Paris, 30 avril 2015

Le BNPA des activités(1) de Sanofi affiche une progression au T1 2015 de 2,6 % à TCC(2) et de 12,8 % à données publiées

Croissance de Sanofi soutenue par Genzyme et Merial

  • Le chiffre d’affaires du Groupe(3) a progressé de 2,4% (+12,3% à données publiées) à 8 810 millions d’euros
  • Légère baisse des ventes du diabète (-3,2%) reflétant l’effet prix sur Lantus® aux Etats-Unis tel qu’il était anticipé
  • Genzyme a affiché une croissance de 30,9%, soutenue par Aubagio®
  • La Santé animale a enregistré un bon trimestre (+13,5%), notamment grâce à NexGard®
  • Baisse des ventes des vaccins (-4,6%) en raison du retard anticipé de la campagne de vaccins grippe dans l’hémisphère sud
  • Progression de 7,3% du chiffre d’affaires des Marchés Émergents(4)

Solide performance financière

  • Le résultat net des activités(1) a progressé de 1,6% à TCC (+11,6% à données publiées) à 1 726 millions d’euros, malgré les investissements liés aux lancements et l’effet prix de Lantus® aux Etats-Unis
  • Hausse du BNPA des activités(1) de 2,6% à TCC à ?1,32, et de 12,8% à données publiées

Avancées significatives des lancements de nouveaux produits

  • Toujeo®: lancement aux États-Unis et homologation en Europe
  • Cerdelga®: homologation en Europe et au Japon
  • Les ventes de Lemtrada® ont bénéficié de son lancement aux États-Unis
  • Vaccin contre la dengue : processus de soumission engagé dans 6 pays d’Asie et d’Amérique latine
  • Les résultats d’ELIXA, étude portant sur la tolérance cardiovasculaire de lixisenatide, justifient la resoumission du dossier aux États-Unis au T3 2015

Poursuite des progrès en R&D

  • Initiation de la phase III de dupilumab pour le traitement de l’asthme modéré à sévère
  • Entrée en phase IIb de l’anticorps monoclonal IL4/IL13 bi-spécifique dans la fibrose pulmonaire idiopathique

Perspectives financières pour 2015

  • Sanofi continue d’anticiper un BNPA des activités(1) en 2015 stable à en légère progression à taux de change moyens constants par rapport à 2014, sauf événements majeurs défavorables imprévus(5)
  • De plus, l’effet positif des changes sur le BNPA des activités 2015 est estimé de l’ordre de +12% dans l’hypothèse où les taux de change des trois prochains trimestres sont identiques aux taux moyens de mars 2015
Olivier Brandicourt, le Directeur Général de Sanofi a fait les commentaires suivants :
« Sanofi a bien commencé l’année 2015. Nos activités offrent une base solide pour le cycle de lancements de nouveaux produits. Les récents lancements, les produits en cours de revue règlementaire et les soumissions prévues d’ici à la fin de l’année soutiendront notre croissance future. A ce moment important pour notre société, ma première priorité est de maximiser la valeur de notre portefeuille de produits innovants et de renforcer la place de Sanofi parmi les leaders de l’industrie biopharmaceutique. »

(1) Les indicateurs financiers sont définis à l’Annexe 8; (2) taux de change constants; (3) Sauf indication contraire, la croissance du CA est exprimée à taux de change constants (voir définition à l’Annexe 8); (4) Voir page 8 ; (5) le BNPA des activités en 2014 était de ? 5,20.

Relations avec les Investisseurs : (+) 33 1 53 77 45 45 – E-mail : ir@sanofi.com
Relations Presse : (+) 33 1 53 77 46 46 – E-mail : MR@sanofi.com
Site Web : www.sanofi.com Application mobile : SANOFI IR, disponible sur App Store et Google Play

Chiffres clés du premier trimestre 2015

T1 2015 Var.
(publiées)
Var.
(TCC)

Chiffre d’affaires ?8 810 m +12,3 % +2,4 %
Résultat net des activités(1) ?1 726 m +11,6% +1,6%
BNPA des activités(1) ?1,32 +12,8% +2,6%

Le commentaire du compte de résultat net des activités(1), indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance économique du Groupe. Le compte de résultat consolidé du T1 2015 figure à l’annexe 4. Le passage du compte de résultat net des activités au compte de résultat consolidé est en annexe 3. Le résultat net consolidé du T1 2015 s’établit à ?1 023 million contre ?1 084 millions sur la même période en 2014. Le BNPA consolidé du T1 2015 est de ?0,78 contre ?0,82 au T1 2014.

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2015

Sauf indication contraire, les taux de croissance du chiffre d’affaires sont exprimés à taux de change constants(1).

Au premier trimestre 2015, Sanofi a généré un chiffre d’affaires de 8 810 millions d’euros, soit une progression de 12,3 % à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact positif de 9,9 points, reflétant principalement la faiblesse de l’euro par rapport au dollar. Les autres devises ayant eu un impact sur le chiffre d’affaires incluent le yuan chinois (impact positif) et le rouble russe (impact négatif).

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Activité pharmaceutique 7 455 +2,2 %
Diabète 1 837 -3,2 %
Santé Grand Public 979 +5,3 %
Genzyme 821 +30,9 %
Génériques 478 +10,2 %
Oncologie 357 -7,3 %
Produits de prescription établis 2 983 -1,5 %
Vaccins 697 -4,6 %
Santé animale 658 +13,5 %
Chiffre d’affaires total 8 810 +2,4 %

Activité pharmaceutique

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a atteint 7 455 millions d’euros, soit une progression de 2,2 %, soutenue par la performance de Genzyme, de la Santé Grand Public et des Produits de Prescription Etablis dans les Marchés Émergents, qui a été quelque peu réduite par la diminution des ventes de la division Diabète.

(1) Voir l’Annexe 8 pour définitions des indicateurs financiers

Diabète

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Lantus® 1 584 -5,0 %
Amaryl® 97 +1,2 %
Apidra® 91 +10,7 %
Insuman® 33 +3,1 %
BGM (Surveillance de la glycémie) 16 +0,0 %
Lyxumia® 8 +60,0 %
Toujeo® 7
Afrezza® 1
Total Diabète 1 837 -3,2 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la division Diabète a reculé de 3,2 %, à 1 837 millions d’euros. Sanofi est récemment parvenu à assurer à Toujeo® un accès au marché plus précoce et plus large qu’initialement escompté grâce à l’affinement de sa stratégie contractuelle avec les payeurs aux Etats-Unis. Par conséquent, Sanofi anticipe que la diminution des ventes globales de la division diabète à change constants au premier trimestre 2015 soit indicative de la performance de cette division sur l’année.

Sur la période, le chiffre d’affaires de Lantus® s’est établi à 1 584 millions d’euros, soit un recul de 5,0 %, reflétant la baisse des ventes aux États-Unis, partiellement compensée par la forte progression des Marchés Émergents. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Lantus® s’est établi à 1 007 millions d’euros, soit un recul de 13,1 % en raison des remises prévues à compter du 1er janvier 2015 qui étaient nécessaires afin de maintenir des positions favorables dans les formulaires des principaux payeurs. Dans les Marchés Émergents, les ventes de Lantus® ont fortement progressé avec un chiffre d’affaires de 276 millions d’euros, soit une progression de 18,0 % reflétant de bonnes performances dans toutes les régions. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires de Lantus® sur le premier trimestre s’est établi à 223 millions d’euros, soit une progression de 6,3 %, tirée par la progression des ventes en Allemagne, au Portugal et en Espagne.

Toujeo®, une insuline basale de nouvelle génération pour adulte diabétique de type 1 et de type 2, a été homologuée par la FDA à la fin de février. Le lancement aux Etats-Unis a débuté à la fin du mois de mars et a inclus le programme d’accompagnement personnalisé des patients, Toujeo® COACH, qui offre une information personnalisée et des services aux patients diabétiques. Le chiffre d’affaires du produit a été de 7 millions d’euros au premier trimestre reflétant la demande des grossistes en anticipation du lancement du produit.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Amaryl® s’est établi à 97 millions d’euros, soit une progression de 1,2 % soutenue par les Marchés Émergents (+12,9 %, à 78 millions d’euros), notamment en Amérique latine et en Chine.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Apidra® a atteint 91 millions d’euros, soit une progression de 10,7 %, tirée par les Marchés Émergents (+31,3 %, à 22 millions d’euros). Le chiffre d’affaires enregistré aux États-Unis et en Europe de l’Ouest a progressé respectivement de 3,6 % (à 35 millions d’euros) et de 8,7 % (à 25 millions d’euros).

Le chiffre d’affaires de Lyxumia® a atteint 8 millions d’euros au premier trimestre. Les premiers résultats annoncés au mois de mars de l’étude de phase IIIb, ELIXA, portant sur la tolérance cardiovasculaire de Lyxumia®, justifient la resoumission de la demande d’approbation aux États-Unis, au troisième trimestre 2015.

Afrezza®, une nouvelle insuline inhalée à action rapide (accord de licence avec MannKind) a été lancée aux États-Unis en février 2015 et a enregistré un chiffre d’affaires de 1 million d’euros sur le premier trimestre.

Santé Grand Public

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Allegra® 142 +16,3 %
Doliprane® 85 -3,4 %
Enterogermina® 57 +36,8 %
Essentiale® 50 -7,6 %
Nasacort® 42 -16,7 %
Maalox® 28 +3,7 %
Lactacyd® 26 -4,0 %
Dorflex® 23 0,0 %
No Spa® 22 0,0 %
Magné B6® 20 +9,1 %
Autres Produits Santé Grand Public 484 +6,9 %
Total Santé Grand Public 979 +5,3 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public, a atteint 979 millions d’euros, soit une progression de 5,3 %, soutenue par les performances d’Allegra® et d’Enterogermina®. Sur la période, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public dans les Marchés Émergents a atteint 455 millions d’euros, soit une progression de 6,3 % soutenue par l’Europe de l’Est qui a bénéficié des pathologies hivernales ainsi que par l’Amérique latine. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires du premier trimestre a atteint 259 millions d’euros, soit une progression de 5,5 % tirée par les performances d’Allegra® qui a bénéficié du lancement d’une nouvelle formulation. Les ventes de Nasacort® ont atteint 42 millions d’euros, en baisse de 16,7% en raison d’une base de comparaison défavorable, le produit ayant été lancé aux Etats-Unis au premier trimestre de 2014. Malgré une baisse du prix de Doliprane® en France, en janvier 2015, le chiffre d’affaires de la Santé Grand Public en Europe de l’Ouest a progressé de 0,5 %, à 202 millions d’euros.

Genzyme

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Cerezyme® 189 +4,8 %
Myozyme® / Lumizyme® 156 +19,0 %
Fabrazyme® 141 +27,6 %
Aldurazyme® 48 +9,8 %
Cerdelga® 10
Total Maladies Rares 613 +15,9 %
Aubagio® 170 +88,5 %
Lemtrada® 38
Total Sclérose en plaques 208 +118,1 %
Total Genzyme 821 +30,9 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Genzyme a atteint 821 millions d’euros, soit une progression de 30,9 % reflétant les bonnes performances d’Aubagio® et une croissance à deux chiffres des Maladies Rares. Genzyme a enregistré une progression à deux chiffres de ses ventes dans toutes les régions. Les ventes de Genzyme aux États-Unis ont progressé de 37,7%, à 357 millions d’euros. En Europe de l’Ouest, elles ont progressé de 24,2 %, à 244 millions d’euros tandis que dans les Marchés Émergents et le reste du monde, elles ont progressé respectivement de 35,3 %, à 145 millions d’euros, et de 20,7 %, à 75 millions d’euros.

Sur le premier trimestre, le chiffre d’affaires des Maladies Rares a atteint 613 millions d’euros, soit une progression de 15,9 %.
Le chiffre d’affaires de la franchise Gaucher a progressé de 10,1 %, à 199 millions d’euros. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Cerezyme® a atteint 189 millions d’euros, soit une progression de 4,8 %, tirée par les fortes ventes enregistrées dans les Marchés Émergents (+16,4 %, à 66 millions d’euros), notamment en Amérique latine. Cerdelga®, le seul traitement oral de première ligne pour patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1, a été approuvé par la FDA au mois d’août 2014 et a enregistré un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros aux Etats-Unis. En janvier 2015, l’EMA a approuvé Cerdelga® pour le traitement des patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1 et ce produit a été lancé dans un premier pays d’Europe, l’Allemagne, en avril. Cerdelga® a été également approuvé au Japon à la fin du mois de mars.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® a atteint 141 millions d’euros, soit une progression de 27,6 %, tirée par une forte progression des ventes aux États-Unis (+15,7 %, à 71 millions d’euros), dans les Marchés Émergents (+157,1 %, à 19 millions d’euros) et en Europe de l’Ouest (+24,0 %, à 31 millions d’euros). Dans les Marchés Émergents, les ventes ont bénéficié au Brésil d’un effet favorable de la séquence des approvisionnements et de l’augmentation du nombre de patients.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a atteint 156 millions d’euros, soit une hausse de 19,0 %, soutenue par la progression du diagnostic de la maladie et de l’identification des patients dans le monde conduisant à une augmentation du nombre de patients traités. Aux Etats-Unis, le produit a enregistré une hausse de +29,0 %, à 48 millions d’euros due en partie à la poursuite de la conversion de patients d’études cliniques. Dans les Marchés Émergents, la croissance des ventes a été de 36,8 % à 28 millions d’euros et a bénéficié d’un effet favorable de la séquence des commandes du gouvernement brésilien.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la sclérose en plaques a atteint 208 millions d’euros (+118,1%). Le succès d’Aubagio® s’est poursuivi, avec un chiffre d’affaires qui a plus que doublé sur le trimestre, celui-ci atteignant 170 millions d’euros contre 78 millions d’euros sur la même période en 2014. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a été de 123 millions d’euros, contre 59 millions d’euros au premier trimestre 2014. En Europe de l’Ouest, il a été de 36 millions d’euros (contre 17 millions d’euros sur la même période en 2014), reflétant la poursuite de son développement géographique et son lancement réussi en France.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Lemtrada® a atteint 38 millions d’euros dont 18 millions ont été générés en Europe de l’Ouest et 16 millions aux États-Unis, où le produit a été introduit à la fin de l’année dernière.

Génériques

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Génériques a atteint 478 millions d’euros, soit une progression de 10,2 % soutenue par les performances enregistrées dans les Marchés Émergents (+12,7 %, à 277 millions d’euros), notamment en Europe de l’Est, en raison des pathologies hivernales, et en Amérique latine. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires a atteint 41 millions d’euros, soit une progression de 17,9 % liée aux génériques autorisés de Lovenox® et Taxotere®. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires des génériques a reculé de 2,9 %, à 138 millions d’euros. Dans les autres pays, le chiffre d’affaires a plus que doublé et a atteint 22 millions d’euros, tiré par les ventes des génériques d’Allegra® au Japon.

Oncologie

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Jevtana® 77 +7,6 %
Thymoglobuline® 55 -7,7 %
Eloxatine® 54 +4,3 %
Taxotere® 53 -31,9 %
Mozobil® 34 +20,0 %
Zaltrap® 20 +18,8 %
Total Oncologie 357 -7,3 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la division Oncologie s’est établi à 357 millions d’euros, soit un recul de 7,3%, reflétant principalement la baisse des ventes de Taxotere®.
Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Jevtana® a atteint 77 millions d’euros, soit une progression de 7,6 % tirée par les États-Unis (+15,0 %, à 27 millions d’euros) et le Japon où le produit a été lancé en septembre 2014.

Le chiffre d’affaires de Thymoglobuline® a atteint 55 millions d’euros, soit une baisse de 7,7%.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Taxotere® a reculé de 31,9 % (à 53 millions d’euros), en raison de la concurrence des génériques. Sur la même période, le chiffre d’affaires d’Eloxatine® a enregistré une progression de 4,3 % (à 54 millions d’euros) soutenue par la progression des ventes en Chine.

Le chiffre d’affaires de Mozobil® a atteint 34 millions d’euros, soit une progression de 20,0 % liée à la croissance des ventes aux États-Unis (+15,4 %, à 18 millions d’euros) et dans les Marchés Émergents (+66,7 %, à 5 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Zaltrap® a atteint 20 millions d’euros, soit une progression de 18,8 % reflétant la hausse des ventes en Europe de l’Ouest (13 millions d’euros contre 7 millions d’euros au premier trimestre 2014) qui a compensé la baisse enregistrée aux États-Unis.

Produits de Prescription Etablis

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Plavix® 483 -9,4 %
Lovenox® 438 +1,2 %
Renvela®/Renagel® 226 +13,4 %
Aprovel®/Avapro® 201 0,0 %
Synvisc® /Synvisc-One® 85 +2,9 %
Multaq® 83 -4,1 %
Allegra® 80 -5,0 %
Myslee®/Ambien®/Stilnox® 75 -11,5 %
Autres 1 312 -0,8 %
Total Produits de Prescription Etablis 2 983 -1,5 %

Le chiffre d’affaires global des Produits de Prescription Etablis a reculé de 1,5%, à 2 983 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Plavix® s’est établi à 483 millions d’euros, soit un recul de 9,4 % reflétant la baisse des ventes en Europe de l’Ouest (-30,6 %, à 44 millions d’euros) en raison de la concurrence des génériques ainsi que le recul des ventes au Japon (-12,6 %, à 198 millions d’euros) impacté par une base de comparaison défavorable. En effet, au premier trimestre 2014, Plavix® avait bénéficié au Japon de commandes en anticipation d’une augmentation de la taxe sur la consommation entrée en vigueur au deuxième trimestre de 2014. Des versions génériques de Plavix® devraient être introduites sur le marché japonais vers la mi-2015. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de Plavix® s’est établi à 226 millions d’euros, soit une progression de 0,5 %, principalement en raison de la baisse des ventes au Moyen-Orient. En Chine, le chiffre d’affaires a progressé de 4,4 %, à 142 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Lovenox® a atteint 438 millions d’euros, soit une progression de 1,2 %. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires du produit a enregistré une progression de 11,2 % (à 157 millions d’euros) tirée par les bonnes performances enregistrées au Moyen-Orient et en Amérique latine, cette progression ayant été partiellement contrebalancée par la baisse des ventes aux États-Unis (en recul de 31,3 %, à 26 millions d’euros) en raison de la concurrence des génériques et la stabilité des ventes en Europe de l’Ouest (231 millions d’euros).
Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a atteint 226 millions d’euros, soit une progression de 13,4 % tirée par les États-Unis (+19,3 %, à 165 millions d’euros). Aux États-Unis, les ventes ont bénéficié d’une moindre concurrence d’Impax qui avait été autorisé à vendre, à compter du mois d’avril 2014, un nombre limité de flacons d’une version générique autorisée des comprimés Renvela®.
Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Aprovel®/Avapro®, est resté stable à 201 millions d’euros. Le produit a enregistré une forte progression dans les Marchés Émergents (+ 18,7 %, à 125 millions d’euros) soutenue par l’Amérique latine et la Chine, qui a été contrebalancée par la baisse des ventes en Europe de l’Ouest (en recul de 33,3 %, à 37 millions d’euros) due à la concurrence des génériques.

Vaccins

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Vaccins Polio/Coqueluche/Hib
(y compris Pentacel®, Pentaxim®, Hexaxim®et Imovax®)
282 +15,6 %
Vaccins contre la grippe
(y compris Vaxigrip® et Fluzone®)
22 -84,4 %
Vaccins Méningite/Pneumonie
(y compris Menactra®)
97 +44,6 %
Vaccins Rappels adultes (y compris Adacel ®) 95 -1,2 %
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 82 -1,3 %
Autres vaccins 119 +41,4 %
Total vaccins
(chiffre d’affaires consolidé)
697 -4,6 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires consolidé de Sanofi Pasteur s’est établi à 697 millions d’euros, soit un recul de 4,6 % reflétant la baisse attendue des ventes de vaccins antigrippaux, en raison du retard de la campagne de vaccination dans l’hémisphère Sud qui a pénalisé la performance des Marchés Émergents (-19,4 %, à 228 millions d’euros). Si l’on exclut les ventes de vaccins antigrippaux, le reste du portefeuille a progressé de 17,2 % sur le trimestre. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires du premier trimestre a enregistré une progression de 15,4 % (à 395 millions d’euros) liée à la poursuite de la reprise des ventes de Pentacel® et aux performances enregistrées par Menactra® et VaxServe (une société de Sanofi Pasteur, fournisseur spécialisé dans les vaccins aux États-Unis).

Au premier trimestre, les ventes de vaccins contre la grippe se sont établies à 22 millions d’euros contre 135 millions d’euros au premier trimestre 2014, du fait du retard de la campagne de vaccination dans l’hémisphère Sud liée à la modification de deux souches cette année.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a progressé de 15,6 %, à 282 millions d’euros. Aux États-Unis, les ventes de vaccins Polio/Coqueluche/Hib ont atteint 118 millions d’euros, soit une progression de 26,3 % reflétant la poursuite de la reprise des ventes de Pentacel®. Dans les Marchés Émergents, les ventes de vaccins Polio/Coqueluche/Hib ont atteint 132 millions d’euros, soit une progression de 32,2 % tirée par les bonnes performances de Pentaxim®, notamment en Chine. Dans le reste du monde, les ventes de vaccins Polio/Coqueluche/Hib sur le premier trimestre se sont établies à 25 millions d’euros, soit un recul de 43,6 % reflétant une baisse des ventes de vaccins Polio, Imovax® et Hib au Japon.
En décembre 2014, Shantha a remporté auprès d’organisations de santé publique internationales une commande portant sur la fourniture en 2015 et 2016 de 37 millions de doses de son vaccin pédiatrique pentavalent, Shan5®. Les premiers 5,3 millions de doses de Shan5TM, produites par Shantha, ont été livrées au mois de mars et le chiffre d’affaires de ce vaccin au premier trimestre a atteint 7 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Menactra® a atteint 87 millions d’euros, soit une progression de 50,0 % reflétant la croissance de 62,2 % du chiffre d’affaires réalisé aux États-Unis, qui a bénéficié de l’impact favorable des dates d’approvisionnement du CDC.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins Rappels adultes a baissé de 1,2 %, à 95 millions d’euros. Sur la même période, les ventes de vaccins pour Voyageurs et autres maladies endémiques ont baissé de 1,3 %, à 82 millions d’euros.
Au premier trimestre, le chiffre d’affaires (non consolidé) de Sanofi Pasteur MSD, la joint-venture avec Merck & Co. en Europe, s’est établi à 139 millions d’euros (en recul de 11,8 % à données publiées) dû à la baisse des ventes de Gardasil®.

Santé animale

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T1 2015
Var.
(TCC)
Animaux de compagnie 443 +13,1 %
Animaux de production 215 +14,5 %
Total Santé Animale 658 +13,5 %
dont produits Fipronil 193 +1,2 %
dont vaccins 186 +11,7 %
dont produits Avermectin 157 +17,5 %

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la Santé animale a atteint 658 millions d’euros, soit une progression de 13,5 %, confirmant la reprise qui a débuté en 2014, soutenue par les performances des deux segments Animaux de compagnie et Animaux de production. Aux États-Unis et dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de la Santé Animale a progressé respectivement de 15,2 % (à 307 millions d’euros) et de 8,9 % (à 131 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie a atteint 443 millions d’euros, soit une progression de 13,1 % reflétant le succès de NexGard® et les performances de Heartgard®. NexGard

Print Friendly, PDF & Email

Le BNPA des activités(1) de Sanofi affiche une progression au T1 2015 de 2,6 % à TCC(2) et de 12,8 % à données publiées

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |