Nous suivre avec :

Inscription à la Newsletter

1ère WEBTV 100% Actualités sur la Bourse, l'Économie et les Entreprises

Entreprises : stratégie et résultats

Toutes les vidéos de la thématique

30 Août 2013

Résultats semestriels 2013 : Interview Philippe Audouin Directeur Financier Eurazeo

Stratégie et perspectives de la société qui a multiplié les cessions

120 vue(s)

Stratégie et perspectives de la société qui a multiplié les cessions.

Philippe Audouin, le Directeur Financier d'Eurazeo était notre invité pour parler de ces résultats semestriels 2013, il répond également dans cette vidéo aux questions relatives à l'actualité du groupe Accor qui vient de changer de Direction Générale. 

Le nouveau dirigeant Sébastien Bazin n'a pas "le droit à l'erreur", il connait le groupe depuis longtemps, ancien dirigeant de Colony actionnaire comme d'Eurazeo de l'entreprise de services. "Quel que soit le dirigeant, il n'avait plus le droit à l'erreur" dit Philippe Audouin, qui indique également qu'Eurazeo restera au capital.

Web TV www.labourseetlavie.com : Philippe Audouin, bonjour. Vous êtes directeur financier d’Eurazeo. On va parler avec vous de l’activité et les résultats sur le premier semestre, sur les perspectives, comment s’est passé globalement ce premier semestre pour vous ? Est-ce que la conjoncture a eu un impact sur les entreprises dans lesquelles vous investissez ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : La  Conjoncture bien sûr a eu un impact, mais pour nous cela a été un trimestre, un semestre important. C’est un semestre où nous avons eu de nombreuses opérations. Nous avons réalisé depuis le début de l’année, et jusqu’à aujourd’hui, cinq cessions et pas moins de quatre acquisitions. Alors pourquoi est-ce que l’on a cédé maintenant ? On a cédé maintenant parce que deux conditions nécessaires étaient réunies. La première, c’est que dans notre travail d’accompagnement, de développement et de transformation des entreprises, on avait atteint pour un certain nombre de nos entreprises une bonne étape, et puis la deuxième condition, c’est qu’effectivement, et vous l’avez rappelé, les marchés ont été bons. Le sens du timing est très important. Quand nous avons cédé au premier trimestre notre participation dans Edenred, c’était au moment où cette société avait atteint le cours le plus haut jamais atteint avant et jamais atteint depuis. Je suis convaincu qu’elle rattrapera ce cours-là parce que cela reste une très belle société, pour autant c’était précisément le jour du plus haut de la société

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on peut dire qu’effectivement il y a ce timing. Au-delà de cela, il peut y avoir une accélération de la rotation des actifs parce qu’il y a besoin aussi de trouver des relais de croissance, de trouver d’autres entreprises ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : En réalité, on a fait ce que l’on a dit. On l’avait annoncé, on avait dit au début d’année, et je crois que l’on en avait parlé ensemble, que l’on pouvait s’attendre à une accélération de la rotation de nos actifs et nous l’avons réalisée. Ces actifs, encore une fois, étaient devenus suffisamment mûrs pour que nous puissions  les céder et dégager des ressources qui nous permettent d’investir dans de nouveaux actifs pour entreprendre le même travail de développement.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, ce que regarde toujours les investisseurs de près vous concernant, c’est bien sûr la situation financière, savoir si l’endettement, par exemple, s’est amélioré. Qu’est-ce que l’on peut en dire sur ce premier semestre ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : On peut dire deux choses, et vous avez raison, pour nous c’est un point très important. C’est un peu inscrit dans l’ADN d’Eurazeo, on ne veut pas de dette structurelle au niveau d’Eurazeo. Il y a évidemment des dettes d’exploitation ou  parfois des dettes d’acquisition dans les sociétés en dessous, mais on ne veut pas empiler les dettes à tous les étages. Aujourd’hui Eurazeo SA n’a aucune dette. Notre trésorerie, qui a progressé de 500 millions au cours du semestre et qui se monte à près de 800 millions aujourd’hui, est une trésorerie sans aucune dette en face, notre trésorerie brute est égale à notre trésorerie nette, cela mérite d’être souligné, et au niveau des sociétés du groupe, l’endettement consolidé est passé en 12 mois, il a baissé de 2 milliards d’euros, un peu plus de 2 milliards d’euros, pour s’établir à 3,2 milliards d’euros c’est-à-dire une baisse de 39 % en 12 mois.

Web TV www.labourseetlavie.com : Un sujet qui vient de faire l’actualité, c’est Accor que vous connaissez bien forcément, cela fait partie de vos participations, pour ceux qui suivent le dossier depuis longtemps, ils ont en tête qu’Eurazeo, comme Colony d’ailleurs, était rentré à un cours assez élevé, en tout cas à l’époque cela ne le paraissait peut-être pas, et que cet accompagnement quand même a été difficile puisque quand on regarde le cours de bourse sur Accor sur les dernières années, c’est une vraie catastrophe pour l’actionnaire, aujourd’hui comment vous réagissez déjà à ce qui s’est passé, c’est-à-dire le nouveau management ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Si on regarde les chiffres qui ont le mérite d’être objectifs, le prix auquel nous somme rentrés chez Accor  est un prix qui fait que lors de la cession d’Edenred qui, vous vous souvenez, était un spin-off de l’accord dans lequel nous étions entrés, nous avons fait à peu près deux fois notre investissement sur cette cession d’Edenred, et sur la partie Accor qui reste, on est aujourd’hui légèrement au-dessus de notre prix de revient, de sorte que, en global, si vous voulez, c’est déjà une bonne opération financière. Pour autant, on n’envisage pas de sortir maintenant d’Accor dans son activité hôtellerie, dans son activité hospitalité, parce que l’on pense qu’il reste beaucoup de choses à faire dans cette société, c’est une très, très belle société qu’il faut continuer de développer.

Web TV www.labourseetlavie.com : On se pose des questions puisque on a vu,  quand on voit une entreprise, c’est une entreprise du CAC 40 pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Accor une des plus belles entreprises françaises, mais on voit ce management qui change constamment, on sait très bien, vous êtes un investisseur, Eurazeo est un investisseur plutôt long terme sur les entreprises que vous accompagnez, on ne retrouve pas chez Accor ce côté long terme. Moi j’ai connu, je dirais, avec ma propre expérience de journaliste, cela fait déjà quatre ou cinq présidents.

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Oui, alors il faut peut-être distinguer l’horizon de temps des présidents et celui de la société. Les travaux qui sont faits chez Accor, les décisions qui sont prises sont quand même des décisions qui s’inscrivent dans le long terme, décisions de développement dans un certain nombre de géographies, le repositionnement des marques, etc., sont toutes des décisions dans le long terme. Après, les personnes malheureusement ont changé, je le regrette. Je pense qu’avec Sébastien Bazin nous avons un bon président pour Accor, quelqu’un qui connaît la société, qui est complètement engagé dans la société, qui partage une vision stratégique. Il a été quand même élu à l’unanimité du conseil, y compris la totalité des indépendants, et avec l’approbation des fondateurs du groupe Accor, donc il rassemble sur sa tête beaucoup d’opinions convergentes. Maintenant il lui reste à réaliser la suite de la transformation.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui parce que c’est l’ancien dirigeant de fonds d’investissement plutôt spécialisé sur l’immobilier qui effectivement exigeait un certain nombre de choses du management d’Accor, qui aujourd’hui vient à la tête, donc quelque part il n’a plus le droit à l’erreur lui ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Quel que soit le dirigeant, il n’avait plus le droit à l’erreur de toute façon.

Web TV www.labourseetlavie.com : On verra, donc en tout cas vous, vous rappelez effectivement cette participation-là, autour de 10 %, c’est ça à peu près aujourd’hui ?

 Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Oui, un peu moins de 10 %.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour l’instant vous la gardez, il n’y a pas de cession à court terme ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Non.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc que vous en attendez plus ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Nous sommes là et nous allons continuer de l’accompagner.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives effectivement d’investissements, on voit dans votre communication des dossiers  sur l’environnement, sur la santé, cela fait partie effectivement des nouvelles perspectives d’investissements ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Oui, nous avons identifié un certain nombre de tendances structurelles, des vraies tendances de fond, qui ne sont pas très originales, mais… comme par exemple le développement des classes moyennes dans les pays émergents, le vieillissement de la population, qui sont des vraies tendances de fond, un certain nombre de ruptures technologiques, et à partir de là, nous avons identifié des secteurs qui nous paraissaient en relation avec ces tendances de fond. Alors effectivement, il y a la santé, il y a le luxe, le luxe permet de s’appuyer sur le développement des classes moyennes dans les pays émergents, il y a un certain nombre de choses comme cela, et les investissements que nous avons réalisés, les quatre investissements que nous avons réalisés depuis le début de l’année s’inscrivent tous les quatre dans ces tendances-là, l’objectif étant de rechercher des entreprises capables de délivrer une croissance organique attractive, comme base je dirais, pour créer de la valeur, ce qui n’exclut pas évidemment des acquisitions et de compléter cette croissance organique par de la croissance externe, mais déjà d’avoir un socle, un socle positif.

Web TV www.labourseetlavie.com : Ce qui se passe sur les marchés notamment marchés émergents, ce qui s’est passé et ce qui se passe en ce moment, sur cette crainte sur les pays  émergents, est-ce que cela vous  incite à plus de prudence sur les prochains mois ? Comment vous allez justement investir ? Est-ce que vous allez être peut-être plus prudent compte tenu de ce qui se passe ?

Philippe Audouin, Directeur financier de Eurazeo : Je crois que l’on a toujours essayé d’être prudent dans nos investissements. Parfois on a péché par excès de prudence, on a parfois raté de bons investissements, mais voilà, il vaut mieux se tromper dans ce sens-là. Les marchés émergents restent quand même un fantastique réservoir de croissance. Nous avons ouvert un bureau en Chine au début de l’année, dont l’objectif d’ailleurs n’est pas d’investir directement dans des sociétés chinoises, mais dont l’objectif est d’aider ceux de nos, un peu plus de 20 groupes au sein de l’Eurazeo, qui peuvent avoir un intérêt à se développer dans ces pays-là, à le faire de façon plus efficace. Je pense qu’il ne faut pas exagérer les éléments de fluctuation, il y a quand même des vraies tendances de fond dans ces pays qui restent solides.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Philippe Audouin d’avoir fait le point avec nous. On rappelle que vous êtes donc le directeur financier d’Eurazeo.

Philippe Audouin, Directeur financier d'Eurazeo : Merci.

 © www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés 30 août 2013.

Imprimer

Les internautes intéressés par cette vidéo ont aussi consulté :

Chargement
29 Août 2013 Résultats semestriels 2013 : Interview Dominique Bamas Directeur Général Manitou Actualité et stratégie du spéc (...)
Chargement
28 Août 2014 Interview Michel Denis Directeur Général Manitou : "Un redressement commercial e (...) Manitou a publié ses résultats (...)
Chargement
14 Janvier 2014 Interview Hervé Rochet Directeur Financier Manitou Oddo Midcap Forum 2014 : Strat (...)

Les dernières vidéos

Chargement
30 Septembre 2014 Ronan Blanc Gérant Quilvest Gestion : "La BCE cherche à tout prix à se démarquer (...) Taux - Marchés obligataires : (...)
Chargement
30 Septembre 2014 Zapping Dirigeants du 30 septembre 2014 Les dirigeants de Fermentlag, (...)
Chargement
30 Septembre 2014 Hervé Brailly Président du Directoire Innate Pharma : "On s'inscrit dans la créa (...) Stratégie et perspectives de l (...)

Les vidéos les plus vues :

Chargement
01 Août 2012 Crise financière : bilan de l'Association des Traders Perdus (ATP) Nick Leeson, Jérôme Kerviel, W (...)
Chargement
10 Novembre 2009 Interview de Sylvain Bellaïche Pdg de Referencement.com Augmentation de capital et rés (...)
Chargement
08 Décembre 2009 Reprise économique par Omar et Fred Quelle reprise ? Omar (Profess (...)