Regulatory News:

ECOSLOPS (Paris:ALESA) (Code ISIN : FR0011490648 ; Mnémonique : ALESA
/ éligible PEA-PME), entreprise qui produit des carburants à partir de
résidus pétroliers maritimes, annonce ses résultats de l?exercice 2014.

Le Conseil d?Administration d?ECOSLOPS, présidé par Michel Pingeot,
s?est réuni le 16 avril 2015 pour arrêter les comptes de l?année 2014.

FAITS MARQUANTS DE 2014

  • Signature d?un contrat de collecte avec MSC, 2ème armateur
    mondial de porte-containers
  • Achèvement mécanique des unités de procédé du site de production de
    carburants marins recyclés à Sinès au Portugal
  • Progression de 25% de la collecte d?hydrocarbures secs
  • Hausse du chiffre d?affaires de 6,6 % à 2,2 M?

2015 : INTRODUCTION EN BOURSE ET POURSUITE DU DÉVELOPPEMENT

  • Mise en service du site industriel de production de carburants marins
    recyclés à Sinès au Portugal
  • Succès de l?introduction en bourse en février 2015, permettant de
    procéder à une augmentation de capital de 18 M?, dont 2,8 M?
    d?incorporation de créance
  • Production des premières tonnes de carburants conformes aux normes ISO
    8217
  • Dissociation des fonctions de Président et Directeur Général ? Michel
    Pingeot conserve ses fonctions de Président, Vincent Favier devient
    Directeur Général d?ECOSLOPS

PERSPECTIVES

  • Poursuite de l?augmentation de la collecte des slops au cours des
    premiers mois de 2015
  • Montée en charge industrielle progressive de l?unité de Sinès au cours
    de l?année
  • Croissance des revenus liée à la production et à la vente de
    carburants marins recyclés
  • Objectif de signer trois nouveaux projets à horizon 2017

ECOSLOPS donne une seconde vie aux résidus pétroliers marins et
produit des carburants marins recyclés.
La société met en ?uvre une technologie
innovante
, dans la transformation des déchets pétroliers marins. ECOSLOPS
répond ainsi à une forte
demande et apporte aux acteurs des déchets
pétroliers maritimes une solution économiquement viable et
écologiquement pertinente. Son premier site industriel est déjà lancé et
monte progressivement en puissance.
Ce succès permet à ECOSLOPS de
confirmer son ambition de s?engager à signer 3 nouveaux projets à
horizon 2017.

FAITS MARQUANTS

Au cours de l?exercice 2014, ECOSLOPS a d?une part signé un accord avec
MSC (deuxième armateur mondial de porte-conteneurs) pour la collecte de
slops dans le port de Sinès (premier port de commerce du Portugal), et
d?autre part poursuivi et achevé la construction du site industriel de
production de carburants marins recyclés à Sinès.

Véritable succès pour les équipes française et portugaise d?ECOSLOPS, la
mise en production de l?unité de Sinès est aussi une première mondiale.
Il s?agit en effet de la première installation industrielle capable de
recycler des déchets pétroliers en carburants marins.

L?unité de séparation des eaux, des hydrocarbures et des sédiments a été
finalisée au cours de l?été. Les unités de raffinage de la fraction
hydrocarburée et de traitement de l?eau ont été achevées en fin d?année.
ECOSLOPS a ainsi obtenu le permis environnemental (19 décembre 2014) et
le permis d?exploiter (22 décembre 2014) autorisant la mise en service
du site de recyclage de résidus pétroliers maritimes à Sinès.

Les carburants produits grâce au procédé innovant mis en ?uvre par
ECOSLOPS ont été déclarés conformes à la norme ISO 8217 par SGS en mars
2015. Ils disposent de caractéristiques techniques de qualité supérieure
à celles initialement annoncées. Cette certification permet à la société
d?intégrer le marché mondial du « bunkering » avec des prix de référence
en rapport avec la qualité des carburants produits.

Le site a une capacité de production de 19 200 tonnes de carburant
maritime recyclé par an, pouvant être portée à 26 400 tonnes.
L?approvisionnement de l?unité est en partie assuré par l?exclusivité de
la collecte des déchets hydrocarburés dans le port de Sinès, garantie
par un contrat de sous-concession de 15 ans, et un accord de partenariat
avec MSC.

La collecte globale d?hydrocarbures secs est ressortie en progression,
avec plus de 5 900 m3 collectés en 2014 (+25% par rapport à
2013). La collecte de sludges, résidus pétroliers les plus riches en
hydrocarbures, affiche une croissance de 48% en volume, portée par la
forte augmentation du nombre de navires confiant leurs déchets à
ECOSLOPS.

DONNÉES CHIFFRÉES CONSOLIDÉES

Au titre de 2014, le chiffre d?affaires s?établit à 2,2M?, en
progression de 6,6% par rapport à 2013. Ces revenus ont été
essentiellement générés par les activités de services aux navires et aux
industries du port. S?y ajouteront en 2015 les ventes de carburants
marins produits par ECOSLOPS. Les produits d?exploitation ressortent à
2,4 M? contre 2,2 M? en 2013. Les charges d?exploitation se sont élevées
à 4,9 M? contre 3,6 M? en 2013, du fait des frais liés à la phase
d?achèvement de la construction du site de Sinès et de l?augmentation de
la masse salariale accompagnant le développement de la société. Les
effectifs d?ECOSLOPS représentent 51,5 en équivalent temps plein contre
17 à fin 2013. La perte d’exploitation s’établit à -2,5 M? à fin 2014
contre -1,4 M? à fin 2013. La perte nette ressort à -2,8 M? contre -1,3
M? pour l?exercice précédent.

Au cours de l?exercice, ECOSLOPS a investi 7,7 M? pour la construction
et la mise en service de l?unité de recyclage des déchets hydrocarburés
marins, qui s?ajoutent aux 9,3 M? investis les années précédentes et
comptabilisés en immobilisations corporelles.

Au 31 décembre 2014, la trésorerie nette disponible d?ECOSLOPS s?élevait
à 0,3 M?.

Le 5 novembre 2014, ECOSLOPS a annoncé son intention de procéder à une
introduction en bourse (IPO) sur Alternext à Paris. Cette opération
s?est déroulée avec succès en février 2015 permettant à la société de
lever sur le marché 18 M?.

ÉVÉNEMENTS SUBSÉQUENTS ET PERSPECTIVES

Aujourd?hui, ECOSLOPS dispose de nombreux atouts pour devenir un acteur
majeur du traitement des déchets pétroliers marins.

Grâce au succès de son introduction en bourse, ECOSLOPS dispose des
moyens nécessaires à son développement, notamment au financement de
nouvelles unités industrielles. Avec 18 M? levés dans ce cadre, qui
comprend l?incorporation des comptes courants d?actionnaires pour un
montant de 2,8 M? et des frais liés à l?IPO, le montant net de
trésorerie encaissé a été de 14,2 M?.

ECOSLOPS a modifié et renforcé en mars 2015 la structure de sa
gouvernance, avec la scission des fonctions de Président de celles de
Directeur Général. Michel Pingeot a conservé ses fonctions de Président
du Conseil d?Administration et Vincent Favier, jusqu?à présent membre du
Conseil d?Administration, est devenu Directeur Général de la société.

La tendance de la collecte de slops sur le port de Sinès est positive
sur le début de l?année. Elle devrait se poursuivre en 2015 grâce à la
dynamique de développement impulsée par les autorités portuaires de
Sinès (hausse des capacités, investissements en infrastructures) et à
l?approfondissement des relations avec MSC.

Au cours des 12 prochains mois, le chiffre d?affaires devrait également
augmenter significativement, en raison de la montée en charge
industrielle progressive de l?unité de Sinès.

En outre, le succès du démarrage de l?unité de Sinès permettra
d?accélérer le développement à l?international. ECOSLOPS a pour ambition
de signer 3 nouveaux projets à horizon 2017. Plusieurs projets de
nouvelles unités sont à l?étude à l?international. Ces projets visent
des ports ou régions à trafic maritime dense, aux installations de
collecte et/ou traitement peu ou mal adaptées.

Enfin, ECOSLOPS entend augmenter ses capacités de collecte par le biais
de partenariats avec des collecteurs, en développant des moyens
logistiques supplémentaires dans les ports, ou en important des slops.
ECOSLOPS est actuellement en négociations avancées avec des collecteurs
afin d?acquérir des slops.

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées par
les Commissaires aux Comptes. Le rapport de certification sera émis
après finalisation des vérifications spécifiques.

Le rapport financier annuel sera mis en ligne sur le site de la société
le 29 avril après bourse.

Prochain rendez-vous :

25 juin 2015 Assemblée Générale

Suivez-nous sur Twitter @Ecoslops.

A propos d’ECOSLOPS (http://www.ecoslops.com)

ECOSLOPS met en ?uvre une technologie innovante qui transforme les
résidus pétroliers issus du transport maritime (slops et sludges) en
nouveaux carburants marins recyclés. La société a pour ambition de
s?imposer comme un acteur majeur du recyclage des déchets hydrocarburés
marins.

La première unité de traitement industrielle d?ECOSLOPS, d?une capacité
annuelle de production supérieure à 25 000 tonnes de carburant recyclé,
a obtenu fin 2014 son permis d?exploiter à Sinès, premier port
industriel portugais situé à 150 Km au Sud de Lisbonne. La production a
ainsi débuté et l?unité montera en capacité au cours de l?année 2015.

La solution proposée par ECOSLOPS repose sur la maîtrise des processus
de collecte, de traitement et de recyclage des slops et sludges.

ECOSLOPS offre aux infrastructures portuaires, aux collecteurs de
déchets ainsi qu?aux armateurs une solution économique et écologique au
travers des unités de traitement qu?elle construit et opère. Ces marchés
du recyclage sont en forte croissance, tirés par le durcissement des
réglementations internationale et européenne et le transport maritime
qui affiche 3 à 4 % de croissance annuelle long terme. Plusieurs projets
de nouvelles unités sont à l?étude à l?international.

ECOSLOPS a été créé mi-2009 par Michel Pingeot, ancien PDG d?Heurtey
Petrochem, Jean-Claude Company, ayant une longue expérience dans
l’industrie pétrolière et le raffinage notamment au sein du Groupe
Total, et Gemmes Venture.

ECOSLOPS est cotée sur Alternext à Paris (ISIN : FR0011490648 ;
mnémonique : ALESA).

Avertissement

Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle.
Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et
ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout
autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par
nature à des risques et incertitudes, qui peuvent dans certains cas être
hors de contrôle de la Société, spécialement dans le cadre d?un
processus de R&D ou de projets de développement. Une description plus
détaillée de ces risques et incertitudes figure dans le Document de Base
de la Société, disponible sur son site internet (www.ecoslops.com).

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

BILAN – ACTIF

Exercice clos le Exercice précédent Variation
31/12/14 31/12/13
(12 mois) (12 mois)
Brut Amort. prov. Net Net
Actif immobilisé
Frais d’établissement 1 740 ? 1 044 ? 696 ? 1 031 ? -335 ?
Concessions, brevets, droits similaires 63 944 ? 14 510 ? 49 434 ? 233 ? 49 201 ?
Autres immobilisations incorporelles 731 408 ? 80 187 ? 651 221 ? 739 789 ? -88 568 ?
Autres immobilisations corporelles 17 233 474 ? 233 268 ? 17 000 206 ? 9 283 331 ? 7 716 875 ?
Autres participations 19 147 ? 19 147 ? 10 000 ? 9 147 ?
Impôts différés actifs 579 259 ? 579 259 ? 534 037 ? 45 222 ?
Autres immobilisations financières 25 950 ? 25 950 ? 301 467 ? -275 517 ?
TOTAL (I) 18 654 922 ? 329 009 ? 18 325 913 ? 10 869 888 ? 7 456 025 ?
Actif circulant
Matières premières, approvisionnements 31 549 ? 31 549 ? 8 986 ? 22 563 ?
Avances et acomptes 270 291 ? -270 291 ?
Clients et comptes rattachés 453 529 ? 15 000 ? 438 529 ? 458 404 ? -19 875 ?
Autres créances 802 579 ? 802 579 ? 504 787 ? 297 792 ?
Valeurs mobilières déplacement 197 ? -197 ?
Disponibilités 422 968 ? 422 968 ? 46 392 ? 376 576 ?
Charges constatées d’avance 287 636 ? 287 636 ? 69 736 ? 217 900 ?
TOTAL (II) 1 998 261 ? 15 000 ? 1 983 261 ? 1 358 793 ? 624 468 ?
TOTAL ACTIF (0 à V) 20 653 183 ? 344 009 ? 20 309 174 ? 12 228 681 ? 8 080 493 ?

BILAN – PASSIF

Exercice clos le Exercice clos le Variation
31/12/14 31/12/13
(12 mois) (12 mois)
Capitaux Propres
Capital social ou individuel 2 053 520 ? 1 768 000 ? 285 520 ?
Primes d’émission, de fusion, d’apport 6 526 363 ? 4 999 913 ? 1 526 450 ?
Réserves consolidées (part du groupe) -2 294 347 ? -1 434 860 ? -859 487 ?
Résultat de l’exercice (part du groupe) -2 816 390 ? -1 310 753 ? -1 505 637 ?
TOTAL (I) 3 469 146 ? 4 022 300 ? -553 154 ?
Réserves consolidées (part des minoritaires) 15 950 ? -15 950 ?
Résultat de l’exercice (part des minoritaires) -28 748 ? 28 748 ?
TOTAL (II) -12 798 ? 12 798 ?
Provisions
TOTAL (III)
Emprunts et dettes
Emprunts obligataires convertibles 1 129 917 ? 1 500 000 ? -370 083 ?
Emprunts et dettes financières
. Découvert bancaire 128 044 ? 128 044 ?
. Divers 8 766 219 ? 3 250 623 ? 5 515 596 ?
. Associés 2 543 942 ? 467 308 ? 2 076 634 ?
Dettes fournisseurs et comptes rattachés 1 223 084 ? 576 671 ? 646 413 ?
Dettes fiscales et sociales 471 489 ? 241 103 ? 230 386 ?
Dettes sur immobilisations et comptes rattachés 2 476 912 ? 2 091 485 ? 385 427 ?
Autres dettes 100 421 ? 91 989 ? 8 432 ?
TOTAL (IV) 16 840 028 ? 8 219 179 ? 8 620 849 ?
Ecart de conversion passif (V)
TOTAL PASSIF (I à V) 20 309 174 ? 12 228 681 ? 8 080 493 ?

COMPTE DE RÉSULTAT

31/12/14 31/12/13 Variation
(12 mois) (12 mois)
Production vendue services 2 240 595 ? 2 102 557 ? 138 038 ? 6,57%
Chiffres d’affaires Nets 2 240 595 ? 2 102 557 ? 138 038 ? 6,57%
Production stockée -79 851 ? 79 851 ? -100,00%
Production immobilisée 101 408 ? 129 680 ? -28 272 ? -21,80%
Subvention d’exploitation 44 016 ? 44 016 ? ns
Reprises sur amort. et prov., transfert de charges 5 508 ? 2 754 ? 2 754 ? 100,00%
Autres produits 18 644 ? 76 012 ? -57 368 ? -75,47%
Total des produits d’exploitation (I) 2 410 171 ? 2 231 152 ? 179 019 ? 8,02%
Coûts d?achats 49 097 ? 131 632 ? -82 535 ? -62,70%
Autres achats et charges externes 3 080 573 ? 2 404 197 ? 676 376 ? 28,13%
Impôts, taxes et versements assimilés 25 278 ? 11 364 ? 13 914 ? 122,44%
Salaires et traitements 1 140 600 ? 755 328 ? 385 272 ? 51,01%
Charges sociales 409 481 ? 229 859 ? 179 622 ? 78,14%
Dotations aux amortissements sur immobilisations 195 050 ? 71 681 ?

Print Friendly, PDF & Email

ECOSLOPS : RÉSULTATS ANNUELS 2014 QUI REFLÈTENT L’ACHÈVEMENT DU PROJET DE SINÈS

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Aenean pulvinar Praesent leo. elit. dolor