Schlumberger Limited (NYSE : SLB) a déclaré aujourd’hui un chiffre
d’affaires sur l’exercice 2012 de 42,15 milliards USD contre
36,96 milliards USD en 2011.

Le bénéfice issu des activités poursuivies attribuable Schlumberger
pour l’exercice 2012, hors charges et crédits, a été de 5,58 milliards
USD, ce qui représente un bénéfice dilué par action de 4,17 USD contre
3,61 USD en 2011.

Résultats du quatrième trimestre

Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2012 a été de
11,17 milliards USD contre 10,61 milliards USD au troisième trimestre
2012 et de 10,30 milliards USD au quatrième trimestre 2011.

Le bénéfice issu des activités poursuivies attribuable Schlumberger,
hors charges et crédits, a été de 1,44 milliard USD, soit un bénéfice
inchangé en séquentiel, ce qui représente une baisse de 3 % en
glissement annuel. Le bénéfice dilué par action issu des activités
poursuivies, hors charges et crédits, a été de 1,08 USD, le même qu’au
trimestre précédent, et de 1,10 USD au quatrième trimestre 2011.

Schlumberger a enregistré des charges de 0,06 USD par action au
quatrième trimestre 2012, contre 0,02 USD par action au trimestre
précédent, et de 0,06 USD par action au quatrième trimestre 2011.

Le chiffre d’affaires de 11,17 milliards USD du segment Services sur
champs pétroliers a progressé de 5 % en séquentiel et de 8 % en
glissement annuel. Le bénéfice d’exploitation avant impôts de
2,2 milliards USD du segment Services sur champs pétrolier a augmenté de
1 % en séquentiel et est resté le même en glissement annuel.

Le président-directeur général de Schlumberger, Paal Kibsgaard a
indiqué : « Nous avons clôturé l’année avec un chiffre d’affaires de
plus de 42 milliards USD, en hausse de 14 %, avec une croissance des
Zones internationales de 4 milliards USD, soit 16 %, de loin leur plus
forte croissance depuis 2008. La croissance au plan international est
venue d’une forte activité d’exploration et de développement, la fois
en mer et sur les principaux marchés terre. En Amérique du Nord, nous
avons prouvé notre résistance aux défis lancés par les marchés terre,
en accroissant les affaires de l’entreprise de plus d’1 milliard USD,
soit 9 %, aidés par notre forte position sur le marché offshore, en
particulier dans la partie américaine du golfe du Mexique. De plus, le
bénéfice d’exploitation avant impôts de l’exercice a augmenté de 14 %,
le secteur International connaissant une hausse de 31 % et entraînant
une expansion des marges internationales de 226 points de base pour
atteindre 20,5 %, soit davantage que les marges nord-américaines de
20,3 %.

Nos résultats du quatrième trimestre ont affiché une poursuite de la
croissance sur les principaux marchés, laquelle s’ajoutent les ventes
de produits, de logiciels et multiclients classiques de fin d’exercice.
La performance est venue des zones internationales, qui ont fait preuve
d’une solide qualité de service et où la capacité de service a été
limitée pour certaines lignes de produits. Nos résultats ont néanmoins
souffert des ralentissements saisonniers et des retards contractuels
préalablement annoncés, ainsi que des coûts de mobilisation et de
démarrage de nouveaux projets. En Amérique du Nord, la solide
performance dans la partie américaine du golfe du Mexique a pris le pas
sur une activité plus faible que prévue au Canada et sur un nouvel
affaiblissement des marchés américains terre.

Une croissance importante du chiffre d’affaires a été enregistrée en
Amérique latine et dans les zones Moyen-Orient et Asie. Les marges
d’exploitation avant impôts ont progressé en Amérique latine, tandis que
dans la zone Moyen-Orient et Asie, les marges ont connu un déclin dans
les coûts de combinaison d’activités et ceux de démarrage de projets
IPM. Le chiffre d’affaires a baissé de 1 % dans la zone
Europe/CEI/Afrique, qui a également vu chuter ses marges en raison des
ralentissements saisonniers en mer du Nord et en Russie, combinés des
retards contractuels en Afrique du Nord. Les prix internationaux ont
continué progresser lentement, grâce une réalisation solide, de
nouvelles ventes technologiques et des appels d’offre proactifs sur les
contrats de petite moyenne taille.

En Amérique du Nord, les opérations de forage en eau profonde se sont
traduits par une forte activité et par une excellente performance dans
la partie américaine du golfe du Mexique, où les résultats ont plus que
compensé une activité de forage plus faible et l’impact de prix plus
faibles sur le sol américain pour les services de fracturation
hydraulique, de forage, de tubage enroulé et de travail au câble dans
des trous entubés. En conséquence, le chiffre d’affaires et les marges
avant impôts en Amérique du Nord ont tous deux progressé en séquentiel.

Parmi les faits technologiques saillants du trimestre, WesternGeco a
conclu la première saison IsoMetrix avec trois projets commerciaux,
alors que la technologie continue d’attirer l’attention au moment où
l’exploration de prospects de réservoirs difficiles et complexes est en
pleine évolution. Deux navires IsoMetrix seront disponibles en 2013.
Entre temps, la technologie d’enregistrement Wireline ThruBit* de
vidange du trou découvert a connu une pénétration substantielle du
marché sur le sol américain et le modèle d’entreprise SPARK* de Well
Services a également connu une certaine croissance, de par son approche
unique qui consiste offrir aux clients l’accès nos systèmes
hydrauliques incorporés, tout en utilisant leur propre personnel et leur
propre puissance hydraulique.

L’environnement macroéconomique mondial demeure incertain, tandis que
les perspectives de croissance du PIB pour 2013 restent inchangées. La
demande mondiale en pétrole devrait croître et atteindre des niveaux
similaires ceux de 2012. L’offre connaîtra une nouvelle croissance en
Amérique du Nord, tandis que d’autres productions hors OPEP seront
probablement toujours confrontées des problèmes de retard et de
déclin. Sauf événements macroéconomiques ou géopolitiques inattendus,
les capacités mondiales inutilisées devraient rester largement
inchangées.

Avec une hausse prévue des dépenses internationales d’exploration et de
production de près de 10 % pour l’année prochaine et une forte activité
en perspective pour la partie américaine du golfe du Mexique,
Schlumberger présente de bonnes perspectives de croissance, avec un
portefeuille d’affaires équilibré, une vaste empreinte géographique et
de fortes capacités d’exécution ».

Autres événements

  • Le 15 novembre 2012, Schlumberger et Cameron International Corporation
    (« Cameron ») ont annoncé la signature d’un accord concernant la
    création de OneSubsea™, une coentreprise destinée la fabrication et
    au développement de produits, de systèmes et de services pour le
    marché du pétrole et du gaz sous-marins. Schlumberger détiendra 40 %
    de OneSubsea. La transaction est assujettie aux approbations
    réglementaires et d’autres conditions habituelles de signature et
    devrait être conclue d’ici le deuxième trimestre 2013. En vertu des
    dispositions de l’accord, Cameron et Schlumberger contribueront chacun
    la coentreprise avec l’ensemble de leurs activités sous-marines
    respectives et Schlumberger effectuera un paiement de 600 millions USD
    en espèces Cameron. Cameron sera chargé de la gestion de OneSubsea
    et Schlumberger comptabilisera la valeur de consolidation pour son
    investissement dans la coentreprise.
  • Le 20 décembre 2012, Gazprom Geologorazvedka et Schlumberger ont signé
    un accord-cadre de coopération technologique destiné optimiser
    l’efficacité de l’exploration pour les champs terre et en mer de
    Gazprom et les zones de permis de la Fédération de Russie. L’accord
    comprend l’introduction de la technologie et des produits logiciels
    Schlumberger, et le développement d’un programme de formation du
    personnel. Cet accord fait suite l’accord-cadre technologique signé
    en 2008 entre Gazprom et Schlumberger.
  • Le 17 janvier 2013, le conseil d’administration a approuvé une
    augmentation de 13,6 % du dividende trimestriel. Le prochain dividende
    trimestriel, qui passera 0,3125 USD par action ordinaire en
    circulation, sera distribué le 12 avril 2013 aux actionnaires inscrits
    le 20 février 2013.
État des résultats consolidés condensés
(en millions USD, sauf montants par action)
Quatrième trimestre Douze mois
Périodes closes le 31 décembre 2012 2011 2012 2011
Chiffre d’affaires $ 11 174 $ 10 301 $ 42 149 $ 36 959
Intérêts et autre bénéfice net(1) 35 35 172 130
Charges
Coût des ventes(2) 8798 7997 33 056 28 949
Recherche & ingénierie 307 273 1168 1073
Frais généraux & administratifs(2) 111 98 405 417
Fusion & intégration(2) 60 22 128 113
Restructuration(2) 33 33
Intérêts 93 86 340 298
Revenu avant impôts 1807 1860 7191 6239
Impôts sur le revenu(2) 436 457 1723 1509
Bénéfice issu des activités poursuivies 1371 1403 5468 4730
Bénéfice issu des activités abandonnées 16 51 277
Résultat net 1371 1419 5519 5007
Bénéfice net attribuable aux participations minoritaires 9 5 29 10
Bénéfice net attribuable Schlumberger $ 1362 $ 1414 $ 5490 $ 4997
Montants Schlumberger attribuables au :
Bénéfice issu des activités poursuivies Schlumberger (2) $ 1362 $ 1398 $ 5439 $ 4720
Bénéfice issu des activités abandonnées 16 51 277

Résultat net

$ 1362 $ 1414 $ 5490 $ 4997
Bénéfice dilué par action de Schlumberger
Bénéfice issu des activités poursuivies Schlumberger (2) $ 1,02 $ 1,04 $ 4,06 $ 3,47
Bénéfice issu des activités abandonnées 0,01 0,04 0,20
Résultat net $ 1,02 $ 1,05 $ 4,10 $ 3,67
Moyenne des actions en circulation 1328 1338 1330 1349
Moyenne des actions en circulation après dilution 1336 1347 1339 1361
Dépréciation et amortissement inclus dans les dépenses(3) $ 930 $ 859 $ 3500 $ 3274
1) Inclut les intérêts créditeurs :
Quatrième trimestre 2012 – 5 millions USD (2011 – 11 millions USD)
Douze mois 2012 – 29 millions USD (2011 – 39 millions USD)
2) Cf. pages 6 pour plus de détails sur les charges et crédits.
3)

Print Friendly, PDF & Email

ATTENTION – RECTIFICATION : Revoici la dépêche corrigée: Schlumberger annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2012

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
lectus accumsan velit, sit venenatis nunc ante. ut