Clichy, le 12 février 2015 à 18h00

Résultats annuels 2014


CROISSANCE DE TOUTES LES DIVISIONS ET ZONES GÉOGRAPHIQUES

MARGE D’EXPLOITATION RECORD

FORTE AUGMENTATION DU RÉSULTAT NET

  • Chiffre d’affaires : 22,53 milliards d’euros
    • + 3,7 % à données comparables
    • + 1,8 % à données publiées
    • + 4,1 % à taux de change constants
  • Résultat d’exploitation : 3,891 milliards d’euros, soit 17,3 % du chiffre d’affaires
  • Résultat net part du groupe : 4,910 milliards d’euros
  • Bénéfice net par action* : 5,34 euros
  • Dividende** : + 8 % à 2,70 euros

Le Conseil d’Administration de L’Oréal s’est réuni le 12 février 2015 sous la Présidence de
Jean-Paul Agon et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil a arrêté les comptes consolidés et les comptes sociaux pour l’exercice 2014.

Commentant les résultats annuels, Monsieur Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal, a indiqué :
« Comme prévu et annoncé, L’Oréal enregistre au quatrième trimestre sa plus forte progression de l’année. Dans un contexte économique volatil et un marché moins tonique, le Groupe affiche une croissance de toutes ses Divisions et Zones géographiques.
L’Oréal Luxe et la Division Cosmétique Active confirment de très belles croissances et surperforment significativement leur marché. La Division des Produits Professionnels poursuit son amélioration. Sur un marché en ralentissement, la Division des Produits Grand Public connaît un fléchissement temporaire de sa croissance, en particulier aux États-Unis.

2014 est aussi une année de transformation pour L’Oréal, notamment grâce à l’accélération de notre transformation digitale et à des acquisitions stratégiques comme Magic, NYX, Decléor, Carita et Niely***, qui viennent compléter notre portefeuille de marques dans des régions du monde et des catégories clés.

Malgré des effets monétaires adverses, la marge d’exploitation continue de progresser en 2014, soulignant la force de notre modèle économique. Suite à la plus-value réalisée à l’occasion de la cession de Galderma dans le cadre de l’opération stratégique avec Nestlé, le résultat net est en forte augmentation.

Nous abordons l’avenir avec confiance, portés par notre mission « La Beauté pour tous », par notre stratégie « l’Universalisation » au service de notre ambition de conquérir un milliard de nouveaux consommateurs.
Dans un environnement économique incertain, mais plus porteur au plan monétaire, toutes nos équipes sont mobilisées pour réaliser en 2015 une année de surperformance par rapport au marché, de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. »

Le Conseil proposera également à l’Assemblée Générale du mercredi 22 avril 2015 le renouvellement du mandat d’administrateur de Monsieur Charles-Henri Filippi.
Après 8 années de participation active aux travaux du Conseil, Madame Annette Roux ne sollicitera pas le renouvellement de son mandat d’administrateur qui arrive à échéance à l’issue de l’Assemblée Générale de 2015. Le Conseil remercie chaleureusement Madame Roux pour la qualité de sa contribution à ses débats et décisions.
Le Conseil proposera à l’Assemblée Générale la candidature en qualité de nouvel administrateur de Madame Sophie Bellon en charge de la Stratégie de Recherche, Développement et Innovation de la société Sodexo, et Vice-Présidente du Conseil d’Administration de Sodexo.

* Résultat net dilué par action hors éléments non récurrents part du groupe des activités poursuivies.
** Proposé à l’Assemblée Générale du 22 avril 2015.
*** Acquisition en cours de finalisation.

A – Évolution du chiffre d’affaires 2014

À données comparables, c’est-à-dire à structure et taux de change identiques, la croissance du chiffre d’affaires du Groupe L’Oréal ressort à + 3,7 %.
L’effet net de changement de structure est de + 0,4 %.
Les effets monétaires ont eu un impact négatif de – 2,3 %.
La croissance à taux de change constants ressort à + 4,1 %.
À données publiées, le chiffre d’affaires du Groupe, au 31 décembre 2014, atteint 22,53 milliards d’euros en progression de + 1,8 %.

Chiffre d’affaires par Division opérationnelle et Zone géographique

L’annonce le 11 février 2014 de la cession de 50 % de Galderma conduit à appliquer à cette activité la norme IFRS 5 sur les activités cédées. En outre, Innéov est mise en équivalence en application de la norme IFRS 11 au 1er janvier 2014. Les données financières des années précédentes ont été retraitées pour tenir compte de ces deux éléments.

4ème trimestre 2014 Au 31 décembre 2014
M? Croissance à données M? Croissance à données
Comparables Publiées Comparables Publiées
Par Division opérationnelle
Produits Professionnels 782,1 1,9 % 7,7 % 3 032,4 2,6 % 2,0 %
Produits Grand Public 2 710,0 3,0 % 6,3 % 10 767,5 1,6 % – 1,0 %
L’Oréal Luxe 1 795,5 8,6 % 12,2 % 6 197,9 7,1 % 5,7 %
Cosmétique Active 359,2 7,5 % 7,1 % 1 660,4 8,7 % 5,3 %
Total Divisions cosmétiques 5 646,7 4,8 % 8,3 % 21 658,2 3,8 % 1,7 %
Par Zone géographique
Europe de l’Ouest 1 921,9 4,3 % 6,7 % 7 697,7 2,4 % 3,1 %
Amérique du Nord 1 443,4 1,9 % 11,1 % 5 389,4 1,1 % 0,6 %
Nouveaux Marchés, dont : 2 281,4 7,2 % 8,1 % 8 571,1 6,9 % 1,3 %
– Asie, Pacifique 1 235,2 4,6 % 13,5 % 4 563,6 5,3 % 4,1 %
– Amérique Latine 511,3 13,9 % 8,6 % 1 853,7 10,0 % – 1,7 %
– Europe de l’Est(1) 390,9 5,4 % – 9,5 % 1 585,4 6,0 % – 6,3 %
– Afrique, Moyen-Orient(1) 144,1 12,5 % 20,3 % 568,4 13,5 % 12,5 %
Total Divisions cosmétiques 5 646,7 4,8 % 8,3 % 21 658,2 3,8 % 1,7 %
The Body Shop 319,6 6,0 % 11,4 % 873,8 1,6 % 4,6 %
Total Groupe 5 966,4 4,9 % 8,5 % 22 532,0 3,7 % 1,8 %
(1) Au 1er juillet 2013, la Turquie et Israël, qui étaient précédemment dans la Zone Afrique, Moyen-Orient, ont été rattachés à la Zone Europe de l’Est. Tous les historiques ont été retraités pour tenir compte de ce changement.


PRODUITS PROFESSIONNELS

La Division des Produits Professionnels progresse de + 2,6 % à données comparables
et + 2,0 % à données publiées sur un marché qui reste difficile. Elle renforce ses positions en Europe de l’Ouest et poursuit son développement dans les Nouveaux Marchés.

  • Le soin du cheveu, premier contributeur à la croissance, poursuit sa progression porté par les succès de Densifique et Discipline chez Kérastase, d’Absolut Repair Lipidium et Serioxyl chez L’Oréal Professionnel, et de Biolage et Oil Wonders chez Matrix. La coloration, catégorie en croissance sur toutes les marques, bénéficie de la bonne dynamique de Majirel et Inoa chez L’Oréal Professionnel, de Color Graphics chez Matrix et Chromatics chez Redken. Le Styling a retrouvé un bon niveau de croissance grâce à L’Oréal Professionnel et Redken qui ont rénové leurs gammes.
  • Sur le plan géographique, les États-Unis et l’Europe de l’Ouest confirment leur retour à la croissance. La Division est en progression sur l’ensemble des Nouveaux Marchés hors Japon. Les États-Unis, le Brésil, l’Inde et la Russie sont les principaux contributeurs à la croissance.

PRODUITS GRAND PUBLIC

Dans un marché mondial qui a ralenti en 2014, la Division des Produits Grand Public affiche + 1,6 % à données comparables et – 1,0 % à données publiées, avec une amélioration en fin d’année.

  • Les trois grandes marques mondiales de la Division progressent. NYX et Magic, les deux acquisitions de l’année, sont en forte croissance.
    L’Oréal Paris connaît une forte dynamique en soin du cheveu avec sa gamme Huile Extraordinaire et croît en maquillage avec le lancement de sa nouvelle plateforme de communication « Makeup Designer » et du mascara Miss Manga. Garnier Ultra Doux poursuit sa progression grâce à la gamme Trésors de Miel et au lancement réussi de la marque au Royaume-Uni. En Asie du Sud, Garnier conforte sa dynamique sur le soin visage avec le succès de Sakura White et de Garnier Men. Maybelline déploie mondialement ses innovations en maquillage des sourcils et repart en croissance en fin d’année aux États-Unis avec le succès de la Palette Nude.
  • Sur un marché européen atone, la Division progresse et conforte sa position de leader. En Amérique du Nord, la Division des Produits Grand Public gagne des parts de marché en soin du cheveu et en maquillage. Dans les Nouveaux Marchés, elle surperforme globalement avec des gains de part de marché en Europe de l’Est, et en Afrique, Moyen-Orient.

L’ORÉAL LUXE

Après un dernier trimestre en accélération, L’Oréal Luxe progresse de + 7,1 % à données comparables et de + 5,7 % à données publiées. La Division devance encore nettement le marché sélectif. Le maquillage et les parfums féminins sont particulièrement dynamiques.

  • Yves Saint Laurent poursuit son développement avec une année de croissance à deux chiffres grâce au parfum féminin Black Opium, au maquillage et à l’Asie. Giorgio Armani fait également une très belle année avec le succès de son parfum et de son offre beauté. Lancôme réalise une année solide en parfum avec « La vie est belle », N°1 des parfums vendus en France et N°2 en Europe. La marque renouvelle son identité dans les points de vente, ses campagnes publicitaires et ses ambassadrices. La crème de soin Visionnaire et le mascara Grandiôse, Prix d’Excellence Marie Claire, sont de grands succès. Les marques alternatives Urban Decay, Kiehl’s, Clarisonic et Shu Uemura tirent aussi la croissance de la Division. Au sein des marques de parfums de designers, Midnight Romance de Ralph Lauren et Bonbon, le nouveau féminin de Viktor & Rolf, connaissent un franc succès.


  • En 2014, L’Oréal Luxe surperforme le marché sur toutes ses grandes Zones, en particulier en Europe, en Chine, au Moyen-Orient et aux États-Unis. L’activité en e-commerce affiche une très forte croissance.

COSMÉTIQUE ACTIVE

En 2014, la Division a accéléré sa croissance avec une progression de son chiffre d’affaires de + 8,7 % à données comparables et + 5,3 % à données publiées, surperformant un marché en bonne santé. Tous les continents affichent une croissance en comparable supérieure à celle de 2013.

  • La marque Vichy continue à être bien orientée notamment en soin de la peau grâce à la progression de ses grandes franchises, et en particulier de Liftactiv Supreme et Neovadiol sur le segment anti-âge. Avec une nouvelle année de croissance à deux chiffres, La Roche-Posay poursuit sa croissance soutenue dans toutes les régions et sur l’ensemble de son offre avec des performances remarquables sur ses deux grands piliers, Anthelios et Effaclar. SkinCeuticals confirme son succès tant sur son marché d’origine, les États-Unis, que sur les autres zones de conquête.
  • L’ensemble des régions participent à la dynamique de la Division. À noter des avancées significatives en France, premier marché dermo-cosmétique mondial, au Brésil où la Division contribue au développement du marché, ainsi qu’en Chine.

Synthèse multi-divisions par Zone géographique

EUROPE DE L’OUEST

Sur un marché étale et dans un environnement très concurrentiel entre distributeurs de la grande diffusion, la croissance ressort à + 2,4 % à données comparables et + 3,1 % à données publiées. Cette progression est d’autant plus encourageante que L’Oréal est en accélération sur le dernier trimestre et progresse tant en Europe du Nord qu’en Europe du Sud, plus particulièrement en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne. Toutes les Divisions participent à cette croissance, notamment L’Oréal Luxe et la Division Cosmétique Active.

AMÉRIQUE DU NORD

Après plusieurs années de forte dynamique, la croissance de l’année 2014 a été plus modérée du fait de la Division des Produits Grand Public. Le chiffre d’affaires a progressé de + 1,1 % à données comparables et de + 0,6 % à données publiées. Les Divisions Produits Professionnels, Cosmétique Active et L’Oréal Luxe continuent à se développer, notamment grâce aux marques américaines Redken, SkinCeuticals, Urban Decay et Kiehl’s. Dans un marché en reprise au second semestre, la Division des Produits Grand Public progresse, notamment grâce à L’Oréal Paris. Les acquisitions récentes de NYX et Carol’s Daughter, marques en très fort développement, complètent et dynamisent l’offre de la Division des Produits Grand Public.

NOUVEAUX MARCHÉS

  • Asie, Pacifique : L’Oréal réalise une croissance annuelle de + 5,3 % à données comparables et de + 4,1 % à données publiées. Hors Japon, la croissance à données comparables atteint + 5,8 %.
    Le Groupe renforce ses positions, notamment grâce à la très bonne performance des marques Kiehl’s, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani, La Roche-Posay et Clarisonic. Par pays, l’Inde, l’Indonésie, Hong Kong et l’Australie affichent une croissance soutenue. Acquise au premier semestre en Chine, Magic affiche une croissance solide sur le marché des masques de beauté.
  • Amérique Latine : L’Oréal enregistre + 10,0 % à données comparables et – 1,7 % à données publiées. Les Divisions Produits Professionnels, Cosmétique Active et L’Oréal Luxe réalisent une croissance à deux chiffres portées par leurs grandes marques L’Oréal Professionnel, Lancôme, Giorgio Armani, La Roche-Posay et Vichy. La croissance de la Division des Produits Grand Public est tirée par Elsève de L’Oréal Paris et Maybelline, avec en particulier, l’initiative des kiosques au Brésil.
  • Europe de l’Est : La Zone affiche + 6,0 % à données comparables et – 6,3 % à données publiées, progressant significativement plus vite que le marché, en particulier grâce au dynamisme de L’Oréal Luxe et de la Division des Produits Professionnels. La Division Produits Grand Public gagne des parts de marché au total de la Zone avec de très bonnes performances en coloration, tirée par le lancement de Prodigy de L’Oréal Paris, ainsi qu’en déodorants grâce à Néo de Garnier. La Division Cosmétique Active gagne des parts de marché en Russie et en Turquie.
  • Afrique, Moyen-Orient : Le chiffre d’affaires a progressé de + 13,5 % à données comparables et + 12,5 % à données publiées. Cette croissance a été tirée par toutes les Divisions qui ont affiché une progression à deux chiffres et gagné des parts de marché. La croissance a été soutenue en Afrique du Sud et dans les pays du Golfe, ainsi qu’en Egypte, en Arabie Saoudite et au Pakistan qui sont des relais de croissance. L’Oréal Paris, Maybelline, Lancôme, Giorgio Armani et Vichy ont contribué à cette performance au même titre que Kiehl’s et SkinCeuticals, lancées plus récemment.

THE BODY SHOP

The Body Shop a réalisé une bonne fin d’année sur l’ensemble de ses catégories.
La marque affiche + 1,6 % à données comparables et + 4,6 % à données publiées. La priorité stratégique accordée au soin continue à porter ses fruits, avec en particulier le lancement au quatrième trimestre de Drops of Youth Eye Concentrate. La région des Amériques, qui inclut désormais les ventes réalisées dans les points de vente Emporio Body Store au Brésil, a enregistré la plus forte croissance.

B – Faits marquants de la période du 01/10/14 au 31/12/14

  • Le 20 octobre, L’Oréal USA a annoncé l’acquisition de Carol’s Daughter, marque américaine de produits de beauté multiculturelle et pionnière de la tendance beauté naturelle. Cette marque répond aux besoins d’un marché diversifié qui se développe rapidement et a réussi à fidéliser ses consommateurs à travers tout le pays. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 27 millions de dollars au cours des 12 derniers mois (à fin septembre).
  • Le 27 novembre, L’Oréal et Nestlé ont annoncé leur projet de mettre fin à l’activité de leur joint-venture Innéov au premier trimestre 2015.
  • Le 18 décembre, L’Oréal a pris acte de la décision de l’Autorité de la concurrence française qui condamne les fabricants des secteurs des produits d’entretien et d’hygiène pour des faits remontant au début des années 2000. L’Oréal a fait appel de cette décision.
  • En cours de finalisation au premier semestre 2015, l’acquisition de Niely Cosmeticos, annoncée le 8 septembre 2014, a été approuvée par les autorités réglementaires brésiliennes. Niely Cosmeticos est la plus grande entreprise indépendante de produits capillaires et de coloration au Brésil, et a réalisé un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros en 2013.


C – Résultats 2014

Comptes audités, certification en cours.

L’annonce le 11 février 2014 de la cession de 50 % de Galderma conduit à appliquer à cette activité la norme IFRS 5 sur les activités cédées. En outre, Innéov est mise en équivalence en application de la norme IFRS 11 au 1er janvier 2014. Les données financières des années précédentes ont été retraitées pour tenir compte de ces deux éléments.

1) Rentabilité d’exploitation à 17,3 % du chiffre d’affaires

Compte de résultat consolidé : du chiffre d’affaires au résultat d’exploitation.

(Données financières de l’année 2013 retraitées en application des normes IFRS 5 et IFRS 11)

2013 2014
M? % CA M? % CA
Chiffre d’affaires 22 124,2 100 % 22 532,0 100 %
Coût des ventes – 6 379,4 28,8 % – 6 500,7 28,9 %
Marge brute 15 744,8 71,2 % 16 031,3 71,1 %
Frais de R&D – 748,3 3,4 % – 760,6 3,4 %
Frais publi-promotionnels – 6 621,7 29,9 % – 6 558,9 29,1 %
Frais commerciaux & administratifs – 4 614,4 20,9 % – 4 821,1 21,4 %
Résultat d’exploitation 3 760,4 17,0 % 3 890,7 17,3 %

La marge brute, à 16 031 millions d’euros, ressort à 71,1 % du chiffre d’affaires, à comparer à 71,2 % en 2013, soit une diminution de 10 points de base. Les effets de changes ont pesé négativement pour 30 points de base ; les autres facteurs impactent positivement la marge brute de 20 points de base.

Les frais de recherche sont stables à 3,4 % en pourcentage du chiffre d’affaires.

Les frais publi-promotionnels, à 29,1 % du chiffre d’affaires, ressortent, comme annoncé il y a un an, en diminution en pourcentage du chiffre d’affaires, soit une baisse de 80 points de base par rapport à 2013.

Les frais commerciaux et administratifs, à 21,4 % du chiffre d’affaires, ressortent comme au premier semestre de 2014 en augmentation de 50 points de base par rapport à 2013.

Au total, le résultat d’exploitation, à 3 890 millions d’euros, ressort en croissance de 3,5 % et s’établit à 17,3 % du chiffre d’affaires. À taux de change constant, la croissance du résultat d’exploitation serait de + 5,5 %.

2) Résultat d’exploitation par Division opérationnelle

(Données financières de l’année 2013 retraitées en application des normes IFRS 5 et IFRS 11)

2013 2014
M? % CA M? % CA
Par Division opérationnelle
Produits Professionnels 609,5 20,5 % 608,8 20,1 %
Produits Grand Public 2 166,7 19,9 % 2 186,2 20,3 %
L’Oréal Luxe 1 174,2 20,0 % 1 269,2 20,5 %
Cosmétique Active 342,6 21,7 % 376,4 22,7 %
Total des Divisions cosmétiques 4 293,0 20,2 % 4 440,6 20,5 %
Non alloué* – 604,5 – 2,8 % – 615,2 – 2,8 %
The Body Shop 71,9 8,6 % 65,3 7,5 %
Groupe 3 760,4 17,0 % 3 890,7 17,3 %

* Non alloué = Frais centraux Groupe, recherche fondamentale, stock-options, actions gratuites et divers. En % du chiffre d’affaires cosmétique.

– La Division des Produits Professionnels, à 20,1 %, voit sa rentabilité baisser de 40 points de base, en raison principalement de l’effet dilutif de la consolidation de Decléor et Carita.

– La rentabilité de la Division Produits Grand Public, à 20,3 % s’est améliorée de 40 points de base.

– La rentabilité de L’Oréal Luxe a progressé en 2014, à 20,5 %, soit plus 50 points de base.

– Et la Division Cosmétique Active améliore à nouveau sa rentabilité à 22,7 %, soit plus 100 points de base.

The Body Shop a vu sa rentabilité s’effriter en 2014, à 7,5 %.

3) Rentabilité par Zone géographique

(Données financières de l’année 2013 retraitées en application des normes IFRS 5 et IFRS 11)
Résultat d’exploitation 2013 2014
M? % CA M? % CA
Europe de l’Ouest 1 661,8 22,3 % 1 746,1 22,7 %
Amérique du Nord 1 003,1 18,7 % 1 010,4 18,7 %
Nouveaux Marchés 1 628,2 19,2 % 1 684,1 19,6 %
Total des Zones cosmétiques* 4 293,0 20,2 % 4 440,6 20,5 %

*Avant non alloué.

La rentabilité de l’Europe de l’Ouest s’est améliorée de 40 points de base pour s’établir à 22,7 %.

En Amérique du Nord, la rentabilité est restée stable, à 18,7 %.

Et dans les Nouveaux Marchés, la profitabilité a cette année encore progressé, de 40 points de base, pour atteindre 19,6 %.

4) Résultat net des activités poursuivies


Compte de résultat consolidé : du résultat d’exploitation au résultat net hors éléments non récurrents.

(Données financières de l’année 2013 retraitées en application des normes IFRS 5 et IFRS 11)
En M? 2013 2014 Évolution
Résultat d’exploitation 3 760,4 3 890,7 + 3,5 %
Produits et charges financiers hors dividendes reçus – 31,4 – 24,1
Dividendes Sanofi 327,5 331,1
Résultat avant impôt hors éléments non récurrents 4 056,4 4 197,7 + 3,5 %
Impôt sur les résultats hors éléments non récurrents – 1 018,0 – 1 069,5
Résultat net des sociétés mises en équivalence hors éléments non récurrents – 3,0 – 3,0
Intérêts minoritaires – 3,2 + 0,1
Résultat net part du groupe hors éléments non récurrents* 3 032,4 3 125,3 + 3,1 %

Print Friendly, PDF & Email

L’Oréal : Communiqué : « Résultats annuels 2014 »

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Curabitur ipsum felis leo et, velit, pulvinar ut