Regulatory News:

S?exprimant au nom des opérateurs de satellites1, Michel de
Rosen, par ailleurs Président-directeur général d?Eutelsat
Communications (Paris:ETL), a mis en garde mercredi les Etats africains
contre les risques que ferait courir une nouvelle redistribution des
ressources nécessaires aux communications en bande C en faveur des
opérateurs de téléphonie mobile sur leur continent.

Les délégués des pays africains étaient réunis au Nigéria pour une
réunion organisée par l?Union Africaine des télécommunications afin de
préparer la Conférence mondiale des radiocommunications prévue du 2 au
27 novembre 2015 à Genève. Au cours de cette réunion, les Etats
africains définiront leur position sur l?accès à la bande C,
actuellement allouée aux opérateurs satellitaires et dont les opérateurs
de téléphone mobile réclament l?attribution.

Michel de Rosen a rappelé que la bande C était utilisée actuellement
pour des usages vitaux, qu?il s?agisse du contrôle aérien, de la mise en
place de communications en cas de catastrophe naturelle, de
l?utilisation de réseaux de communication par les administrations ou les
entreprises, de la diffusion de la télévision et de l?accès à internet
pour les populations éloignées des centres urbains. L?utilisation de la
bande C par d?autres opérateurs signifierait la perte de ces services
critiques, sans qu?aucune alternative ne soit possible.

L?attribution de la bande C à d?autres opérateurs que les opérateurs de
satellite « ne représente pas un élargissement de l?exploitation de
la bande par de nouveaux services. Elle représente la fin d?un service,
sans aucune garantie que de nouveaux services de téléphonie mobile
seront mis en place sur cette bande. C?est une logique perdant –
perdant, exactement opposée aux objectifs prétendument visés »
,
a déclaré Michel de Rosen.

« Les opérateurs terrestres disposent de ressources spectrales déjà
très larges et il convient de les exploiter avant de rechercher à leur
attribuer de nouvelles ressources, a fortiori si le processus s?effectue
au détriment d?applications critiques, ce qui est le cas aujourd?hui »,

a-t-il estimé.

À propos d?Eutelsat Communications

Créé en 1977, Eutelsat Communications (NYSE Euronext Paris : ETL, code
ISIN : FR0010221234) est l’un des premiers opérateurs mondiaux de
satellites de télécommunications et bénéficie de l?une des plus longues
expériences dans ce domaine. Avec une flotte de 35 satellites, le Groupe
commercialise de la capacité auprès d?un portefeuille de clients
constitué notamment de télédiffuseurs, d?associations de télédiffusion,
d?opérateurs de bouquets de télévision, de fournisseurs de services
vidéo, de données et d?accès Internet, d?entreprises et
d?administrations. Les satellites d?Eutelsat offrent une couverture de
l?Europe, du Moyen-Orient, de l?Afrique, de l?Asie-Pacifique et du
continent américain, permettant d?établir des communications en
n?importe quel point du territoire, utilisées pour des applications
vidéo, des services de données et de haut débit ou des services
gouvernementaux. Eutelsat, qui a son siège à Paris, s?appuie sur un
réseau de bureaux commerciaux et de téléports situés dans le monde
entier. Ses équipes, qui réunissent 1 000 collaborateurs originaires de
32 pays, disposent d?une expertise technologique de haut niveau dans
leurs domaines d?activités et travaillent en étroite collaboration avec
leurs clients pour offrir une qualité de service de premier ordre. www.eutelsat.fr

1 Opérateurs de satellites de la région 1 de l?UIT (Europe,
Russie, Afrique et Moyen-Orient)

Print Friendly, PDF & Email

Eutelsat Communications : Les opérateurs de satellites soulignent l’importance vitale de la bande C pour les Etats et populations en Afrique

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |