General Cable Corporation (NYSE : BGC) a annoncé aujourd’hui ses
résultats pour le premier trimestre clos au 28 mars 2014. Pour le
premier trimestre de 2014, à l’exclusion de certains éléments, la
société a enregistré une perte ajustée par action de (0,05 $) et un
revenu d’exploitation ajusté de 27 millions de dollars. Pour le premier
trimestre de 2014, la perte enregistrée par action était de (6,42 $) et
la perte d’exploitation enregistrée était de (237) millions de dollars.
Un rapprochement entre les bénéfices ajustés par action et les bénéfices
enregistrés par action et entre le revenu d’exploitation ajusté et le
revenu d’exploitation enregistré est inclus à la page 3 du présent
communiqué de presse.

Principaux points

  • Perspectives reconfirmées pour l’ensemble de l’exercice
    concernant le revenu d’exploitation ajusté pour 2014 à l’exclusion du
    Venezuela
  • Plans relatifs à l’optimisation de la productivité et des actifs
    en bonne voie
  • L’activité de projets sous-marins clés en main fournit des
    résultats stables pour le quatrième trimestre consécutif
  • Rachat de 31 millions de dollars, soit 2 %, des actions
    ordinaires au premier trimestre

Gregory B. Kenny, Président et Directeur général de General Cable, a
déclaré : « Nous avons anticipé un démarrage saisonnier lent de
l’exercice, mais l’incertitude au Venezuela, les intempéries hivernales
en Amérique du Nord et le déclin des prix du cuivre ont eu un impact
prononcé sur nos résultats au premier trimestre. Nous surmontons ces
défis, ayant généré un revenu d’exploitation ajusté dans la tranche
supérieure de nos perspectives révisées pour le premier trimestre. Nous
sommes préparés pour la saison de construction et continuons à nous
concentrer sur l’exécution de nos projets sous-marins clés en main qui,
selon nos prévisions, entraîneront ensemble une amélioration nette du
revenu d’exploitation ajusté tandis que nous entamons les deuxième et
troisième trimestres. Dans le même temps, nous nous consacrons à la
stimulation de la productivité et à l’optimisation des actifs à travers
notre capacité manufacturière ».

Comparaison entre le 1er trimestre de 2014 et
le 1er trimestre de 2013

Les ventes nettes pour le
premier trimestre de 2014, de 1 430 millions de dollars, étaient en
baisse de 3 % par rapport au premier trimestre de 2013 sur une base
ajustée des métaux. Le volume unitaire mondial pour le premier trimestre
de 2014 était également en baisse de 3 % d’une année à l’autre,
principalement du fait des intempéries hivernales qui ont sévi en
Amérique du Nord. Le revenu d’exploitation ajusté pour le premier
trimestre de 2014, de 27 millions de dollars, a chuté de 43 % par
rapport au premier trimestre de 2013, principalement du fait de l’impact
des troubles sociaux au Venezuela et en Thaïlande et des intempéries
hivernales qui ont sévi à travers l’Amérique du Nord. Les résultats plus
importants d’une année sur l’autre en Europe et dans les pays de la
Méditerranée, provenant principalement de l’exécution continue de
l’activité des projets sous-marins clés en main, compensent
partiellement l’impact de ces éléments.

Comparaison entre le 1er trimestre de 2014 et
le 4e trimestre de 2013

Les ventes nettes au premier
trimestre de 2014 ont chuté de 14 % par rapport au quatrième trimestre
de 2013, tandis que le volume unitaire mondial a diminué de 10 %,
principalement du fait des tendances saisonnières de la demande. En
outre, l’impact de l’hiver extrême en Amérique du Nord a entravé
l’activité commerciale à travers la région au cours du premier trimestre
par rapport au quatrième trimestre, lorsque la société a expédié un
volume quasi-record de câbles de transmission aériens. D’un trimestre à
l’autre, le revenu d’exploitation ajusté pour le premier trimestre de
2014 reflète l’impact des troubles sociaux et des contrôles des prix au
Venezuela, une activité de production et d’installation saisonnière plus
lente dans les projets sous-marins clés en main de la société en Europe
et l’impact du volume unitaire mondial saisonnier plus faible.

Autres dépenses
Les autres
dépenses s’élevaient à 98 millions de dollars au cours du premier
trimestre de 2014, comprenant 83 millions de dollars liés à la
modification du taux de change vénézuélien, passant de 6,3 bolivars à
10,8 bolivars pour un dollar US. Ces frais reflètent la nouvelle mesure
du bilan vénézuélien au 28 mars 2014, comme la société l’avait
précédemment annoncé le 17 avril 2014. Également parmi les autres
dépenses figurent les pertes d’évaluation du prix du marché de 11
millions de dollars sur les instruments dérivés – comptabilisées en tant
que couvertures des risques économiques qui sont utilisées pour gérer
les risques liés au change et aux produits de base principalement sur
les activités de projets de la société à l’échelle mondiale – et 4
millions de dollars de pertes en opérations de change.

Liquidités
La dette nette
s’élevait à 1 152 millions de dollars à la fin du premier trimestre de
2014, soit une hausse de 184 millions de dollars par rapport à la fin du
quatrième trimestre de 2013. L’augmentation de la dette nette résulte
principalement des besoins supérieurs en fonds de roulement du fait des
tendances saisonnières normales, car la société a investi dans des
stocks dans des segments en Amérique du Nord et dans le reste du monde
au cours du premier trimestre de 2014. L’impact de la modification du
taux de change vénézuélien a également contribué à la hausse de la dette
nette tandis, du fait que la valeur des espèces de la société détenues
en bolivars au Venezuela a diminué de 81 millions de dollars au cours du
premier trimestre de 2014.

La société a racheté 1,0 million d’actions, soit 2 % de ses actions
ordinaires ou approximativement 31 millions de dollars au cours du
premier trimestre de 2014 en vertu de son autorisation de rachat
d’actions de 125 millions de dollars, dont l’expiration est prévue à la
fin de l’exercice. Dans le cadre de son programme actuel, la société a
racheté 1,6 million d’actions, soit 3 % de ses actions ordinaires ou
approximativement 50 millions de dollars. La société peut utiliser les
75 millions de dollars restants prévus par son autorisation de rachat
dans le contexte des conditions économiques, du prix du marché en
vigueur à ce moment pour les actions ordinaires de la société, des
exigences des autorités de réglementation, des engagements financiers et
d’autres types d’investissements en capital.

Perspectives pour l’ensemble de l’exercice 2014
et le deuxième trimestre, à l’exclusion du Venezuela

La
direction confirme ses perspectives concernant le revenu d’exploitation
ajusté pour 2014, conformément à sa communication antérieure du 27 mars
2014, vers la tranche inférieure de 230 millions de dollars, ce qui
exclut toutes les contributions du Venezuela. La direction prévoit que
l’activité au Venezuela générera entre 0 et 20 millions de dollars de
revenus avant impôt pour l’ensemble de l’exercice, du fait des
modifications du système de taux de change, des contrôles de prix
restrictifs, des négociations sociales en cours et des troubles sociaux
persistants, ce qui est inférieur aux prévisions de 30 millions de
dollars précédemment communiquées par la direction. « Le revenu
d’exploitation ajusté de 230 millions de dollars (à l’exclusion du
Venezuela) représenterait une amélioration d’environ 15 % d’une année à
l’autre. Cette croissance anticipée reflète l’effort concerté de nos
associés dans le monde pour stimuler l’amélioration des résultats
d’exploitation à travers notre portefeuille. Nous prévoyons de tirer
parti des tendances saisonnières de la demande tout au long de la saison
de construction, des gains en productivité en Amérique du Nord, de la
poursuite de l’exécution des projets sous-marins clés en main en Europe
et de la progression du redressement des sites vierges dans le reste du
monde pour compenser largement l’impact des turbulences sur les prix du
cuivre à court terme prévues principalement pour le deuxième trimestre.
Nos perspectives présument un deuxième semestre plus fort tandis que les
turbulences sur les prix du cuivre s’estompent et que ces initiatives
continuent de prendre de l’élan au deuxième semestre de l’année », a
conclu Kenny. La société prévoit de générer 225 à 275 millions de
dollars de flux de trésorerie d’exploitation en 2014 avec des dépenses
en capital en-deçà de la dépréciation. Les perspectives de la société
pour l’ensemble de l’exercice et le deuxième trimestre présument des
prix respectifs de 3,07 $ et 0,81 $ pour le cuivre (COMEX) et
l’aluminium (LME).

Les revenus au deuxième trimestre sont prévus se situer dans une
fourchette de 1,575 à 1,625 milliards de dollars tandis qu’une hausse
d’environ 9 % du volume est attendue d’un trimestre à l’autre. Avec des
turbulences importantes des prix du cuivre prévues au deuxième
trimestre, la société anticipe un revenu d’exploitation ajusté de 45 à
60 millions de dollars. À l’échelle internationale, l’impact du revenu
d’exploitation ajusté de la vente de stock à un coût moyen supérieur
dans un environnement aux prix inférieurs sur les produits à base de
cuivre au deuxième trimestre est estimé se situer dans une fourchette de
15 à 20 millions de dollars. Les bénéfices ajustés par action sont
prévus se situer dans une fourchette de 0,20 à 0,40 $ par action avant
l’impact des frais d’intérêt sur la dette convertible hors caisse et les
bénéfices ou pertes à la valeur du marché sur les instruments dérivés.
Les perspectives pour le deuxième trimestre n’incluent pas de
contributions provenant du Venezuela.

Un rapprochement des bénéfices par action et du revenu d’exploitation
prévus conformes aux PCGR est comme suit :

Perspectives pour le 2e trimestre de 2014

2e trimestre de 2013

Revenu
d’exploitation

BPA

Revenu
d’exploitation

BPA
Résultats publiés tels quels, conformes aux PCGR 45 à 60 $ 0,19 à 0,39 $ 70,8 $ 0,16 $
Retraitement et coûts d’enquête médico-légale 2,9 0,03
Charges au titre d’indemnités de licenciement en Europe 1,2 0,01
Activité des câbles sous-marins 8,2 0,16
Clôture d’usine en Amérique du Nord 0,4 0,01
Frais d’intérêts sur dette convertible hors caisse 0,01 0,11
Perte (bénéfice) à la valeur du marché sur les instruments dérivés 0,19
Ajustement du taux effectif d’imposition 0,01
Résultats ajustés, hors PCGR 45 à 60 $ 0,20 à 0,40 $ 83,5 $ 0,68 $

Autres questions
Le 17 avril
2014, la société a annoncé qu’elle a lancé une analyse de la
dépréciation de la survaleur et des actifs incorporels à durée de vie
indéfinie attribuables à l’unité commerciale Phelps Dodge International
Corporation (PDIC) de la société du fait des événements survenus au
Venezuela, notamment les modifications récentes du système de taux de
change, les contrôles de prix restrictifs, les négociations sociales en
cours et les troubles sociaux persistants. Les provisions préliminaires
estimées pour dépréciation hors caisse enregistrées au 28 mars 2014
s’élevaient à environ 250 millions de dollars, y compris la survaleur et
les actifs incorporels à durée de vie indéfinie.

Rapprochement des mesures hors PCGR
En
plus d’annoncer des résultats financiers conformément aux principes
comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis, nous présentons
des bénéfices par action et un revenu d’exploitation pour les premiers
trimestres de 2014 et de 2013 et le quatrième trimestre de 2013 sous une
forme ajustée pour certains éléments, qui sont récapitulés dans le
tableau ci-dessous. Ces mesures ajustées définies par la société sont
fournies car la direction pense qu’elles sont utiles dans l’analyse des
résultats d’exploitation de l’entreprise et qu’elles correspondent à la
méthode de revue par la direction des tendances commerciales
sous-jacentes. Il est possible que l’utilisation de ces mesures hors
PCGR ne corresponde pas à des mesures similaires présentées par d’autres
sociétés et elles ne doivent être utilisées qu’en conjonction avec nos
résultats annoncés conformément aux PCGR. Un rapprochement du revenu
d’exploitation et des bénéfices par action avec le revenu d’exploitation
et les bénéfices par action hors PCGR suit :

1er trimestre 4è trimestre
2014 2013 2013

Revenu
d’exploitation

BPA

Revenu
d’exploitation

BPA

Revenu
d’exploitation

BPA
Résultats publiés tels quels (237,1) $ (6,42) $ 32,8 $ (0,92) $ 65,2 $ 0,27 $
Ajustements pour rapprocher le revenu d’exploitation/BPA
Frais d’intérêts sur la dette convertible hors caisse 0,01 0,11 0,09
Perte (bénéfice) à la valeur du marché sur les instruments dérivés 0,13 0,12 0,04
Charges au titre d’indemnités de licenciement en Europe 1,1 0,01 2,7 0,03
Retraitement, coûts de services médico-légaux et d’acquisition 2,9 0,04 5,4 0,07 4,8 0,05
Commission européenne 2,5 0,03
Activité de câbles sous-marins 3,5 0,07
Clôtures d’usines en Amérique du Nord 1,0 0,01 2,6 0,03
Survaleur/Dépréciation d’actifs incorporels 248,5 4,29
Stock au Venezuela au plus faible du coût ou de la charge du marché 8,0 0,16
Dévaluation de la devise vénézuélienne 1,69 0,80
Ajustement du taux effectif d’imposition (1) (0,08) (0,09)
Ajustements totaux 264,0 6,37 14,2 1,15 4,8 0,09
Résultats ajustés 26,9 $ (0,05) $ 47,0 $ 0,23 $ 70,0 $ 0,36 $
(1) Reflète des taux effectifs d’imposition ajustés respectifs de 36,5 %
et 45 % pour les premier et quatrième trimestres de 2013. Le taux
effectif d’imposition pour l’ensemble de l’exercice 2014 est prévu
être d’environ 40 %

General Cable présentera ses résultats pour le premier trimestre lors
d’une conférence téléphonique qui sera diffusée en direct à 8h30, HE, le
1er mai 2014. La diffusion Web en direct de la conférence téléphonique
de la société sera disponible à l’écoute uniquement et accessible à
travers la page ‘Investor Relations’ (relations avec les investisseurs)
de notre site Web, à l’adresse www.generalcable.com.
Un exemplaire de présentation aux investisseurs est également disponible
et sera mentionné tout au long de la conférence téléphonique.

General Cable Corporation (NYSE : BGC), une société figurant au
classement Fortune 500, est un leader mondial dans le développement, la
conception, la fabrication, la commercialisation et la distribution de
fils et câbles en cuivre, aluminium et à fibres optiques et de systèmes
pour les marchés de l’énergie, de l’industrie, des produits spécialisés,
de la construction et des communications. Visitez notre site Web à
l’adresse www.generalcable.com.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs
Certaines
déclarations contenues dans le présent communiqué de presse sont des
énoncés prospectifs qui impliquent des risques et incertitudes,
prédisent ou décrivent des tendances ou événements futurs et qui ne se
rapportent pas exclusivement à des faits historiques. Les énoncés
prospectifs incluent notamment des attentes exprimées par les
expressions et termes suivants : « penser », « prévoir », « pourrait »,
« anticiper », « envisager », « estimer », « projeter », « planifier »,
« présumer », « chercher à » ou d’autres expressions similaires et
verbes conjugués au conditionnel ou au futur, bien que tous les énoncés
prospectifs ne contiennent pas ces termes d’identification. Les
résultats réels peuvent différer considérablement de ceux qui sont
présentés dans les énoncés prospectifs suite à des facteurs, risques et
incertitudes, dont beaucoup sont hors de notre contrôle. Ces facteurs
incluent notamment : la santé économique et la nature compétitive des
marchés géographiques que la société dessert ; notre habilité à
augmenter notre capacités manufacturières et notre productivité ; notre
capacité à augmenter nos prix de vente au cours de périodes de hausse
des coûts des matières premières ; notre capacité à remplir et à
répondre à toutes les exigences de notre dette et à maintenir des
facilités de crédit et des lignes de crédit nationales et
internationales ; notre capacité à établir et à maintenir des contrôles
internes ; l’impact de jugements ou règlements futurs inattendus de
réclamations et litiges ; l’impact des fluctuations des taux de change ;
l’impact des provisions pour dépréciation futures ; la conformité aux
lois américaines et étrangères, notamment la loi Foreign Corrupt
Practices Act ; notre capacité à mettre en ?uvre et à prendre des
décisions appropriées, opportunes et bénéfiques pour déterminer quand,
comment et s’il faut acheter des actions en vertu du programme de rachat
et les autres risques détaillés de temps en temps dans les dépôts de la
société auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC »), y
compris notamment son rapport annuel sur le formulaire 10-K déposé
auprès de la SEC le 3 mars 2014 et les dépôts subséquents auprès de la
SEC. Vous êtes prévenu qu’il ne faut pas vous fier outre mesure à ces
énoncés prospectifs. Par la présente, General Cable n’endosse aucune
obligation, sauf exigence des lois en vigueur relatives aux valeurs
mobilières, de mise à jour d’énoncés prospectifs suite à de nouvelles
informations, des événements futurs ou d’autres facteurs.

Print Friendly, PDF & Email

General Cable annonce ses résultats pour le premier trimestre

14a9c3b0af6dc22c9f72e017838493ccoooooooooooooooo
GENERAL CABLE CORPORATION ET SES FILIALES
États consolidés des résultats
(en millions de dollars, sauf données par action)
(non audités)
Trimestre clos au
28 mars 29 mars
2014 2013
Ventes nettes $ 1 430,1 $ 1 543,7
Coût des ventes 1 298,0 1 386,8
Bénéfice brut 132,1 156,9

Frais de vente, généraux et administratifs

120,7 124,1
Survaleur et provision pour dépréciation des actifs incorporels à
durée de vie indéfinie
248,5
Revenu (perte) d’exploitation (237,1 ) 32,8
Autres revenus (dépenses) (97,7 ) (52,7 )
Intérêts créditeurs (débiteurs) :
Intérêts débiteurs (27,4 ) (29,5 )
Intérêt créditeurs 1,2 1,5
(26,2 ) (28,0 )
Revenu (perte) avant impôts (361,0 ) (47,9 )
Économie (provision) d’impôt 21,4 3,8
Quote-part du bénéfice net des sociétés affiliées 0,2 0,2
Revenu (perte) net, y compris les intérêts minoritaires (339,4 ) (43,9 )
Moins : dividendes en actions privilégiées 0,1
Moins : revenu (perte) net attribuable aux intérêts minoritaires (24,0 ) 1,8
Revenu (perte) net attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires $ (315,4 ) $ (45,8 )
Bénéfices (perte) par action