire en exploitation au Nigeria. Les coûts directs
d?exploitation journaliers liés au forage, à l?exclusion des frais
remboursables, représentaient en moyenne 183 800 USD au premier
trimestre 2014, en phase avec nos prévisions pour 2014, contre
176 200 USD pour le quatrième trimestre 2013. L?augmentation des coûts
directs d?exploitation journaliers liés au forage est essentiellement
due à des hausses des rémunérations annuelles de notre personnel
d?exploitation instituées le 1er janvier.

Les frais généraux et administratifs pour le premier trimestre 2014
étaient de 12,5 millions USD, contre 13,0 millions USD au quatrième
trimestre 2013.

Le BAIIA du premier trimestre 2014 a atteint 100,9 millions USD, contre
un BAIIA de 96,3 millions USD pour le trimestre précédent. Un
rapprochement du BAIIA au résultat net figure aux annexes qui
accompagnent ce communiqué de presse. La marge BAIIA(c) pour
le trimestre était de 44,7 %.

Les intérêts débiteurs étaient de 26,0 millions USD au premier
trimestre, contre 25,8 millions USD au trimestre précédent.

Situation de trésorerie et dépenses en
immobilisations

Au cours du premier trimestre, le flux de trésorerie provenant de
l?exploitation a atteint 122,8 millions USD, grâce à de solides
recouvrements auprès des clients. Notre trésorerie a augmenté à
236,5 millions USD au 31 mars 2014, et l?encours total de la dette était
de 2,4 milliards USD. Nous disposons toujours d?1,1 milliard USD de
capacité préservée au titre de nos facilités de crédit existantes.

Au cours du premier trimestre 2014, nos dépenses en capital étaient de
88,8 millions USD, dont 58,9 millions USD étaient liés à la construction
de nos nouveaux navires de forage et 15,1 millions USD étaient des
intérêts capitalisés. Les autres dépenses sont essentiellement liées à
l?achat de pièces détachées pour la flotte et aux mises à niveau
requises par les contrats de nos appareils de forage en exploitation qui
sont partiellement ou intégralement remboursées par nos clients. Nous
estimons à environ 1,4 milliard USD le reste des dépenses en capital
nécessaires à l?achèvement de la construction de nos trois nouveaux
navires de forage ainsi qu?au développement d?une capacité
supplémentaire en blocs obturateurs de puits et colonnes montantes, hors
intérêts capitalisés et mises à niveau d?actifs remboursées par les
clients. Nous prévoyons de couvrir ces dépenses en capital à l?aide
d?une combinaison de trésorerie existante, flux de trésorerie provenant
de l?exploitation futurs, capacité non utilisée sur nos facilités de
crédit existantes et financement complémentaire.

Mises à jour des prévisions 2014

Nous réitérons nos prévisions de performance de chiffre d?affaires
fournies lors du rapport sur la situation de notre flotte du
1er mai 2014. La performance de chiffre d?affaires moyenne se situe dans
une fourchette de 91-95 % pour le deuxième trimestre 2014 et la
fourchette de 89-93 % pour l?exercice 2014 tient compte d?éventuels
temps de non-fonctionnement non prévus ainsi que des événements
programmés principalement liés à l?exportation et à la réimportation des
appareils de forage au Nigeria achevés au premier trimestre 2014. Ces
prévisions reflètent également les inspections obligatoires sur
l?ensemble de la flotte et les phases initiales du processus de rodage
du Pacific Khamsin, du Pacific Sharav et du Pacific Meltem, au
cours duquel nous prévoyons que leur performance de chiffre d?affaires
se situera en deçà des niveaux actuels de nos quatre premiers appareils
de forage en exploitation.

Nous réitérons nos autres prévisions fournies avec nos résultats pour
l?exercice 2013.

Des échéanciers actualisés de l?amortissement escompté du chiffre
d?affaires reporté, de l?amortissement des coûts de mobilisation
reportés, des dépenses d?amortissement et d?intérêt de notre financement
existant ainsi que des dépenses en capital sont disponibles dans la
sous-section « Quarterly and Annual Results » (Résultats trimestriels et
annuels) de la section « Investor Relations » (Relations avec les
investisseurs) de notre site Web www.pacificdrilling.com.

Veuillez noter que les projections fournies ci-dessus sont basées sur
les attentes actuelles de la direction quant à l?avenir ainsi que sur
des hypothèses tant énoncées qu?implicites. Ces projections ne
présentent aucune forme de garantie, assurance ou promesse que les
objectifs décrits seront effectivement atteints. Les conditions et
hypothèses réelles sont sujettes à modification. Les projections
présentées ci-dessus sont assujetties à toutes les mises en garde et
restrictions décrites sous la rubrique « Déclarations prévisionnelles »
du présent communiqué de presse.

Notes de bas de page

(a) Le BAIIA est une mesure non conforme aux PCGR.
Veuillez-vous reporter au rapprochement, qui figure plus loin dans ce
communiqué de presse, du résultat net au BAIIA ainsi qu?à la définition
de cette mesure et à la déclaration indiquant les raisons pour
lesquelles la direction estime que les mesures non-PCGR fournissent des
informations utiles aux investisseurs.

(b) La performance de chiffre d?affaires se définit comme les
revenus effectifs de contrat à taux journalier (hors frais
d?installation de chantier, remboursements de modernisations et autres
sources de revenus) divisés par les revenus maximum de contrat à taux
journalier qui auraient été possibles pendant la période visée.

(c) La marge du BAIIA se définit comme le BAIIA divisé par
les bénéfices des contrats de forage. La direction recourt à ces mesures
d?exploitation afin de procéder à un suivi des résultats de la société,
et estime que ces mesures fournissent un certain nombre d?informations
supplémentaires permettant de consolider l?impact de notre efficacité
d?exploitation ainsi que les coûts d?exploitation et de soutien encourus
dans le cadre de l?obtention de la performance du chiffre d?affaires.

Conférence téléphonique

Pacific Drilling tiendra une conférence téléphonique à 9 h 00 (heure
centrale des États-Unis), mardi 6 mai, pour discuter de ses résultats du
premier trimestre 2014. Pour participer à la conférence téléphonique du
6 mai, veuillez composer le +1 785 830 1925 ou le +1 800 227 9428 et
indiquer le code de confirmation 1161205, cinq à dix minutes avant
l?heure prévue de début de la conférence. La conférence téléphonique
sera également diffusée en direct sur www.pacificdrilling.com.
On pourra y accéder via un lien dans la sous-section « Events &
Presentations » (Événements et Présentations) de la section « Investor
Relations » (Relations avec les investisseurs).

Une rediffusion audio de la conférence téléphonique sera disponible
après 13 h 00 (heure centrale d?été des États-Unis), le mardi 6 mai
2014, en composant le +1 719 457 0820 ou le +1 888 203 1112 et en
utilisant le code d?accès 1161205. Une rediffusion de la conférence sera
également disponible sur le site Internet de la société.

À propos de Pacific Drilling

Avec ses navires de forage, les meilleurs de leur catégorie, et son
équipe extrêmement expérimentée, Pacific Drilling est une entreprise en
croissance rapide dont l?objectif est de devenir le prestataire de
prédilection de services de forage en eau ultra-profonde. La flotte de
huit navires de forage en eau ultra-profonde de Pacific Drilling
constituera l?une des flottes les plus jeunes et les plus modernes au
monde sur le plan technologique. La société, qui gère actuellement cinq
navires de forage sous contrat client, a également trois autres navires
de forage en cours de construction chez Samsung, dont l?un sous contrat
client. Pour plus d?informations sur Pacific Drilling, notamment la
situation actuelle de sa flotte, veuillez consulter son site Web à
l?adresse www.pacificdrilling.com.

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations et informations figurant dans le présent
communiqué de presse (et les déclarations verbales concernant les objets
de ce communiqué de presse, y compris la conférence téléphonique
annoncée dans les présentes) constituent des « déclarations
prévisionnelles » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform
Act de 1995. Ces déclarations prévisionnelles comprennent en général des
mots ou expressions, tels que « croit », « s?attend à », « anticipe »,
« projette », « a l?intention de », « tend à » « prévoit », « notre
capacité à », « estime », « potentiel », et l?utilisation du futur et du
conditionnel, ou d?autres mots similaires qui ne sont généralement pas
de nature historique. Ces déclarations prévisionnelles incluent
spécifiquement des déclarations relatives à la performance
opérationnelle future ; aux niveaux de performance de chiffre
d?affaires ; aux futures opportunités de contrat client ; aux
estimations de durée des contrats clients ; aux montants des taux
journaliers des contrats ; aux futures dates d?entrée en vigueur des
contrats et à leurs futurs emplacements ; au carnet de commandes ; aux
perspectives du marché ; à la construction, au calendrier et à la
livraison des nouveaux navires de forage ; aux dépenses en capital ; aux
ajustements des coûts ; aux estimations de disponibilité des
plateformes ; aux nouveaux engagements des plateformes ; aux prévisions
du nombre de plateformes et des délais au cours desquels ces plateformes
seront immobilisées pour réparation en chantier naval ; à la
maintenance, à la modernisation ou à la construction ; aux coûts
d?exploitation directs des plateformes ; aux niveaux de rémunération ;
aux coûts du soutien à terre ; aux frais généraux et administratifs ;
aux dépenses d?impôt sur les bénéfices ; aux prévisions d?amortissement
du chiffre d?affaires reporté ; aux prévisions d?amortissement des
dépenses de mobilisation reportées ; aux opportunités de croissance ;
ainsi qu?aux prévisions de dépréciations et d?intérêts débiteurs
relatifs aux facilités de crédit existantes et obligations de premier
rang. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur nos attentes et
convictions actuelles concernant les développements futurs et leur
impact potentiel sur notre société. Bien que la direction estime que ces
déclarations prévisionnelles sont raisonnables telles quelles et au
moment de leur formulation, elle ne peut garantir que les développements
futurs qui affecteront l?entreprise seront ceux que nous prévoyons. Tous
les commentaires concernant nos attentes de recettes futures et de
résultats d?exploitation sont fondés sur nos prévisions pour nos
activités existantes et ne comprennent pas l?impact potentiel de toute
autre acquisition future. Nos déclarations prévisionnelles impliquent
des risques et des incertitudes importants (dont certains sont hors de
notre contrôle) et des hypothèses qui pourraient entraîner des écarts
considérables entre notre expérience historique et nos attentes ou
projections actuelles. Les facteurs importants qui pourraient entraîner
des écarts substantiels entre les résultats réels et les flux de
trésorerie projetés et autres prévisions mentionnés dans les
déclarations prévisionnelles comprennent, sans limitation, notre
capacité à obtenir et à conserver des contrats de forage, y compris
l?annulation éventuelle ou la suspension de contrats de forage à la
suite de difficultés mécaniques, de performances, d?attente
d?autorisations réglementaires et autres autorisations ou pour d?autres
raisons ; les dates effectives d?entrée en vigueur des contrats ; les
changements affectant l?offre, la demande, la concurrence et la
technologie en matière de plateformes de forage dans le monde entier ;
les temps d?immobilisation et autres risques liés aux opérations de
forage en mer, y compris les réparations et entretiens imprévus ; les
délocalisations, les phénomènes météorologiques violents ou les
ouragans ; les niveaux futurs de l?activité de forage en mer ; l?impact
d?éventuels litiges en matière de licence ou de brevets ; l?impact
d?éventuels litiges en matière de licence ou de brevets ; les risques
inhérents aux travaux de construction, de réparation, d?entretien ou de
modernisation de plateformes de forage dans un chantier naval ; les
responsabilités environnementales ou autres responsabilités, risques ou
pertes ; les exigences gouvernementales, réglementaires et législatives
et en matière d?autorisation affectant les opérations de forage ; notre
capacité à attirer et à retenir un personnel qualifié à des conditions
commerciales raisonnables ; l?action gouvernementale, les troubles
civils et les incertitudes politiques et économiques ; le terrorisme, la
piraterie et l?action militaire ; et l?issue des litiges, des procédures
judiciaires, enquêtes ou autres réclamations ou différends contractuels.

Pour plus d?informations concernant les facteurs de risque significatifs
connus qui pourraient faire varier nos résultats réels de nos résultats
projetés, veuillez consulter les documents déposés par la société auprès
de la Securities and Exchange Commission (SEC), y compris notre rapport
annuel sur formulaire 20-F et nos rapports actuels sur formulaire 6-K.
Ces documents sont disponibles sur notre site Web à l?adresse www.pacificdrilling.com
ou via le Système électronique de données, d?analyse et de recherche de
la SEC sur www.sec.gov.

Les lecteurs sont priés de ne pas se fier outre mesure à ces
déclarations prévisionnelles, qui sont uniquement valides à la date de
leur formulation. Nous rejetons toute obligation de publier une mise à
jour ou de réviser les déclarations prévisionnelles quelles qu?elles
soient après la date de leur formulation en réponse à de nouvelles
informations, à des événements futurs, ou pour toute autre raison.

PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES
États consolidés des résultats condensés
(en milliers de dollars, sauf montants par action) (non audités)
Trimestre clos au
31 mars 31 décembre 31 mars
2014 2013 2013
Chiffre d?affaires

Contrats de forage

$ 225 591 $ 200 546 $ 175 016
Coûts et charges
Contrats de forage (110 966 ) (90 636 ) (84 452 )
Frais généraux et administratifs (12 533 ) (12 956 ) (11 028 )
Amortissement (46 154 ) (39 713 ) (36 503 )
(169 653 ) (143 305 ) (131 983 )
Bénéfice d?exploitation 55 938 57 241 43 033
Autres produits (charges)
Intérêts débiteurs (26 031 ) (25 770 ) (22 760 )
Autres produits (charges) (1 169 ) (608 ) 192
Bénéfices avant impôts sur les bénéfices 28 738 30 863 20 465
Charge d?impôt sur le revenu (6 508 ) (5 173 ) (5 403 )
Revenu net $ 22 230 $ 25 690 $ 15 062
Bénéfice par action ordinaire, de base $ 0,10 $ 0,12 $ 0,07
Nombre moyen pondéré d?actions ordinaires, de base 217 121 217 022 216 902
Bénéfice par action ordinaire, dilué $ 0,10 $ 0,12 $ 0,07
Nombre moyen pondéré d?actions ordinaires, diluées 217 464 217 429 216 966
PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES
Bilans consolidés condensés
(en milliers de dollars, sauf valeur nominale)
31 mars 31 décembre
2014 2013

(non audité)

Actifs :

Trésorerie et équivalents de trésorerie $ 236 504 $ 204 123
Comptes débiteurs 176 393 206 078
Matériaux et fournitures 74 045 65 709
Coûts de financement reportés 14 830 14 857
Tranche à court terme des coûts reportés 43 099 48 202
Charges constatées d?avance et autres actifs à court terme 27 111 13 889
Total d?actifs à court terme 571 982 552 858
Immobilisations corporelles, nettes 4 582 853 4 512 154
Coûts de financement reportés 50 161 53 300
Autres actifs 39 632 45 728
Total d?actifs $ 5 244 628 $ 5 164 040
Passif et fonds propres :
Comptes créditeurs $ 71 898 $ 54 235
Charges à payer 63 134 66 026
Tranche à court terme de la dette à long terme 307 500 7 500
Intérêts courus 34 718 21 984
Passif lié aux dérivés, à court terme 6 781 4 984
Tranche à court terme du chiffre d?affaires reporté 94 566 96 658
Total passif à court terme 578 597 251 387
Dette à long terme, nette de la tranche exigible à court terme 2 121 766 2 423 337
Chiffre d?affaires reporté 125 023 88 465
Autre passif à long terme 950 927
Total passif à long terme

Print Friendly, PDF & Email

Pacific Drilling annonce ses résultats pour le premier trimestre 2014

03bf11884241dc7ca353e1870179100dZZZZZZZZZZZZZZZZZ