Paris, le 22 février 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

Résultats 2012 du groupe ERAMET

  • Des résultats en baisse en 2012, dans un contexte économique très difficile, pénalisés par des conditions de marché défavorables ainsi que par un incident technique exceptionnel au 1er trimestre à Owendo (Gabon).

  • Des investissements importants qui préparent l’avenir.

  • Une situation financière solide.

Le Conseil d’Administration d’ERAMET réuni le 21 février 2013 sous la présidence de Patrick BUFFET, a arrêté les comptes de l’exercice 2012, qui seront soumis à l’Assemblée Générale du 15 mai 2013.

(Millions d’euros) S1 2012 S2 2012 2012 2011
Chiffre d’affaires 1 735 1 712 3 447 3 603
Résultat opérationnel courant 81 63 144 554
Résultat net part du Groupe 21 (13) 8 195
Résultat net part du Groupe (?/action) 0,79 (0,48) 0,31 7,42
Flux de trésorerie d’exploitation 51 166 217 591
Trésorerie nette consolidée 825 448 448 1 153


Les résultats du Groupe en 2012 ont été affectés par un environnement économique très difficile. Les pays développés ont été confrontés simultanément à des niveaux d’endettement rendus d’autant plus lourds par la crise et au ralentissement des pays émergents, au premier rang desquels la Chine. Ce contexte général a pesé sur les secteurs consommateurs d’aciers, notamment, et à des degrés variables selon les pays, la construction et l’automobile. La chute marquée des prix du nickel et la baisse des prix du minerai et des alliages de manganèse ont pesé sur les résultats du Groupe, qui ont



également été pénalisés par l’incident technique exceptionnel du 1er semestre 2012 au port d’Owendo (Gabon). Ce dernier a représenté un déficit de production de minerai de manganèse de l’ordre de quatre semaines.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’est établi à 3 447 M? en 2012, en baisse de 4%.

Malgré le redressement de la production de minerai de manganèse, le résultat opérationnel courant, comme attendu, a été inférieur au 2ème semestre 2012 à celui du
1er semestre 2012, en raison principalement de la dégradation des marchés, notamment des prix du nickel. Il s’élève sur l’année à 144 M?.

Le résultat net part du Groupe s’est établi à 8 M? après versement de 28 M? d’impôts, qui prennent en compte les retenues à la source liées aux versements des dividendes de COMILOG et SLN.

Le Groupe a réalisé en 2012 des investissements industriels de 641 M?, qui traduisent principalement l’avancement des projets déjà décidés. De plus, les autres produits et charges opérationnels comprennent les dépenses d’études de certains projets de développement à hauteur de 46 M?, dont pour l’essentiel le projet Maboumine au Gabon.

La trésorerie nette consolidée s’est élevée à 448 M? fin 2012 après, notamment, le versement de 228 M? aux actionnaires minoritaires de la SLN et de COMILOG. De plus, le groupe ERAMET dispose d’une ligne de crédit à moyen terme de 980 M?.

  • Un dividende proposé de 1,30 ?/action

Le Conseil d’Administration proposera au vote de l’Assemblée Générale des Actionnaires le versement d’un dividende de 1,30 ? par action.

  • ERAMET Manganèse : un résultat opérationnel courant de 236 M? en 2012

Le résultat opérationnel courant d’ERAMET Manganèse a été affecté par les incidents techniques du 1er semestre 2012, qui ont représenté environ quatre semaines supplémentaires d’arrêt de production de minerai de manganèse, au-delà des deux semaines programmées, à la suite de difficultés lors du changement des installations de déchargement des wagons au port d’Owendo et un mois d’arrêt de production à l’usine norvégienne de Tyssedal (TIZIR-laitier de dioxyde de titane et fonte de haute pureté) pour réfection du four rotatif anticipée sur 2012. Sur l’année 2012, il atteint ainsi 236 M?.

Le marché du manganèse a bénéficié d’une progression de la production d’acier mondiale de 1,2% sur l’ensemble de l’année 2012 par rapport à 2011, un rythme de croissance toutefois sensiblement plus modéré qu’en 2011 (6%). La production chinoise a progressé de 3% en 2012.

La baisse des stocks de minerai de manganèse excédentaires accumulés dans les ports chinois jusqu’à leur pic de mai 2011 a été progressive et continue en 2012. Ces stocks ont pesé sur les prix en 2012, avant de retrouver en fin d’année, un niveau relativement bas. Les cours spot CIF Chine (source CRU) du minerai sont en baisse de 9% en moyenne en 2012 par rapport à 2011, à 4,93 USD/dmtu.

La production de minerai de manganèse et d’aggloméré de COMILOG, au Gabon a atteint un peu plus de 3 millions de tonnes sur l’année, compte-tenu de l’impact important de l’incident exceptionnel du 1er semestre 2012 à Owendo.


Le marché des alliages de manganèse est resté excédentaire en 2012, notamment en Chine en raison de capacités trop importantes tandis qu’en Europe, la demande est restée pénalisée par des niveaux de production d’acier en baisse de 4% par rapport à 2011. Les prix spot des alliages de manganèse (source CRU) ont baissé de l’ordre de 7% en moyenne en 2012 par rapport à 2011, mais avec des baisses plus importantes pour les alliages affinés d’une part et d’autre part, sur un plan géographique, en Chine.

Dans ce contexte, ERAMET Manganèse a continué à adapter son dispositif industriel en Chine : l’ancienne usine d’alliages de manganèse de Guilin avait été fermée en mai 2011 et l’usine de Guangxi a opéré à 50% de sa capacité en 2012, avant de fermer fin 2012. La nouvelle usine de Guilin, basée sur des technologies plus performantes et qui comportera une part importante d’alliages affinés dans sa production a démarré en juillet 2012. La réduction opérée sur la production d’alliages d’ERAMET Manganèse en Chine a entraîné une baisse de sa production globale de 7% à 730 000 tonnes (malgré une légère progression hors Chine) en 2012 par rapport à 2011. La part des produits affinés a augmenté à 48%.

Par ailleurs, ERAMET Manganèse a poursuivi simultanément plusieurs grands projets : le Complexe Métallurgique de Moanda, le programme d’extension de la capacité de production de COMILOG à 4 millions de tonnes, et, à travers TIZIR, la joint-venture à 50/50 avec le groupe australien Mineral Deposits Limited, le projet Grande Côte au Sénégal, pour constituer à terme un acteur significatif au plan mondial dans le domaine du zircon et du dioxyde de titane.

Toujours au Gabon, les études en cours pour la mise au point d’un procédé innovant dans le cadre du projet Maboumine (niobium, terres rares, tantale, uranium,.) se sont poursuivies ; des tests ont été réalisés sur deux pilotes au 2ème semestre 2012 (phase amont et phase aval du procédé).

  • ERAMET Nickel : des niveaux de prix particulièrement bas en 2012 ont entraîné une chute du résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant d’ERAMET Nickel est en baisse en 2012 et s’est établi à
– 40 M? sur l’ensemble de l’année. Ceci traduit principalement la chute de 23% des cours au LME, mais aussi l’augmentation du coût du fuel en 2012 par rapport à 2011, où il avait bénéficié de couvertures favorables.

La production mondiale d’acier inoxydable est en hausse de 2% en 2012 par rapport à 2011. La baisse des prix du nickel au LME traduit non pas une baisse de la demande mais une progression de la production mondiale de nickel supérieure à celle de la demande. Cette hausse de la production vient de la montée en régime progressive des nouveaux projets et surtout de la production chinoise élevée de fontes au nickel, les « nickel pig iron ».

Compte-tenu du bas niveau des cours du nickel au 2ème semestre 2012, à 7,56 USD/lb en moyenne, une part très significative de la production mondiale de nickel était en perte sur cette période.

Les livraisons de nickel d’ERAMET Nickel ont progressé de 6% en 2012 par rapport à 2011, à près de 57 000 tonnes, grâce à la poursuite de la montée en régime de la production métallurgique à l’usine de Doniambo en Nouvelle-Calédonie.


Les progrès opérationnels réalisés dans le cadre du plan d’amélioration de la compétitivité ont permis de compenser partiellement à hauteur d’environ 1 USD/lb en 2012 par rapport à 2008 à conditions économiques équivalentes, les hausses de coûts liées aux facteurs exogènes (taux de change, coût de l’énergie, inflation, teneur, ratios de recouvrement,.).

Les démarches de progrès continu vont se poursuivre dans le but de continuer à améliorer la position compétitive d’ERAMET Nickel, tandis que la production continuera à augmenter progressivement vers un objectif de 62 000 tonnes en 2015.

Deux décisions importantes qui préparent l’avenir en Nouvelle-Calédonie ont été prises au cours des derniers mois :

  • Le Conseil d’Administration de la Société Le Nickel (SLN) a validé le 4 décembre 2012, le choix du combustible de la future centrale électrique de Doniambo. La technologie du charbon pulvérisé, qui a été retenue, apportera à l’usine de Doniambo des performances économiques et environnementales en très forte amélioration. Après sélection d’un opérateur, réalisation des études d’ingénierie et obtention des autorisations administratives nécessaires en Nouvelle-Calédonie, la décision finale d’investissement sera prise en 2014.
  • Une déclaration d’intention a été signée le 6 novembre 2012 avec le groupe VALE et la Province sud de la Nouvelle-Calédonie, en vue d’une collaboration pour l’exploration des gisements de Prony et Creek Pernod, gisements potentiellement de classe mondiale encore inexploités.

Par ailleurs, le projet Weda Bay en Indonésie est entré dans une phase de fiabilisation et de réduction des risques. ERAMET a mandaté des experts techniques externes qui ont réalisé au cours des derniers mois une revue complète du projet. Dans le cadre de ces travaux, plusieurs actions et tests complémentaires ont été décidés. Le cadre du projet a été élargi pour incorporer une phase de transformation aval, permettant de produire du nickel métal au lieu d’un produit intermédiaire. Ceci contribuera, pour un montant d’investissement supplémentaire modéré, à accroître la valeur ajoutée perçue par le projet et à développer son accès au marché. Cette décision est, de plus, cohérente avec l’objectif de maximisation de la valeur ajoutée locale visé par le Gouvernement indonésien. Enfin, des échanges ont été menés au cours des derniers mois et vont se poursuivre avec le Gouvernement indonésien afin de clarifier certains points du cadre législatif et fiscal qui s’appliqueraient à ce projet. Compte-tenu de ces divers éléments, la décision finale d’investissement concernant Weda Bay peut être attendue pour 2014.

  • ERAMET Alliages : des évolutions très contrastées entre les activités ont pesé sur les résultats de l’année 2012 ; les plans d’actions engagés pour y faire face devront permettre d’atteindre les objectifs de rentabilité fixés pour 2015

Le chiffre d’affaires d’ERAMET Alliages est en hausse de 9% en 2012 par rapport à 2011. Ceci masque des évolutions très contrastées, avec la progression de 24% des ventes au secteur de l’aéronautique, tandis que les ventes au secteur de l’outillage et des aciers rapides ont baissé de 13% en moyenne, le recul de cette activité étant essentiellement concentré au 2nd semestre 2012.

Le résultat opérationnel courant s’est élevé à – 8 M?.

ERAMET Alliages a amélioré en 2012 sa chaine logistique et a réduit ses stocks de plus de 50 M? au 2ème semestre chez Aubert & Duval. De plus, des plans d’actions permettant d’atteindre les objectifs fixés pour 2015 en termes de rentabilité ont été élaborés et vont

être mis en oeuvre de façon croissante en 2013 : sélectivité des commandes, réduction des frais généraux, poursuite des gains sur le BFR,. Ils se conjugueront à la montée progressive en puissance des investissements stratégiques réalisés en 2011 et 2012 en France et en Suède, afin d’atteindre les objectifs fixés pour ERAMET Alliages en 2015 : une rentabilité avant impôts sur les capitaux employés de 15% et une marge opérationnelle courante de 10%.

  • Perspectives

L’environnement économique reste globalement instable malgré quelques signaux positifs à court terme aux Etats-Unis et en Chine. Les différents marchés du Groupe connaissent des évolutions contrastées :

ERAMET Manganèse devrait bénéficier en 2013 de la progression de 20% environ attendue pour sa production de minerai de manganèse et d’aggloméré. Par ailleurs, le niveau relativement bas des stocks de minerais observé dans les ports en Chine et une certaine amélioration de la demande physique des clients se sont traduits par une augmentation progressive des prix spot CIF Chine (source CRU) du minerai sur les premiers mois de l’année 2013, permettant à ceux-ci de repasser au-dessus des 5 USD/dmtu actuellement.

Les cours du nickel sont récemment légèrement remontés par rapport aux niveaux très bas du 2ème semestre 2012, dans un marché qui devrait rester excédentaire. La montée en régime de nouveaux projets devrait se poursuivre. Le volume de production des fontes au nickel en Chine est un sujet d’incertitude et dépendra d’une part de l’évolution de leurs coûts de transformation et d’autre part des flux futurs des exportations de minerai brut vers ce pays.

De même, les perspectives de croissance des marchés pour ERAMET Alliages sont contrastées : la demande du secteur de l’aéronautique reste bien orientée tandis que les perspectives d’activité des secteurs de l’outillage et des aciers rapides se sont dégradées en fin d’année.

Patrick BUFFET, Président-Directeur Général du groupe ERAMET, a déclaré :

« La demande à moyen et long terme pour les métaux et les alliages du Groupe conserve un potentiel important de développement, notamment dans les pays émergents.

Le Groupe, par ses gisements de classe mondiale et ses technologies innovantes, est en mesure d’apporter des solutions performantes et créatrices de valeur sur toute la chaîne de transformation, du minerai au produit fini.

ERAMET va poursuivre simultanément les différents programmes de progrès opérationnels dans ses trois branches, ses investissements dans ses projets de croissance organique ainsi que les études préalables aux prises de décisions sur les projets transformants.

La construction de deux programmes importants devrait être achevée fin 2013/début 2014 : le Complexe Métallurgique de Moanda au Gabon et la nouvelle exploitation de Grande Côte au Sénégal dans le domaine des sables minéralisés.

Sans remettre en cause son projet stratégique, le groupe ERAMET continuera à procéder à une sélectivité renforcée en matière d’investissements. »

– ooOoo –

WEBCAST DE LA PRESENTATION DES RESULTATS

La présentation des résultats 2012 sera diffusée en webcast à 10 heures (heure de Paris) ce jour en français avec traduction simultanée en anglais. Pour s’inscrire cliquer sur le lien affiché sur le site internet du Groupe : www.eramet.com


A PROPOS D’ERAMET

ERAMET est un des principaux producteurs mondiaux de :

  • métaux d’alliages, notamment le manganèse et le nickel, utilisés pour améliorer les propriétés des aciers,
  • ainsi que d’alliages et d’aciers spéciaux à hautes performances utilisés par des industries telles que l’aéronautique, la production d’énergie et les outillages.

ERAMET étudie ou développe par ailleurs des projets importants dans de nouvelles activités à fort potentiel de croissance, telles que les sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon), le lithium, le niobium, les terres rares ainsi que dans le recyclage.

Le Groupe emploie environ 14 000 personnes dans vingt pays. ERAMET fait partie du compartiment A d’Euronext Paris.

CONTACT

Directeur de la Communication Financière et des Etudes Economiques

Philippe Joly

Tél : 01 45 38 42 02

Relations Investisseurs et Analyste Etudes Economiques

David Fortin

Tél : 01 45 38 42 86

Pour plus d’informations : www.eramet.com


ANNEXES

Chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires (M?) T4 2012 T3 2012 T2 2012 T1 2012 2012 2011 Variation
ERAMET Manganèse 427 380 379 374 1 560 1 713
-9%
ERAMET Nickel 242 196 224 236 898 989 -9%
ERAMET Alliages 251 220 255 271 997 910 10%
Holding & éliminations (1) (3) 0 (4) (8) (9)
Groupe ERAMET 919 793 858 877 3 447 3 603 -4%

Productions et livraisons

En tonnes T4 2012 T3 2012 T2 2012 T1 2012 2012 2011 Variation
Production de minerai et aggloméré de Manganèse 886 400 838 600 840 600 471 200 3 036 800 3 432 600 -12%
Production d’alliages de Manganèse 186 100 189 800 178 200 176 000 730 100 784 300 -7%
Ventes d’alliages de Manganèse 201 200 177 200 170 800 195 500 744 700 795 700 -6%
Production de Nickel* 14 184 14 578 13 465 14 220 56 447 54 360 4%
Ventes de Nickel** 15 807 12 551 14 721 13 602 56 681 53 279 6%

* Ferronickel et matte

** Produits finis

Etat du résultat global
(en millions d’euros) Exercice Exercice Exercice
2012 2011 2010
Chiffre d’affaires 3 447 3 603 3 576
Autres produits 34 81 31
Coût des produits vendus (2 823) (2 674) (2 437)
Frais administratifs et commerciaux (200) (174) (155)
Frais de recherche et developpement (51) (47) (44)
EBITDA 407 789 971
Amortissements sur actif immobilisé (245) (230) (225)
Charges de dépréciation et provisions (18) (5) (7)
Résultat opérationnel courant 144 554 739
Autres produits et charges opérationnels (74) (63) (19)
Résultat opérationnel 70 491 720
Coût de l’endettement net 8 22 3
Autres produits et charges financiers (8) 8 (15)
Quote-part dans les résultats des entreprises associées 1 1
Impôts sur les résultats (28) (219) (255)
Résultat net de la période 42 303 454
– part des participations ne donnant pas le contrôle 34 108 126
– part des propriétaires de la société mère 8 195 328
Résultat de base par action (EUR) 0,31 7,42 12,43
Résultat dilué par action (EUR) 0,31 7,39 12,40
Résultat net de la période 42 303 454
Ecarts de conversion des états financiers des filiales en monnaie étrangère 2 7 63
Variation de la réserve de réévaluation des instruments financiers de couverture 37 (51) (20)
Variation de la juste valeur des actifs financiers destinés à la vente 6 (10) 3
Impôts sur les résultats (12) 21 6
Autres éléments du résultat global 33 (33) 52
– part des participations ne donnant pas le contrôle (4) 4 8
– part des propriétaires de la société mère 37 (37) 44
Résultat global total 75 270 506
– part des participations ne donnant pas le contrôle 30 112 134
– part des propriétaires de la société mère 45 158 372

Etat de la situation financière
Actif
(en millions d’euros) 31/12/2012 31/12/2011 31/12/2010
Goodwills 173

Print Friendly, PDF & Email

Groupe Eramet : Résultats 2012

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
4d08037a921ecafe63f031bef4b97a07=========================