Hecla Mining Company (NYSE : HL)
a annoncé aujourd’hui une perte nette attribuable aux actionnaires
ordinaires de 25,0 millions USD, soit 0,08 USD par action de base, et
une perte après ajustements attribuable aux actionnaires ordinaires de
10,2 millions USD, soit 0,03 USD par action de base pour le deuxième
trimestre.1 La production d’argent du deuxième trimestre
était de 2,2 millions d’onces à un coût total en liquidités, déduction
faite des crédits liés aux sous-produits, par once d’argent, de 5,56 USD.2

La société a enregistré une augmentation de 64 % de la production
d’argent au deuxième trimestre, pour atteindre 2,2 million d’onces,
comparé à la même période l’année dernière, avec une production
importante en provenance de Greens Creek et la réouverture de la mine
d’argent Lucky Friday. En outre, la production d’or a augmenté de 68 %
pour atteindre 22 226 onces suite à l’acquisition, en août, d’Aurizon,
propriétaire de la mine d’or Casa Berardi au Québec.

POINTS SAILLANTS ET ÉLÉMENTS SIGNIFICATIFS

  • Acquisition de Mines Aurizon ltée en date du 1er juin 2013.
  • Émission de 500 millions USD de billets de premier rang à 6,875 %
    venant à échéance en 2021.
  • Production de 2,2 millions d’onces d’argent, en hausse de 64 % par
    rapport à la même période en 2012, et en hausse de 18 % par rapport au
    premier trimestre 2012.
  • Production de 22 226 onces d’or, en hausse de 68 % par rapport à la
    même période en 2012, avec un seul mois de production à Casa Berardi.
  • Le coût total en liquidités, déduction faite des crédits liés aux
    sous-produits, par once d’argent, était de 5,56 USD, en baisse de 21 %
    par rapport au premier trimestre, et le coût total en liquidités,
    déduction faite des crédits liés aux sous-produits, par once d’or,
    était de 1 152 USD2 à Casa Berardi pour le mois de
    juin (le premier mois suivant l’acquisition).
  • Ventes de 85,3 millions USD, en hausse de 27 % par rapport à la même
    période en 2012.
  • Ajustement négatif du prix provisoire de 15,1 millions USD, dont 12,90
    USD étaient attribuables à l’argent, avec comme résultat un prix
    réalisé de 16,27 USD pour l’argent.
  • Dépenses liées à l’acquisition d’Aurizon totalisant 20,3 millions USD.
  • Perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de 25,0 millions
    USD, soit 0,08 USD par action de base.
  • Perte après ajustements attribuable aux actionnaires ordinaires de
    10,2 millions USD, soit 0,03 USD par action de base.
  • BAIIA ajusté de 31,5 millions USD3, en hausse d’environ 4,0
    millions USD par rapport à la même période en 2012.
  • Réduction des dépenses en capital, d’exploration et de
    pré-développement de 13 %, 28 % et 35 %, respectivement, par rapport
    aux budgets 2013 originaux.
  • Trésorerie et equivalents de trésorerie de 296 millions USD au 30 juin
    2013.

(1)

Le résultat (perte) après ajustements attribuable aux actionnaires
ordinaires est une mesure non-PCGR, dont la reconciliation au
bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (PCGR) est
présentée à la fin de ce communiqué.

(2)

Le coût total en liquidités, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, par once d’argent et d’or, est une mesure non-PCGR,
dont la réconciliation aux coûts en liquidités totaux, avant
crédits liés aux sous-produits, aux coûts des ventes et autres
coûts de production directs et amortissement pour dépréciation et
épuisement (PCGR) est présentée à la fin de ce communiqué.

(3)

Le BAIIA ajusté est une mesure non-PCGR, dont le la reconciliation
au bénéfice net (PCGR) est présentée à la fin de ce communiqué.

« L’acquisition d’Aurizon et le financement connexe a été un événement
clé pour Hecla, malgré les coûts correspondants qui ont entraîné une
perte au deuxième trimestre. Avec l’exploitation concluante de Greens
Creek, la montée en capacité de Lucky Friday, et la phase finale
d’améliorations majeures à Casa Berardi, notre situation financière et
opérationnelle est solide », a déclaré Phillips S, Baker, Jr.,
président-directeur général d’Hecla. « Toutefois, en réponse à la baisse
des prix des métaux précieux, nous avons réduit significativement les
dépenses en capital, d’exploration et pré-développement cette année par
rapport à nos plans initiaux. À l’heure où nous faisons des plans pour
l’année prochaine, nous allons continuer à surveiller les prix des
métaux et à ajuster nos plans en conséquence dans le but de dépenser
dans les limites du BAIIA. Avec des mines en exploitation depuis 70 ans
et une société qui existe depuis 120 ans, nous avons opéré dans un
contexte de prix considérablement plus bas que ceux d’aujourd’hui. Nos
opérations sont à faible coût, et nous générons des revenus importants
du plomb et du zinc que nous avons largement couverts. Cette couverture
est approximativement équivalente aux coûts d’exploitation d’une année,
et nous couvrons désormais tous les métaux dès leur expédition, afin de
réduire la variabilité de notre prix réalisé. En outre, notre bilan est
solide avec près de 300 millions USD en liquidités.

« Les emplacements de nos propriétés dans d’excellentes juridictions
minières, leur longévité et leurs faibles coûts, combinés à notre
solidité financière, positionne Hecla parmi les rares sociétés
d’exploitation de métaux précieux capables de prospérer dans un contexte
de prix en baisse. Nous allons chercher des occasions, non seulement de
créer de la valeur pour nos actionnaires à court terme, mais aussi
d’assurer le succès à plus long terme de la société », a ajouté M. Baker.

APERÇU FINANCIER

La perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires pour le deuxième
trimestre était de 25,0 millions USD, soit 0,08 USD par action, comparé
à un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 2,4
millions USD, soit 0,01 USD par action de base, pour la période
correspondante de l’année précédente, et a subi l’impact des éléments
suivants :

  • Les coûts liés à l’acquisition d’Aurizon s’élevaient à 20,3 millions
    USD durant le trimestre, déduction faite d’un gain de change de 0,5
    million USD et d’un ajustement d’inventaire à la valeur de marché
    résultant de la répartition du prix d’achat de 0,5 million USD.
  • Une économie d’impôts de 6,8 millions USD contre une provision de 0,7
    million USD pendant la même période en 2012, résultant d’un bénéfice
    comptable accru en 2012.
  • Des pertes de 15,1 millions USD sur les ajustements du prix
    provisoires contre des pertes de 1,5 million USD pendant la période
    correspondante en 2012.
  • Les intérêts débiteurs, déduction faite du montant capitalisé, ont
    augmenté pour atteindre 6,5 millions USD au deuxième trimestre, contre
    0,5 million USD pendant la même période en 2012, en réponse aux 500
    millions USD de billets de premier rang à 6,875 %.
Deuxième trimestre terminé le Semestre terminé le
POINTS SAILLANTS 30 juin 2013 30 juin 2012 30 juin 2013 30 juin 2012
DONNÉES FINANCIÈRES
Ventes (000) $ 85 330 $ 67 019 $ 161 780 $ 158 172
Marge brute (000) $ 5 111 $ 23 968 $ 30 729 $ 72 170
Bénéfice (perte) attribuable aux actionnaires ordinaires (000) $ (24 996 ) $ 2 386 $ (14 040 ) $ 14 820
Bénéfice (perte) de base par action ordinaire $ (0,08 ) $ 0,01 $ (0,05 ) $ 0,05
Bénéfice (perte) dilué par action ordinaire $ (0,08 ) $ 0,01 $ (0,05 ) $ 0,05
Bénéfice (perte) net (000) $ (24 858 ) $ 2 524 $ (13 764 ) $ 15 096

Liquidité issue (utilisée pour) des activités d’exploitation (000)

$ (1 085 ) $ (10 186 ) $ 10 275 $ 31 240

Durant le trimestre, les flux de trésorerie d’exploitation s’élevaient à
(1,1 million USD), surtout en raison de facteurs inhabituels qui ont
exercé un impact sur le bénéfice net pendant ce trimestre, comme décrit
ci-dessus.

Les dépenses en capital (y compris les ajouts de contrats de
location-acquisition nets de l’encaisse) des opérations totalisaient
34,2 millions USD pour le deuxième trimestre. Les dépenses s’élevaient à
12,7 millions USD pour Lucky Friday, 15,6 millions USD pour Greens Creek
et 5,9 millions USD pour Casa Berardi. Avec l’acquisition d’Aurizon, les
dépenses en capital totales de Hecla pour 2013 (hors intérêts
capitalisés) devraient s’élever à environ 178 millions USD, dont 62,0
millions USD pour Lucky Friday, 67,0 millions USD pour Greens Creek et
48,0 millions USD pour Casa Berardi. Les dépenses en capital prévues ont
été réduites d’environ 13 % à Lucky Friday et à Greens Creek pour
l’année. Les dépenses de 26,0 millions USD prévues pour la mine à ciel
ouvert de Casa Berardi ont été reportées.

Les dépenses d’exploration s’élevaient à 6,2 millions USD au deuxième
trimestre. La plupart de l’exploration était concentrée à la surface et
sous terre à Greens Creek (2,3 millions USD, soit 40 %) et à San
Sebastian (1,1 million USD, soit 19 %). Les dépenses s’élèvent à 12,7
millions USD depuis le début de l’exercice, quasiment équivalentes à
celles de l’année dernière. Les dépenses d’exploration prévues pour
l’année ont été réduites d’environ 28 % à 22,0 millions USD, dont un
solde d’environ 9,0 millions pour le deuxième semestre.

Les dépenses de pré-développement s’élevaient à 4,5 millions USD au
deuxième trimestre, dont 3,5 millions USD au projet Bulldog Decline dans
le Colorado. Les dépenses de pré-développement prévues pour 2013 ont été
révisées à la baisse de 35 % à environ 16,0 millions USD, dont un solde
d’environ 7,0 millions USD pour le deuxième semestre.

Pour 2014, la société s’attend à ce que les dépenses en capital,
d’exploration et de pré-développement soient dans les limites du BAIIA
ajusté.

Prix des métaux

Le prix moyen réalisé pour l’argent était de 16,27 USD par once, contre
un prix moyen réalisé de 27,05 USD par once au deuxième trimestre 2012.

Les prix réalisés pour les métaux au deuxième trimestre 2013 étaient
globalement inférieurs à ceux du premier trimestre 2013 et du deuxième
trimestre 2012, en réponse à une baisse du prix des métaux qui a
entraîné des ajustements négatifs des règlements provisoires de 15,1
millions USD comparé à des ajustements de prix négatifs nets des
règlements provisoires de 1,5 million USD au deuxième trimestre 2012.
L’ajustement des règlements provisoires est largement dû à une baisse
des prix de l’argent pendant l’intervalle entre l’expédition de
concentré et le règlement final. À cet effet s’est ajouté le fait
qu’environ 40 % de la production d’argent de la société a été vendue en
juin, le mois pendant lequel le prix moyen de l’argent était inférieur à
celui du deuxième trimestre. Les ajustements de prix provisoires ont été
appliqués à 2,3 millions d’onces d’argent, ce qui représente un
ajustement de l’ordre de 6,00 USD par once. L’ajustement du prix
provisoire relatif au zinc et au plomb contenus dans nos expéditions de
concentré a été largement compensé par des gains nets sur des contrats à
terme de 0,4 million USD pour ces métaux au deuxième trimestre 2013.

Deuxième trimestre terminé le Semestre terminé le
30 juin 2013 30 juin 2012 30 juin 2013 30 juin 2012
PRIX MOYENS DES MÉTAUX
Argent – London PM Fix ($/oz) $ 23,11 $ 29,42 $ 26,59 $ 31,02
Prix réalisé par once $ 16,27 $ 27,05 $ 21,41 $ 32,37
Or – London PM Fix ($/once) $ 1 414 $ 1 611 $ 1 522 $ 1 651
Prix réalisé par once $ 1 245 $ 1 588 $ 1 362 $ 1 675
Plomb – LME au comptant ($/livre) $ 0,93 $ 0,90 $ 0,99 $ 0,92
Prix réalisé par livre $ 0,93 $ 0,87 $ 0,98 $ 0,94
Zinc – LME au comptant ($/livre) $ 0,83 $ 0,88 $ 0,88 $ 0,90
Prix réalisé par livre $ 0,84 $ 0,87 $ 0,88 $ 0,91

La société a mis en place un programme de couverture actif des métaux
communs pour gérer l’exposition aux variations des prix du zinc et du
plomb. Afin de réduire l’impact de la variation des prix des métaux sur
les gains des trimestres à venir, la société couvre l’exposition de tous
ses métaux dès que le métal est expédié. Le tableau suivant résume les
quantités de métaux communs confirmées en vertu de contrats de vente à
terme réglés financièrement au 30 juin 2013 :

Tonnes métriques Prix moyen
Sous contrat par livre
Zinc Plomb Zinc Plomb
Contrats sur ventes provisoires
Règlements 2013 19 786 9 314 $ 0,85 $ 0,92
Contrats sur ventes prévues
Règlements 2013 15 046 14 936 $ 0,96 $ 1,05
Règlements 2014 60,516 47 619 $ 0,99 $ 1,05
Règlements 2015 26 896 39 628 $ 0,98 $ 1,07

APERÇU DES OPÉRATIONS

Le coût total en liquidités, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, par once d’argent, au deuxième trimestre était de 5,56
USD, contre 1,03 USD pendant la même période en 2012. Le tableau suivant
résume la production sur une base consolidée pour les deuxièmes
trimestres et les semestres terminés les 30 juin 2013 et 2012 :

Deuxième trimestre terminé le Semestre terminé le
30 juin 2013 30 juin 2012 30 juin 2013 30 juin 2012
RÉSUMÉ DE LA PRODUCTION
Argent – Onces produites 2 237 845 1 365 093 4 138 861 2 693 797
Onces payables vendues 2 314 025 1 133 764 3 907 774 2 560 951
Or – Onces produites 22 226 13 257 35 915 25 909
Onces payables vendues 22 018 10 252 32 010 22 112
Plomb – Tonnes produites 7 204 4 873 12 745 9 727
Tonnes payables vendues 6 960 3 629 11 317 7 798
Zinc – Tonnes produites 16 129 16 073 30 400 32 016
Tonnes payables vendues 12 309 14 283 20 344 25,970
Coût total en liquidités, déduction fai

Print Friendly, PDF & Email

Hecla annonce ses résultats du deuxième trimestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
7bb3f36602d2039e962cea062809cd70hhhhhhhhhhhhhhhh