Cybergun, acteur mondial du tir de loisir, annonce son chiffre d'affaires consolidé non audité du 1er semestre de l'exercice 2013 (période avril à septembre 2013).

Normes IFRS
Données non auditées
MUSD MEUR
  2012 publié 2012 retraité 2013 Variation
retraitée
2012 publié 2012 retraité 2013 Variation retraitée
Chiffre d'affaires 1er trimestre 22,0 19,3 14,4 -25% 17,1 15,2 11,1 -27%
Chiffre d'affaires 2ème trimestre 24,1 21,9 20,2 -8% 19,3 17,3 15,1 -12%
Chiffre d'affaires
1er semestre
46,1 41,2 34,6 -16% 36,4 32,5 26,2 -20%

Les données relatives à l'exercice 2012 ont été retraitées pour tenir compte de la cession, en mars 2013, de I2G et SMK et permettre une comparaison sur le nouveau périmètre d'activité
Parité moyenne dollar / euro avril 2012 – septembre 2012 : 1,2665
Parité moyenne dollar / euro avril 2013 – septembre 2013 : 1,3154
 

Au 2ème trimestre de l'exercice 2013 (période juillet-septembre), Cybergun a réalisé un chiffre d'affaires de 20,2 MUSD (15,1 MEUR), contre 21,9 MUSD (17,3 MEUR) au 2ème trimestre 2012, en baisse de -8% sur le nouveau périmètre (hors filiales SMK et I2G, cédées en mars 2013). Pour rappel, en 2012, le chiffre d'affaires consolidé du 2ème trimestre incluant SMK et I2G s'élevait à 24,1 MUSD (19,3 MEUR).

Ce 2ème trimestre marque une nette amélioration par rapport au 1er trimestre de l'exercice 2013, qui a été particulièrement impacté par la baisse des ventes de la branche jouets (pistolets à eau et à peinture), dans un contexte économique défavorable pour ce secteur d'activité.

A l'issue du 1er semestre de l'exercice 2013, Cybergun a réalisé un chiffre d'affaires de 34,6 MUSD (26,2 MEUR), contre 41,2 MUSD (32,5 MEUR) au 1er semestre de l'exercice 2012. Les variations de taux de change ont eu un impact défavorable sur le chiffre d'affaires en EUR de 4 points sur le semestre. Pour rappel, le chiffre d'affaires consolidé (incluant SMK et I2G) du 1er semestre 2012 s'élevait à 46,1 MUSD (36,4 MEUR).

Cybergun a poursuivi son développement dans les pays émergents, notamment en Amérique du Sud où les ventes ont plus que doublé par rapport à l'année dernière.

Au cours du semestre, Cybergun a réalisé 49% de ses ventes au Etats-Unis, 40% en Europe et 11% dans le reste du monde (dont l'Amérique du Sud représente la moitié).

SITUATION FINANCIERE (DONNEES NON AUDITEES)

Cybergun a poursuivi son programme de réduction des stocks. Les stocks estimés sont ainsi passés de 29,3 MEUR à fin septembre 2012 à 26,3 MEUR à fin septembre 2013.

La société suit son plan de désendettement prévu par le protocole de conciliation et le niveau de la dette nette estimé au 30 septembre 2013 est de 39,0 MEUR contre 45,1 MEUR au 31 mars 2013.

RENFORCEMENT DE L'EQUIPE

Cybergun annonce également l'arrivée de Monsieur Eric Bringer en qualité de Directeur Administratif et Financier du Groupe.

Diplômé de l'Université Paris Dauphine en 2006, Eric débute sa carrière chez Ernst & Young comme auditeur junior puis senior Restructuring, de 2007 à 2012. Il rejoint ensuite l'équipe de Duff & Phelps en tant que vice president Restructuring, avant de rencontrer les managers de Cybergun et rejoindre le Groupe en octobre 2013.

La formation et l'expérience d'Eric Bringer seront des atouts indéniables pour diriger le groupe vers un nouvel horizon de développement.

Recevez gratuitement toute l'information financière de Cybergun par e-mail

en vous inscrivant sur : www.cybergun.com

A propos de Cybergun : www.cybergun.com
Coté sur NYSE Euronext à Paris, Cybergun est un acteur mondial du tir de loisir. En 2012, Cybergun a réalisé un chiffre d¹affaires de 89 MUSD (69 MEUR), dont 52% aux Etats-Unis et 36% en Europe. Qualifiée « Entreprise Innovante » par OSEO innovation, Cybergun est éligible aux FCPI. L'action Cybergun fait partie de l'indice CAC Small.

Action Cybergun : FR0004031839 – CYB
Obligation Cybergun 8% / OCT16 : FR0010945725 – CYBO
Contacts : ACTUS finance & communication
Analystes – Investisseurs : Chloé Van den Bussche / Jérôme Fabreguettes-Leib au +33 1 53 67 35 95
Journalistes : Nicolas Bouchez au +33 1 77 35 04 37
Découvrez l'univers des produits Cybergun :

www.facebook.com/cybergun
www.youtube.com/user/MrCybergun
 

Disclaimer
Ce communiqué peut contenir des données financières estimées, des informations sur des projets et opérations futurs, de futures performances économiques. Ces éléments de projection sont donnés à titre prévisionnel. Ils sont soumis aux risques et incertitudes des marchés et peuvent varier substantiellement par rapport aux résultats effectifs qui seront publiés après audit par les Commissaires aux comptes du Groupe.


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-33844-cybergun_cp-ca-s1-2013-2014-vdef.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Communiqué de Presse

Levallois, le 14 aout 2013
 

Chiffre d'affaires 1er semestre 2013, croissance organique de 0.7 %

Chiffre d'affaires (K€) 2013 consolidé (1)
(Umanis + Helice mai/juin)
2012 proforma  (2)
(Umanis + Helice mai/juin)
variation
(1 vs.2)
2012 consolidé (3) Umanis variation
(1 vs. 3)
Premier trimestre 22 202 23 083 -3,8% 23 083 -3,8%
Deuxième trimestre 28 660 27 426 4,5% 20 926 37,0%
Premier semestre 50 862 50 509 0,7% 44 009 15,6%

 Le chiffre d'affaires consolidé au 2ème trimestre 2013 s'établit à 28 660 K€ contre 20 926 K€ en 2012 soit une progression de 37.0 % La croissance organique en pro forma s'établit à 4.5 % , en tenant compte de l'activité des mois de mai et juin du groupe HELICE dont UMANIS a pris le contrôle en date du 25 avril 2013.

Le chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre 2013 s'établit à 50 862 K€ contre 44 009 K€ en 2012 soit une progression de 15.6 %. La croissance organique en pro forma s'établit à 0.7 %, en tenant compte de l'activité des mois de mai et juin du groupe HELICE.

Dans un contexte économique plus difficile qu'en 2012, notamment marqué par une pression importante sur les prix, l'activité du groupe est bien orientée pour le 2ème semestre.

Cependant, le positionnement du groupe, spécialisé principalement en CRM, BI et E business, ainsi que la qualité de son delivery, lui permettent d'être confiant sur une continuation de la croissance organique. Celle-ci est réalisée par des prises de parts de marché sur la concurrence.

Le groupe publiera ses résultats du 1er semestre 2013, le 30 août après bourse.

A propos d'Umanis – www.groupeumanis.com Créée en 1990, Umanis est une société de conseil et d'ingénierie de 1500 collaborateurs spécialisée en Business Intelligence pour plus de 60% de son activité, en Gestion de la Relation Client, en Web/IT et en Infrastructures Informatiques. Umanis accompagne ses clients grands comptes sur la globalité de leurs projets informatiques (conseil, développement, intégration, tierce maintenance applicative, infogérance et formation) selon plusieurs modes d'intervention : la prestation sur site, le forfait, en centre de services partagés et en mode SaaS. Reconnu pour son expertise technique comme fonctionnelle,
le Groupe Umanis est partenaire stratégique des plus grands éditeurs de logiciels du marché. Depuis décembre 1998, Umanis est coté sur le marché Eurolist Compartiment C d'Euronext Paris (Code ISIN FR0010949388).


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-33149-communique-de-presse-h1-2013-v1-_1_.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Chiffre d'affaires en M€ – IFRS 2013 2012
1er trimestre 4,98 5,26
2ème trimestre 5,01 6,43
1er semestre 9,99 11,69

 

A l'issue du 1er semestre 2013, Ulric de Varens enregistre un chiffre d'affaires de 9,99 M€, en baisse
de 14,5 % par rapport au 1er semestre 2012.

Sur le 2ème trimestre 2013, l'activité ressort à 5,01 M€, en baisse de 22% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

L'activité du second trimestre supporte principalement le décalage des lancements des nouveaux parfums, initialement prévus en mars dernier et reportés de 5 mois. Ces nouveaux parfums bénéficient en effet d'un nouveau sourcing destiné à optimiser les coûts de production. La mise en place de ces nouvelles conditions d'approvisionnement s'est avérée plus longue que prévu compte tenu des requis du groupe en matière de qualité des produits.

En France (21% du chiffre d'affaires consolidé), l'activité semestrielle ressort ainsi en diminution de 11,5 % par rapport au 1er semestre 2012. Hors boutiques et corners associés, la baisse ressort plus limitée à 4,2%.

A l'international (79% du chiffre d'affaires), le contexte de consommation reste tendu sur les principales zones de marché du Groupe. Les ventes cumulées au 30 juin 2013, qui enregistrent l'impact significatif des décalages des lancements, affichent un retrait de 15,3% par rapport à la même période en 2012.

 

Perspectives

Le très bon accueil des nouvelles gammes de parfums masculins et féminins, dont le lancement sera effectif dans le courant du troisième trimestre, augure une fin d'année dynamique. Ulric de Varens s'attend donc dès la fin du troisième trimestre, à une reprise de l'activité qui devrait participer au rattrapage de la baisse du chiffre d'affaires d'ici la fin de l'exercice.

 

Résultats du 1er semestre 2013 : Jeudi 19 septembre 2013

 

Pour en savoir plus sur Ulric de Varens et ses créations : www.ulric-de-varens.com

ISIN FR0000079980-UDV Reuters ULRC.PA Bloomberg ULDV
Les titres Ulric de Varens sont cotés sur NYSE Euronext C

Contacts

 


 

ULRIC DE VARENS CAP VALUE
Communication financière
Ulric VIELLARD
Tél : 01 56 90 32 32
Mail : contactparis@ulric-de-varens.com
Gilles BROQUELET
Tel : 01 80 81 5000
gbroquelet@capvalue.fr

Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-33029-udv_cp_cat1-2013.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

SES renforce son leadership sur le marché mondial des EEG

CA T2 2013 record à 18,9 M€ en croissance de +27%

  • Accélération à l'international : +71% au T2
  • Croissance en France : +5% au T2 
  • CA S1 en hausse de +13% tiré par l'international (+47%)
  • Prises de commandes semestrielles à un niveau record de 49 M€

Store Electronic Systems (NYSE Euronext : SESL, FR0010282822), leader des systèmes d'Etiquetage Electronique de Gondole (EEG) pour la grande distribution, annonce aujourd'hui son CA pour le deuxième trimestre et le premier semestre 2013.
 

CA (M€) France International Total
T1 2012 11,2 4,7 15,9
T1 2013 10,0 5,9 15,9
% variation -10% +26% 0%
T2 2012 9,7 5,2 14,9
T2 2013 10,2 8,7 18,9
% variation +5% +71% +27%
S1 2012 20,9 9,9 30,7
S1 2013 20,2 14,6 34,8
% variation -3% +47% +13%

SES a réalisé au 2nd trimestre un CA de 18,9 M€ en croissance de +27% par rapport au deuxième trimestre 2012. L'activité est en croissance de +5% en France, mais a surtout été tirée par l'accélération des ventes à l'international qui enregistre un record avec un CA de 8,7 M€ (46% du CA total) en hausse de +71%.
Pour le premier semestre, SES réalise un CA de près de 35 M€ en croissance de +13% par rapport au premier semestre 2012, tiré par l'international (+47%). Les nouvelles installations s'élèvent au total à 453 magasins. Les prises de commandes s'établissent à un niveau record de 49 M€, soit un ratio Book-to-bill de 140% pour le semestre.
Grâce à une gamme produit innovante et compétitive, une organisation efficace et des équipes motivées, SES renforce trimestre après trimestre son leadership sur le marché mondial des EEG.

 
 

Accélération à l'international
SES poursuit avec succès son plan de développement international et enregistre pour le troisième trimestre consécutif une forte progression de son CA (+64% au T4 2012, +26% au T1 2013, +71% au T2 2013).
Grâce à plusieurs contrats de déploiement importants signés ces derniers mois, les nouvelles installations ont fortement progressé. La croissance concerne également les activités de maintenance et de rééquipement. Au premier semestre, l'Amérique Latine, l'Asie du Sud-Est et l'Europe du Nord ont particulièrement contribué à cette croissance grâce aux efforts commerciaux et marketing entrepris depuis 2012 pour développer ces marchés. Les ventes en Europe du Sud (Italie, Espagne) se sont également redressées en dépit d'une conjoncture difficile, grâce à une forte impulsion commerciale. Sur l'ensemble du semestre, l'international progresse ainsi de +47%.
Par ailleurs, des efforts de développement importants se sont poursuivis dans d'autres zones à fort potentiel (Amérique du Nord, Europe de l'Est, Moyen-Orient, Extrême-Orient). Cette activité de prospection commerciale se traduit par une croissance du nombre de nouveaux pilotes et du portefeuille d'opportunités commerciales, gages de visibilité pour l'avenir.
L'international représente au deuxième trimestre 46% du CA total de SES, taux qui devrait continuer de progresser dans les trimestres à venir.
 

Croissance en France
La France est à nouveau en croissance au deuxième trimestre (10,2 M€, +5%), mais surtout enregistre pour l'ensemble du premier semestre (20,2 M€) un rebond séquentiel de +7,5% par rapport au semestre précédent (18,8 M€ au S2 2012).
En dépit d'un niveau d'équipement déjà significatif et d'une conjoncture économique qui a limité les nouvelles installations, cette performance s'explique notamment par la fidélité et le taux de renouvellement de l'importante base installée de SES sur son marché domestique, et par la politique d'innovation de l'entreprise. Les nouveaux produits (G-tag+, NFC-tag) et logiciels de la gamme ont été introduits au sein de la majorité des grandes enseignes indépendantes et intégrées clientes de SES.
Au-delà de la distribution alimentaire, un travail important est actuellement en cours avec des équipes et des solutions dédiées pour appréhender pleinement le potentiel à venir de la distribution non alimentaire et spécialisée.
 

Leadership mondial
Au premier semestre 2013, SES a gagné des parts de marché et conforte sa position de N°1 mondial des solutions d'étiquetage électronique pour la grande distribution.
SES continue d'être à l'avant-garde en matière d'innovation. La révolution du « contactless » et des étiquettes interactives (NFC) est lancée avec une dizaine d'enseignes équipée dans 5 pays et des commandes de plus de 4 millions de NFC-tags enregistrées à fin juin. La gamme s'est en outre étendue avec la sortie de la Gtag+4 NFC, la plus petite étiquette graphique NFC à affichage dynamique existante aujourd'hui dans le monde.
En parallèle de la mise en place de ces infrastructures, les applications qui sous-tendront les nouveaux usages interactifs sont en cours de développement : « Nos clients distributeurs se préparent à faire entrer le digital dans leurs magasins et à dialoguer demain avec les consommateurs dans leurs rayons pour offrir de nouveaux services. Grâce à l'atout décisif des magasins intelligents, les grands distributeurs mondiaux savent qu'ils peuvent devenir désormais les leaders du commerce électronique et multi-canal », précise Thierry Gadou, Président de SES.
Perspectives : rentabilité à un point d'inflexion
Du fait principalement des investissements de croissance à l'international qui induisent un niveau de charges en avance de phase par rapport à la courbe du CA, et les nouvelles zones en développement n'ayant pas encore atteint un seuil de taille critique (Amériques, Apac notamment), la rentabilité pour le premier semestre devrait être inférieure à celle du semestre précédent. Cette situation est en cohérence avec le plan de marche de l'entreprise. Compte tenu des perspectives de croissance, la rentabilité devrait marquer comme prévu un point d'inflexion au second semestre.
 

SES anticipe ainsi pour le second semestre 2013 la poursuite d'une croissance soutenue tirée par l'international. L'offensive en matière d'innovation se poursuivra également avec le lancement de nouvelles offres et solutions technologiques. 
Thierry Gadou conclut : « SES avance à grands pas dans la mise en œuvre méthodique de son plan stratégique « i3 » centré sur trois priorités : international, innovation, industrialisation. Au second semestre, SES passera le cap des 50% de CA réalisé à l'international. À mesure que nous avançons et que se confirme le potentiel du marché, notre ambition se précise : être mondial ; être engagé auprès des plus grands distributeurs de la planète dans la révolution du digital ; accroître encore notre compétitivité grâce à notre position de N°1 et notre courbe d'expérience unique. Je sais que dans cette bataille,
nous pouvons compter sur un atout cardinal : la passion et le mental des collaborateurs de SES au service de nos clients »

 

Prochain communiqué
Résultat semestriel S1 2013 : 28 août 2013
 

A propos de Store Electronic Systems
Store Electronic Systems est leader des systèmes d'Etiquetage Electronique de Gondole (EEG) destinés à la grande distribution alimentaire et non alimentaire. Le Groupe conçoit, commercialise et installe chacun des composants du système (infrastructure logicielle et transmission, affichages, fixations), offrant ainsi une solution clé en main à ses clients. La gamme des produits et services proposés par SES permet aux distributeurs de dynamiser la gestion des prix de vente, d'améliorer la productivité en magasin et de développer de nouveaux usages sans contact pour les consommateurs.
 

Store Electronic Systems est cotée au compartiment C d'Euronext™ Paris.
Mnémo : SESLCodes ISIN : FR0010282822 – Reuters : SESL.PA – Bloomberg : SESL.FP
www.store-electronic-systems.com
 

Vos contacts
NewCap.
Florent Alba, Relations Investisseurs & Communication Financière – Tél. : 01 44 71 98 75, falba@newcap.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-32996-ses_cp-ca-s1-2013.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Chiffre d'affaires du 1er semestre 2013 : 11,4 M€

§ Stabilité des loyers et charges refacturées à périmètre comparable
§ Hausse des encours gérés, grâce notamment à la reprise de la gestion de la SCPI Capiforce Pierre

La SIIC PAREF, société foncière spécialisée dans l'investissement immobilier et la gestion pour compte de tiers, annonce un chiffre d'affaires de 11,4 M€ sur les 6 premiers mois de l'exercice 2013 en baisse de 10,2 % par rapport au 1er semestre 2012.

Chiffre d'affaires (en M€) 1er semestre 2013 1er semestre 2012 variation (%)  rappel 31 déc. 2012
Loyers et charges récupérées 8,5 9,4 -8,7% 18,1
dont habitation 0,9 1,5 -37,0% 2,5
dont commercial 7,6 7,9 -3,2% 15,7
Commissions de gestion 2,9 3,3 -14,5% 6,1
Chiffre d'affaires consolidé IFRS 11,4 12,7 -10,2% 24,2

Activité d'investissement
 

Les loyers (et charges récupérées) du 1er semestre 2013 s'établissent à 8,5 M€ contre 9,4 M€ au 1er semestre 2012, soit une baisse de 0,9 M€ due, pour 0,6 M€ à l'échéance en 2012 de certains usufruits temporaires (portant sur des immeubles d'habitation) et pour 0,3 M€ aux loyers de l'actif Berger cédé à la fin du 1er trimestre 2012.

A périmètre comparable (hors vente 2012 et hors fin d'usufruits), l'évolution des loyers est stable.

Le taux d'occupation à fin juin s'établit à 88%, stable par rapport à fin mars.

Au cours du 2ème trimestre, des baux ont été renégociés avec la société Dimotrans (sites de Saint-Etienne, Meythet et Thyez). Des avenants ont été signés en contrepartie d'un allongement de la durée ferme des baux.

La vente de Rueil-Malmaison a été signée le 30 mai, au prix de 3,3 M€ conformément au planning initial.

Enfin, la SCPI Interpierre France (consolidée par intégration globale) a procédé, le 30 mai, à l'acquisition auprès d'un institutionnel d'un ensemble immobilier à usage d'activités d'environ 4 600 m² sur la ZAC Parisud IV à Combs-la-Ville. Cet ensemble immobilier, construit en 2006, est loué depuis sa livraison à un locataire unique qui a signé un nouvel engagement ferme de 9 années en 2012.

Activité de gestion pour compte de tiers
 

Au cours du 1er semestre 2013, les commissions de gestion se sont élevées à 2,9 M€ contre 3,3 M€ au titre de la même période 2012, étant précisé qu'à méthode de consolidation comparable, les commissions 2012 se seraient élevées à 3,5 M€. La baisse est imputable aux commissions de souscription (SCPI) qui représentent 1,4 M€, contre 1,9 M€ au 1er semestre 2012. La collecte des SCPI avait bénéficié au 1er semestre 2012 de souscriptions exceptionnelles émanant d'institutionnels.

Les commissions de gestion sur encours des SCPI, OPCI et tiers gérés (et commissions diverses) ont représenté 1,5 M€ contre 1,4 M€ au 1er semestre 2012. Cette hausse s'explique notamment par l'effet favorable de la hausse des encours gérés et la reprise, au 1er janvier 2013, de la gestion de la SCPI Capiforce Pierre (qui représente des commissions sur encours de 0,3 M€ en base annuelle).

Les encours gérés pour compte de tiers (SCPI, OPCI) continuent de progresser. A la reprise de la SCPI Capiforce Pierre au 1er janvier, qui représente une augmentation de 42 M€, s'ajoute une hausse des encours sur le semestre de 33 M€, portant leur montant total à 664 M€ au 30 juin 2013. Le total des actifs détenus ou gérés par le groupe Paref, après élimination des doubles emplois (investissements de Paref dans les véhicules gérés par Paref Gestion) s'élève ainsi à 804 M€.

***

Prochaine communication financière :

Publication des résultats semestriels le 12 septembre 2013 après bourse et réunion de présentation à 17h30.

A propos de PAREF
Le groupe PAREF se développe sur deux secteurs d'activités complémentaires :

§ Investissement commercial et résidentiel : PAREF détient divers immeubles commerciaux en région parisienne et en province, ainsi que des immeubles d'habitation à Paris acquis en usufruit temporaire.

§ Gestion pour compte de tiers : PAREF Gestion, filiale de PAREF agréée par l'AMF, gère 4 SCPI et 2 OPCI.

Au 30 juin 2013, le groupe PAREF détient un patrimoine immobilier de 166 M€ et gère 664 M€ d'actifs pour compte de tiers.

Les titres PAREF sont cotés sur le compartiment C de NYSE Euronext Paris depuis décembre 2005

Code ISIN : FR0010263202 – Code Mnémo : PAR

 
Alain PERROLLAZ
Président du Directoire

Olivier DELISLE
Membre du Directoire

Tél. : 01 40 29 86 86

 
Agnès VILLERET
Relations Analystes Investisseurs

Lucie LARGUIER
Relations Presse financière

Tél. : 01 53 32 78 95 / 84 75
agnes.villeret@citigate.fr / lucie.larguier@citigate.fr

Plus d'informations sur le site internet www.paref.com


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-32888-communique-t2-2013.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

CHIFFRE D'AFFAIRES SEMESTRIEL 2013

 

  S1 2012 S2 2012 S1 2013 Variation
S1 2013 / S1 2012
Variation
S1 2013 / S2 2012
Chiffre d'affaires (M€) 10,8 9,9 11,9 +10,2 % +20,2 %

Les variations des taux de change n'ont pas d'impact significatif sur l'évolution du chiffre d'affaires du 1er semestre 2013

 

FAITS MARQUANTS

  • Record de facturation sur le 2ème trimestre à 6,5 millions d'euros
  • Record de facturation sur le mois de juin à 2,9 millions d'euros
  • MEDICREA USA franchit pour la 1ère fois en juin 2013 le seuil des 2 millions de dollars de facturation mensuelle

ACTIVITE

Le chiffre d'affaires du 1er semestre augmente de +10,2% à 11,9 millions d'euros par rapport à la même période en 2012, dans un marché qui ne montre pas de signe d'amélioration significative sous l'effet des baisses tarifaires imposées par les réformes des systèmes publics de santé, principalement en Europe. Dans ce contexte, seuls quelques acteurs dont MEDICREA, affichent des taux de croissance positifs.

« Notre chiffre d'affaires semestriel est en hausse de plus de +20% sur le marché américain, dont le potentiel pour le Groupe est exceptionnel. Notre stratégie d'innovation et de développement commercial reste focalisée sur le segment des chirurgies complexes de la colonne vertébrale. Cette spécialisation vise à faire de MEDICREA un acteur de premier plan dans ce segment sur lequel nous parvenons à prendre des parts de marché à nos concurrents américains, à valoriser notre recherche et à maintenir un niveau de marge élevé » indique Denys SOURNAC, Président et Directeur Général de MEDICREA.

Le Groupe enregistre coup sur coup un record mensuel, trimestriel et semestriel de ventes grâce au développement de ses filiales de distribution américaine, anglaise et française et à son déploiement sur de nouveaux marchés, principalement en Asie avec l'ouverture de quatre nouveaux pays en distribution depuis le début de l'exercice. « Cette stratégie nous permet progressivement de concentrer l'essentiel de notre chiffre d'affaires sur des zones géographiques où les marges sont élevées et de réduire notre exposition au marché européen, moins rentable et sur lequel les prix vont continuer de baisser » poursuit Denys SOURNAC.

Avec un point mort d'exploitation mensuel de 1,7 million d'euros, et une marge brute moyenne qui continue à progresser pour se rapprocher de 80%, le Groupe affichera au 30 juin 2013 un résultat opérationnel significatif et un résultat net positif.

« La réalisation de ces premiers bénéfices marque le franchissement d'une étape majeure dans l'histoire de notre entreprise et consacre une stratégie d'investissement de long terme initiée et déployée grâce au soutien depuis 2002 d'investisseurs privés et institutionnels visionnaires, courageux dans leurs choix et solides dans leurs décisions.

Je souhaite, à l'occasion de ce communiqué, les remercier chaleureusement au nom de toute l'entreprise pour leur confiance sans faille qui a permis de créer une très belle PME française innovante, rentable et ambitieuse pour l'avenir » conclut Denys SOURNAC.

 

PERSPECTIVES

Les prévisions d'activité sont bonnes, notamment aux Etats-Unis où la croissance des ventes du Groupe devrait se maintenir sur le 2ème semestre.

Les résultats 2013 devraient être en très forte amélioration par rapport à l'exercice précédent durant lequel l'équilibre d'exploitation avait presque été atteint.

Un point d'étape aura lieu fin juillet avec la FDA sur le dossier d'homologation de l'agrafe cervicale compressive K-JAWS®.

 

Prochaine publication : Résultats du 1er semestre 2013 : le 15 octobre 2013 après bourse.

 

A PROPOS DE MEDICREA (www.medicrea.com)

MEDICREA est spécialisé dans la conception, le développement, la fabrication et la commercialisation d'implants orthopédiques destinés exclusivement à la chirurgie de la colonne vertébrale. Evoluant sur un marché de 10 milliards de dollars, MEDICREA est une PME de 105 personnes qui se distingue par sa dynamique de développement et sa capacité d'innovation. La société bénéficie d'une notoriété croissante et développe des coopérations spécifiques privilégiées avec des chirurgiens parmi les plus visionnaires et créatifs en France, en Angleterre et aux USA.
Les produits brevetés et développés par MEDICREA apportent aux neurochirurgiens et aux orthopédistes spécialisés dans le rachis de nouvelles fonctionnalités et solutions chirurgicales moins invasives tout en étant plus rapides et plus faciles à mettre en œuvre que les techniques traditionnelles. Le Groupe a installé son siège à Neyron en région lyonnaise et possède sa propre unité de fabrication d'implants et d'instruments chirurgicaux à La Rochelle ainsi que trois filiales de distribution aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France.

 

Contacts :

MEDICREA
Denys Sournac, Président et Directeur Général
dsournac@medicrea.com
Fabrice Kilfiger, Directeur Financier
fkilfiger@medicrea.com
Tél : +33 (0)4 72 01 87 87
NewCap.
Communication financière / Relations Investisseurs et Presse
Sophie Boulila / Pierre Laurent
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 91
medicrea@newcap.fr

MEDICREA est coté sur ALTERNEXT de NYSE Euronext Paris
ISIN : FR 0004178572- Mnémonique : ALMED


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-32788-cp-medicrea-110713.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1ER SEMESTRE 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |