Le 18 février 2016
RÉSULTATS ANNUELS 2015

RÉSULTATS 2015

  • Chiffre d’affaires de 26,1 milliards d’euros, en hausse de 4,6%, en recul de 3,2% à données comparables[1]
  • EBITDA[2] de 2 447 millions d’euros, en hausse de 858 millions d’euros, et de 576 millions d’euros à données comparables
  • Résultat d’exploitation de 816 millions d’euros, en hausse de 945 millions d’euros et de 698 millions d’euros à données comparables ; résultat net de 118 millions d’euros
  • Baisse de 0,6% du coût unitaire[3] à données comparables
  • Réduction significative de la dette nette2, de 5,4 milliards d’euros à fin 2014 à 4,3 milliards d’euros au 31 décembre 2015

QUATRIÈME TRIMESTRE 2015

  • Chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’euros, en hausse de 2,2% et en baisse de 3,4% à données comparables
  • Effet négatif sur le chiffre d’affaires des attentats à Paris estimé à 120 millions d’euros
  • EBITDA de 551 millions d’euros, en hausse de 188 millions d’euros à données comparables
  • Résultat d’exploitation de 150 millions d’euros, en hausse de 284 millions d’euros à données comparables

PERSPECTIVES

  • Niveau élevé d’incertitudes concernant le prix du carburant et les recettes unitaires en raison du contexte géopolitique et du niveau de capacité de l’industrie
  • Impact de la baisse du prix du carburant sur le résultat susceptible d’être compensé en grande partie par la pression sur les recettes unitaires et un effet change négatif
  • Poursuite d’une dynamique de réduction du coût unitaire de l’ordre de 1% en 2016
  • Cash flow libre d’exploitation après cessions compris entre 0,6 et 1,0 milliard d’euros en 2016
  • Poursuite d’un désendettement significatif

Le Conseil d’administration de la société Air France-KLM, sous la présidence d’Alexandre de Juniac, s’est réuni le 17 février 2016 pour examiner les comptes annuels de l’exercice 2015.

Alexandre de Juniac a déclaré :
«Nous sommes très heureux d’annoncer des résultats positifs et une réduction de la dette nette pour le Groupe en 2015, reflétant les efforts de l’ensemble du personnel et la fidélité de nos clients. Les mesures déployées dans le cadre de Transform 2015 ont porté leurs fruits et nous poursuivons la stratégie du plan Perform 2020 d’une croissance ciblée dans le long courrier, la maintenance et l’activité de low cost européenne, tout en restructurant les activités déficitaires et en réduisant les coûts unitaires. Malgré l’environnement favorable créé par la faiblesse des prix du carburant, nous confirmons notre ambition d’améliorer notre compétitivité dans un contexte économique et géopolitique qui demeure très incertain.»

Chiffres clés

Quatrième trimestre Exercice annuel
2015 2014 Variation 2015 2014 Variation
Passagers transportés (milliers) 21 323 21 047 +1,3% 89 821 87 358 +2,8%
Capacité totale (millions d’ESKO) 81 639 81 565 +0,1% 337 993 332 602 +1,6%
Chiffre d’affaires (m?) 6 346 6 212 +2,2% 26 059 24 912 +4,6%
Variation à données comp.2 (%) -3,4% -3,2%
EBITDAR (m?) 816 543 +273 3 474 2 462 +1 012
EBITDA (m?) 551 316 +235 2 447 1 589 +858
Marge d’EBITDA 8,7% 5,1% +3,6 pt 9,4% 6,4% +3,0 pt
EBITDA à données comp. (m?) +188 +576

Résultat d’exploitation (m?)

150 -169 319 816 -129 945
Marge d’exploitation 2,4% -2,7% +5,1 pt 3,1% -0,5% +3,6 pt
Résultat d’exploitation à données comparables +284 +698

Résultat net, part groupe (m?)

276 308 -32 118 -225 +343
Résultat net retraité part du groupe2 (m?) 23 -307 +330 220 -540 +760
Résultat net par action (?) 0,91 1,07 -0,16 0,34 -0,75 +1,09
Résultat net dilué par action (?) 0,77 0,78 -0,01 0,34 -0,75 +1,09
Résultat net retraité par action (?) 0,06 -1,03 +1,09 0,68 -1,82 +2,50
Résultat net retraité dilué par action (?) 0,06 -1,03 +1,09 0,68 -1,82 +2,50
Cash-flow libre d’exploitation (m?) 73 -101 +174 606 -164 +770
Dette nette en fin de période (m?) 4 307 5 407 -1 100

Les états financiers consolidés du Groupe ont été révisés à compter du 1er janvier 2015 afin d’améliorer leur lisibilité. Les changements sont les suivants :

  • En raison de son développement rapide, l’activité de Transavia est maintenant présentée comme un secteur d’activité distinct. L’activité de transport de passagers est ainsi renommée de « Passage » à « Passage réseaux ».
  • Les éléments de production capitalisée ne sont plus ventilés par nature de dépense, mais ils sont désormais entièrement imputés sur la ligne « Autres produits et charges » du compte de résultat. L’impact par trimestre de ce retraitement est détaillé en annexe.
  • Les effets change liés à la réévaluation des provisions en devises sont à présent isolés sur la ligne « Autres produits et charges financiers » alors qu’ils étaient jusqu’alors enregistrés sur la ligne « Amortissements, dépréciations et provisions ». Le taux de clôture est utilisé pour convertir les montants provisionnés à la clôture. Antérieurement, le Groupe utilisait le taux moyen du dollar pour convertir les provisions maintenance. Les comptes consolidés au 31 décembre 2014 ont été retraités afin de permettre la comparaison. L’impact de ce retraitement est détaillé en annexe.
  • Les coûts de personnel intérimaires ne sont plus enregistrés en « Charges externes » mais en « Frais de personnel »

Exercice 2015

Sur l’année 2015, le chiffre d’affaires total s’est établi à 26,1 milliards d’euros, contre 24,9 milliards d’euros, en hausse de 4,6%. Hors grève, le chiffre d’affaires a augmenté de 2,5%, en raison principalement d’un fort effet change. A données comparables, le chiffre d’affaires total est en baisse de 3,2%

Le résultat du quatrième trimestre 2015 a été affecté par les attaques terroristes à Paris de novembre. Leur impact estimé sur le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2015 a été de 120 millions d’euros.

Les charges d’exploitation ont augmenté de 0,8% par rapport à 2014, et en baisse de 5,8% à données comparables. Hors carburant, elles ont augmenté de 3,5% et de 1,1% à données comparables. Le coût unitaire par ESKO a baissé de 0,6% à change, prix du carburant et charges liées aux retraites constants, pour une production mesurée en ESKO en hausse de +0,2%, ajusté pour la grève.
La facture carburant s’est élevée à 6 183 millions d’euros, en baisse de 6,7% à données publiées et en baisse de 22,3% à données comparables. Sur la base des courbes à terme au 5 février 2016, la facture carburant de l’année 2016 devrait atteindre 4,5 milliards d’euros[4].

Les coûts totaux de personnel (y compris intérimaires) ont augmenté de 2,8% à 7 852 millions d’euros. Ils incorporent une hausse (non cash) de 139 millions d’euros des charges liées aux retraites enregistrées chez KLM en raison des nouvelles hypothèses actuarielles (baisse du taux d’actualisation). A charge de retraite et périmètre constants, et ajustés pour la grève, ils étaient en augmentation de 0,7%. Hors intéressement des salariés, les coûts nets de personnel ont baissé de 0,2%.

Pendant l’année 2015, l’impact positif des évolutions de taux de change sur les recettes s’est établi à 1 510 millions d’euros. En dépit de l’augmentation du profit généré par les couvertures de change arrivées à échéance, l’effet négatif sur les coûts a atteint 1 688 millions d’euros. L’effet net des variations de change sur le résultat d’exploitation a donc été négatif de 178 millions d’euros.

L’EBITDAR s’est établi à 3 474 millions d’euros, en hausse de 1 012 millions d’euros. A données comparables, l’EBITDAR était en hausse de 585 millions d’euros, tiré par une bonne dynamique commerciale au cours du deuxième semestre. Sur l’année 2015, 30% de l’économie sur le prix du carburant a été conservée ; l’effet positif de 1 721 millions d’euros hors change a été compensé en partie par la pression sur les recettes unitaires (impact négatif de 1 028 millions d’euros) et les variations de change (effet négatif de 178 millions d’euros).

L’EBITDA a progressé de 858 millions d’euros à 2 447 millions d’euros. A données comparables, l’EBITDA a augmenté de 576 millions d’euros, principalement grâce à la bonne performance de l’activité Passage réseaux, en amélioration de 625 millions d’euros à données comparables sur l’année pleine.

Exercice annuel
EBITDA par secteur d’activité (m?) 2015 2014
hors grève
Variation
à données
comparables
Passage réseaux 2 124 1 617 +625
Cargo -210 -126 -43
Maintenance 453 464 -49
Transavia 2 -8 +41
Autres 78 67 +2
Total 2 447 2 014 +576

Pour l’année 2015, à données comparables, l’EBITDA a progressé de 341 millions euros chez Air France et de 221 millions d’euros chez KLM. Les marges d’EBITDA étaient en hausse pour les deux compagnies, et s’élevaient à 9,3% chez Air France et 9,2% chez KLM.

Exercice annuel
EBITDA par compagnie (m?) 2015 2014
hors grève
Variation
à données
comparables
Air France 1 525 1 282 +341
Marge d’EBITDA 9,3% 8,0% +1,1 pt
KLM 911 722 +221
Marge d’EBITDA 9,2% 7,5% +1,9 pt
Autres/éliminations 11 9 +14
Total 2 447 2 014 +576

Le résultat d’exploitation pour l’année 2015 s’est établi à 816 millions d’euros, contre un résultat négatif de 129 millions d’euros en 2014, en amélioration de 945 millions d’euros. A données comparables, le résultat d’exploitation a progressé de 698 millions d’euros, ajusté de la grève (impact de 425 millions d’euros) et de l’effet change (impact négatif de 178 millions d’euros).

Le résultat net, part du groupe s’est élevé à 118 millions d’euros contre -225 millions d’euros un an plus tôt. Il intégre notamment le résultat non récurrent lié à la plus-value sur la vente d’actions Amadeus (+218 millions d’euros) et les créneaux horaires à Londres Heathrow(+230 millions d’euros), compensé par l’évolution de la valeur du portefeuille de couvertures carburant (-225 millions d’euros), l’impact de la perte de change non réalisée (-360 millions d’euros) et des charges de restructuration (-159 millions d’euros). Sur une base retraitée, le résultat net part du groupe s’est établi à 220 millions d’euros contre -540 millions d’euros en 2014, progressant ainsi de 760 millions d’euros.

Le résultat net par action, de base et dilué, s’est élevé à 0,34 euro (-0,75 euros en 2014), et à 0,68 euro sur une base retraitée (-1,82 euro en 2014). Le conseil d’administration a décidé de ne pas soumettre à la prochaine Assemblée Générale le versement d’un dividende.

Le retour sur capitaux employés2 (ROCE) a progressé de 3,4 points à 8,6% à la fin de 2015.

Quatrième trimestre 2015

Au quatrième trimestre 2015, le chiffre d’affaires s’est établi à 6,3 milliards d’euros, contre 6,2 milliards d’euros en 2014, en hausse de 2,2%, mais en baisse de -3,4% à données comparables. L’évolution des taux de change a eu un impact positif de 276 millions d’euros sur le chiffre d’affaires, principalement en raison du renchérissement du dollar face à l’euro.

L’EBITDAR s’est élevé à 816 millions d’euros, en progression de 273 millions d’euros sur 2014.
L’EBITDA s’est établi à 551 millions d’euros, en hausse de 235 millions d’euros. Il a augmenté de 188 millions d’euros à données comparables, principalement grâce à l’amélioration de la performance de l’activité Passage réseaux.

Le résultat d’exploitation s’est établi à 150 millions d’euros, contre -169 millions d’euros en 2014. L’évolution des taux de change a eu un impact négatif sur le résultat d’exploitation du trimestre de 59 millions d’euros.

Activité Passage réseaux[5]

Passage réseaux Année 2015 Année 2014 Variation Variation
à données
comparables
Passagers transportés (milliers) 79 016 77 450 +2,0%
Capacité (millions de SKO) 276 899 270 789 +2,3% +0,7%
Trafic (millions de PKT) 235 715 229 347 +2,8% +1,2%
Coefficient d’occupation 85,1% 84,7% +0,4 pt +0,4 pt
Chiffre d’affaires total (m?) 20 541 19 570 +5,0% -2,6%
Chiffre d’affaires passager régulier (m?)* 19 707 18 740 +5,2% -2,6%
Recette unitaire au SKO (cts ?) 7,12 6,92 +2,8% -3,3%
Recette unitaire au PKT (cts ?) 8,36 8,17 +2,3% -3,7%
Coût unitaire au SKO (cts ?) 6,81 6,95 -2,0% -6,7%
Résultat d’exploitation (m?) 842 -83 +925 +687
Dont long-courrier (estimé) 1 140 740 +400
Dont alimentation moyen-courrier des hubs (estimé) -230 -320 +90
Dont point-à-point moyen-courrier (estimé) -70 -120 +50

* 2014 retraité d’un changement d’affectation de recettes (45 millions d’euros transférés du chiffre d’affaires « autres recettes passage » au « passage régulier »)

Sur l’année 2015, le chiffre d’affaires de l’activité Passage réseaux s’est établi à 20 541 millions d’euros, en hausse de 5% et en baisse de 2,6% à données comparables. Le résultat d’exploitation de l’activité passage s’est établi à 842 millions d’euros, contre une perte de 83 millions d’euros en 2014, soit une augmentation de 925 millions d’euros. A données comparables, le résultat d’exploitation progresse de 687 millions d’euros.

Le Groupe a poursuivi sa croissance maîtrisée des capacités, en hausse de seulement 0,7% pour l’activité passage hors impact grève. La recette unitaire au siège-kilomètre offert (RSKO) est restée volatile, en hausse de 2,0% en nominal corrigé de la grève et en baisse de 3,3% à données comparables.

Sur le réseau long-courrier, la capacité mesurée en sièges kilomètres offerts (SKO) était en hausse de 3,0%, tandis que la recette unitaire a baissé de 4,4% hors change, impactée par les déséquilibres offre-demande sur différents réseaux, et par la forte chute de la demande au départ du Brésil et du Japon. De plus, plusieurs lignes ont été affectées par les réductions de budget de voyages mises en oeuvre par les clients du secteur pétrolier, en particulier en Afrique. Néanmoins, le résultat d’exploitation estimé de l’activité long-courrier a progressé de 400 millions d’euros à 1 140 millions d’euros.

Comme prévu, les capacités moyen-courrier point-à-point (hors hubs de Paris et Amsterdam) ont été réduites de 11,5% supplémentaires, permettant une amélioration significative de la recette unitaire de 7,0% à données comparables, ce qui a contribué à une amélioration du résultat d’exploitation de l’activité point-à-point de 50 millions d’euros. La recette unitaire de l’activité moyen-courrier alimentant les hubs (Paris et Amsterdam) a baissé de 1,6% à données comparables. Le résultat d’exploitation estimé de l’activité hub a été négatif de 230 millions euros, en amélioration de 90 millions d’euros par rapport à 2014.

Le coût unitaire au siège kilomètre offert (CSKO) a été réduit de 6,7% supplémentaire à données comparables. Corrigé de l’effet positif de la facture carburant et des charges retraites supplémentaires, le CSKO a baissé de 0,5% sur l’année.

Sur l’année 2016, le Groupe maintiendra une forte discipline sur les capacités de l’activité passage réseaux, qui devraient rester stables.

Passage réseaux T4
2015
T4
2014
Variation Variation
à données
comparables
Passagers transportés (milliers) 19 156 19 095 +0,3%
Capacité (millions de SKO) 67 636 67 019 +0,9% +0,9%
Trafic (millions de PKT) 56 719 55 763 +1,7% +1,7%
Coefficient d’occupation 83,9% 83,2% +0,7 pt +0,7 pt
Chiffre d’affaires total (m?) 4 983 4 861 +2,5% -2,7%
Chiffre d’affaires passager régulier (m?)* 4 787 4 648 +3,0% -2,3%
Recette unitaire au SKO (cts ?) 7,08 6,94 +2,1% -3,2%
Recette unitaire au PKT (cts ?) 8,44 8,34 +1,3% -4,0%
Coût unitaire au SKO (cts ?) 6,85 7,19 -4,8% -9,9%
Résultat d’exploitation (m?) 156 -171 +327 +292

* T4 2014 retraité d’un changement d’affectation de recettes (16 millions d’euros transférés du chiffre d’affaires « autres recettes passage » au « passage régulier »)

Au quatrième trimestre 2015, le chiffre d’affaires de l’activité passage s’est élevé à 4 983 millions d’euros, en hausse de 2,5%, mais en baisse de 2,7% à données comparables. Les recettes ont subi l’effet négatif des attaques terroristes à Paris en novembre 2015, estimé à 120 millions d’euros. Le résultat d’exploitation de l’activité passage s’est établi à 156 millions d’euros, contre -171 millions d’euros un an plus tôt, en hausse de 327 millions d’euros sur une base publiée et de 292 millions d’euros à données comparables.

La recette unitaire au siège-kilomètre offert (RSKO) a progressé de 2,1% et a baissé de 3,2% à données comparables.

Activité Cargo

Activité cargo Année 2015 Année 2014 Variation Variation
à données
comparables
Tonnage transporté (milliers) 1 206 1 303 -7,5%
Capacité (millions de TKO) 14 908 15 608 -4,5% -5,8%
Trafic (millions de TKT) 9 008 9 843 -8,5% -10,0%
Coefficient de remplissage 60,4% 63,1% -2,6 pt -2,7 pt

Print Friendly, PDF & Email

AIR FRANCE – KLM : RESULTATS ANNUELS 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
commodo mattis ut nunc at ut eget venenatis Phasellus ut felis et,