La société GSMA a annoncé aujourd’hui que neuf opérateurs de réseaux
mobiles, dont Bharti Airtel, Etisalat Group, Millicom, MTN Group,
Ooredoo Groupe, Orange, STC Group, Vodafone Group et Zain Group, se sont
engagés à travailler ensemble pour accélérer la mise en ?uvre des
services d?argent mobiles interopérables à travers les régions d’Afrique
et du Moyen-Orient. Ensemble, ces opérateurs représentent 582 millions
de connexions mobiles dans 48 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Le
programme d?argent mobile interopérable de la GSMA est un programme
mondial qui comprend également des opérateurs de réseaux mobiles des
autres régions, et s?engage pour les aider à lancer avec succès les
services d?argent mobiles interopérables à travers l’identification et
le partage des meilleures pratiques, des directives et des procédures,
la création des critères de performance, et l?apport du soutien de
réglementation.

«Nous avons observé les avantages importants de l’inclusion financière
mobile dans les pays en développement, les opérateurs reconnaissent que,
à travers la collaboration, il existe des opportunités pour étendre
cette inclusion encore plus loin», a déclaré Anne Bouverot, directrice
générale à GSMA. «Les opérateurs des réseaux mobiles s’engagent
ensemble, avec les banques, les institutions financières, les organismes
de réglementation, les gouvernements et les partenaires de l’écosystème,
pour identifier et mettre en ?uvre des solutions qui permettront aux
services d?argent mobiles d?être accessible à un plus large éventail de
personnes à travers les deux régions, tout en préservant une meilleure
qualité de service. Nous sommes très heureux puisque ces opérateurs
prennent les étapes suivantes dans la garantie de services financiers
pratiques, abordables et omniprésents pour les hommes et les femmes de
la région ».

Perspective du marché monétaire mobile

On estime que 2,5 milliards personnes dans les pays aux revenus moyen ou
faible n’ont pas accès aux services financiers et ne peuvent pas
investir suffisamment dans leurs moyens de subsistance, ni protéger
leurs actifs, ni atténuer les chocs qui les font sombrer dans la
pauvreté. Cependant, on estime que 1,7 milliard de ces personnes
possèdent un téléphone portable, en fournissant l’infrastructure
existante qui peut être utilisée pour offrir durablement des services
financiers tels que les paiements, les transferts, les assurances,
l’épargne, les crédits et les transferts transfrontaliers. Le secteur de
recherche à GSMA a montré que le nombre d’utilisateurs actifs des fonds
mobiles continue de croître rapidement, avec plus de 61 millions de
comptes actifs depuis 2013.

L’Afrique sub-saharienne (ASS) est largement reconnue comme un marché
pionnier en matière de fonds mobiles et s’avère la terre d?accueil pour
52 pour cent du déploiement de fonds mobiles en direct dans le monde
entier. Dans certains pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord
(MENA), bien qu’il existe un certain nombre de défis réglementaires qui
ont ralenti la croissance des fonds mobiles, elles sont toujours en
cours de gagner une popularité dans la région. À la fin de l’année 2013,
les déploiements dans la région MENA ont représenté six pour cent des
services monétaires mobiles en direct à l’échelle mondiale et 13 pour
cent du total des services prévus, ce qui indique que la région
deviendra de plus en plus importante pour cette industrie à l’échelle
mondiale.

En décembre 2013, les fonds mobile dans les régions de l’Afrique
subsaharienne, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont connu une
croissance significative:

  • Ces régions ont représenté 58 pour cent de 218 déploiements de fonds
    mobiles dans le monde;
  • Soixante six pour cent des comptes enregistrés et 73 pour cent des
    comptes actifs sont situés en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient
    et en Afrique du Nord; et
  • Les utilisateurs des fonds mobiles dans ces régions ont représenté 77
    pour cent de la valeur mondiale de transaction en juin 2013,
    effectuant 341 millions transactions d’un montant de 5,7 milliards de
    dollars américains.

Bouverot a souligné, «le fonds mobile est une industrie jeune, avec plus
de 80 pour cent de tous les déploiements lancés pendant ou après l’année
2010. Afin d’accélérer la croissance des fonds mobiles, nous appelons le
secteur des télécommunications, les régulateurs du secteur financier et
les décideurs à offrir une politique et un environnement fiscal qui
permettent à ces services d’être déployés avec succès afin de promouvoir
un nouveau pionnier important du commerce et du développement
socio-économique ».

-FIN-

Notes aux rédacteurs en chef

Sauf indication contraire, les chiffres des données de marché sont
fournis par les rapports propres à la GSMA, dont l’état annuel des
rapports de l’industrie d’adoption mobile mondiale. Une copie complète
du rapport le plus récent peut être consulté sur le lien suivant: http://www.gsma.com/mobilefordevelopment/state-of-the-industry-2013.

À-propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs mobiles dans le monde
entier. Couvrant plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800
opérateurs mobiles dans le monde avec plus de 230 sociétés dans
l’écosystème mobile élargi, dont les fabricants des téléphones, les
sociétés de logiciels, les fournisseurs d’équipements et d’Internet,
ainsi que les organisations dans les secteurs de l’industrie tels que
les services financiers, la santé, les médias, les transports et les
services publics. La GSMA organise également des événements pionniers de
l’industrie tels que le Congrès mondial mobile et l’Exposition mobile de
l’Asie.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site
électronique de la GSMA, www.gsma.com
ou Mobile World Live, le portail en ligne de l’industrie des
communications mobiles, sur www.mobileworldlive.com.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

GSMA: Les opérateurs s'engagent à accélérer l'interopérabilité des services de fonds mobiles à travers l'Afrique et le Moyen-Orient

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |