Communiqué de presse – 23 février 2016
 » TRANSFORMATION IN MOTION « 



Résultats 2015 : solides, en ligne avec les objectifs

  • Croissance du chiffre d’affaires[1] : +4,4%
  • Marge opérationnelle courante : 12,91% (+17 pb1)
  • BNPA courant : 2,93? (+8,4% à taux de change constants)



Objectifs 2016 : croissance rentable

  • Croissance du chiffre d’affaires1 : dans une fourchette comprise entre +3% et +5%
  • Progression1 solide de la marge opérationnelle courante

Toutes références dans le présent communiqué (y-compris dans les sections Résultats 2015 et Objectifs 2016 ci-dessus) aux indicateurs suivants : variation en données comparables, résultat opérationnel courant, marge opérationnelle courante, résultat net courant, taux d’imposition courant, BNPA courant, free cash-flow, free cash-flow hors éléments exceptionnels et dette financière nette, correspondent aux indicateurs non définis par les normes IFRS utilisés par Danone. La définition de ces indicateurs ainsi que leur rapprochement avec les états financiers sur l’ensemble des périodes présentées figurent en pages 10 à 13 ci-après.

COMMENTAIRE D’EMMANUEL FABER, DIRECTEUR GENERAL

« Au cours des 18 derniers mois, nous avons conduit les changements nécessaires pour relever les défis d’un monde en perpétuelle évolution, tout en proposant chaque jour à nos consommateurs une offre de produits toujours plus attrayants, plus sains, et plus adaptés à des pratiques alimentaires durables.
Avec une croissance organique de +4,4% et une amélioration de +17 points de base en données comparables de la marge opérationnelle courante, nos résultats sont très solides et parfaitement en ligne avec nos objectifs. Ils démontrent que nous avons franchi une étape dans l’exécution de notre mission tout en construisant les conditions d’une croissance forte, rentable et durable d’ici 2020.
Nous avons adapté nos marques aux nouvelles attentes des consommateurs, investi davantage dans la recherche et repensé notre organisation afin de renforcer notre efficacité et notre expertise. Nous avons également développé nos moyens de production au service de la protection et de la croissance de nos activités. Nous avons enfin amélioré nos processus d’allocation de ressources et de décisions en combinant discipline et réactivité de façon plus optimisée.
Les choix réalisés en 2015 ont permis d’obtenir ces résultats solides dans l’ensemble de nos quatre métiers et de nos marchés, aussi bien dans les marchés développés qu’émergents.
En 2016, dans un contexte mondial qui demeurera volatil, Danone continuera d’investir derrière ses marques et franchira une nouvelle étape importante dans le développement d’un modèle équilibré de croissance forte, rentable et durable.
Je remercie les 100 000 collaborateurs de Danone pour le travail accompli l’an passé et j’ai pleine confiance dans leur engagement en cette nouvelle année. Notre ambition reste inchangée : créer de la valeur pour l’ensemble de nos parties prenantes : nos salariés, nos consommateurs, nos clients et fournisseurs, et nos actionnaires. »

INFORMATIONS CLES


En millions d’? (sauf mention contraire) 2014 2015 en données historiques en données comparables
Chiffre d’affaires 21 144 22 412 +6,0% +4,4%
Résultat opérationnel courant 2 662 2 892 +8,7% +5,7%
Marge opérationnelle courante 12,59% 12,91% +32 pb +17 pb
Résultat net courant – Part du Groupe 1 561 1 791 +14,7% +9,1%
Résultat net – Part du Groupe 1 119 1 282 +14,6% +7,4%
BNPA courant (en ?) 2,62 2,93 +12,0% +6,5%
BNPA (en ?) 1,88 2,10 +11,9%
Free cash-flow hors éléments exceptionnels 1 401 1 529 +9,2%

CHIFFRE D’AFFAIRES 2015


en millions d’?
sauf %
T4 2014 T4 2015 Variation* Croissance
Volumes*
Année2014 Année2015 Variation* Croissance
Volumes*
PAR PÔLE D’ACTIVITÉ
Produits Laitiers Frais 2 693 2 682 +2,6% -0,6% 11 129 11 057 +0,6% -3,0%
Eaux 944 953 +1,9% +2,6% 4 186 4 768 +7,1% +5,1%
Nutrition Infantile 1 241 1 332 +6,0% +3,6% 4 397 4 994 +9,8% +4,7%
Nutrition Médicale 384 413 +6,8% +4,3% 1 432 1 593 +7,5% +4,7%
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE
Europe 2 105 2 167 +2,3% +1,9% 8 522 8 900 +3,0% +1,0%
CEI & Amérique du Nord[2] 1 042 1 064 +4,2% -2,4% 4 525 4 471 +2,6% -3,8%
ALMA[3] 2 114 2 147 +4,7% +2,9% 8 097 9 041 +6,7% +2,8%
Total

5 261 5 379 +3,6% +1,3% 21 144 22 412 +4,4% +0,9%

*en données comparables

Au quatrième trimestre 2015, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 5 379 millions d’euros, soit une progression de +3,6% en données comparables. Cette croissance reflète une augmentation des volumes de +1,3% et une progression en valeur de +2,3%.

En données historiques, c’est-à-dire en intégrant la variation des taux de change (-1,3%) et du périmètre de consolidation (-0,1%), le chiffre d’affaires du quatrième trimestre progresse de +2,2%. Les effets de change traduisent l’impact défavorable de l’évolution de certaines devises, dont le rouble russe et le real brésilien. Les effets de variation du périmètre de consolidation résultent essentiellement de la déconsolidation, en juillet 2014, des activités de Produits Laitiers Frais en Chine et de la cession, en décembre 2014, de l’activité Produits Laitiers Frais en Indonésie.

Pôle Produits Laitiers Frais – Quatrième trimestre 2015

Le Pôle Produits Laitiers Frais enregistre une progression de son chiffre d’affaires de +2,6% en données comparables, bénéficiant, comme attendu, de la reprise de la croissance en Amérique du Nord. Cette évolution positive intègre une légère baisse des volumes (-0,6%) et une croissance forte en valeur (+3,2%).

La zone CEI & Amérique du Nord enregistre une nette accélération de l’activité :

  • aux Etats-Unis, la croissance s’accélère sur la période, portée par des investissements ciblés derrière les marques et une reprise de la croissance de la catégorie ;
  • en Russie, dans un contexte de consommation difficile, la valorisation du portefeuille liée aux hausses de tarifs et à un effet mix positif continue de compenser la baisse significative des volumes sur les segments faiblement valorisés.

En Europe, le Pôle poursuit ses actions afin de renouer progressivement et de manière structurelle avec une croissance rentable. La zone affiche, au quatrième trimestre, une tendance globalement similaire à celle du troisième trimestre. Cette évolution intègre, notamment, une poursuite de l’amélioration séquentielle des volumes, favorisée par une base de comparaison qui marque la fin du PRGM (Profitable Revenue Growth Management).

Enfin, la zone ALMA, qui affiche une croissance significative de son chiffre d’affaires, intègre des performances contrastées au sein des pays émergents avec, d’une part, des résultats positifs en Argentine, au Mexique et au Japon et, d’autre part, un ralentissement au Brésil dans un contexte économique volatil.

Pôle Eaux – Quatrième trimestre 2015

Le chiffre d’affaires du Pôle Eaux progresse de +1,9% en données comparables. Comme anticipé, cette évolution reflète d’une part, la performance forte du Pôle Eaux hors Chine (croissance à deux chiffres) et d’autre part, la gestion de la transition initiée par Danone, au cours du troisième trimestre 2015, sur la marque Mizone en Chine. Cela a entraîné une évolution défavorable du mix-géographique et du mix-prix de -0,7%.

En Europe, le Pôle Eaux génère une croissance solide portée par la bonne performance des marques evian et Volvic qui continuent de récolter les fruits des nombreuses initiatives mises en place en termes d’organisation, de valorisation du portefeuille, de distribution et d’innovation. Au quatrième trimestre, les ventes de Volvic ont notamment profité du succès du lancement de sa nouvelle gamme collector Star Wars(TM), en France.

La zone ALMA (hors Chine) affiche également une performance robuste, soutenue par la marque Aqua en Indonésie et une croissance forte des ventes en Amérique Latine (Argentine, Mexique) qui s’appuie sur le dynamisme du segment des aquadrinks et la poursuite du développement des eaux nature.

En Chine, les ventes sont, comme attendu, en repli. Dans un contexte chinois complexe, Danone a poursuivi ses efforts de déstockage sur la marque Mizone, en adéquation avec les tendances de consommation observées sur ce marché et afin de soutenir le potentiel de croissance de Mizone à moyen et long terme. Une reprise progressive vers un rythme normalisé de croissance est attendue au cours du second semestre 2016.

Pôle Nutrition Infantile – Quatrième trimestre 2015

Le Pôle Nutrition Infantile affiche une croissance forte de +6,0% de son chiffre d’affaires en données comparables, malgré une base de comparaison élevée. Cette performance s’appuie sur une croissance en volume de +3,6% et une croissance en valeur de +2,4%.

En Europe, les ventes sont soutenues par l’engouement des consommateurs chinois pour les marques internationales (Aptamil et Nutrilon) exportées vers la Chine.

En Chine, Danone poursuit ses efforts dans la construction d’un modèle de croissance durable en continuant à investir derrière ses marques Aptamil et Nutrilon, en structurant progressivement son offre internet locale via un modèle de distribution direct, tout en se développant au sein de magasins spécialisés.
La tendance des ventes de la marque Dumex (Chine) reste inchangée par rapport aux trimestres précédents. Son futur rapprochement avec Yashili permettra à Danone de participer à la construction d’une plateforme de marques locales fortes dans un marché offrant un fort potentiel.

Enfin, les activités du Pôle dans le reste du monde restent dynamiques, avec des croissances à deux chiffres en Amérique Latine et en Afrique.

Pôle Nutrition Médicale – Quatrième trimestre 2015

Le chiffre d’affaires du Pôle Nutrition Médicale génère une excellente croissance de +6,8% en données comparables, qui intègre une progression des volumes et du mix-prix respectivement de +4,3% et +2,5%.

Le Pôle affiche des performances solides dans l’ensemble des zones géographiques, en particulier la zone ALMA qui bénéficie de la poursuite du développement de l’activité au Brésil et en Chine, et en Europe qui présente des performances très positives au Royaume-Uni, au Benelux et en Allemagne.

Conformément à la tendance observée au cours des trois premiers trimestres, l’ensemble des segments a contribué à la croissance, au quatrième trimestre, en particulier la gamme pédiatrique (Neocate et Nutrini) et la marque Nutrison au sein de la gamme adulte.

MARGE OPERATIONNELLE COURANTE 2015 : +17 pb (en données comparables)

La marge opérationnelle courante de Danone s’établit à 12,91%, en progression de +32 pb en données historiques. Cette évolution reflète :

  • une progression de +17 pb en données comparables,
  • un effet favorable de +6 pb lié à l’évolution du périmètre de consolidation, résultant de la déconsolidation de certaines activités de Produits Laitiers Frais en Chine et en Indonésie et,
  • un effet favorable de +9 pb lié à l’évolution des taux de change.
2014 2015 Variation
(en données comparables)
PAR PÔLE D’ACTIVITÉ
Produits Laitiers Frais 9,28% 9,95% +24 pb
Eaux 12,88% 11,37% -192 pb
Nutrition Infantile 18,83% 19,32% +142 pb
Nutrition Médicale 18,28% 17,95% +1 pb
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE
Europe 15,67% 17,26% +168 pb
CEI & Amérique du Nord1 8,56% 8,67% -19 pb
ALMA2 11,60% 10,71% -120 pb
Total 12,59% 12,91% +17 pb

L’année 2015 a été marquée par un environnement toujours plus volatil et complexe dans un certain nombre de géographies et, c’est dans ce contexte, que Danone a démontré sa capacité à rééquilibrer son modèle de croissance rentable, en ligne avec l’agenda qu’elle s’était fixée et dans la perspective de son ambition 2020 d’une croissance forte, rentable et durable.

Ainsi, conformément à ses objectifs, Danone enregistre une amélioration de sa marge de +17 pb en données comparables, malgré le ralentissement de l’ensemble de la catégorie des boissons non-alcoolisées en Chine qui pèse sur la marge du Pôle Eaux.

En Chine, Danone pilote activement la transition de sa marque Mizone vers un profil de croissance plus normalisé et a entamé au cours de ces derniers mois, un ajustement du niveau de ses stocks dans ses circuits de distribution, tout en maintenant des investissements marketing et commerciaux ciblés, une politique d’innovation dynamique et une optimisation de ses coûts de structure. Ces rééquilibrages devraient se poursuivre en 2016, avec à partir du second semestre une reprise progressive de la croissance.

Hors Chine, le Pôle Eaux génère des résultats forts profitant des nombreuses initiatives mises en place ces dernières années : optimisation du portefeuille en Europe, développement des aquadrinks dans les pays émergents et contrôle strict des coûts.

L’année 2015 est également marquée par les résultats positifs du plan de transformation du Pôle Produits Laitiers Frais qui enregistre une progression de sa marge de +24 pb en données comparables. Dans un contexte marqué par l’évolution favorable du cours des matières premières, Danone a poursuivi ses efforts structurels de valorisation de son portefeuille de marques et d’optimisation de sa base de coûts tout en renforçant ses investissements derrière ses marques afin d’actionner l’ensemble de ses leviers de croissance et de pérenniser son équation de croissance rentable en 2016.

Enfin, Danone a continué de s’appuyer sur la croissance rentable de son Pôle Nutrition Médicale, soutenu par son développement géographique et des marques innovantes, et de son Pôle Nutrition Infantile, porté par le succès de ses marques internationales et la forte demande chinoise.

BENEFICE NET COURANT PAR ACTION 2015 : +8,4% (à taux de change constants)


En millions d’? (sauf mention contraire) 2014 2015
Résultat opérationnel courant 2 662 2 892
Autres produits et charges opérationnels (511) (682)
Résultat opérationnel 2 151 2 210
Coût de l’endettement financier net (179) (152)
Autres produits et charges financiers (132) (133)
Impôts sur les bénéfices (599) (626)
Résultat net des sociétés intégrées 1 239 1 299
Résultat net des sociétés mises en équivalence 14 99
Résultat net 1 253 1 398
Part des intérêts minoritaires 134 115
Part du Groupe 1 119 1 282
dont résultat net non courant (442) (508)
Résultat net courant – Part du Groupe 1 561 1 791
BNPA courant (?) 2,62 2,93
BNPA (?) 1,88 2,10

Le solde des autres produits et charges opérationnels s’établit à -682 millions d’euros, reflétant notamment la dépréciation de la marque Dumex et de certains de ses actifs pour 337 millions d’euros, ainsi que des coûts relatifs aux plans d’économies et d’adaptation des organisations en Europe.

Le coût de l’endettement financier net a baissé en dépit d’une progression de la dette financière nette par rapport à 2014. Cette baisse reflète notamment la baisse des taux d’intérêt et le bénéfice des émissions obligataires ayant permis à Danone d’allonger la maturité moyenne de sa dette à des conditions de marché favorables.

La variation positive du résultat net des sociétés mises en équivalence reflète les acquisitions réalisées en 2014 et 2015 et l’amélioration du résultat net de certaines d’entre elles. En outre, l’exercice 2014 incluait des éléments non courants liés à des pertes de valeur de certains titres mis en équivalence, créant ainsi une base de comparaison favorable.

Le taux d’imposition courant s’établit à 31,3% en 2015. La hausse de +0,8 point par rapport à l’exercice 2014 reflète essentiellement une dépréciation d’actifs d’impôts différés précédemment comptabilisés au premier semestre sur les reports déficitaires de Dumex en Chine.

Le résultat net courant – Part du Groupe s’établit à 1 791 millions d’euros en 2015, en hausse de +9,1% en données comparables et de +14,7% en données historiques par rapport à 2014.

Le BNPA courant s’élève à 2,93 euros, en hausse de +6,5% en données comparables et de +12,0% en données historiques par rapport à 2014. Le BNPA s’établit à 2,10 euros, en hausse de +11,9% en données historiques.

FLUX DE TRESORERIE ET ENDETTEMENT 2015

Le free cash-flow s’établit à 1 468 millions d’euros en 2015, impacté pour 61 millions d’euros[4] par les dépenses relatives au plan d’économies et d’adaptation des organisations en Europe.

Le free cash-flow hors éléments exceptionnels s’élève ainsi à 1 529 millions d’euros (6,8% du chiffre d’affaires), en hausse de +9,2% par rapport à 2014, porté par la progression des ventes, du résultat opérationnel courant et des effets de change favorables. Le free cash-flow généré permet de soutenir l’agend

Print Friendly, PDF & Email

DANONE :Résultats 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |