Paris, le 10 février 2016

Résultats 2015 et du 4T15

PROGRESSION DES REVENUS de 11% à 8 565 M? et du RÉSULTAT NET de 18% à 1 344 M? EN 2015
FORTE CROISSANCE DES MÉTIERS DE L’ÉPARGNE

Croissance de l’activitÉ des trois mÉtiers coeurs

  • Année record pour la Gestion d’actifs : 801 Md? d’actifs sous gestion (+66 Md? sur 2015), collecte nette de 33 Md? après 28 Md? en 2014
  • Développement des principales franchises de la BGC porté par l’international et O2D : renforcement du poids des commissions dans les revenus des Financements structurés à 37% (production nouvelle de 30 Md? en 2015). Dynamique très soutenue dans les Equity
  • Bonne progression des métiers de l’Assurance : hausse du chiffre d’affaires de 12% en 2015 en non-vie et augmentation du poids des UC en assurance-vie
  • Déploiement des offres de SFS : croissance de 17% de la production nouvelle de prêts personnels, hausse de 72% des montants cautionnés de crédits immobiliers aux particuliers et augmentation de 19% du CA affacturé réalisé avec les clients de Natixis

Hausse du rÉsultat et de la rentabilitÉ des mÉtiers coeurs(1)

  • PNB en hausse de 11% en 2015 porté par une croissance des métiers coeurs en ligne ou supérieure aux objectifs du plan New Frontier
  • Coût du risque des métiers coeurs contenu en 2015 à 36pb vs. 38pb en 2014 et 53pb en 2013
  • Résultat avant impôt en croissance de 17% à 2,4 Md? avec une part croissante de l’Épargne (45% du RAI des métiers coeurs vs. 37% en 2014)
  • Résultat net pdg publié en hausse de 18% sur l’année à 1,3 Md?
  • ROE des métiers coeurs à 12,1% en 2015 (+80pb vs. 2014)
  • Hausse du BPA de 18% en 2015 à 0,41?

renforcement continu de la solvabilitÉ, politique de dividende confirmÉe

  • Retour aux actionnaires au titre de 2015 pour un montant(2) prévu de 1,1 Md? dont 0,25 ? de dividende ordinaire en numéraire par action et 0,10 ? de dividende exceptionnel en numéraire par action
  • Ratio CET1(3) de 12,2 % avant distribution, incluant près de 160pb de génération de capital sur un an
  • Ratio de levier(1) supérieur à 4% avec une diminution du bilan de 103 Md? à change constant sur un an

AvancÉes du plan stratÉgique NEW FRONTIER

  • Progression des revenus des plateformes internationales de la BGC de 21%
  • Renforcement de la franchise M&A : projet d’acquisition de 51% de Peter J. Solomon aux USA
  • Déploiement de la nouvelle offre d’assurance de personnes dans les Caisses d’Epargne depuis janvier 2016 et potentiel de hausse total des encours en assurance vie de plus de 50 Md? d’ici à 2022
  • Synergies de revenus avec les réseaux du Groupe BPCE : 204 M? à fin 2015, en ligne avec l’objectif linéarisé du plan

(1) Voir note méthodologique (2) Proposition soumise à l’Assemblée Générale des Actionnaires du 24 mai 2016 (3) Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans mesures transitoires – sauf IDA sur pertes reportables


Le Conseil d’administration a examiné le 10 février 2016 les comptes de Natixis au titre de l’année 2015 et du 4ème trimestre 2015.

Pour Natixis, l’année 2015 s’est notamment caractérisée par(1) :

  • une dynamique très forte des métiers coeurs, qui enregistrent une progression de 12% de leurs revenus vs. 2014 à 7 878 M?, chacun des 3 métiers affichant une croissance de ses revenus en ligne ou supérieure aux objectifs du plan New Frontier.

Au sein du pôle Épargne, la Gestion d’actifs et l’Assurance-vie affichent des niveaux de collecte élevés et une amélioration du mix produits qui préserve les marges présentes et futures.
Dans la Banque de Grande Clientèle, la poursuite du déploiement d’O2D dans les Financements structurés et le dynamisme des activités Equity ont été les principaux moteurs de la croissance des revenus.
La hausse des revenus des Services Financiers Spécialisés est notamment portée par une activité soutenue en Crédit-bail, dans les Cautions et garanties et en Affacturage.

  • une diminution du coefficient d’exploitation de 70pb vs. 2014 à 69,0%,
  • une contraction du coût du risque de 13% à 261 M?,
  • un résultat net pdg publié à 1 344 M?, en hausse de 18% vs. 2014,
  • un ratio de levier(1) supérieur à 4% à fin décembre 2015 avec une diminution du bilan de 103 Md? à change constant sur un an,
  • un ratio CET1(2) de 11,2% au 31 décembre 2015, incluant un retour aux actionnaires se composant d’un dividende ordinaire en numéraire(3) de 0,25 ? par action et d’un dividende exceptionnel(3) en numéraire de 0,10 ? par action,
  • un déploiement du capital vers les métiers « asset-light » conformément au plan New Frontier se traduisant par une contribution en hausse du pôle Epargne dans les résultats des métiers coeurs de Natixis.

Laurent Mignon, Directeur général de Natixis, a déclaré : « Deux ans après son lancement, le plan New Frontier est en bonne voie. Le dynamisme commercial et l’implication de toutes nos équipes ont permis la progression des revenus de nos trois métiers coeurs et une hausse significative de leur rentabilité. Le déploiement de notre modèle « asset light », au coeur de notre stratégie, s’est traduit en 2015 par une forte croissance des métiers de l’Epargne, en Gestion d’Actifs, qui connait une année record, tout comme en Assurance. Le développement des franchises de la BGC notamment à l’international, ainsi que le succès de la mise en oeuvre d’O2D, matérialisé par une forte progression des volumes originés, et une baisse des risques pondérés démontrent notre capacité à construire pour nos clients des solutions de financements efficaces. Renforcer notre capacité d’accompagnement de nos clients dans leur développement est au coeur de notre stratégie New Frontier. C’est le sens de la nouvelle étape que nous franchissons aujourd’hui avec le projet d’acquisition de PJS aux Etats-Unis, et le renforcement de notre franchise M&A, après la création de Natixis Partners en France et en Espagne ».

  1. Voir note méthodologique
  2. Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans mesures transitoires – sauf IDA sur pertes reportables
  3. Proposition soumise à l’Assemblée Générale des Actionnaires du 24 mai 2016

1 – Résultats Natixis 2015 et du 4T15

1.1 ÉlÉments exceptionnels(1)

Éléments exceptionnels – en M? 4T15 4T14 2015 2014
Plus-value sur cession de la participation Lazard
Hors pôle (PNB)
99
Évolutions méthodologiques liées à l’application IFRS 13 et impact FVA (4T14)
FIC-T (PNB)
-82 -119
Dépréciation sur écarts d’acquisition/Gains ou pertes sur autres actifs
Corporate Data Solution et divers (Hors pôle)
-8 -30 -62
Plus-value de cession sur immobilier d’exploitation
Hors pôle (Gains ou pertes sur autres actifs)
75
Contribution au Fonds de Résolution Unique
Hors pôle (Charges)
4 -43
Règlement litige (2008)
Hors pôle (Coût du risque)
-30
Impact en résultat avant impôt 4 -90 -103 -7
Impact en résultat net 4 -61 -91 24
Réévaluation de la dette senior propre – en M?
Hors pôle (PNB)
4T15 4T14 2015 2014
Impact en résultat avant impôt -4 -18 139 -208
Impact en résultat net -3 -12 91 -135
Impôt SE -4 53 -49 67
GAPC – en M? 4T15 4T14 2015 2014
Impact en résultat net -28
Total des impacts en RNPG – en M? 1 -73 0 -139
  1. Voir note méthodologique


1.2 RÉsultats 2015

Pro forma et hors éléments exceptionnels(1)
en M?
2015 2014 2015
vs. 2014
Produit net bancaire 8 565 7 743 11%
dont métiers coeurs 7 878 7 011 12%
Charges -5 912 -5 395 10%
Résultat brut d’exploitation 2 653 2 348 13%
Coût du risque -261 -300 -13%
Résultat avant impôt 2 437 2 091 17%
Impôt -935 -741 26%
Intérêts minoritaires -158 -76 109%
Résultat net – pdg 1 344 1 275 5%
ROTE 9,8% 9,4%
en M? 2015 2014 2015
vs. 2014
Eléments exceptionnels & GAPC 0 -139
Résultat net – pdg – publié 1 344 1 136 18%
  1. Voir note méthodologique

Sauf indication contraire, les commentaires qui suivent se rapportent aux résultats pro forma et hors éléments exceptionnels (voir détail p3).

PRODUIT NET BANCAIRE

En 2015, les revenus de Natixis progressent de 11% vs. 2014 et ceux des métiers coeurs de 12%.

La décomposition des revenus par métier est la suivante :

  • le pôle Épargne enregistre une hausse significative de 25% (+13% à change constant) de ses revenus sur l’année, portée notamment par une forte croissance en Gestion d’actifs (+29%),
  • les revenus de la Banque de Grande Clientèle augmentent de 5%, soutenus par les bonnes performances des métiers Actions et Financements structurés,
  • le PNB des Services Financiers Spécialisés progresse de 3%, incluant une hausse de 7% des revenus sur les Financements spécialisés,
  • les revenus des Participations Financières sont en retrait de 2% vs. 2014.

CHARGES

Les charges atteignent 5 912 M? et le coefficient d’exploitation s’améliore de 70pb sur un an à 69,0%. Le résultat brut d’exploitation ressort en hausse de 13% sur un an à 2 653 M?.

COÛT DU RISQUE

Le coût du risque affiche une baisse marquée de 13% vs. 2014 à 261 M?.

RÉSULTAT AVANT IMPÔT

Le résultat avant impôt augmente de 17% sur un an à 2 437 M?.

RÉSULTAT NET

En incluant les éléments exceptionnels (-91 M? net d’impôt) et l’effet de la réévaluation de la dette senior propre (+91 M? net d’impôt), le résultat net part du groupe publié en 2015 progresse de 18% sur un an à 1 344 M?.


1.3 RÉsultats du 4T15

Pro forma et hors éléments exceptionnels(1) – en M? 4T15 4T14 4T15
vs. 4T14
Produit net bancaire 2 249 1 996 13%
dont métiers coeurs 2 082 1 811 15%
Charges -1 582 -1 422 11%
Résultat brut d’exploitation 667 574 16%
Coût du risque -66 -78 -16%
Résultat avant impôt 614 503 22%
Impôt -232 -175 32%
Intérêts minoritaires -68 -28 146%
Résultat net – pdg 314 300 5%
en M? 4T15 4T14 4T15
vs. 4T14
Retraitement de l’impact IFRIC 21 -14 -12
Résultat net – pdg – hors impact IFRIC 21 300 288 4%
ROTE hors impact IFRIC 21 8,7% 8,3%
en M? 4T15 4T14 4T15
vs. 4T14
Éléments exceptionnels & GAPC 1 -73
Réintégration de l’impact IFRIC 21 14 12
Résultat net – pdg – publié 316 228 39%

(1) Voir note méthodologique

Sauf indication contraire, les commentaires qui suivent se rapportent aux résultats pro forma et hors éléments exceptionnels (voir détail p3).

PRODUIT NET BANCAIRE

Natixis enregistre une croissance de 13% de son PNB au 4T15 vs. 4T14, et une hausse de 15% des revenus des métiers coeurs sur la même période.

La décomposition des revenus par métier est la suivante :

  • le pôle Épargne bénéficie de la très bonne dynamique de tous les métiers et enregistre une progression significative de ses revenus, +30% à change courant et +21% à change constant, et intègre notamment une hausse de 36% des revenus en Gestion d’actifs,
  • le PNB de la Banque de Grande Clientèle progresse de 4%, principalement porté par la croissance forte des revenus des activités Actions (+43%),
  • le PNB des Services Financiers Spécialisés augmente de 2%, incluant une croissance de 6% des revenus sur les Financements spécialisés,
  • les revenus des Participations Financières reculent de 8%, découlant d’une baisse du PNB de Coface et de celui des activités non stratégiques gérées en extinction.

CHARGES

Les charges s’élèvent à 1 582 M? en hausse de 11% sur un an à comparer à la hausse des revenus de 13%.
Le coefficient d’exploitation ressort donc en nette baisse à 71,1% (- 110pb).

Le résultat brut d’exploitation progresse de 16% vs. 4T14 et atteint 667 M?.

COÛT DU RISQUE

Le coût du risque s’établit à 66 M?, en baisse de 16% sur un an. Le coût du risque des métiers coeurs exprimé en point de base des encours de crédit (hors établissements de crédit) ressort à 41pb, niveau comparable au 4T14.

RÉSULTAT AVANT IMPÔT

Le résultat avant impôt atteint 614 M? vs. 503 M? au 4T14, soit une hausse de 22%.

RÉSULTAT NET

Le résultat net part du groupe de Natixis s’élève à 314 M?, en hausse de 5% sur un an. Retraité de l’impact IFRIC 21 (-14 M?), il s’établit à 300 M? et augmente de 4% sur un an.

Après réintégration d’un élément exceptionnel (Contr

Print Friendly, PDF & Email

NATIXIS : RESULTATS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2015 ET RESULTATS 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |