La société CAMAC Energy (connue par «CAMAC» ou la «Société») (NYSE MKT:
CAK) a annoncé aujourd’hui la réussite de ses acquisitions sismiques de
2D sur les terres aux blocs L-1B et L-16 dans la République du Kenya.

Le programme sismique 2D a été réalisé par la société limitée BGP Kenya
(connue par « BGP») et couvre environ 700 km de ligne sur L-1B et 325 km
de ligne sur L-16.

L’objectif de l’acquisition consiste à identifier des cibles
potentielles d’exploration dans le Paléozoïque, Jurassique, Crétacé et
aux sections tertiaires moyennes et basses, connues d’être pétrolifères
dans la région de l’Afrique de l’Est. Le sondage sismique, jumelé avec
la gravité aéroportée et les sondages magnétiques déjà complétés, sera
utilisé pour aider à identifier des cibles de forage potentielles sur le
bloc.

« Les résultats préliminaires de traitement des données dans le
domaine s’avèrent encourageants », a déclaré Segun Omidele, premier
vice-président chargé des Affaires de l’Exploration et de la Production.
« Ces sondages sismiques sont fondamentaux pour l’avancement de notre
programme de travail sur les terres Kenyanes, et notre compréhension du
potentiel des ressources sur ces blocs. Ils nous aideront également à
déterminer les emplacements possibles pour commencer notre forage
d’exploration ».

À propos de CAMAC Energy

CAMAC Energy est une société indépendante d’exploration et de production
de pétrole et de gaz spécialisée dans l?exploitation des ressources
énergétiques en Afrique subsaharienne. Son portefeuille d’actifs
comprend neuf licences dans quatre pays, couvrant une superficie de
43000 kilomètres carrés, dont la production actuelle et d’autres projets
d’exploration au large du Nigeria, ainsi que les licences d’exploration
au large du Ghana, de Kenya, de la Gambie, et sur les terres Kenyanes.
Le siège de CAMAC Energy est situé à Houston, au Texas. Pour de plus
amples informations sur CAMAC Energy, veuillez consulter le site
électronique suivant: www.camacenergy.com.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » aux
termes de l?article 27A de la loi sur les valeurs mobilières de 1933 et
l?article 21 E de la loi sur les bourses et les valeurs mobilières de
1934. Toutes les déclarations, outre les déclarations des faits
historiques, concernant les activités, les événements ou les
développements que la Société prévoient, croient ou anticipent qu’ils
aient ou puissent avoir lieu à l’avenir sont des déclarations
prospectives. Alors que la Société estime que les prévisions reflétées
dans ces déclarations prospectives sont raisonnables, elles impliquent
des hypothèses, des risques et des incertitudes, et peuvent se révéler
inexactes. Les résultats actuels de la Société pourraient différer
considérablement de ceux anticipés ou contenus dans ces déclarations
prospectives en raison de divers facteurs, y compris la capacité de la
Société à financer avec succès, forer et développer les prospects
identifiés dans ce communiqué, des risques et d’autres facteurs de
risque examinés dans les rapports périodiques de la Société déposés
auprès de la Commission fédérale américaine des opérations de Bourse
(Securities and Exchange Commission). Toutes les déclarations
prospectives sont expressément qualifiées dans leur intégralité par
cette déclaration de mise en garde. Vous ne devriez pas accorder une
confiance indue aux déclarations prospectives, qui ne sont valables qu’à
leurs dates respectives. La société décline toute obligation de mettre à
jour ces déclarations prospectives.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

CAMAC Energy finalise les acquisitions sismiques de 2D au Kenya

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |